NewAstv, plus qu'un médium, un compagnon
New AsTV: Une bonne communication grâce au professionnalisme d'une équipe
New AsTV: Vous y êtes, ne naviguez plus
New AsTV pour mieux communiquer en diplomatie
New AsTV: Savourez votre plaisir à communiquer
New AsTV: Ne vous en laissez pas compter
New AsTV: Vous êtes au cœur de l'événement
New AsTV, et la coopération bilatérale devient facteur de développement des peuples
New AsTV: Notre concept, la communication en partage
New AsTV: Partenaire au développement culturel africain

« Le tri des migrants devrait davantage intéresser nos dirigeants que la dernière outrance de Trump »


« Le tri des migrants devrait davantage intéresser nos dirigeants que la dernière outrance de Trump »
Des migrants clandestins à Tripoli, en Libye, le 16 décembre 2017. | PHOTO: MAHMUD TURKIA/AFP
Pour notre chroniqueur, la polémique sur les « pays de merde » ne doit pas masquer le véritable enjeu : les politiques migratoires des Etats-Unis et de l’Europe.
 
Chronique. Après les Noirs, les musulmans, les Latinos, les femmes, les homosexuels, les parents de soldats américains et les joueurs noirs de la National Football League (NFL), Trump a insulté les Haïtiens et les Africains. Banal fait divers. Les délires de ce président outrancier, de même que l’indignation des leaders africains, ne me touchent pas. Au contraire, j’ai l’impression d’observer des gamins dans une cour de récréation.
 
Donald Trump pense ce qu’il veut. Si nos présidents n’ont pas mieux à faire que de se focaliser sur des propos tenus lors d’une réunion à Washington, tant pis pour nous. Mais avec cette polémique sur les « pays de merde », nous risquons de passer sous silence le débat de fond qui a trait actuellement au tri des migrants que certains pays veulent pratiquer.
 
« Plus loin »
 
Chaque pays a le droit de déterminer les ressorts de sa politique migratoire et de choisir ainsi entre les migrants « de merde » et les migrants acceptables. Si Donald Trump veut des immigrés scandinaves et pas issus de « pays de merde », Emmanuel Macron, lui, préfère un tri basé sur la nature de la migration en allant, selon le Défenseur des droits Jacques Toubon, « plus loin que tous ses prédécesseurs ».
 
La France met en place un arsenal répressif inédit, avec notamment la circulaire du 12 décembre 2017 qui institutionnalise, dans les centres d’hébergement d’urgence, l’envoi d’équipes mobiles pour effectuer le tri entre les « bons » et les « mauvais » migrants, c’est-à-dire entre migrants économiques et réfugiés ayant fui les conflits chez eux.
 
 
Le tollé que cette décision a provoqué chez les grandes associations de défense des migrants qui dénoncent l’organisation de tri dans des lieux censés être des espaces d’accueil et d’hébergement inconditionnels de personnes en situation de détresse.
Pour M. Toubon, « cette situation est en défaut avec les droits fondamentaux » de son pays, tandis que l’écrivain Jean-Marie Gustave Le Clézio évoque dans L’Obs un « déni d’humanité insupportable ». Face à ces critiques, le président français assume et appelle à « se garder des faux bons sentiments ».
 
Ce tri des migrants devrait davantage intéresser nos dirigeants que la dernière outrance de Trump. Les tweets, communiqués et lettres de protestation ne servent à rien si nous laissons l’Occident, sur la question migratoire, légiférer concernant nos concitoyens, parfois au mépris de toute dignité humaine.
 
Principe de non-ingérence
 
Nous sommes des pays pourvoyeurs de migrants sur leurs sols mais continuons à subir sans broncher les politiques migratoires de plus en plus dures, voire inhumaines de nations puissantes. La responsabilité de l’Union européenne (UE) dans le drame des esclaves en Libye, avec notamment l’accord de février 2016 entre l’Italie et le gouvernement libyen, dénoncé par Amnesty international en vue de stopper les flux de migrants vers l’Europe, est indéniable.
 
Tout ceci devrait nous pousser à rompre plus souvent avec le principe de non-ingérence dans les affaires intérieures des Etats tiers. Nous devons être davantage audibles quand l’Europe et les Etats-Unis légifèrent sur la migration. Jusque-là, les associations de défense des droits humains ou celles de migrants demeurent seules en première ligne. A quand des prises de parole fortes de nos leaders ou à l’échelle de l’Union africaine ? D’autant que ni l’Europe ni l’Amérique ne se sont jamais gênées pour se mêler de nos problèmes internes, qu’il s’agisse de nos conflits ou de nos élections, voire pour envoyer leurs soldats chez nous.
 
 
Sur le sujet de la migration, nous ne pouvons plus subir les décisions de Bruxelles ou de Washington sans rien dire, comme ce fut le cas avec de nombreux instruments comme l’immigration choisie, la directive retour, etc.
Mais le spectacle du pouvoir prend le pas sur le débat de fond. Ceux qui doivent agir se muent en commentateurs plus ou moins maladroits, aux dépens de ceux que la misère a poussés sur les routes de l’exil. Nos dirigeants ne pensent l’immigration que de deux manières : la gestion de l’immigration clandestine souvent meurtrière sous-traitée à l’Europe ; puis une diaspora uniquement appréhendée sous l’angle des transferts d’argent au pays. Encore un manque flagrant d’imagination politique que ne cachent pas les récentes sorties don-quichottesques en réponse à Trump.

 Commentaires

LIRE AUSSI...

Elections en RDC: nouvelle concertation, pas de consensus

Elections en RDC: nouvelle concertation, pas de consensus
Ven 12 Oct 2018 | Source : slateafrique.com ... | dans Politique

La "machine à voter" et le fichier électoral, deux écueils à deux mois et demi des élections en République démocratique du Congo, ont nourri mercredi une nouvelle réunion entre la commission électorale et les candidats à... Lire la suite >

Un jeune milliardaire enlevé

Un jeune milliardaire enlevé
Ven 12 Oct 2018 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

L'homme considéré comme le plus jeune milliardaire du continent africain, le businessman tanzanien Mohammed Dewji, a été enlevé jeudi par des hommes armés à Dar es Salaam, ont indiqué des sources officielles.   Dirigeant à... Lire la suite >

Présidentielle au Cameroun : plusieurs partis d’opposition dénoncent des « fraudes »

Présidentielle au Cameroun : plusieurs partis d’opposition dénoncent des « fraudes »
Mer 10 Oct 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Politique

Après la surprise causée par l’annonce de Maurice Kamto de sa victoire le lendemain du scrutin, des candidats font le décompte d’« anomalies » et préparent des recours.   Ce ne sont que quelques phrases, mais elles pourraient changer... Lire la suite >

Les Burkinabés de plus en plus inquiets face aux attaques récurrentes aux confins du pays

Les Burkinabés de plus en plus inquiets face aux attaques récurrentes aux confins du pays
Mer 10 Oct 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

En deux semaines, une vingtaine de membres des forces de sécurité ont été tués dans le nord et l’est du Burkina Faso.   Samedi 6 octobre, Ouagadougou bruissait de rumeurs sur la mort d’un soldat de la force « Barkhane » dans ... Lire la suite >

Mali : quand les serviteurs de la justice se rebiffent

Mali : quand les serviteurs de la justice se rebiffent
Ven 05 Oct 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

REPORTAGE. Face au manque de moyens qui va jusqu'à menacer leur sécurité, les magistrats maliens ont décidé de répliquer en réclamant l'application des accords signés avec le gouvernement. Plus que jamais, la situation est grave.   Depuis... Lire la suite >

« La faiblesse du dossier contre Laurent Gbagbo a fait un tort considérable à la crédibilité de la CPI »

« La faiblesse du dossier contre Laurent Gbagbo a fait un tort considérable à la crédibilité de la CPI »
Ven 05 Oct 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Pour notre chroniqueur, le bureau du procureur de la Cour pénale internationale a échoué à convaincre de la culpabilité de l’ex-président ivoirien, dont le procès reprend.   Chronique. Le 11 avril 2011, Laurent Gbagbo était... Lire la suite >

Mali - Nord : là où insécurité et terrorisme rôdent

Mali - Nord : là où insécurité et terrorisme rôdent
Sam 29 Sep 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Politique

Une nouvelle flambée de violences a fait 35 morts en une semaine. La France a largué 120 parachutistes de Barkhane pour accompagner l'action des autres forces sur le terrain.   Le décompte a été rendu public par le ministère de la Sécurité... Lire la suite >

Neuf ans après le massacre du 28 septembre à Conakry, « il faut mettre fin à l’impunité totale »

Neuf ans après le massacre du 28 septembre à Conakry, « il faut mettre fin à l’impunité totale »
Sam 29 Sep 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Politique

Des organisations guinéennes et internationales de défense des droits humains appellent à l’organisation du procès sans délai.   Tribune. Personne n’a encore été jugé en Guinée pour le massacre du Stade du 28-Septembre... Lire la suite >

« La dette n’est pas un problème chinois, c’est un problème africain »

« La dette n’est pas un problème chinois, c’est un problème africain »
Ven 28 Sep 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Politique

Pour Jean-Louis Billon, ancien ministre du commerce de Côte d’Ivoire, « le vrai sujet n’est pas le niveau de la dette mais sa soutenabilité ».   Tribune. Comment souvent lorsque l’on parle de la Chine en Afrique, les clichés, les raccourcis... Lire la suite >

Cameroun : une filiale du groupe Bolloré condamnée dans une catastrophe ferroviaire

Cameroun : une filiale du groupe Bolloré condamnée dans une catastrophe ferroviaire
Ven 28 Sep 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Camerail et onze actuels et anciens employés sont reconnus coupables d’« homicide involontaire » dans la catastrophe d’Eseka, qui avait fait 79 morts en 2016.     Il est 11 h 38, mercredi 26 septembre au tribunal de première instance d’Eseka,... Lire la suite >

Nigeria: répétition générale de l'élection présidentielle au rythme de l'afropop

Nigeria: répétition générale de l'élection présidentielle au rythme de l'afropop
Lun 24 Sep 2018 | Source : slateafrique.com ... | dans Politique

Star multimillionnaire de l'afropop, célébré à travers l'Afrique, le Nigérian Davido a retiré son costume de scène pour enfiler celui de militant politique, afin d'apporter son soutien à son oncle, que ses millions de fans pourraient... Lire la suite >

Pour la réforme foncière au Liberia, « le plus difficile commence »

Pour la réforme foncière au Liberia, « le plus difficile commence »
Lun 24 Sep 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Politique

L’application de la nouvelle loi, historique, sera un défi pour l’Etat, estime Gilles Yabi, fondateur du cercle de réflexion WATHI, dans un entretien au « Monde ».   Au Liberia, la loi réformant la propriété foncière, ... Lire la suite >

Le Burkina Faso face au nouveau « front djihadiste » de l’est

Le Burkina Faso face au nouveau « front djihadiste » de l’est
Ven 21 Sep 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Le prêtre italien enlevé au Niger aurait été emmené au Burkina voisin, où les attaques se multiplient faute de réponse sécuritaire adéquate.   L’enlèvement d’un prêtre missionnaire italien, dans la... Lire la suite >

Liberia : mais où sont passés les 100 millions de dollars destinés à la Banque centrale ?

Liberia : mais où sont passés les 100 millions de dollars destinés à la Banque centrale ?
Ven 21 Sep 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

Les billets de banque concernés étaient dans des conteneurs et des sacs. Une enquête a été ouverte à la suite de la constatation de la perte de leur trace.   Alors que le pays dirigé par George Weah a un important besoin d'argent, voilà... Lire la suite >

D'Afrique en Europe, des trafiquants de migrants incontournables

D'Afrique en Europe, des trafiquants de migrants incontournables
Mer 19 Sep 2018 | Source : slateafrique.com ... | dans Société

Ils escaladent des clôtures de barbelés de six mètres ou traversent la Méditerranée en bateau au péril de leur vie: 36.000 migrants sont entrés en Espagne depuis janvier, sur la route d'autres pays d'Europe. Mais leur courage n'a pas suffi,... Lire la suite >

Bill et Melinda Gates : « La priorité mondiale devrait être la réduction de la pauvreté en Afrique »

Bill et Melinda Gates : « La priorité mondiale devrait être la réduction de la pauvreté en Afrique »
Mer 19 Sep 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Economie

Pour le milliardaire américain, au-delà de la question migratoire, l'enjeu est de montrer que l'investissement dans la santé et l'éducation peut changer la trajectoire du continent.   La population africaine, la plus jeune du monde, connaît... Lire la suite >

Vidéo à ne pas rater

Côte d'Ivoire: Réjouissances populaires
Mar 29 Mai 2018 | dans: Culture d'ici et d'ailleurs

Nos Partenaires

NOUS SUIVRE

Qui Sommes-Nous?

New AsTV Le développement par la coopération   Servir de canal numérique au développement de l'Afrique par la coopération. Telle est la vision de New AsTV. De fait, nous nous sommes laissés guider par les relations que l'Afrique...

Lire plus

Contacts

Newsletter

FLASH INFOS