NewAstv, plus qu'un médium, un compagnon
New AsTV: Une bonne communication grâce au professionnalisme d'une équipe
New AsTV: Vous y êtes, ne naviguez plus
New AsTV pour mieux communiquer en diplomatie
New AsTV: Savourez votre plaisir à communiquer
New AsTV: Ne vous en laissez pas compter
New AsTV: Vous êtes au cœur de l'événement
New AsTV, et la coopération bilatérale devient facteur de développement des peuples
New AsTV: Notre concept, la communication en partage
New AsTV: Partenaire au développement culturel africain

Gbagbo acquitté, et après?


Gbagbo acquitté, et après?
L'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo peu après son acquittement, le 15 janvier à La Haye, siège de la CPI. | PHOTO: afp.com/Peter Dejong
La Cour pénale internationale a ordonné la libération de l'ex-président ivoirien. Victoire pour les siens et pour l'impunité.
 
Coup de tonnerre dans un ciel pas vraiment serein. Ni demi-mesure, ni cote mal taillée : ce mardi matin, les trois juges de la Cour pénale internationale (CPI) de La Haye ont bel et bien prononcé l'acquittement de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo -et accessoirement celui de son ancien ministre de la Jeunesse Charles Blé Goudé -, détenu depuis plus de sept ans et jugé depuis le 28 janvier 2016 pour quatre chefs de "crimes contre l'humanité". Ils ont également ordonné la libération immédiate des deux accusés.  
 
Le trio de magistrats enterre ainsi les autres scénarios envisagés. Tel le maintien en détention et la poursuite du procès sur tout ou partie des charges. Ou une remise en liberté provisoire, dans l'attente de la reprise des audiences. Dans cette dernière hypothèse, longtemps privilégiée par de nombreux analystes, le prédécesseur d'Alassane Ouattara aurait sans doute été astreint à un strict contrôle et contraint de s'établir dans un pays hôte européen. Loin d'Abidjan.  
 
Cruel camouflet pour la CPI
 
Il n'en sera rien. Certes, l'élargissement effectif est suspendu jusqu'à demain mercredi. A la faveur d'une nouvelle audience programmée à 10H00 (heure de Paris), le procureur pourra alors contester la décision, puis interjeter appel. Pour autant, on voit mal désormais ce qui empêcherait "Petit frère" -son surnom au temps où il luttait dans la clandestinité contre le despotisme bonhomme de Félix Houphouët-Boigny- de rentrer au pays. 
 
Scène de liesse dans le quartier abidjanais de Yopougon, ce mardi, juste après l'annonce de l'acquittement de l'ancien chef de l'Etat. Reuters/Luc Gnago
 
Ce dénouement constitue à coup sûr un cruel camouflet pour la CPI. Laquelle, suspectée au sein de l'intelligentsia africaine de rendre "une justice des vainqueurs" et de s'acharner sur les seuls despotes déchus du continent noir, n'avait nul besoin de cela. Déjà, en 2014, il lui avait fallu, faute de preuves, abandonner les poursuites engagées contre le président kényan Uhuru Kenyatta, incriminé lui aussi dans des violences postélectorales meurtrières. Quatre ans plus tard, la Cour acquitte en appel Jean-Pierre Bemba, ancien vice-président de la République démocratique du Congo, pourtant condamné en première instance à dix-huit ans de réclusion pour les crimes atroces commis en Centrafrique par ses miliciens, au début de la décennie 2000. 
 
Manque de preuves
 
Que paye cette juridiction censée incarner la primauté de la justice universelle sur l'arbitraire et la barbarie ? Les carences de ses enquêtes, souvent tardives et procédurières, les faiblesses de ses instructions, la fragilité de maints témoignages et une conduite parfois erratique des débats. Autant de failles dans lesquelles s'est engouffrée une défense pugnace. Mais elle règle aussi les arriérés de la stratégie choisie par son premier procureur, l'Argentin Luis Moreno Ocampo, adepte d'une approche très politique, volontiers spectaculaire. Qu'on ne se méprenne pas : la tâche est herculéenne, exténuante, et le monde a plus que jamais besoin d'un tribunal mondial crédible, au professionnalisme exemplaire, craint sous toutes les latitudes. Mais une révision des pratiques et du mode de fonctionnement s'impose. 
 
Laurent Gbagbo et son avocat français Emmanuel Altit, à l'ouverture du procès, le 28 janvier 2016. Laurent Gbagbo et son avocat français Emmanuel Altit, à l'ouverture du procès, le 28 janvier 2016. afp.com/Peter Dejong
 
S'agissant de l'affaire ivoirienne, les juges ont clairement signifié qu'en dépit de ses efforts, le bureau du procureur n'était pas parvenu à démontrer l'existence d'un "plan commun" visant à garantir à tout prix le maintien au pouvoir de Gbagbo, pas plus qu'à établir de manière indubitable que les exactions fatales commises résultaient d'ordres venus de lui. 
 
De retour dans l'arène?
 
Orage sur La Haye, tremblement de terre au pays des Eléphants... Redouté par les uns, espéré par les autres, le retour à la liberté de Laurent Gbagbo et de l'ex-figure de proue des Jeunes patriotes s'apparente, en Côte d'Ivoire même, à un séisme. D'autant qu'il survient à vingt moins de la prochaine échéance présidentielle, et sur fond de douloureuse recomposition du paysage politique.  
 
Le cofondateur du Front populaire ivoirien (FPI) songe-t-il à briguer de nouveau, à 73 ans, la magistrature suprême en octobre 2020 ? Lui seul le sait. Dans la version actualisée d'un ouvrage datant de 2014, fruit des échanges entre le captif du centre pénitentiaire de Scheveningen et le journaliste français François Mattei -Libre, Pour la vérité et la justice" (Max Milo Editions)-, parue le 13 décembre dernier, l'intéressé livre une réponse assez évasive pour ne pas injurier l'avenir : "Il n'est pas indispensable d'être président pour faire de la politique et se rendre utile. La Côte d'Ivoire, l'Afrique, c'est ma vie, et je serai toujours concerné par leur destin."  
 
"Faiseur de rois"
 
"Mon ambition, précise-t-il par ailleurs, c'est de revenir chez moi. J'ai réservé une maison pour m'accueillir. J'ai déjà fait acheter des matelas pour ceux qu'on m'a volés dans ma petite maison du village". Allusion à la localité natale de Mama, non loin de Gagnoa (Centre-Ouest). Une certitude : celui qui, dans sa jeunesse, dut à ses talents de latiniste le sobriquet de Cicéron, aspirera jusqu'à son dernier souffle à une réhabilitation politique et symbolique, quelle que soit sa forme. Car Gbagbo, qui ne reconnaît toujours pas sa défaite électorale de 2010, persiste à considérer son éviction comme une injustice d'anthologie. 
 
2015.Le président ivoirien Alassanne Ouattara (à g.) et l'ancien chef de l'Etat Henri Konan Bedié, au temps de l'entente cordiale, en octobre 2015.afp.com/SIA KAMBOU
 
"Je doute qu'il rêve de présidence, confie son vieil ami Albert Bourgi, autre visiteur régulier du captif de La Haye. Je le vois plutôt dans un rôle de sage et de faiseur de rois. Bien sûr, il exercera sur son camp, par sa seule présence et son aura, une tutelle écrasante. Ce qui ne serait pas vraiment nouveau. Une certitude: il n'y a chez lui aucune rancoeur, pas même envers la France. D'ailleurs, il parle à peine de ses adversaires, Alassane Ouattara compris." "Reste qu'en privé, il tient ce dernier pour un "bandit", nuance le politologue Franck Ekra, proche de l'ancien chef de l'Etat Henri Konan Bédié. Son obsession : mettre fin au système Ouattara."  
 
Reprise en main du FPI
 
Un sage ? Admettons. Mais un sage qui ne rechigne pas à plonger les mains dans le cambouis. Après le décès, le 3 novembre 2018, de son fidèle compagnon Aboudramane Sangaré, président par intérim du FPI, "Laurent" a repris à distance, depuis sa cellule, les commandes d'un parti tiraillé, fragmenté, affaibli par les luttes factionnelles. Quitte à doucher les ambitions de son épouse officielle Simone. Gare aux illusions lyriques : la liesse dans laquelle baigne depuis quelques heures la maison abidjanaise du couple cache mal de profondes fêlures, tant politiques qu'intimes. A La Haye, c'est bien Nadiana Bamba, alias Nady, une ancienne journaliste unie à "Laurent" par un mariage coutumier, qui supervisait l'agenda et filtrait le flux des visites.  
 
 
Gbagbo, l'épouse de "Laurent", fête l'annonce de sa libération dans leur résidence du quartier de Cocody, à Abidjan.Reuters/Thierry Gouegnon
 
C'est ainsi : au royaume d'Houphouët, toutes les combinaisons partisanes sont possibles. Et l'éventuel comeback de "Petit frère" ne risque pas d'invalider cette loi. D'autant que l'alliance entre le Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI) de Konan Bédié et le très ouattariste Rassemblement des Républicains (RDR), soupçonnés de pulsions hégémoniques, a volé en éclats l'été dernier. Voilà des moins que, dans l'entourage du "Bouddha de Daoukro", on évoque avec gourmandise les contacts noués avec le FPI. Au détour d'un entretien récemment accordé à l'AFP et à RFI, Bédié a d'ailleurs confié être "en pourparlers" avec Gbagbo. Au nom de l'union sacrée contre "Alassane", tout le monde semble prêt, au moins pour un temps, à jeter la rancune à la lagune.  
 
 

 Commentaires

LIRE AUSSI...

Infrastructures : là où les négociations avec la Chine sont difficiles

Infrastructures : là où les négociations avec la Chine sont difficiles
Ven 15 Février 2019 | Source : http://afrique.lepoint.fr ... | dans Economie

Principal pourvoyeur de financement des infrastructures sur le continent, la Chine paraît en position de force concernant les négociations avec les gouvernements africains. Sauf que certains d'entre eux s'en sortent mieux.   « On ne négocie pas avec ... Lire la suite >

Nigeria : le si peu reluisant bilan économique de Buhari

Nigeria : le si peu reluisant bilan économique de Buhari
Ven 15 Février 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Economie

Pour battre son challenger du PDP, Atiku Abubakar, le président Buhari devra s'expliquer sur nombre de chantiers annoncés comme prioritaires et sur lesquels les résultats n'ont pas été probants.   19 décembre 2018. Trois mois avant le... Lire la suite >

Abdelaziz Bouteflika: une santé extrêmement précaire

Abdelaziz Bouteflika: une santé extrêmement précaire
Lun 11 Février 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika, 81 ans, a une santé extrêmement précaire, multipliant les séjours hospitaliers, notamment en France, depuis plus de dix ans.   Dimanche, l'agence officielle APS a annoncé que M. Bouteflika... Lire la suite >

Mali: démonstration de force des religieux contre la "dépravation des moeurs" et la malgouvernance

Mali: démonstration de force des religieux contre la
Lun 11 Février 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Société

Devant une foule de 60.000 personnes, des dirigeants religieux maliens ont réclamé dimanche à Bamako la fin de la malgouvernance et de la "dépravation des moeurs", appelant au départ du Premier ministre auquel ils reprochent notamment une approche laxiste... Lire la suite >

En Afrique, la corruption sape les bases de la démocratie

En Afrique, la corruption sape les bases de la démocratie
Jeu 07 Février 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Politique

Selon le rapport 2018 de Transparency International, le continent est la région du monde où la corruption est la plus forte, notamment dans les régimes autoritaires.   Rouge, désespérément rouge. Année après année, lorsqu’on... Lire la suite >

Tchad: 11 ans après, le parti de l'opposant Ibni Saleh veut la "vérité" sur sa disparition

Tchad: 11 ans après, le parti de l'opposant Ibni Saleh veut la
Mar 05 Février 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

Le parti politique de l'opposant tchadien Ibni Oumar Mahamat Saleh, disparu il y a onze ans, a organisé comme chaque année une commémoration en son honneur et réclamé la "vérité" et la "clarté" sur sa disparition, selon... Lire la suite >

Election en RDC: Joseph Kabila sous la pression de ses voisins

Election en RDC: Joseph Kabila sous la pression de ses voisins
Mar 05 Février 2019 | Source : RFI ... | dans Autres Actus

Tout au long du processus électoral en RDC, de dialogues en reports, les pays de la région ont maintenu la pression sur Joseph Kabila pour qu’il renonce à son troisième mandat, jugé trop dangereux. Pendant ces deux années, la crise politique et ses ... Lire la suite >

« Le débat récurrent sur le franc CFA finit par écorner l’image et l’honneur de la France »

« Le débat récurrent sur le franc CFA finit par écorner l’image et l’honneur de la France »
Jeu 31 Jan 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Economie

Pour l’universitaire Alfred Babo, en rompant avec la monnaie africaine, la France mettrait enfin les chefs d’Etats du continent face à leurs responsabilités.   Tribune. Le débat sur le franc CFA a refait surface ces dernières semaines. Des personnalités... Lire la suite >

Gabon: remaniement du gouvernement, deux semaines après la prestation de serment de l'ancien

Gabon: remaniement du gouvernement, deux semaines après la prestation de serment de l'ancien
Jeu 31 Jan 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

Le gouvernement gabonais a été remanié mercredi avec en particulier un changement à la tête du ministère de la Défense, a annoncé la présidence deux semaines après la prestation de serment du précédent cabinet et sur... Lire la suite >

Un Camerounais sur six a besoin d’une aide alimentaire, selon l’ONU

Un Camerounais sur six a besoin d’une aide alimentaire, selon l’ONU
Sam 26 Jan 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Société

Le pays est confronté à plusieurs crises. Le conflit qui oppose l’armée aux séparatistes anglophones a déplacé 437 000 personnes, dont 32 000 ont fui au Nigeria voisin.   La crise dans les régions anglophones du Cameroun, où... Lire la suite >

Racisme dans le football : les joueurs africains appellent à plus de sévérité

Racisme dans le football : les joueurs africains appellent à plus de sévérité
Sam 26 Jan 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Sports

Chants, insultes, cris de singe, jets de banane… Dans les stades européens, les actes racistes perdurent, comme en Italie où le laxisme demeure la règle.   L’image la plus choquante de ces dernières semaines n’est pas venue de n’importe... Lire la suite >

Une précampagne présidentielle sous tension au Sénégal

Une précampagne présidentielle sous tension au Sénégal
Jeu 24 Jan 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Politique

Seuls quatre candidats sont autorisés à affronter le chef de l’Etat sortant, Macky Sall, au scrutin de février.   L’écrémage électoral annoncé aura donc bien eu lieu. A un mois du premier tour de l’élection présidentielle,... Lire la suite >

De "l'argent frais" pour le G5 Sahel (Sidikou)

De
Jeu 24 Jan 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

De "l'argent frais" devrait parvenir au G5 Sahel pour faire progresser ses projets de développement et relancer les opérations de sa force militaire antijihadiste, qui ont repris le 15 janvier, selon le secrétaire permanent de l'organisation Maman Sambo Sidikou.   "Nous... Lire la suite >

Benyamin Nétanyahou au Tchad : les enjeux d’une visite inédite

Benyamin Nétanyahou au Tchad : les enjeux d’une visite inédite
Lun 21 Jan 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Après avoir accueilli le président tchadien fin novembre 2018 en Israël, le premier ministre israélien devrait être reçu par Idriss Déby à N’Djamena le 20 janvier.   Promesse tenue. Après une visite sans précédent... Lire la suite >

Un passage éclair d'Ali Bongo au Gabon et toujours des doutes

Un passage éclair d'Ali Bongo au Gabon et toujours des doutes
Lun 21 Jan 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

Il est venu quelques heures et est aussitôt reparti poursuivre sa convalescence à Rabat: le passage éclair à Libreville le 15 janvier du président gabonais Ali Bongo Ondimba, affaibli par un AVC, n'a pas dissipé les doutes sur ses capacités à... Lire la suite >

Bouteflika et Bongo : ces présidents absents qui interrogent la question de la vacance du pouvoir

Bouteflika et Bongo : ces présidents absents qui interrogent la question de la vacance du pouvoir
Jeu 17 Jan 2019 | Source : http://afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

À partir de quand un président absent pour raisons médicales est-il vraiment empêché ? Quid de la vacance qui déclenche une procédure prévue dans les constitutions ? Les cas de l'Algérie et du Gabon en illustrent l'approche sur... Lire la suite >

ACTUALITE

Infrastructures : là où les négociations avec la Chine sont difficiles
Ven 15 Février 2019 | Source: http://afrique.lepoint.fr
Nigeria : le si peu reluisant bilan économique de Buhari
Ven 15 Février 2019 | Source: lemonde.fr
Abdelaziz Bouteflika: une santé extrêmement précaire
Lun 11 Février 2019 | Source: slateafrique.com
Plus d'Actualité | Cliquez ici

Vidéo à ne pas rater

Côte d'Ivoire: Réjouissances populaires
Mar 29 Mai 2018 | dans: Culture d'ici et d'ailleurs

Nos Partenaires

NOUS SUIVRE

Qui Sommes-Nous?

New AsTV Le développement par la coopération   Servir de canal numérique au développement de l'Afrique par la coopération. Telle est la vision de New AsTV. De fait, nous nous sommes laissés guider par les relations que l'Afrique...

Lire plus

Contacts

Newsletter

FLASH INFOS