NewAstv, plus qu'un médium, un compagnon
New AsTV: Une bonne communication grâce au professionnalisme d'une équipe
New AsTV: Vous y êtes, ne naviguez plus
New AsTV pour mieux communiquer en diplomatie
New AsTV: Savourez votre plaisir à communiquer
New AsTV: Ne vous en laissez pas compter
New AsTV: Vous êtes au cœur de l'événement
New AsTV, et la coopération bilatérale devient facteur de développement des peuples
New AsTV: Notre concept, la communication en partage
New AsTV: Partenaire au développement culturel africain

« Le tri des migrants devrait davantage intéresser nos dirigeants que la dernière outrance de Trump »


« Le tri des migrants devrait davantage intéresser nos dirigeants que la dernière outrance de Trump »
Des migrants clandestins à Tripoli, en Libye, le 16 décembre 2017. | PHOTO: MAHMUD TURKIA/AFP
Pour notre chroniqueur, la polémique sur les « pays de merde » ne doit pas masquer le véritable enjeu : les politiques migratoires des Etats-Unis et de l’Europe.
 
Chronique. Après les Noirs, les musulmans, les Latinos, les femmes, les homosexuels, les parents de soldats américains et les joueurs noirs de la National Football League (NFL), Trump a insulté les Haïtiens et les Africains. Banal fait divers. Les délires de ce président outrancier, de même que l’indignation des leaders africains, ne me touchent pas. Au contraire, j’ai l’impression d’observer des gamins dans une cour de récréation.
 
Donald Trump pense ce qu’il veut. Si nos présidents n’ont pas mieux à faire que de se focaliser sur des propos tenus lors d’une réunion à Washington, tant pis pour nous. Mais avec cette polémique sur les « pays de merde », nous risquons de passer sous silence le débat de fond qui a trait actuellement au tri des migrants que certains pays veulent pratiquer.
 
« Plus loin »
 
Chaque pays a le droit de déterminer les ressorts de sa politique migratoire et de choisir ainsi entre les migrants « de merde » et les migrants acceptables. Si Donald Trump veut des immigrés scandinaves et pas issus de « pays de merde », Emmanuel Macron, lui, préfère un tri basé sur la nature de la migration en allant, selon le Défenseur des droits Jacques Toubon, « plus loin que tous ses prédécesseurs ».
 
La France met en place un arsenal répressif inédit, avec notamment la circulaire du 12 décembre 2017 qui institutionnalise, dans les centres d’hébergement d’urgence, l’envoi d’équipes mobiles pour effectuer le tri entre les « bons » et les « mauvais » migrants, c’est-à-dire entre migrants économiques et réfugiés ayant fui les conflits chez eux.
 
 
Le tollé que cette décision a provoqué chez les grandes associations de défense des migrants qui dénoncent l’organisation de tri dans des lieux censés être des espaces d’accueil et d’hébergement inconditionnels de personnes en situation de détresse.
Pour M. Toubon, « cette situation est en défaut avec les droits fondamentaux » de son pays, tandis que l’écrivain Jean-Marie Gustave Le Clézio évoque dans L’Obs un « déni d’humanité insupportable ». Face à ces critiques, le président français assume et appelle à « se garder des faux bons sentiments ».
 
Ce tri des migrants devrait davantage intéresser nos dirigeants que la dernière outrance de Trump. Les tweets, communiqués et lettres de protestation ne servent à rien si nous laissons l’Occident, sur la question migratoire, légiférer concernant nos concitoyens, parfois au mépris de toute dignité humaine.
 
Principe de non-ingérence
 
Nous sommes des pays pourvoyeurs de migrants sur leurs sols mais continuons à subir sans broncher les politiques migratoires de plus en plus dures, voire inhumaines de nations puissantes. La responsabilité de l’Union européenne (UE) dans le drame des esclaves en Libye, avec notamment l’accord de février 2016 entre l’Italie et le gouvernement libyen, dénoncé par Amnesty international en vue de stopper les flux de migrants vers l’Europe, est indéniable.
 
Tout ceci devrait nous pousser à rompre plus souvent avec le principe de non-ingérence dans les affaires intérieures des Etats tiers. Nous devons être davantage audibles quand l’Europe et les Etats-Unis légifèrent sur la migration. Jusque-là, les associations de défense des droits humains ou celles de migrants demeurent seules en première ligne. A quand des prises de parole fortes de nos leaders ou à l’échelle de l’Union africaine ? D’autant que ni l’Europe ni l’Amérique ne se sont jamais gênées pour se mêler de nos problèmes internes, qu’il s’agisse de nos conflits ou de nos élections, voire pour envoyer leurs soldats chez nous.
 
 
Sur le sujet de la migration, nous ne pouvons plus subir les décisions de Bruxelles ou de Washington sans rien dire, comme ce fut le cas avec de nombreux instruments comme l’immigration choisie, la directive retour, etc.
Mais le spectacle du pouvoir prend le pas sur le débat de fond. Ceux qui doivent agir se muent en commentateurs plus ou moins maladroits, aux dépens de ceux que la misère a poussés sur les routes de l’exil. Nos dirigeants ne pensent l’immigration que de deux manières : la gestion de l’immigration clandestine souvent meurtrière sous-traitée à l’Europe ; puis une diaspora uniquement appréhendée sous l’angle des transferts d’argent au pays. Encore un manque flagrant d’imagination politique que ne cachent pas les récentes sorties don-quichottesques en réponse à Trump.

 Commentaires

LIRE AUSSI...

Bouteflika et Bongo : ces présidents absents qui interrogent la question de la vacance du pouvoir

Bouteflika et Bongo : ces présidents absents qui interrogent la question de la vacance du pouvoir
Jeu 17 Jan 2019 | Source : http://afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

À partir de quand un président absent pour raisons médicales est-il vraiment empêché ? Quid de la vacance qui déclenche une procédure prévue dans les constitutions ? Les cas de l'Algérie et du Gabon en illustrent l'approche sur... Lire la suite >

Gbagbo acquitté, et après?

Gbagbo acquitté, et après?
Jeu 17 Jan 2019 | Source : lexpress.fr ... | dans Autres Actus

La Cour pénale internationale a ordonné la libération de l'ex-président ivoirien. Victoire pour les siens et pour l'impunité.   Coup de tonnerre dans un ciel pas vraiment serein. Ni demi-mesure, ni cote mal taillée : ce mardi matin, les... Lire la suite >

En contestant les résultats de la présidentielle en RDC, « Jean-Yves Le Drian a été maladroit »

En contestant les résultats de la présidentielle en RDC, « Jean-Yves Le Drian a été maladroit »
Sam 12 Jan 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Diplomatie

Pour notre journaliste Joan Tilouine, le chef de la diplomatie française « va à contresens de l’histoire et de l’évolution du continent africain ».     Notre journaliste Joan Tilouine a répondu aux questions des internautes... Lire la suite >

Côte d'Ivoire: l'ex-président Bédié pourrait se présenter

Côte d'Ivoire: l'ex-président Bédié pourrait se présenter
Sam 12 Jan 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Politique

L'ancien président ivoirien Henri Konan Bédié n'écarte pas l'idée de se présenter à l'élection présidentielle de 2020, éventuellement allié avec l'ancien chef rebelle Guillaume Soro ou avec le parti de... Lire la suite >

Elections en RDC : le pays retient son souffle, les yeux tournés vers l’Eglise

Elections en RDC : le pays retient son souffle, les yeux tournés vers l’Eglise
Lun 07 Jan 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Dans l’attente des résultats, la Conférence épiscopale du Congo a annoncé connaître le nom du vainqueur de la présidentielle.   e Kempinski est l’un des plus beaux hôtels de Kinshasa. Entre la terrasse du bar et le fleuve Congo,... Lire la suite >

Consulat bloqué à Paris pour faire libérer des prisonniers enfermés au Mali

Consulat bloqué à Paris pour faire libérer des prisonniers enfermés au Mali
Lun 07 Jan 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Diplomatie

Après 14 jours de fermeture, le consulat malien a rouvert ce vendredi malgré la colère d’une partie de la communauté malienne de France après des emprisonnements au Mali.   Il est 10 heures vendredi 4 janvier. Après deux semaines de blocage,... Lire la suite >

Élections en RDC : un fauteuil pour deux

Élections en RDC : un fauteuil pour deux
Ven 04 Jan 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

Candidat désigné par Joseph Kabila, Emmanuel Shadary pourrait devenir le futur président de la République démocratique du Congo. En attendant le retour de son mentor ?   Retardées pendant deux ans, prévues le 23 décembre 2018, et... Lire la suite >

Sénégal: l'ex-maire de Dakar voit la présidentielle s'éloigner mais ne renonce pas

Sénégal: l'ex-maire de Dakar voit la présidentielle s'éloigner mais ne renonce pas
Ven 04 Jan 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Politique

L'opposant sénégalais et ex-maire de Dakar Khalifa Sall a vu jeudi ses chances de participer à l'élection présidentielle fortement réduites avec le rejet de son pourvoi en cassation contre sa condamnation pour escroquerie, mais ses partisans assurent... Lire la suite >

Entre faux djihadistes et faux dozos, les civils piégés dans le centre du Mali

Entre faux djihadistes et faux dozos, les civils piégés dans le centre du Mali
Jeu 03 Jan 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Les amalgames associant Peuls et terroristes d’un côté, chasseurs traditionnels et miliciens de l’autre, créent une dangereuse polarisation autour des identités locales.   Dans le centre du centre du Mali, le terme « djihadiste » est... Lire la suite >

L’impact du trafic de drogue dans le conflit du Nord-Mali

L’impact du trafic de drogue dans le conflit du Nord-Mali
Jeu 03 Jan 2019 | Source : RFI ... | dans Société

Dans le nord Mali, la plupart des groupes armés dépendent aujourd’hui financièrement et logistiquement du narcotrafic. Le trafic de drogue y est en plein essor et crée des rivalités et des affrontements entre les forces en présence, ce qui engendre ... Lire la suite >

Élections en RD Congo : un si long chemin

Élections en RD Congo : un si long chemin
Lun 31 Déc 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

REPORTAGE. Alors que le président Kabila a voté très tôt ce 30 décembre, l'atmosphère était loin d'être sereine à la veille de ce scrutin capital. Retour sur les événements et constats majeurs notés ici et là.   Après... Lire la suite >

Au Mali, l’influence du président du Haut Conseil islamique dépasse le cadre des mosquées

Au Mali, l’influence du président du Haut Conseil islamique dépasse le cadre des mosquées
Lun 31 Déc 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Société

Mahmoud Dicko vient d’obtenir la suspension d’un projet éducatif qu’il accusait de valoriser l’homosexualité.   Pour lui, l’un ne va jamais sans l’autre. L’islam et le Mali, la religion et la politique. Depuis plus de dix ans qu’il... Lire la suite >

La RDC se prépare à voter dans un climat tendu

La RDC se prépare à voter dans un climat tendu
Sam 29 Déc 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Politique

Report des scrutins dans plusieurs régions, contestation de l’opposition, refus d’observateurs occidentaux : la tension monte à l’approche des élections censées se tenir dimanche.   Le silence est un art dans lequel excelle Joseph Kabila.... Lire la suite >

Gabon: résultat des législatives proclamés, le gouvernement cesse ses fonctions

Gabon: résultat des législatives proclamés, le gouvernement cesse ses fonctions
Sam 29 Déc 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

La Cour constitutionnelle du Gabon a proclamé les résultats des législatives d'octobre dans la nuit de jeudi à vendredi, entraînant la fin des fonctions du gouvernement d'un pays dont le président, Ali Bongo Ondimba, est absent depuis plus de deux ... Lire la suite >

RDC : les Églises font bloc contre le report des élections

RDC : les Églises font bloc contre le report des élections
Ven 28 Déc 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

DÉCRYPTAGE. Église catholique et Église luthérienne ont choisi de cheminer ensemble pour la tenue d'élections libres, transparentes, crédibles et apaisées après celles chaotiques de 2011.   Le samedi 29 décembre 2018,... Lire la suite >

Mali: en descendant le fleuve Niger, vers les sources de la violence

Mali: en descendant le fleuve Niger, vers les sources de la violence
Ven 28 Déc 2018 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

Au Mali, rejoindre Tombouctou en bateau permet d'éviter les mauvaises rencontres d'un trajet par la route. Mais les riverains du fleuve Niger, exposés eux aussi à la menace des bandits ou des jihadistes, dénoncent des conditions de vie précaires.   A... Lire la suite >

Vidéo à ne pas rater

Côte d'Ivoire: Réjouissances populaires
Mar 29 Mai 2018 | dans: Culture d'ici et d'ailleurs

Nos Partenaires

NOUS SUIVRE

Qui Sommes-Nous?

New AsTV Le développement par la coopération   Servir de canal numérique au développement de l'Afrique par la coopération. Telle est la vision de New AsTV. De fait, nous nous sommes laissés guider par les relations que l'Afrique...

Lire plus

Contacts

Newsletter

FLASH INFOS