NewAstv, plus qu'un médium, un compagnon
New AsTV: Une bonne communication grâce au professionnalisme d'une équipe
New AsTV: Vous y êtes, ne naviguez plus
New AsTV pour mieux communiquer en diplomatie
New AsTV: Savourez votre plaisir à communiquer
New AsTV: Ne vous en laissez pas compter
New AsTV: Vous êtes au cœur de l'événement
New AsTV, et la coopération bilatérale devient facteur de développement des peuples
New AsTV: Notre concept, la communication en partage
New AsTV: Partenaire au développement culturel africain

RD Congo : qui est Emmanuel Ramazani Shadary, le dauphin de Kabila ?


RD Congo : qui est Emmanuel Ramazani Shadary, le dauphin de Kabila ?
Le président Kabila respecte la Constitution et désigne son ministre de l'Intérieur comme son dauphin à l'élection présidentielle du 23 décembre prochain en République démocratique du Congo. Il s'agit de Ramazani Shadary. | PHOTO: DR
Après des mois de suspense, le président Joseph Kabila a choisi Ramazani Shadary pour représenter le pouvoir à l'élection présidentielle du 23 décembre.
 
Le président congolais Joseph Kabila a mis fin à un suspense devenu insoutenable ces dernières semaines. Il a désigné l'ex-ministre de l'Intérieur Emmanuel Ramazani Shadary comme candidat du Front commun pour le Congo, la plateforme électorale qu'il a lancée le 1er juillet dernier, à l'élection présidentielle prévue en décembre prochain.
 
Confiance du chef
 
Dans le même temps, ce dernier devient de facto le dauphin que s'est choisi Kabila pour lui succéder. L'annonce a été faite ce mercredi 8 août, date butoir pour le dépôt des candidatures au scrutin présidentiel par Lambert Mende, le porte-parole du gouvernement. Pourtant, Ramazani Shadary, 58 ans, et l'un des plus fidèles lieutenants du président Kabila fait partie de la quinzaine de personnalités congolaises visées par des sanctions de l'Union européenne pour entrave au processus électoral.
 
Avec ce choix, Joseph Kabila met fin aux nombreuses spéculations et respecte la Constitution qui lui interdisait un troisième mandat. À de nombreuses reprises, le chef de l'État congolais avait promis de respecter la Constitution congolaise qui limite à deux les mandats successifs du président de la République. Et Kabila d'assurer son avenir politique, puisqu'en modifiant les statuts du parti PPRD en janvier dernier un poste de président a été créé. Une fonction qui revient pleinement de droit à Joseph Kabila, son fondateur.
 
Un cacique du pouvoir et homme de terrain
 
Actuel premier responsable du parti présidentiel PPRD, Ramazani Shadary était jusqu'en février dernier ministre de l'Intérieur. Il doit déposer son dossier de candidature au siège de la commission électorale, a ajouté le porte-parole Lambert Mende en conférence de presse. Cacique du régime, député national dans la circonscription électorale de Kabambare, son fief électoral, dans la province du Maniema, il a été élu deux fois déjà. Et il comptait encore se représenter pour les élections législatives à venir. Finalement, le président Kabila en a fait son dauphin. « Il s'agit du camarade Emmanuel Ramazani Shadary, secrétaire permanent du PPRD né en 1960 dans la province du Maniema (est de la RDC), marié et père de huit enfants », a déclaré Lambert Mende en présentant brièvement le « dauphin » du président Kabila, 47 ans, qui ne pouvait pas se représenter d'après la Constitution. C'est le candidat « derrière lequel nous allons tous nous aligner », a insisté Mende, précisant que ce dernier est catholique et pratiquant. Un détail d'importance dans le contexte de crise actuelle. Puisqu'un collectif catholique avait annoncé trois jours de mobilisation à partir de dimanche si Joseph Kabila se présentait. La répression de ses trois marches interdites en début d'année avait fait une quinzaine de morts. « Que les médiocres dégagent », avait déclaré en début d'année l'archevêque de Kinshasa Mgr Laurent Monsengwo, en condamnant la répression.
 
Sur le site du PPRD, le portrait très élogieux du premier responsable du parti nous apprend qu'il a fait des études à l'université de Lubumbashi, à la faculté de Sciences sociales, administratives et politiques. Il est ensuite passé à l'université de Kinshasa où il est doctorant depuis 2015. Il n'est encore qu'un activiste lors de la conférence nationale souveraine, puis il devient administrateur de territoire, vice-gouverneur, puis gouverneur du Maniema sous Laurent Désiré Kabila. Membre co-fondateur du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD) en 2002, il en devient secrétaire exécutif national en charge du processus électoral et de la discipline de 2005 à 2015. Mais c'est sa toute dernière mission à la tête du PPRD qui a permis à cet homme dont on dit qu'il connaît très bien le terrain d'être au cœur de tous les enjeux politiques.
 
La République démocratique du Congo (RDC), immense pays d'Afrique centrale et un des plus pauvres du continent en dépit de son fort potentiel minier, est dirigée depuis 2001 par Joseph Kabila. Investi à 29 ans président, après l'assassinat de son père Laurent-Désiré Kabila par un garde du corps, Joseph Kabila est élu président en 2006 lors des premières élections libres depuis l'indépendance, puis réélu en 2011, lors d'un scrutin marqué par des violences et des fraudes.

 Commentaires

LIRE AUSSI...

Libye: la communauté internationale divisée, des roquettes sur la capitale

Libye: la communauté internationale divisée, des roquettes sur la capitale
Jeu 18 Avr 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

La communauté internationale reste mercredi divisée sur l'offensive lancée par le maréchal Khalifa Haftar sur Tripoli, capitale libyenne et siège du gouvernement d'union (GNA) ciblée mardi soir par des tirs de roquettes qui ont fait six nouveaux morts.   Soumis... Lire la suite >

« Le massacre d’Ogossagou est la conséquence de la perte de contrôle de l’Etat malien sur les milices »

« Le massacre d’Ogossagou est la conséquence de la perte de contrôle de l’Etat malien sur les milices »
Jeu 18 Avr 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

L’universitaire Youssouf T. Sangaré analyse la situation sécuritaire du Mali et la montée en puissance d’un islam politique.   Tribune. Le 23 mars, plus de 160 habitants du village d’Ogossagou, essentiellement des Peuls, furent massacrés.... Lire la suite >

Le Nigeria, principale porte d’entrée de faux médicaments sur le continent

Le Nigeria, principale porte d’entrée de faux médicaments sur le continent
Jeu 11 Avr 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Société

« CARNET DE SANTÉ ». En Afrique, ce commerce illicite serait à l’origine de plus 100 000 décès par an, selon l’Organisation mondiale de la santé.   La nuit tombe sur Lagos. C’est l’heure où l’Obalende... Lire la suite >

Libye : derrière la bataille de Tripoli, des influences étrangères ?

Libye : derrière la bataille de Tripoli, des influences étrangères ?
Jeu 11 Avr 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

Alors que l'offensive du maréchal Haftar vers Tripoli se poursuit, plusieurs acteurs de la communauté internationale continuent à avancer leurs pions. Par Patrick Forestier   Le maréchal Khalifa Haftar pourra-t-il gagner la bataille de Tripoli ? Ou bien... Lire la suite >

Les Maliens en colère

Les Maliens en colère
Lun 08 Avr 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

REPORTAGE. Après les habitants du cercle de Bandiagara, plus de 10 000 personnes ont manifesté vendredi leur colère contre « l'effondrement de l'État ».   Ils étaient des milliers, femmes, hommes, enfants, vieillards, des Maliens... Lire la suite >

Guinée : l’opposition coalisée contre un troisième mandat du président Alpha Condé

Guinée : l’opposition coalisée contre un troisième mandat du président Alpha Condé
Lun 08 Avr 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Politique

Le chef de l’Etat, dont le deuxième quinquennat s’achève en 2020, a souvent contesté la pertinence de la limitation du nombre de mandats sur le continent.   Les principaux partis d’opposition de Guinée, des associations de la société... Lire la suite >

Des hôpitaux nigérians emprisonnent les femmes incapables de payer leurs frais de maternité

Des hôpitaux nigérians emprisonnent les femmes incapables de payer leurs frais de maternité
Jeu 04 Avr 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Société

On estime que chaque année, plusieurs milliers de personnes sont ainsi détenues au Nigeria.   En décembre 2014, Folake Oduyoye est morte à l'hôpital universitaire de Lagos, la plus grande ville du Nigeria. Hospitalisée en août pour accoucher... Lire la suite >

Le cas de M. Atangana, détenu pendant dix-sept ans au Cameroun, inspire les députés français

Le cas de M. Atangana, détenu pendant dix-sept ans au Cameroun, inspire les députés français
Jeu 04 Avr 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Une réunion s’est tenue à l’Assemblée pour réfléchir aux moyens d’offrir une meilleure protection aux Français emprisonnés à l’étranger.   C’est le début d’une revanche sur l’histoire... Lire la suite >

« Faire la paix au Mali : les limites de l’acharnement contre-terroriste »

« Faire la paix au Mali : les limites de l’acharnement contre-terroriste »
Sam 30 Mar 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

« Le Monde Afrique » a décidé de publier l’un des articles de la revue « Afrique contemporaine » consacrée au Mali qui ne verra pas le jour. La publication du dossier a été suspendue par l’AFD, son organisme de tutelle.   Sur... Lire la suite >

Algérie : les clés pour comprendre l'intervention du patron de l'armée

Algérie : les clés pour comprendre l'intervention du patron de l'armée
Sam 30 Mar 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

DÉCRYPTAGE. Tout ce qu'il faut saisir du sens de l'appel par le général Gaïd Salah de l'application de l'article 102 de la Constitution, qui prévoit « l'empêchement » du chef de l'État pour « cause de maladie ... Lire la suite >

L’opposition togolaise affaiblie par ses querelles internes

L’opposition togolaise affaiblie par ses querelles internes
Mar 26 Mar 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Après le boycottage des législatives de décembre 2018, sept des quatorze partis de la coalition ont claqué la porte, dont plusieurs poids lourds politiques.   « Nous avons marché durant des mois sous un soleil chaud et parfois sous la pluie, espérant... Lire la suite >

Mali : les écoliers, ces autres victimes de la guerre

Mali : les écoliers, ces autres victimes de la guerre
Mar 26 Mar 2019 | Source : FRED DUFOUR / AFP ... | dans Société

À cause de la situation qui prévaut actuellement au Mali, près de mille écoles sont fermées. De quoi impacter gravement l'éducation de nombreux enfants.   L'engrenage de ce qui ressemble désormais à une guerre civile a coûté... Lire la suite >

Renversant Nigeria !

Renversant Nigeria !
Jeu 21 Mar 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

ANALYSE. Beaucoup d'indicateurs laissaient penser que rester à la barre du Nigeria serait mission impossible pour Buhari lors du dernier scrutin présidentiel. Il n'en a rien été.   Étonnant Nigeria. Le moins que l'on puisse dire est que ... Lire la suite >

En Mauritanie, une mission d’Amnesty International refoulée à l’aéroport de Nouackchott

En Mauritanie, une mission d’Amnesty International refoulée à l’aéroport de Nouackchott
Jeu 21 Mar 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

L’ONG venait effectuer une mission de recherche sur les droits humains dans le pays où les « séquelles » de l’esclavage, bien qu’abolit en 1981, perdurent.   La police mauritanienne a refoulé, dimanche, à son arrivée à... Lire la suite >

Au Cameroun, l’inquiétant crépuscule du régime Biya

Au Cameroun, l’inquiétant crépuscule du régime Biya
Dim 17 Mar 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Emprisonnement du principal opposant, conflit armé dans les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest : le pouvoir multiplie les signes de raidissement.   Passer inaperçu tout en se rendant indispensable. Depuis son accession à la tête du Cameroun... Lire la suite >

Algérie : les 4 pièges à éviter pour la « révolution du sourire »

Algérie : les 4 pièges à éviter pour la « révolution du sourire »
Dim 17 Mar 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

ANALYSE. Alors que de nouvelles manifestations sont prévues ce vendredi, quels sont les pièges qui semblent guetter ce « sursaut populaire » ?   La question s'est beaucoup posée cette semaine. L'important mouvement populaire contre le régime... Lire la suite >

Vidéo à ne pas rater

Côte d'Ivoire: Réjouissances populaires
Mar 29 Mai 2018 | dans: Culture d'ici et d'ailleurs

Nos Partenaires

NOUS SUIVRE

Qui Sommes-Nous?

New AsTV Le développement par la coopération   Servir de canal numérique au développement de l'Afrique par la coopération. Telle est la vision de New AsTV. De fait, nous nous sommes laissés guider par les relations que l'Afrique...

Lire plus

Contacts

Newsletter

FLASH INFOS