NewAstv, plus qu'un médium, un compagnon
New AsTV: Une bonne communication grâce au professionnalisme d'une équipe
New AsTV: Vous y êtes, ne naviguez plus
New AsTV pour mieux communiquer en diplomatie
New AsTV: Savourez votre plaisir à communiquer
New AsTV: Ne vous en laissez pas compter
New AsTV: Vous êtes au cœur de l'événement
New AsTV, et la coopération bilatérale devient facteur de développement des peuples
New AsTV: Notre concept, la communication en partage
New AsTV: Partenaire au développement culturel africain

Sénégal : la Casamance va-t-elle à nouveau s'enflammer ?


Sénégal : la Casamance va-t-elle à nouveau s'enflammer ?
Des soldats sénégalais sur un terrain d'opérations. | PHOTO: APS
La question mérite d'être posée après l'attaque perpétrée ce samedi à Boffa et attribuée à des éléments armés supposés appartenir au Mouvement des forces démocratiques de la Casamance (MFDC). Bilan : 13 morts et 7 blessés au moins.
PAR MALICK DIAWARA
 
C'est peu de dire que cette attaque contrarie et le président Macky Sall et ceux qui, parmi les membres du MFDC, souhaitent la paix dans cette région. En tout cas, le président sénégalais a immédiatement réagi et a ordonné que les auteurs de l'attaque soient « recherchés et traduits en justice ». Par suite, il a immédiatement « convoqué le Conseil national de sécurité pour instruire les forces de défense et de sécurité, activement engagées dans cette partie de la Basse Casamance, pour que force reste à la loi », indique un communiqué du gouvernement cité par l'Agence de presse sénégalaise (APS). Il faut dire que ces faits sont d'autant plus graves, qu'au-delà des victimes à déplorer, ils brisent des années d'accalmie dans cette région du Sud où une rébellion a éclaté il y a 35 ans, et interviennent une semaine après l'appel du président de la République, Macky Sall, « pour une paix définitive en Casamance, sans vainqueur ni vaincu ». 
 
Que s'est-il vraiment passé à Boffa ? 
 
Selon le gouvernement, « ce samedi, vers 16 h 30, des membres de la population de l'arrondissement de Niaguis, dans le département de Ziguinchor, parties dans la forêt de Borofaye, ont fait l'objet d'une attaque armée d'une rare barbarie » qui a occasionné « la mort de 13 jeunes hommes dont dix par balles, deux par armes blanches et un brûlé » et entraîné la blessure par balle de 7 personnes dont une grièvement. Partis en brousse à la recherche de bois, ils auraient dépassé la zone tampon séparant les positions de l'armée sénégalaise de celles des combattants du MFDC, mouvement combattant pour l'indépendance de la Casamance depuis 1982. C'est alors que, selon le colonel Abdoul Ndiaye de la Direction de l'Information et des relations publiques des armées, « ils ont été capturés par des hommes armés dans la forêt de Boffa, située dans les environs de la commune de Boutoupa Camaracounda, avant d'être exécutés ». Actuellement, les corps sans vie se trouvent à la morgue de l'hôpital régional de Ziguinchor, où ont également été acheminés les six blessés graves pour des soins. Selon l'APS, de nombreux parents se sont rendus dans l'établissement pour s'enquérir de la situation de leurs enfants. Plusieurs autorités locales, dont le maire de Boutoupa Camaracounda, ainsi que diverses autres personnalités sont également venues aux nouvelles. 
 
La colère des autorités
 
« Cet acte délibéré contre des civils sans défense ne saurait être interprété autrement qu'un acte désespéré de forces sans ambition autre que la violence gratuite, au moment où la paix se consolide chaque jour davantage dans la partie sud du pays », indiqué le gouvernement cité par l'Agence de presse sénégalaise (APS). Dès hier (samedi 6 janvier), il était prévu qu'une délégation ministérielle se rende sur place « pour évaluer la situation sécuritaire et présenter en même temps les condoléances de la Nation aux familles éprouvées ». Dans le même communiqué, le gouvernement « demande aux populations de la région de ne point céder à la peur et réitère son engagement à faire régner l'ordre et la sécurité sur l'ensemble du territoire national ». 
 
Retrouver les auteurs de l'attaque
 
En attendant de se remettre du choc de ce grave événement, les autorités sénégalaises ont déployé l'armée avec d'importants moyens pour retrouver les auteurs de l'attaque, indique la Direction de l'information et des relations publiques des armées (DIRPA). « Des moyens sont mis en œuvre pour capturer, neutraliser et faire juger » la quinzaine d'assaillants, a assuré son directeur, le colonel Abdoul Ndiaye, sur les ondes de la radio privée Sud FM. D'ores et déjà, la gendarmerie a ouvert une enquête pour faire la lumière sur cette attaque aussi tragique qu'inattendue.
 
Un coup dur au lendemain d'un geste fort d'apaisement
 
En tout cas, cette attaque tombe d'autant plus mal qu'elle survient au lendemain de la libération de deux combattants du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC) détenus dans un cantonnement militaire. Ils ont été libérés par l'Armée à la suite d'une médiation initiée par la communauté de Saint Egidio de Rome entre l'État du Sénégal et les combattants du MFDC. Ces deux éléments du MFDC appartiendraient au camp de Salif Sadio. Selon RFI, ils ont été libérés suite à un accord signé à Rome en décembre dernier entre l'État du Sénégal et la communauté Saint Egidio. Après cette attaque de Boffa, la dynamique d'accord de paix est-elle compromise pour autant ? Le résultat des enquêtes et la détermination des uns et des autres ne manqueront pas de déterminer la suite des événements en Casamance. 

 Commentaires

LIRE AUSSI...

Centrafrique : pourquoi il est urgent de lutter contre les réseaux criminels

Centrafrique : pourquoi il est urgent de lutter contre les réseaux criminels
Mer 24 Jan 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

TRIBUNE. Plus que jamais, la Centrafrique a besoin de sortir de l'ornière de l'insécurité. Pour installer la paix et sortir de la situation de perpétuelle médiation, l'Union africaine pourrait jouer un rôle décisif. Explications.   Alors... Lire la suite >

RDC : l'Église mène la contestation, l'opposition à la peine

RDC : l'Église mène la contestation, l'opposition à la peine
Mer 24 Jan 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

Devant l'impuissance de plus en plus palpable de l'opposition politique, les milieux catholiques montent au créneau pour mener la contestation face à Joseph Kabila.   Les marches anti-Kabila organisées dimanche dans les principales villes du pays par le comité... Lire la suite >

L’ancien vice-président de l’Angola jugé pour corruption au Portugal

L’ancien vice-président de l’Angola jugé pour corruption au Portugal
Mar 23 Jan 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Politique

Le procès de Manuel Vicente, accusé d’avoir corrompu le procureur portugais Orlando Figueira, est source de tensions entre Luanda et Lisbonne.   Source de tensions diplomatiques entre le Portugal et l’Angola, le procès pour corruption impliquant l’ancien... Lire la suite >

RD Congo : Joseph Kabila, objectif référendum

RD Congo : Joseph Kabila, objectif référendum
Mar 23 Jan 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

ANALYSE. Pas plus qu'en 2016 ou 2017, Joseph Kabila ne semble disposé, en 2018, à renoncer au pouvoir. Et il a déjà mis en branle sa stratégie. Explication.   Cela ne fait plus l'ombre d'un doute. Joseph Kabila n'envisage aucunement ... Lire la suite >

Ibrahim Mustafa Magu, le shérif anticorruption du Nigeria

Ibrahim Mustafa Magu, le shérif anticorruption du Nigeria
Sam 20 Jan 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Economie

Nommé par le président Buhari pour traquer les fonds publics détournés, cet ancien policier est aussi redouté que contesté dans son pays.   Ibrahim Mustafa Magu est sans doute l’homme le plus craint de l’élite politique et ... Lire la suite >

En Afrique, les faux médicaments, un trafic rentable et meurtrier

En Afrique, les faux médicaments, un trafic rentable et meurtrier
Sam 20 Jan 2018 | Source : slateafrique.com ... | dans Société

Vaccins, antirétroviraux, antipaludéens contrefaits: l'Afrique est devenue le terrain de jeu préféré des trafiquants de faux médicaments, un business lucratif qui fait des centaines de milliers de victimes.    Le chiffre d'affaires... Lire la suite >

RD Congo - Emmanuel Biey : « L'anarchie à tous les niveaux »

RD Congo - Emmanuel Biey : « L'anarchie à tous les niveaux »
Mer 17 Jan 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Economie

ENTRETIEN. Pour cet ex-directeur de la régie d'assainissement de Kinshasa, le changement climatique n'est pour rien dans les inondations meurtrières récemment connues par la capitale congolaise. Explications.   Un deuil national de deux jours a été... Lire la suite >

« Le tri des migrants devrait davantage intéresser nos dirigeants que la dernière outrance de Trump »

« Le tri des migrants devrait davantage intéresser nos dirigeants que la dernière outrance de Trump »
Mer 17 Jan 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Pour notre chroniqueur, la polémique sur les « pays de merde » ne doit pas masquer le véritable enjeu : les politiques migratoires des Etats-Unis et de l’Europe.   Chronique. Après les Noirs, les musulmans, les Latinos, les femmes, les homosexuels,... Lire la suite >

Trump traite Haïti et des nations africaines de « pays de merde »

Trump traite Haïti et des nations africaines de « pays de merde »
Sam 13 Jan 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Selon le « Washington Post », il a tenu ces propos alors qu’il recevait plusieurs sénateurs pour évoquer un projet proposant de limiter le regroupement familial.     « Pourquoi est-ce que toutes ces personnes issues de pays de merde viennent... Lire la suite >

Au Liberia, le nouveau président Weah comptable d’un beau moment démocratique

Au Liberia, le nouveau président Weah comptable d’un beau moment démocratique
Sam 13 Jan 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Politique

Il revient à l’ancienne star du football, élu fin décembre 2017 à la tête du pays, de ne pas brader la confiance, ni les espoirs placés en lui par l’électorat.   Analyse. L’élection de George Weah à la présidence... Lire la suite >

Les réseaux africains de « Monsieur Alexandre » Djouhri

Les réseaux africains de « Monsieur Alexandre » Djouhri
Ven 12 Jan 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

L’ancien caïd de banlieue est devenu un intermédiaire international de haut vol en soignant ses relations avec les pouvoirs gabonais, libyen, congolais ou algérien.   Dimanche 7 janvier, la police britannique est convaincue que l’homme qu’elle a arrêté... Lire la suite >

En Angola, le fils de l’ex-président Dos Santos limogé du fonds d’investissement souverain

En Angola, le fils de l’ex-président Dos Santos limogé du fonds d’investissement souverain
Ven 12 Jan 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Politique

Depuis sa prise de fonction en septembre 2017, le président Joao Lourenço a commencé à démanteler l’empire politico-financier bâti par son prédécesseur.   Le président angolais Joao Lourenço a démis de ... Lire la suite >

Au Sénégal, décès du septième calife général de la confrérie mouride

Au Sénégal, décès du septième calife général de la confrérie mouride
Jeu 11 Jan 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Culture

Le nouveau dignitaire a été choisi dans la nuit. Le président Macky Sall est arrivé à Touba pour présenter aux croyants les condoléances de la nation.   C’est dans la nuit de mardi 9 à mercredi 10 janvier que l’un des... Lire la suite >

Le succès du Tramadol en Afrique de l'Ouest, un dangereux antidouleur

Le succès du Tramadol en Afrique de l'Ouest, un dangereux antidouleur
Jeu 11 Jan 2018 | Source : RFI ... | dans Autres Actus

Au Nigeria, les autorités ont saisi le mois dernier, près de 115 tonnes de médicaments interdits au port de Lagos. Il s'agit, selon les autorités, de six conteneurs remplis de Tramadol, un antidouleur, dont la vente est limitée et contrôlée à... Lire la suite >

Soupçons de financement libyen : Alexandre Djouhri, proche de Sarkozy, placé en garde à vue à Londres

Soupçons de financement libyen : Alexandre Djouhri, proche de Sarkozy, placé en garde à vue à Londres
Mer 10 Jan 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Société

L’homme d’affaires a été arrêté dans le cadre de l’enquête sur un possible financement du régime libyen de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007.   Depuis le 7 septembre 2016, date d’une convocation... Lire la suite >

Afrique : ces applications agricoles qui boostent le Ghana

Afrique : ces applications agricoles qui boostent le Ghana
Mer 10 Jan 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Economie

Elles s'appellent Farmerline, CowTribe ou Ghalani : ce sont des applications 100 % agricoles qui permettent au pays d'inventer l'agriculture de demain. Découverte.   Voilà une solution numérique qui répond à l'une des incantations actuelles... Lire la suite >

Vidéo à ne pas rater

LYNAYS-Concepteur de solutions énergétiques
Jeu 26 Oct 2017 | dans: Objectif Développement

Nos Partenaires

NOUS SUIVRE

Qui Sommes-Nous?

New AsTV Le développement par la coopération   Servir de canal numérique au développement de l'Afrique par la coopération. Telle est la vision de New AsTV. De fait, nous nous sommes laissés guider par les relations que l'Afrique...

Lire plus

Contacts

Newsletter

FLASH INFOS