NewAstv, plus qu'un médium, un compagnon
New AsTV: Une bonne communication grâce au professionnalisme d'une équipe
New AsTV: Vous y êtes, ne naviguez plus
New AsTV pour mieux communiquer en diplomatie
New AsTV: Savourez votre plaisir à communiquer
New AsTV: Ne vous en laissez pas compter
New AsTV: Vous êtes au cœur de l'événement
New AsTV, et la coopération bilatérale devient facteur de développement des peuples
New AsTV: Notre concept, la communication en partage
New AsTV: Partenaire au développement culturel africain

Elections en RDC : le pays retient son souffle, les yeux tournés vers l’Eglise


Elections en RDC : le pays retient son souffle, les yeux tournés vers l’Eglise
Un responsable de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) du Congo compte les résultats des élections présidentielles dans un centre de décompte des voix à Kinshasa, en République démocratique du Congo, le 4 janvier. | PHOTO: BAZ RATNER / REUTERS
Dans l’attente des résultats, la Conférence épiscopale du Congo a annoncé connaître le nom du vainqueur de la présidentielle.
 
e Kempinski est l’un des plus beaux hôtels de Kinshasa. Entre la terrasse du bar et le fleuve Congo, il y a une piscine où nul ne se baigne vraiment. Peut-être y a-t-il trop d’observateurs qui rôdent là ; des scrutateurs envoyés en République démocratique du Congo (RDC) spécialement pour les élections du 30 décembre. Leurs gilets indiquent par qui ils sont dépêchés : bleu pour la Communauté de développement d’Afrique australe (SADC), beige pour l’Union africaine (UA). Pour eux, le temps s’est arrêté. Alors ils végètent dans le palace et se gobergent à grands frais en attendant, comme tout le pays, les résultats partiels du scrutin.
 
Ces deux organisations régionales ont déjà exprimé leurs conclusions sur la tenue des élections. Et malgré quelques bémols comme des retards dans l’ouverture des bureaux de vote ou « des pertes en vies humaines », ces missions d’observation électorale ont salué la bonne tenue des opérations. « Une première grande victoire du peuple congolais », a déclaré Dioncounda Traoré, ancien président du Mali par intérim (2012-2013) et chef de la mission d’observation de l’UA, pour qui ces élections se sont « globalement déroulées dans un climat apaisé et serein ». Elles ont été « relativement bien gérées et le processus s’est relativement bien déroulé », ajoute son homologue de la SADC, Joseph Malanji, ministre zambien des affaires étrangères.
 
La Cenco au centre du jeu
 
Dans le lobby du Kempinski, on croise aussi Corneille Nangaa, le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI). En ce début d’année, il est plutôt jovial et décontracté, casquette SADC vissée sur la tête. Même s’il est le personnage le plus critiqué du pays, soupçonné d’être à la solde du régime de Joseph Kabila, et que le dépouillement des bulletins de vote a pris du retard – seuls 20 % des résultats avaient été compilés jeudi 3 janvier –, il pense déjà à l’après, dans sa province du Haut-Uelé (nord-est) où il ne cesse de répéter qu’il veut s’occuper de ses champs, mais pas seulement. « J’y ai acheté des mines d’or et j’ai les permis d’exploitation. Vous pouvez l’écrire. Il n’y a pas que les multinationales étrangères qui doivent pouvoir exploiter nos ressources », dit-il.
 
La mission des Nations unies en RDC (Monusco) et l’Union européenne (UE) ont été tenues à l’écart du processus électoral. Leurs propositions de soutien logistique et financier ont été refusées par les autorités congolaises, de même que leurs observateurs, au nom d’une sacro-sainte « souveraineté » et d’une lutte obsessionnelle contre « l’ingérence ». Peu critiques et adeptes d’une diplomatie traditionnellement consensuelle, la SADC et l’UA, qui ont déployé 153 observateurs dans un pays plus grand que l’Europe occidentale, sont assez peu menaçantes pour la CENI et pour le régime de Kabila.
 
Sans le vouloir, le président sortant et ses stratèges, certains de la victoire de leur candidat, Emmanuel Ramazani Shadary, ont peut-être fait une erreur en refusant les observateurs internationaux aux déclarations souvent timorées et diplomatiques. Car plus que la SADC et l’UA, le peuple congolais tout comme la dite « communauté internationale » s’en remettent à l’Eglise catholique congolaise, qui, elle, a déployé 40 000 observateurs. Intransigeante et rigoureuse, ayant démontré sa capacité à tenir tête au régime de Kabila au cours des deux dernières années, elle se retrouve une fois encore au centre du jeu. La Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) a ainsi dénoncé les « irrégularités relevées » par ses observateurs. Contrairement à la CENI, elle n’a pas tardé à traiter les observations glanées par ses agents disséminés partout dans le pays.
 
Un vrai bouleversement
 
« Les données en notre possession, issues des procès-verbaux de vote, consacrent le choix d’un candidat comme président de la République », a déclaré l’abbé Donatien Nsholé, secrétaire général de la Cenco, le 3 janvier. En clair, l’Eglise catholique congolaise est déjà en mesure de dire qui est le nouveau président élu. A sa manière, elle met en garde le régime de Kabila et surtout la CENI contre la tentation de proclamer la victoire d’un autre candidat, ce qu’elle contesterait. « La CENI est appelée à publier, en toute responsabilité, les résultats des élections dans le respect de la vérité », ajoute M. Nsholé.
 
Cette déclaration est un vrai bouleversement sur la scène du théâtre politique congolais, où chacun des trois grands candidats (Emmanuel Ramazani Shadary, Martin Fayulu et Felix Tshisekedi) se dit certain de sa victoire. A commencer par le pouvoir en place, qui n’avait jusque-là aucun obstacle de taille ni d’institution de poids osant le défier. De son côté, la coalition de la majorité présidentielle « déplore, dénonce et condamne fermement l’attitude partisane, irresponsable et anarchique de la CENCO ». Et de vitupérer contre l’abbé Donatien Nsholé qui « proclame en toute illégalité des tendances » de résultats à la présidentielle. De son côté, le challengeur Martin Fayulu, à la popularité révélée durant cette campagne, se montre discret et réservé. Depuis sa maison-hôtel voisine du Kempinski, l’opposant si longtemps snobé – y compris dans son propre camp – dit néanmoins être certain de l’emporter. Jusqu’à la déclaration de la Cenco, cet ancien cadre de société pétrolière était persuadé que la CENI lui volerait son élection. Cette dernière, dans un courrier transmis à la CENCO le 4 janvier, accuse l’abbé Nsholé « d’intoxiquer la population en préparant un soulèvement ».

 Commentaires

LIRE AUSSI...

Au Cameroun, l’inquiétant crépuscule du régime Biya

Au Cameroun, l’inquiétant crépuscule du régime Biya
Dim 17 Mar 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Emprisonnement du principal opposant, conflit armé dans les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest : le pouvoir multiplie les signes de raidissement.   Passer inaperçu tout en se rendant indispensable. Depuis son accession à la tête du Cameroun... Lire la suite >

Algérie : les 4 pièges à éviter pour la « révolution du sourire »

Algérie : les 4 pièges à éviter pour la « révolution du sourire »
Dim 17 Mar 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

ANALYSE. Alors que de nouvelles manifestations sont prévues ce vendredi, quels sont les pièges qui semblent guetter ce « sursaut populaire » ?   La question s'est beaucoup posée cette semaine. L'important mouvement populaire contre le régime... Lire la suite >

« La proposition de Bouteflika ? Une duperie politique, une imposture juridique ! »

« La proposition de Bouteflika ? Une duperie politique, une imposture juridique ! »
Mer 13 Mar 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

ENTRETIEN. Maître de conférences, la politologue Louisa Dris-Aït Hamadouche évalue la nouvelle donne politique algérienne à l'aune du message du président Bouteflika de ce 11 mars.   Sous la poussée de la rue, le président... Lire la suite >

Ethiopie: La visite de Macron donne de l'espoir pour une église vieille de 9 siècles

Ethiopie: La visite de Macron donne de l'espoir pour une église vieille de 9 siècles
Mer 13 Mar 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

Ce mercredi matin de mars, le prêtre Mekonnen Fatne, debout parmi ses fidèles orthodoxes éthiopiens, observe une église vieille de neuf siècles qu'ils craignent de voir détruite à tout moment.   Au-dessus de l'église s'étend... Lire la suite >

Acquitté par la CPI, le Congolais Bemba demande 68 millions d'euros de dédommagement

Acquitté par la CPI, le Congolais Bemba demande 68 millions d'euros de dédommagement
Mar 12 Mar 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

L'ex vice-président congolais Jean-Pierre Bemba, acquitté par la Cour pénale internationale (CPI) de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité après près d'une décennie en détention, demande plus de 68 millions d'euros ... Lire la suite >

Bouteflika : la justice suisse va-t-elle instruire une plainte pour « suspicion d'enlèvement » ?

Bouteflika : la justice suisse va-t-elle instruire une plainte pour « suspicion d'enlèvement » ?
Mar 12 Mar 2019 | dans Autres Actus

La question mérite d'être posée alors que, le 25 février, une Algérienne a déposé une plainte pour « suspicion d'enlèvement d'une personne incapable de discernement ».   Le lendemain de l'arrivée... Lire la suite >

Algérie : Abdelaziz Bouteflika serait « sous menace vitale permanente »

Algérie : Abdelaziz Bouteflika serait « sous menace vitale permanente »
Jeu 07 Mar 2019 | Source : http://afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

Selon « La Tribune de Genève », en raison d'une dégradation de ses fonctions neurologiques, le président algérien risque d'ingérer des aliments ou des liquides dans les poumons.   Sous le titre « Bouteflika nécessite... Lire la suite >

RDC: l'opposant Martin Fayulu renonce

RDC: l'opposant Martin Fayulu renonce
Jeu 07 Mar 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Politique

L'opposant et candidat malheureux à la présidentielle du 30 décembre en République démocratique du Congo, Martin Fayulu, a annoncé mercredi à l'AFP qu'il ne siègera pas comme député, se considérant comme "président... Lire la suite >

Election présidentielle au Sénégal : confusion générale à l’heure des premiers résultats

Election présidentielle au Sénégal : confusion générale à l’heure des premiers résultats
Mar 26 Février 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Politique

Le premier ministre a désigné le président sortant Macky Sall vainqueur, sans prendre la peine d’attendre les résultats officiels.   C’était une journée de vote paisible dont rien ne laissait présager l’achèvement... Lire la suite >

Elections au Nigeria : dans l’attente des résultats, les deux clans se disent vainqueurs

Elections au Nigeria : dans l’attente des résultats, les deux clans se disent vainqueurs
Mar 26 Février 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Politique

Outre leur président, les Nigérians étaient appelés samedi à désigner 360 députés et 109 sénateurs.   Le comptage des voix entre les deux favoris de la présidentielle au Nigeria, le chef de l’Etat sortant, Muhammadu... Lire la suite >

Présidentielle du Nigeria : et maintenant, place au décompte des voix !

Présidentielle du Nigeria : et maintenant, place au décompte des voix !
Lun 25 Février 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Politique

C'est dans un calme relatif, malgré seize personnes tuées dans des violences ainsi que des bureaux de vote saccagés dans quelques États, que les membres de la Commission électorale se sont mis au travail pour cette phase décisive de l'élection.   Ce... Lire la suite >

RDC: un mois après, Tshisekedi

RDC: un mois après, Tshisekedi
Lun 25 Février 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Politique

Un mois après son investiture, le nouveau président de la République démocratique du Congo Félix Tshisekedi reste à la merci de son prédécesseur Joseph Kabila, maître du jeu politique grâce à ses majorités à ... Lire la suite >

A Tombouctou, les réfugiés maliens qui reviennent croisent ceux qui partent

A Tombouctou, les réfugiés maliens qui reviennent croisent ceux qui partent
Ven 22 Février 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Plus de 2 300 Maliens sont rentrés dans la région en 2018, pendant que d’autres continuent de s’enfuir. Le pays accueille aussi des Burkinabés et des Nigériens.   Assis sur son tapis face à ses rangées de bracelets et colliers en ... Lire la suite >

Camp Boiro : l'Auschwitz des Guinéens

Camp Boiro : l'Auschwitz des Guinéens
Ven 22 Février 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Société

COMPTE RENDU. Ces Mémoires d'une rescapée de la dictature de Sékou Touré relatées par Maïmouna Bâ Maréga révèlent toute la cruauté du premier président de la Guinée ainsi que l'horreur de son système.   «... Lire la suite >

Côte d'Ivoire : Guillaume Soro en orbite pour 2020 ?

Côte d'Ivoire : Guillaume Soro en orbite pour 2020 ?
Mer 20 Février 2019 | Source : http://afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

Avec la mise sur pied du Comité politique qu'il qualifie lui-même d'« outil », Guillaume Soro, libéré de sa charge de président de l'Assemblée nationale, pose les bases à partir desquelles il va affronter la tempête politique... Lire la suite >

En Côte d’Ivoire, les divisions politiques inquiètent

En Côte d’Ivoire, les divisions politiques inquiètent
Lun 18 Février 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

La coalition formée pour chasser Gbagbo a explosé face aux ambitions de ses leaders pour l’élection présidentielle de 2020.   Depuis les salons climatisés de l’hôtel Ivoire, la vue sur la lagune permet d’imaginer toutes les opportunités... Lire la suite >

Vidéo à ne pas rater

Côte d'Ivoire: Réjouissances populaires
Mar 29 Mai 2018 | dans: Culture d'ici et d'ailleurs

Nos Partenaires

NOUS SUIVRE

Qui Sommes-Nous?

New AsTV Le développement par la coopération   Servir de canal numérique au développement de l'Afrique par la coopération. Telle est la vision de New AsTV. De fait, nous nous sommes laissés guider par les relations que l'Afrique...

Lire plus

Contacts

Newsletter

FLASH INFOS