NewAstv, plus qu'un médium, un compagnon
New AsTV: Une bonne communication grâce au professionnalisme d'une équipe
New AsTV: Vous y êtes, ne naviguez plus
New AsTV pour mieux communiquer en diplomatie
New AsTV: Savourez votre plaisir à communiquer
New AsTV: Ne vous en laissez pas compter
New AsTV: Vous êtes au cœur de l'événement
New AsTV, et la coopération bilatérale devient facteur de développement des peuples
New AsTV: Notre concept, la communication en partage
New AsTV: Partenaire au développement culturel africain

Cameroun : une filiale du groupe Bolloré condamnée dans une catastrophe ferroviaire


Cameroun : une filiale du groupe Bolloré condamnée dans une catastrophe ferroviaire
Le 21 octobre 2016, après le déraillement d’un train à Eseka, dans le centre du Cameroun. | PHOTO: STRINGER / AFP
Camerail et onze actuels et anciens employés sont reconnus coupables d’« homicide involontaire » dans la catastrophe d’Eseka, qui avait fait 79 morts en 2016.
 
 
Il est 11 h 38, mercredi 26 septembre au tribunal de première instance d’Eseka, petite commune située entre Douala et Yaoundé et dont le nom est désormais attaché à la catastrophe ferroviaire qui avait fait, selon le bilan officiel, 79 morts et plus de 600 blessés le 21 octobre 2016. A peine assis sur son siège, le juge Marcel Ndigui Ndigui prononce son verdict.
Cameroon Railways (Camrail), entreprise contrôlée à hauteur de 77,4 % par le groupe français Bolloré, ainsi que onze de ses anciens et actuels employés sont reconnus coupables d’« homicide involontaire » et d’« activités dangereuses ». Trois prévenus sont en revanche acquittés.
 
« Un jour historique »
 
Deux ans après l’accident ferroviaire le plus meurtrier survenu au Cameroun et un an après l’ouverture de ce procès, les avocats des ayants droit et des rescapés du déraillement du train Intercity 152, qui dénonçaient régulièrement l’« attitude dilatoire » du groupe Bolloré, peuvent enfin exprimer leur joie.
 
« C’est un jour historique. Après le temps des pleurs, il est temps d’espérer », réagit, ému, Me Massi Ngakele, l’un des représentants des victimes. Un autre, Me Guy Alain Tougoua, loue le juge pour sa décision « courageuse » et lui demande d’accorder aux victimes 152 milliards de francs CFA (près de 232 millions d’euros) d’indemnités.
 
« Nous sommes malheureux parce que la société Camrail est déclarée civilement responsable, réagit pour sa part Me Emmanuel Massoda, l’un des avocats de la compagnie ferroviaire. Nous sommes malheureux parce que nous avons souhaité dès le départ que l’opinion camerounaise et internationale soit édifiée sur les causes de l’accident survenu à Eseka. » Le 23 mai 2017, la commission d’enquête formée par les autorités au lendemain du déraillement avait conclu à « la responsabilité, à titre principal, du transporteur, la société Camrail ».
 
Un autre avocat de l’entreprise, Me Serge Zangue, dresse l’état du processus d’indemnisation, qui aura été, selon lui, « l’un des plus crédibles au monde » : ce « processus […] est dans une phase quasi terminale », plaide-t-il, sous les rires de ses confrères des parties civiles.
 
Dans le box des prévenus, seul l’actuel directeur général de la société, Pascal Miny, est présent. Les quatorze autres accusés, dont les noms sont affichés sur le mur extérieur de la salle d’audience, sont absents. Au moins deux d’entre eux – dont Mathias Lewis Yedna, le conducteur du train, sont en fuite, selon les avocats des victimes. « Il faut leur appliquer les peines les plus sévères. […] Monsieur le président, vous avez tous les moyens de les rattraper », assure Me Tougoua, avant de retourner s’asseoir.
 
Mandat d’arrêt
 
Après plusieurs heures de suspension, le juge prononce finalement les peines aux environs de 19 heures. Elles vont de trois mois de prison avec sursis à cinq ans d’emprisonnement ferme. Didier Vandenbon, l’ancien directeur général de la société, est condamné à six mois de prison avec sursis et à une amende de 600 000 francs CFA.
 
Cinq ans et trois ans d’emprisonnement sont prononcés respectivement à l’encontre de Mathias Yedna, le conducteur du train, et Fru Valentine, le chef de la sécurité de Camrail à Yaoundé à l’époque du drame. Un mandat d’arrêt est lancé contre eux. La compagnie ferroviaire est condamnée à payer une amende de 500 000 francs CFA.
 
Si les conseils des victimes se réjouissent de ces condamnations, ils se disent unanimement insatisfaits des indemnisations – même s’ils réclamaient des montants très différents, entre 2 et 152 milliards de francs CFA. « Nous pensons que ce juge a manqué de courage », maugrée Me Guy Olivier Moteng, quand son confrère Guy Alain Tougoua promet qu’il va « s’opposer à cette décision » afin d’obtenir « les 152 milliards que nous réclamons pour nos victimes ». Les avocats de Camrail ont quant à eux annoncé qu’ils allaient faire appel du jugement.
 
Blessée à la jambe et aux deux bras lors du déraillement et encore victime aujourd’hui « d’atroces cauchemars », Céline a « trop crié » de joie lorsqu’elle a appris, depuis Douala, la capitale économique, la condamnation de Camrail. « Je ne pensais pas que le puissant Bolloré pouvait être condamné, s’étonne la jeune femme, jointe par téléphone. Maintenant, je pense que ces grosses entreprises doivent comprendre que la vie des pauvres gens comme nous est aussi importante. »

 Commentaires

LIRE AUSSI...

Gouvernement nigérian: on prend les mêmes et on recommence

Gouvernement nigérian: on prend les mêmes et on recommence
Lun 05 Aoû 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

Le président nigérian Muhammadu Buhari, élu à 76 ans pour un second mandat en février, n'a toujours pas de gouvernement, mais les noms qu'il a soumis au Parlement pour approbation la semaine dernière suscitent déjà la polémique.   Ainsi... Lire la suite >

Du franc CFA à l'éco: l'avenir incertain de la future monnaie ouest-africaine

Du franc CFA à l'éco: l'avenir incertain de la future monnaie ouest-africaine
Lun 05 Aoû 2019 | dans Economie

En théorie, la nouvelle monnaie de la Cédéao, baptisée éco, doit entrer en circulation en 2020. Mais c’est sans compter les difficultés inhérentes à sa mise en place, et aussi les réticences de certains pays de l’UEMOA à... Lire la suite >

En Libye, les corps de 62 migrants repêchés après le « pire » naufrage de l’année

En Libye, les corps de 62 migrants repêchés après le « pire » naufrage de l’année
Lun 29 Juil 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Le nombre de migrants présents à bord de l’embarcation ayant coulé dans la nuit de mercredi à jeudi demeure incertain, les chiffres fluctuant selon les sources.   Les corps de 62 migrants ont été repêchés vendredi 25 juillet... Lire la suite >

Ebola en RDC : le ministre de la santé démissionnaire révèle « les tentatives d’introduction illégale d’un vaccin expérimental »

Ebola en RDC : le ministre de la santé démissionnaire révèle « les tentatives d’introduction illégale d’un vaccin expérimental »
Lun 29 Juil 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Dans la lettre de départ qu’il a adressée au chef de l’Etat congolais, Oly Ilunga dénonce les « pressions de toutes parts » qu’il a subies.   Il puise dans le champ lexical militaire pour décrire la délicate lutte en cours... Lire la suite >

Dans un Cameroun en proie aux crises, les prisons s'échauffent

Dans un Cameroun en proie aux crises, les prisons s'échauffent
Jeu 25 Juil 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

Des prisonniers qui dorment à même le sol, des rations alimentaires insuffisantes, des conditions d'hygiène déplorables: dans les prisons camerounaises, l'augmentation du nombre de détenus politiques et de séparatistes anglophones détériore... Lire la suite >

Mali : comment l'insécurité affecte le « grenier à riz » du pays

Mali : comment l'insécurité affecte le « grenier à riz » du pays
Mer 24 Juil 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

L'Office du Niger, très prisé par les agriculteurs, les éleveurs et les pêcheurs, est le plus grand aménagement hydro-agricole d'Afrique de l'Ouest. Il subit de plein fouet les conséquences des dégradations opérées par les ... Lire la suite >

Cameroun : comment la Suisse a poussé le président Paul Biya vers la sortie

Cameroun : comment la Suisse a poussé le président Paul Biya vers la sortie
Mer 10 Juil 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

Las des manifestations et incidents à répétition provoqués par la présence du président camerounais à Genève, la Confédération l'a encouragé à quitter le pays.   Paul Biya et son épouse Chantal... Lire la suite >

La Zlec est-elle vraiment une chance pour l’Afrique?

La Zlec est-elle vraiment une chance pour l’Afrique?
Mer 10 Juil 2019 | Source : RFI Afrique ... | dans Autres Actus

Une cinquantaine de chefs d’État et de gouvernement se réunissent ce 7 juillet à Niamey, au Niger, pour célébrer solennellement l’entrée en vigueur de la zone de libre-échange continental en Afrique (Zlec) qualifiée par le chef de... Lire la suite >

Un roi ivoirien vole au secours de la cathédrale Notre-Dame

Un roi ivoirien vole au secours de la cathédrale Notre-Dame
Mer 12 Juin 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

C'est fait!": Amon N'Douffou V, roi du Sanwi, dans le sud-est de la Côte d'Ivoire, a apporté sa contribution à la reconstruction de la cathédrale Notre-Dame de Paris, récemment ravagée par un incendie. Louis Aniaba, un prince de ce royaume,... Lire la suite >

Massacre au Mali : la déflagration guette

Massacre au Mali : la déflagration guette
Mer 12 Juin 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

REVUE DE PRESSE. Après une énième attaque meurtrière dans le centre, la presse africaine exhorte l'État malien à réagir avant qu'une guerre civile ne se déclare.   Le Mali pleure une nouvelle fois ses morts. Six mois après... Lire la suite >

Soudan : Hemetti, ce général criminel qui pourrait tordre le cou à la révolution

Soudan : Hemetti, ce général criminel qui pourrait tordre le cou à la révolution
Ven 07 Juin 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

REPORTAGE. Commandant des Forces de soutien rapide, une ex-milice accusée de massacres au Darfour, Hemetti a assuré soutenir les révolutionnaires. Beaucoup en doutaient. Les derniers événements leur ont donné raison.   Selon un comité ... Lire la suite >

Sénégal : après la diffusion de l'enquête de la BBC sur son frère, le président Macky Sall accuse

Sénégal : après la diffusion de l'enquête de la BBC sur son frère, le président Macky Sall accuse
Ven 07 Juin 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

Pour faire contre-feu aux réactions virulentes après les soupçons de corruption d'Alioune Sall dans le dossier des hydrocarbures, le président sénégalais a pointé du doigt un « reportage manifestement tendancieux ».   Une... Lire la suite >

Soudan: face

Soudan: face
Mer 22 Mai 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

Drapeaux soudanais brandis, "V" de la victoire et cris de ralliement: les manifestants rassemblés devant le QG de l'armée à Khartoum restent déterminés à obtenir un transfert du pouvoir au civil, malgré l'impasse dans les négociations... Lire la suite >

« Le parc de la Pendjari était sa vie » : portrait de Fiacre Gbédji, guide des deux touristes enlevés au Bénin

« Le parc de la Pendjari était sa vie » : portrait de Fiacre Gbédji, guide des deux touristes enlevés au Bénin
Mer 22 Mai 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

En poste au Bénin pour l’Union européenne, Rafal Lapkowski a croisé la route de Fiacre Gbédji, tué par les ravisseurs des otages libérés le 10 mai. Portrait.   Nous sommes venus nous installer au Bénin en 2014. Un pays d’Afrique... Lire la suite >

Français disparus au Bénin : quelle est la situation sécuritaire dans la région ?

Français disparus au Bénin : quelle est la situation sécuritaire dans la région ?
Mer 08 Mai 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

ANALYSE. Jusqu'à présent, en Afrique de l'Ouest, les zones peu sûres se trouvaient près des trois frontières du Burkina Faso, du Niger et du Mali. La situation s'est dégradée depuis quelques mois dans toute la région. Explication.   Les... Lire la suite >

« En Libye comme au Mali, la France joue un double jeu »

« En Libye comme au Mali, la France joue un double jeu »
Mer 08 Mai 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

A Tripoli et Bamako, Paris soutient les autorités légitimes tout en apportant son aide à des forces rivales jugées plus à même de lutter contre le terrorisme, observe notre chroniqueur.   Chronique. Confrontée depuis un mois à une... Lire la suite >

Vidéo à ne pas rater

Intronisation du roi du Moronou du 19 au 24 Mai 2019
Dim 12 Mai 2019 | dans: Culture d'ici et d'ailleurs

Nos Partenaires

NOUS SUIVRE

Qui Sommes-Nous?

New AsTV Le développement par la coopération   Servir de canal numérique au développement de l'Afrique par la coopération. Telle est la vision de New AsTV. De fait, nous nous sommes laissés guider par les relations que l'Afrique...

Lire plus

Contacts

Newsletter

FLASH INFOS