NewAstv, plus qu'un médium, un compagnon
New AsTV: Une bonne communication grâce au professionnalisme d'une équipe
New AsTV: Vous y êtes, ne naviguez plus
New AsTV pour mieux communiquer en diplomatie
New AsTV: Savourez votre plaisir à communiquer
New AsTV: Ne vous en laissez pas compter
New AsTV: Vous êtes au cœur de l'événement
New AsTV, et la coopération bilatérale devient facteur de développement des peuples
New AsTV: Notre concept, la communication en partage
New AsTV: Partenaire au développement culturel africain

Les « gilets jaunes » vus d’Afrique : entre humour, craintes et espoirs


Les « gilets jaunes » vus d’Afrique : entre humour, craintes et espoirs
Reflet de « gilets jaunes » dans le casque d’un sapeur-pompier à Antibes, le 1er décembre 2018. | PHOTO: Eric Gaillard / REUTERS
Sur un continent habitué aux mouvements de colère comme aux ingérences françaises, les internautes observent les événements avec une pointe de dérision.
 
Dakar, Bamako, Tunis ou Abidjan… Les images de la France insurgée – les fameux « gilets jaunes » – tournent en boucle sur les réseaux sociaux africains. Images et commentaires qu’Edith Brou observe depuis la Côte d’Ivoire, où elle est installée. Pour cette figure de la blogosphère ouest-africaine, collaboratrice du Monde Afrique, « le soutien aux manifestants n’est pas totalement acquis ». Selon son analyse des réseaux, les internautes estiment que « les Français se plaignent pour peu alors qu’ils vivent dans un environnement où la plupart des conditions sont réunies, quand les Africains vivent des réalités quotidiennes beaucoup plus difficiles ».
 
La situation française suscite même parfois une pointe de crainte, qu’elle observe sous la plume d’un professeur d’université ivoirien pour qui « la réussite de la mobilisation grâce aux réseaux sociaux est un potentiel danger pour nous en Afrique ». « Nos chefs d’Etat vont visser encore plus l’accès aux réseaux sociaux pour étouffer toute possibilité d’expression en dehors des voies classiques », écrit-il.
 
Plus globalement, les internautes se saisissent aussi de ces événements pour sourire un peu et tacler la France. A Bamako, des messages humoristiques circulent sur WhatsApp. « Bamako suit avec une attention particulière la crise qui sévit à Paris, appelle les différentes parties au respect des valeurs de liberté d’expression et condamne les actes de violence. Nous appelons les différentes parties à la retenue et au dialogue », signait un Malien, le week-end dernier, provoquant l’hilarité. « Sinon, nous allons intervenir militairement », a même répondu un autre, lundi soir. Un ton diplomatique plein d’humour qui n’est pas sans rappeler les messages, cette fois-ci authentiques, envoyés par la France aux autorités de Bamako lors des différentes crises qui ont secoué le Mali dernièrement.
 
 
Sonia Roe O'Anyeng
@PurpleInyah
 La situation en France est inquiétante!😑! Mais la communauté international attend quoi pour intervenir? Wandafull😂! Si c'était en Afrique, les français seraient déja entrain de sauter partout comme le popcorn..wooo guerre civile wooo interventions😕 #Minalmi #GiletsJaunes
 
De même, à Ouagadougou, une directrice d’agence de communication manifeste un sentiment d’étonnement à l’idée que « ceux qui veulent nous corriger et nous surveiller ne sont pas du tout en mesure de le faire chez eux ».
 
« C’est fini Paris »
 
A Tunis aussi, cet épisode est replacé dans une perspective historique et réveille quelques rancœurs. Une partie des Tunisiens gardent en effet une certaine amertume de la couverture des attentats de 2015 au Bardo, à Sousse et à Tunis par les médias étrangers, notamment français, à qui ils reprochaient d’être trop alarmistes. « C’est fini Paris », ont publié certains internautes, avec en arrière-plan des images de pneus brûlés sur les Champs-Elysées. Une référence au titre d’un article de Libération en 2015, « C’est fini la Tunisie, c’est fini le tourisme », qui avait fait polémique (il s’agissait en réalité d’une citation d’un guide touristique local).
 
D’autres internautes renvoient eux à 2011, lorsque Michèle Alliot-Marie, alors ministre des affaires étrangères de Nicolas Sarkozy, avait proposé de fournir au gouvernement de Ben Ali le savoir-faire de la France en matière de maintien de l’ordre. Et proposent à leur tour l’expertise tunisienne en matière de répression des manifestations… Par ailleurs, dans les palais de plusieurs capitales africaines, certains s’étonnent de la « mollesse » des autorités : « En France, vous n’avez ni armée, ni police pour dégager tout ça ? Qu’ils rafalent ces imbéciles et tout rentrera dans l’ordre », propose ainsi un conseiller d’un président ami de Paris.
 
En Algérie, le mouvement des « gilets jaunes » est suivi avec un mélange de surprise et d’admiration. Beaucoup d’internautes relèvent, en pensant à la léthargie algérienne, cette capacité qu’ont eue des Français anonymes de dépasser les cadres politiques pour s’exprimer. Achour Mihoubi, architecte et blogueur, l’exprime en notant l’usage inattendu d’un gilet qui sert d’habitude aux conducteurs tombés en panne. « User de cette camisole pour exprimer un cri de détresse poussé par de larges franges de la population est un coup de génie tant symbolique que mobilisateur. Un coup de com' pour identifier un mal profond renversant de simplicité et de limpidité et qui peut mettre un pays sens dessus dessous », écrit-il.
 
Coupé-décalé
 
Dans ce pays aux liens forts avec la France, le mouvement est suivi avec intensité dans la presse. Même le très officiel El Moudjahid a consacré un éditorial, sous le titre de « Jacquerie française ? », à ce « mouvement populaire des “indignés” en action dans toute la France » et dont « l’exaspération » face à l’absence de réponse « remet en cause de fond en comble l’ordre existant ». Pour le journal El Watan, « Emmanuel Macron doit se départir de son intransigeance, montrer qu’il a entendu le message de ras-le-bol des défavorisés ».
 
Et un internaute camerounais, Cabrol Bamou, doctorant en philosophie politique à l’université de Dschang, de rappeler, via le compte WhatsApp du Monde Afrique, qu’« il ne serait pas excessif de dire que le peuple de France parle à l’Afrique » et qu’« il importe que l’Afrique tire les leçons de cette crise. Pour les politiques : qu’ils sachent que le peuple n’est jamais acquis définitivement, qu’il n’est morose et terne que de manière sporadique. […] Au peuple africain : il importe de savoir qu’un mouvement peut se mettre sur pied sans avoir besoin de l’onction d’une quelconque élite. Il importe pour les Africains de savoir que la cause commune est largement supérieure aux petits arrangements réduits à notre stricte individualité. »
 
Et pour terminer sur une note musicale, le mouvement de contestation français a désormais un hymne version coupé-décalé : le morceau « Gilet jaune », du rappeur toulousain Kopp Johnson, qui cumule plus de 3,5 millions de vues sur YouTube.

 Commentaires

LIRE AUSSI...

« L’Afrique doit prendre sa part de responsabilité dans la lutte contre le changement climatique »

« L’Afrique doit prendre sa part de responsabilité dans la lutte contre le changement climatique »
Lun 17 Déc 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Société

LE GRAND ENTRETIEN. Pour l’expert du GIEC Arona Diedhiou, le continent n’est pas seulement victime de la hausse mondiale des émissions de gaz à effet de serre, mais y contribue.     Arona Diedhiou a participé en tant qu’auteur principal... Lire la suite >

Un ancien ministre béninois arrêté en Espagne

Un ancien ministre béninois arrêté en Espagne
Lun 17 Déc 2018 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

Komi Koutché, ancien ministre d'Etat du Bénin en charge des finances sous le président Boni Yayi, a été interpellé vendredi soir par la police espagnole, a-t-on appris dimanche auprès de ses proches.   "Il a été ... Lire la suite >

Au Togo, une campagne électorale à nouveau sous tension

Au Togo, une campagne électorale à nouveau sous tension
Ven 14 Déc 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

En toile de fond des législatives du 20 décembre boycottées par l’opposition, apparaît la présidentielle de 2020 et la question de la possibilité du chef de l’Etat de se représenter.   Au Togo, depuis plus de cinquante ans se... Lire la suite >

Coopération avec l'Afrique : l'administration Trump serre la vis

Coopération avec l'Afrique : l'administration Trump serre la vis
Ven 14 Déc 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Economie

Dans leur logique de contenir tous les multilatéralismes, les États-Unis viennent, par la voix de John Bolton, d'exprimer leur volonté d'opérer des coupes dans leur participation aux missions de paix de l'ONU mais aussi aux différentes aides dont bénéficiait... Lire la suite >

De Reims à Conakry, le retour forcé et les rêves avortés de Mouminy

De Reims à Conakry, le retour forcé et les rêves avortés de Mouminy
Mar 11 Déc 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Société

Alors qu’un pacte migratoire vient d’être adopté à Marrakech, ce jeune homme, arrivé en France à 16 ans, a été expulsé en Guinée et contraint d’interrompre ses études.   Du paysage qui défile... Lire la suite >

Ghana : ce projet de cathédrale qui met à mal la laïcité

Ghana : ce projet de cathédrale qui met à mal la laïcité
Mar 11 Déc 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

L'annonce de la construction d'une cathédrale nationale avait été faite en 2017 lors du 60e anniversaire de l'indépendance. Un an après, l'imbrication entre pouvoir et religion suscite la polémique.   La symbolique est forte. ... Lire la suite >

Sénégal : un second tour à prévoir pour la présidentielle ?

Sénégal : un second tour à prévoir pour la présidentielle ?
Jeu 06 Déc 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Politique

Sur la base d'un sondage de l'institut Stat Info publié lundi 3 décembre, tout n'est pas encore gagné pour un K.-O. en faveur de Macky Sall, qui fait pourtant la course en tête.   Après avoir investi son candidat en grande pompe, samedi 1er... Lire la suite >

Tchad - Idriss Déby en Israël : les vraies raisons d'un voyage inattendu

Tchad - Idriss Déby en Israël : les vraies raisons d'un voyage inattendu
Mar 04 Déc 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

ANALYSE. Qu'est-ce qui a bien pu conduire le président tchadien à effectuer sa visite en Israël alors que son pays soutient la cause palestinienne ? Éléments de réponse.   Le voyage du président tchadien en Israël, qualifié... Lire la suite >

Nigeria/corruption: demande de mandat d'arrêt contre une ex-ministre du Pétrole

Nigeria/corruption: demande de mandat d'arrêt contre une ex-ministre du Pétrole
Mar 04 Déc 2018 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

L'agence anti-corruption du Nigeria va lancer un mandat d'arrêt contre l'ex-ministre du Pétrole Diezani Alison-Madueke, actuellement poursuivie au Royaume-Uni, afin qu'elle soit jugée dans son pays pour le détournement présumé de millions de... Lire la suite >

Un an après le discours de Macron à Ouagadougou, la politique africaine de la France a-t-elle changé ?

Un an après le discours de Macron à Ouagadougou, la politique africaine de la France a-t-elle changé ?
Jeu 29 Nov 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Sécurité, aide, migrations, réconciliation des mémoires… passage en revue des mesures prises par le président après ses promesses du 28 novembre 2017.   Ce fut une séquence risquée, dans « un amphithéâtre... Lire la suite >

La banque russe VTB prête par "erreur" 10,5 milliards d'euros

La banque russe VTB prête par
Jeu 29 Nov 2018 | Source : slateafrique.com ... | dans Economie

Le deuxième groupe bancaire russe, VTB, a attribué par erreur un prêt de plus de 800 milliards de roubles (10,5 milliards d'euros) à la Centrafrique, a fait savoir la banque en réponse aux révélations de plusieurs médias.   "Il... Lire la suite >

Éthiopie : une ancienne opposante à la tête de la Commission électorale

Éthiopie : une ancienne opposante à la tête de la Commission électorale
Sam 24 Nov 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Politique

La vague de féminisation du pouvoir éthiopien se poursuit avec la nomination de Birtukan Mideksa à la tête de la Commission électorale. Elle est attendue dans la préparation des prochaines élections en 2020.   Figure charismatique de l'opposition... Lire la suite >

RD Congo - Alain Shekomba : « On s'achemine vers des élections qui ne régleront pas la crise de légitimité »

RD Congo - Alain Shekomba : « On s'achemine vers des élections qui ne régleront pas la crise de légitimité »
Sam 24 Nov 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Politique

ENTRETIEN. La campagne électorale a officiellement débuté ce jeudi 22 novembre dans un climat de division et de tension autour de la machine à voter. Alain Shekomba s'est confié au Point Afrique sur cette question loin d'être réglée.   Le... Lire la suite >

Elections en RDC: le dauphin de Kabila, Ramazani, présente son programme

Elections en RDC: le dauphin de Kabila, Ramazani, présente son programme
Mer 21 Nov 2018 | Source : slateafrique.com ... | dans Politique

Le candidat du président sortant de la RDC Joseph Kabila, Emmanuel Ramazani Shadary, a promis lundi 86 milliards de dollars pour le développement du pays sur cinq ans, en présentant son programme pour l'élection présidentielle prévue le 23 décembre.   "Moi... Lire la suite >

Étudiants africains en France : ce qui va changer

Étudiants africains en France : ce qui va changer
Mer 21 Nov 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

Hausse des frais d'inscription, bourses, visas facilités... Le gouvernement français veut attirer toujours plus d'étudiants étrangers, mais change de paradigme.   Édouard Philippe, le Premier ministre français, a beau citer Alain Mabanckou,... Lire la suite >

Union africaine : plus de pragmatisme et d'indépendance ?

Union africaine : plus de pragmatisme et d'indépendance ?
Lun 19 Nov 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Diplomatie

C'est une forte volonté de réformer l'Union africaine qui a marqué la présidence du Rwandais Paul Kagame. Qu'en restera-t-il à l'issue de ce sommet d'Addis-Abeba ouvert ce samedi ?   Il reste peu de temps au président rwandais... Lire la suite >

Vidéo à ne pas rater

Côte d'Ivoire: Réjouissances populaires
Mar 29 Mai 2018 | dans: Culture d'ici et d'ailleurs

Nos Partenaires

NOUS SUIVRE

Qui Sommes-Nous?

New AsTV Le développement par la coopération   Servir de canal numérique au développement de l'Afrique par la coopération. Telle est la vision de New AsTV. De fait, nous nous sommes laissés guider par les relations que l'Afrique...

Lire plus

Contacts

Newsletter

FLASH INFOS