NewAstv, plus qu'un médium, un compagnon
New AsTV: Une bonne communication grâce au professionnalisme d'une équipe
New AsTV: Vous y êtes, ne naviguez plus
New AsTV pour mieux communiquer en diplomatie
New AsTV: Savourez votre plaisir à communiquer
New AsTV: Ne vous en laissez pas compter
New AsTV: Vous êtes au cœur de l'événement
New AsTV, et la coopération bilatérale devient facteur de développement des peuples
New AsTV: Notre concept, la communication en partage
New AsTV: Partenaire au développement culturel africain

Karim Keïta : « Le Mali n'a aucune raison de ne pas tenir ces élections »


Karim Keïta : « Le Mali n'a aucune raison de ne pas tenir ces élections »
Karim Keïta, président de la commission Défense, Sécurité et Protection civile à l'Assemblée nationale du Mali, député élu en commune II du district de Bamako. | PHOTO: DR
TRIBUNE. Le député et président de la commission Défense et Sécurité de l'Assemblée nationale du Mali, répond point par point à son homologue français Jean-Jacques Bridey (LREM) qui a estimé, lundi, que le « pouvoir actuel » malien « n'est pas à la hauteur des enjeux ».
 
Faire preuve d'humilité et de professionnalisme, c'est ce que les Maliens attendent de la France en ces temps de crise. Et c'est ce que moi, Karim Keïta, je vous demande, Honorable Jean-Jacques Bridey. Nombre de Maliens ont été scandalisés par les propos que vous avez tenus lundi dernier sur une radio internationale française. Vos propos manquaient de précision et infantilisaient les Maliens, leur gouvernement et leurs dirigeants. Certains de vos concitoyens se sont prêtés à cet exercice indigne ces derniers mois. J'ai, comme beaucoup de mes compatriotes, le devoir et la responsabilité de vous expliquer, cher homologue, le degré de complexité de la situation sécuritaire et politique qui prévaut au Mali, et qui va bien au-delà de l'analyse simpliste que vous en faites.
 
Rétablir les faits
 
Tout d'abord, parlons de l'élection présidentielle du 29 juillet 2018. Vous dites dans vos déclarations radiophoniques que vous ne savez pas si elles pourront se tenir. Avez-vous oublié la visite du Premier ministre malien Soumeylou Boubèye Maïga à Paris la semaine dernière ? Faut-il vous rappeler que, parmi ses multiples échanges avec les plus hautes autorités françaises, M. Maïga s'est entretenu avec le Premier ministre français Édouard Philippe pour lui faire part de l'état de préparation des élections ? Ce dernier s'est félicité de cet entretien et a encouragé les autorités maliennes à poursuivre leurs efforts pour organiser les élections présidentielles à la date annoncée. Le Mali n'a aucune raison de ne pas tenir ces élections, car la stabilité de notre pays est sans doute plus importante aux yeux des Maliens qu'elle ne le sera jamais pour vous. D'où vient donc votre pessimisme, cher homologue ? Avez-vous décidé, tout seul dans votre coin, que votre parole était au-dessus de celle du Premier ministre malien et de celle de son homologue français ?
 
Aussi faudrait-il vous rappeler qu'en 2013, lorsque le Mali organisait des élections présidentielles réussies, avec pour victorieux l'ensemble de la classe politique malienne qui s'était mobilisée pour la bonne tenue du processus électoral, le Mali se trouvait déjà dans une situation délicate. Après un coup d'État militaire, une rébellion séparatiste, une invasion extrémiste et la présence de groupes armés sur notre territoire, le Mali, un pays dont le seul désert est plus vaste que la France, a organisé des élections présidentielles avec brio. Nous n'avons donc aucune raison d'échouer cinq années plus tard, avec l'expérience capitalisée et la détermination à organiser un processus électoral consensuel et inclusif qui associe l'ensemble de la classe politique malienne.
 
Une situation sécuritaire bien plus complexe...
 
Venons-en à la situation sécuritaire. Le Mali présente ses sincères condoléances à la France pour les vies perdues sur notre front, les blessures subies, et nous regrettons sincèrement les attaques dont sont victimes les soldats français déployés sur notre sol. Nous sommes un peuple reconnaissant, et ce genre d'événements, nous souhaiterions ne jamais avoir à les vivre. De valeureux soldats maliens perdent également la vie à défendre leur patrie. Nous les saluons à travers toutes les initiatives possibles, car, sans eux, notre pays perdrait son âme. En revanche, cher homologue, vous affirmez que le Mali est dans une situation d'« inaction » plutôt que d'« action » et que le Mali n'a pas la « volonté » de résoudre ses problèmes sécuritaires. Êtes-vous au fait de la loi d'orientation et de programmation militaire de 2015 qui, au Mali comme en France, « prépare l'avenir » ? Connaissez-vous ne serait-ce que les grandes lignes de notre stratégie de réforme du secteur de la sécurité qui a commencé en 2013 ? Avez-vous entendu parler du programme de Démilitarisation, Démobilisation et Réinsertion qui est en cours depuis la signature en 2015 de l'Accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du processus d'Alger ? Savez-vous que le Mali investit chaque année, aux côtés de la Minusma, des milliards de FCFA sur ressources propres afin d'améliorer son service de renseignement militaire ? Avez-vous connaissance des opérations conjointes menées par les Forces armées maliennes et leurs frères d'armes français dont l'état-major s'est félicité jeudi dernier pour ne citer que l'exemple le plus récent ? Si c'est cela que vous appelez « inaction », je vous le concède volontiers.
 
Expliquer, comprendre et échanger
 
Le Mali a la chance d'avoir de nombreux partenaires qui l'accompagnent dans la résolution de cette crise multidimensionnelle à laquelle il fait face, tout comme ses voisins, et dont la résolution prendra au moins une décennie. « Connaisseur connaît », selon un adage populaire de chez nous. Vous ne connaissez visiblement pas, ou pas assez. Le pouvoir malien est d'autant plus conscient des enjeux actuels qu'il reste prudent dans ses actions et ne ressent pas le besoin de rendre publiques nombre d'actions gouvernementales dans le domaine de la sécurité, car relevant du secret défense.
 
Les institutions maliennes, tout comme la France au Mali, apprennent de cette situation unique et sans précédent dans laquelle se trouve notre pays. Vous devriez faire pareil. À cet effet, les membres de la commission Défense et Sécurité de l'Assemblée nationale du Mali sont disposés à vous aider à approfondir votre appréciation de nos réalités.
 
* Karim Keita est président de la Commission Défense et Sécurité de l'Assemblée Nationale du Mali et député de la commune II du district de Bamako élu depuis 2013.

 Commentaires

LIRE AUSSI...

Elections en RDC: nouvelle concertation, pas de consensus

Elections en RDC: nouvelle concertation, pas de consensus
Ven 12 Oct 2018 | Source : slateafrique.com ... | dans Politique

La "machine à voter" et le fichier électoral, deux écueils à deux mois et demi des élections en République démocratique du Congo, ont nourri mercredi une nouvelle réunion entre la commission électorale et les candidats à... Lire la suite >

Un jeune milliardaire enlevé

Un jeune milliardaire enlevé
Ven 12 Oct 2018 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

L'homme considéré comme le plus jeune milliardaire du continent africain, le businessman tanzanien Mohammed Dewji, a été enlevé jeudi par des hommes armés à Dar es Salaam, ont indiqué des sources officielles.   Dirigeant à... Lire la suite >

Présidentielle au Cameroun : plusieurs partis d’opposition dénoncent des « fraudes »

Présidentielle au Cameroun : plusieurs partis d’opposition dénoncent des « fraudes »
Mer 10 Oct 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Politique

Après la surprise causée par l’annonce de Maurice Kamto de sa victoire le lendemain du scrutin, des candidats font le décompte d’« anomalies » et préparent des recours.   Ce ne sont que quelques phrases, mais elles pourraient changer... Lire la suite >

Les Burkinabés de plus en plus inquiets face aux attaques récurrentes aux confins du pays

Les Burkinabés de plus en plus inquiets face aux attaques récurrentes aux confins du pays
Mer 10 Oct 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

En deux semaines, une vingtaine de membres des forces de sécurité ont été tués dans le nord et l’est du Burkina Faso.   Samedi 6 octobre, Ouagadougou bruissait de rumeurs sur la mort d’un soldat de la force « Barkhane » dans ... Lire la suite >

Mali : quand les serviteurs de la justice se rebiffent

Mali : quand les serviteurs de la justice se rebiffent
Ven 05 Oct 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

REPORTAGE. Face au manque de moyens qui va jusqu'à menacer leur sécurité, les magistrats maliens ont décidé de répliquer en réclamant l'application des accords signés avec le gouvernement. Plus que jamais, la situation est grave.   Depuis... Lire la suite >

« La faiblesse du dossier contre Laurent Gbagbo a fait un tort considérable à la crédibilité de la CPI »

« La faiblesse du dossier contre Laurent Gbagbo a fait un tort considérable à la crédibilité de la CPI »
Ven 05 Oct 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Pour notre chroniqueur, le bureau du procureur de la Cour pénale internationale a échoué à convaincre de la culpabilité de l’ex-président ivoirien, dont le procès reprend.   Chronique. Le 11 avril 2011, Laurent Gbagbo était... Lire la suite >

Mali - Nord : là où insécurité et terrorisme rôdent

Mali - Nord : là où insécurité et terrorisme rôdent
Sam 29 Sep 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Politique

Une nouvelle flambée de violences a fait 35 morts en une semaine. La France a largué 120 parachutistes de Barkhane pour accompagner l'action des autres forces sur le terrain.   Le décompte a été rendu public par le ministère de la Sécurité... Lire la suite >

Neuf ans après le massacre du 28 septembre à Conakry, « il faut mettre fin à l’impunité totale »

Neuf ans après le massacre du 28 septembre à Conakry, « il faut mettre fin à l’impunité totale »
Sam 29 Sep 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Politique

Des organisations guinéennes et internationales de défense des droits humains appellent à l’organisation du procès sans délai.   Tribune. Personne n’a encore été jugé en Guinée pour le massacre du Stade du 28-Septembre... Lire la suite >

« La dette n’est pas un problème chinois, c’est un problème africain »

« La dette n’est pas un problème chinois, c’est un problème africain »
Ven 28 Sep 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Politique

Pour Jean-Louis Billon, ancien ministre du commerce de Côte d’Ivoire, « le vrai sujet n’est pas le niveau de la dette mais sa soutenabilité ».   Tribune. Comment souvent lorsque l’on parle de la Chine en Afrique, les clichés, les raccourcis... Lire la suite >

Cameroun : une filiale du groupe Bolloré condamnée dans une catastrophe ferroviaire

Cameroun : une filiale du groupe Bolloré condamnée dans une catastrophe ferroviaire
Ven 28 Sep 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Camerail et onze actuels et anciens employés sont reconnus coupables d’« homicide involontaire » dans la catastrophe d’Eseka, qui avait fait 79 morts en 2016.     Il est 11 h 38, mercredi 26 septembre au tribunal de première instance d’Eseka,... Lire la suite >

Nigeria: répétition générale de l'élection présidentielle au rythme de l'afropop

Nigeria: répétition générale de l'élection présidentielle au rythme de l'afropop
Lun 24 Sep 2018 | Source : slateafrique.com ... | dans Politique

Star multimillionnaire de l'afropop, célébré à travers l'Afrique, le Nigérian Davido a retiré son costume de scène pour enfiler celui de militant politique, afin d'apporter son soutien à son oncle, que ses millions de fans pourraient... Lire la suite >

Pour la réforme foncière au Liberia, « le plus difficile commence »

Pour la réforme foncière au Liberia, « le plus difficile commence »
Lun 24 Sep 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Politique

L’application de la nouvelle loi, historique, sera un défi pour l’Etat, estime Gilles Yabi, fondateur du cercle de réflexion WATHI, dans un entretien au « Monde ».   Au Liberia, la loi réformant la propriété foncière, ... Lire la suite >

Le Burkina Faso face au nouveau « front djihadiste » de l’est

Le Burkina Faso face au nouveau « front djihadiste » de l’est
Ven 21 Sep 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Le prêtre italien enlevé au Niger aurait été emmené au Burkina voisin, où les attaques se multiplient faute de réponse sécuritaire adéquate.   L’enlèvement d’un prêtre missionnaire italien, dans la... Lire la suite >

Liberia : mais où sont passés les 100 millions de dollars destinés à la Banque centrale ?

Liberia : mais où sont passés les 100 millions de dollars destinés à la Banque centrale ?
Ven 21 Sep 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

Les billets de banque concernés étaient dans des conteneurs et des sacs. Une enquête a été ouverte à la suite de la constatation de la perte de leur trace.   Alors que le pays dirigé par George Weah a un important besoin d'argent, voilà... Lire la suite >

D'Afrique en Europe, des trafiquants de migrants incontournables

D'Afrique en Europe, des trafiquants de migrants incontournables
Mer 19 Sep 2018 | Source : slateafrique.com ... | dans Société

Ils escaladent des clôtures de barbelés de six mètres ou traversent la Méditerranée en bateau au péril de leur vie: 36.000 migrants sont entrés en Espagne depuis janvier, sur la route d'autres pays d'Europe. Mais leur courage n'a pas suffi,... Lire la suite >

Bill et Melinda Gates : « La priorité mondiale devrait être la réduction de la pauvreté en Afrique »

Bill et Melinda Gates : « La priorité mondiale devrait être la réduction de la pauvreté en Afrique »
Mer 19 Sep 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Economie

Pour le milliardaire américain, au-delà de la question migratoire, l'enjeu est de montrer que l'investissement dans la santé et l'éducation peut changer la trajectoire du continent.   La population africaine, la plus jeune du monde, connaît... Lire la suite >

Vidéo à ne pas rater

Côte d'Ivoire: Réjouissances populaires
Mar 29 Mai 2018 | dans: Culture d'ici et d'ailleurs

Nos Partenaires

NOUS SUIVRE

Qui Sommes-Nous?

New AsTV Le développement par la coopération   Servir de canal numérique au développement de l'Afrique par la coopération. Telle est la vision de New AsTV. De fait, nous nous sommes laissés guider par les relations que l'Afrique...

Lire plus

Contacts

Newsletter

FLASH INFOS