NewAstv, plus qu'un médium, un compagnon
New AsTV: Une bonne communication grâce au professionnalisme d'une équipe
New AsTV: Vous y êtes, ne naviguez plus
New AsTV pour mieux communiquer en diplomatie
New AsTV: Savourez votre plaisir à communiquer
New AsTV: Ne vous en laissez pas compter
New AsTV: Vous êtes au cœur de l'événement
New AsTV, et la coopération bilatérale devient facteur de développement des peuples
New AsTV: Notre concept, la communication en partage
New AsTV: Partenaire au développement culturel africain

Gbagbo acquitté, et après?


Gbagbo acquitté, et après?
L'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo peu après son acquittement, le 15 janvier à La Haye, siège de la CPI. | PHOTO: afp.com/Peter Dejong
La Cour pénale internationale a ordonné la libération de l'ex-président ivoirien. Victoire pour les siens et pour l'impunité.
 
Coup de tonnerre dans un ciel pas vraiment serein. Ni demi-mesure, ni cote mal taillée : ce mardi matin, les trois juges de la Cour pénale internationale (CPI) de La Haye ont bel et bien prononcé l'acquittement de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo -et accessoirement celui de son ancien ministre de la Jeunesse Charles Blé Goudé -, détenu depuis plus de sept ans et jugé depuis le 28 janvier 2016 pour quatre chefs de "crimes contre l'humanité". Ils ont également ordonné la libération immédiate des deux accusés.  
 
Le trio de magistrats enterre ainsi les autres scénarios envisagés. Tel le maintien en détention et la poursuite du procès sur tout ou partie des charges. Ou une remise en liberté provisoire, dans l'attente de la reprise des audiences. Dans cette dernière hypothèse, longtemps privilégiée par de nombreux analystes, le prédécesseur d'Alassane Ouattara aurait sans doute été astreint à un strict contrôle et contraint de s'établir dans un pays hôte européen. Loin d'Abidjan.  
 
Cruel camouflet pour la CPI
 
Il n'en sera rien. Certes, l'élargissement effectif est suspendu jusqu'à demain mercredi. A la faveur d'une nouvelle audience programmée à 10H00 (heure de Paris), le procureur pourra alors contester la décision, puis interjeter appel. Pour autant, on voit mal désormais ce qui empêcherait "Petit frère" -son surnom au temps où il luttait dans la clandestinité contre le despotisme bonhomme de Félix Houphouët-Boigny- de rentrer au pays. 
 
Scène de liesse dans le quartier abidjanais de Yopougon, ce mardi, juste après l'annonce de l'acquittement de l'ancien chef de l'Etat. Reuters/Luc Gnago
 
Ce dénouement constitue à coup sûr un cruel camouflet pour la CPI. Laquelle, suspectée au sein de l'intelligentsia africaine de rendre "une justice des vainqueurs" et de s'acharner sur les seuls despotes déchus du continent noir, n'avait nul besoin de cela. Déjà, en 2014, il lui avait fallu, faute de preuves, abandonner les poursuites engagées contre le président kényan Uhuru Kenyatta, incriminé lui aussi dans des violences postélectorales meurtrières. Quatre ans plus tard, la Cour acquitte en appel Jean-Pierre Bemba, ancien vice-président de la République démocratique du Congo, pourtant condamné en première instance à dix-huit ans de réclusion pour les crimes atroces commis en Centrafrique par ses miliciens, au début de la décennie 2000. 
 
Manque de preuves
 
Que paye cette juridiction censée incarner la primauté de la justice universelle sur l'arbitraire et la barbarie ? Les carences de ses enquêtes, souvent tardives et procédurières, les faiblesses de ses instructions, la fragilité de maints témoignages et une conduite parfois erratique des débats. Autant de failles dans lesquelles s'est engouffrée une défense pugnace. Mais elle règle aussi les arriérés de la stratégie choisie par son premier procureur, l'Argentin Luis Moreno Ocampo, adepte d'une approche très politique, volontiers spectaculaire. Qu'on ne se méprenne pas : la tâche est herculéenne, exténuante, et le monde a plus que jamais besoin d'un tribunal mondial crédible, au professionnalisme exemplaire, craint sous toutes les latitudes. Mais une révision des pratiques et du mode de fonctionnement s'impose. 
 
Laurent Gbagbo et son avocat français Emmanuel Altit, à l'ouverture du procès, le 28 janvier 2016. Laurent Gbagbo et son avocat français Emmanuel Altit, à l'ouverture du procès, le 28 janvier 2016. afp.com/Peter Dejong
 
S'agissant de l'affaire ivoirienne, les juges ont clairement signifié qu'en dépit de ses efforts, le bureau du procureur n'était pas parvenu à démontrer l'existence d'un "plan commun" visant à garantir à tout prix le maintien au pouvoir de Gbagbo, pas plus qu'à établir de manière indubitable que les exactions fatales commises résultaient d'ordres venus de lui. 
 
De retour dans l'arène?
 
Orage sur La Haye, tremblement de terre au pays des Eléphants... Redouté par les uns, espéré par les autres, le retour à la liberté de Laurent Gbagbo et de l'ex-figure de proue des Jeunes patriotes s'apparente, en Côte d'Ivoire même, à un séisme. D'autant qu'il survient à vingt moins de la prochaine échéance présidentielle, et sur fond de douloureuse recomposition du paysage politique.  
 
Le cofondateur du Front populaire ivoirien (FPI) songe-t-il à briguer de nouveau, à 73 ans, la magistrature suprême en octobre 2020 ? Lui seul le sait. Dans la version actualisée d'un ouvrage datant de 2014, fruit des échanges entre le captif du centre pénitentiaire de Scheveningen et le journaliste français François Mattei -Libre, Pour la vérité et la justice" (Max Milo Editions)-, parue le 13 décembre dernier, l'intéressé livre une réponse assez évasive pour ne pas injurier l'avenir : "Il n'est pas indispensable d'être président pour faire de la politique et se rendre utile. La Côte d'Ivoire, l'Afrique, c'est ma vie, et je serai toujours concerné par leur destin."  
 
"Faiseur de rois"
 
"Mon ambition, précise-t-il par ailleurs, c'est de revenir chez moi. J'ai réservé une maison pour m'accueillir. J'ai déjà fait acheter des matelas pour ceux qu'on m'a volés dans ma petite maison du village". Allusion à la localité natale de Mama, non loin de Gagnoa (Centre-Ouest). Une certitude : celui qui, dans sa jeunesse, dut à ses talents de latiniste le sobriquet de Cicéron, aspirera jusqu'à son dernier souffle à une réhabilitation politique et symbolique, quelle que soit sa forme. Car Gbagbo, qui ne reconnaît toujours pas sa défaite électorale de 2010, persiste à considérer son éviction comme une injustice d'anthologie. 
 
2015.Le président ivoirien Alassanne Ouattara (à g.) et l'ancien chef de l'Etat Henri Konan Bedié, au temps de l'entente cordiale, en octobre 2015.afp.com/SIA KAMBOU
 
"Je doute qu'il rêve de présidence, confie son vieil ami Albert Bourgi, autre visiteur régulier du captif de La Haye. Je le vois plutôt dans un rôle de sage et de faiseur de rois. Bien sûr, il exercera sur son camp, par sa seule présence et son aura, une tutelle écrasante. Ce qui ne serait pas vraiment nouveau. Une certitude: il n'y a chez lui aucune rancoeur, pas même envers la France. D'ailleurs, il parle à peine de ses adversaires, Alassane Ouattara compris." "Reste qu'en privé, il tient ce dernier pour un "bandit", nuance le politologue Franck Ekra, proche de l'ancien chef de l'Etat Henri Konan Bédié. Son obsession : mettre fin au système Ouattara."  
 
Reprise en main du FPI
 
Un sage ? Admettons. Mais un sage qui ne rechigne pas à plonger les mains dans le cambouis. Après le décès, le 3 novembre 2018, de son fidèle compagnon Aboudramane Sangaré, président par intérim du FPI, "Laurent" a repris à distance, depuis sa cellule, les commandes d'un parti tiraillé, fragmenté, affaibli par les luttes factionnelles. Quitte à doucher les ambitions de son épouse officielle Simone. Gare aux illusions lyriques : la liesse dans laquelle baigne depuis quelques heures la maison abidjanaise du couple cache mal de profondes fêlures, tant politiques qu'intimes. A La Haye, c'est bien Nadiana Bamba, alias Nady, une ancienne journaliste unie à "Laurent" par un mariage coutumier, qui supervisait l'agenda et filtrait le flux des visites.  
 
 
Gbagbo, l'épouse de "Laurent", fête l'annonce de sa libération dans leur résidence du quartier de Cocody, à Abidjan.Reuters/Thierry Gouegnon
 
C'est ainsi : au royaume d'Houphouët, toutes les combinaisons partisanes sont possibles. Et l'éventuel comeback de "Petit frère" ne risque pas d'invalider cette loi. D'autant que l'alliance entre le Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI) de Konan Bédié et le très ouattariste Rassemblement des Républicains (RDR), soupçonnés de pulsions hégémoniques, a volé en éclats l'été dernier. Voilà des moins que, dans l'entourage du "Bouddha de Daoukro", on évoque avec gourmandise les contacts noués avec le FPI. Au détour d'un entretien récemment accordé à l'AFP et à RFI, Bédié a d'ailleurs confié être "en pourparlers" avec Gbagbo. Au nom de l'union sacrée contre "Alassane", tout le monde semble prêt, au moins pour un temps, à jeter la rancune à la lagune.  
 
 

 Commentaires

LIRE AUSSI...

Libye: la communauté internationale divisée, des roquettes sur la capitale

Libye: la communauté internationale divisée, des roquettes sur la capitale
Jeu 18 Avr 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

La communauté internationale reste mercredi divisée sur l'offensive lancée par le maréchal Khalifa Haftar sur Tripoli, capitale libyenne et siège du gouvernement d'union (GNA) ciblée mardi soir par des tirs de roquettes qui ont fait six nouveaux morts.   Soumis... Lire la suite >

« Le massacre d’Ogossagou est la conséquence de la perte de contrôle de l’Etat malien sur les milices »

« Le massacre d’Ogossagou est la conséquence de la perte de contrôle de l’Etat malien sur les milices »
Jeu 18 Avr 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

L’universitaire Youssouf T. Sangaré analyse la situation sécuritaire du Mali et la montée en puissance d’un islam politique.   Tribune. Le 23 mars, plus de 160 habitants du village d’Ogossagou, essentiellement des Peuls, furent massacrés.... Lire la suite >

Le Nigeria, principale porte d’entrée de faux médicaments sur le continent

Le Nigeria, principale porte d’entrée de faux médicaments sur le continent
Jeu 11 Avr 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Société

« CARNET DE SANTÉ ». En Afrique, ce commerce illicite serait à l’origine de plus 100 000 décès par an, selon l’Organisation mondiale de la santé.   La nuit tombe sur Lagos. C’est l’heure où l’Obalende... Lire la suite >

Libye : derrière la bataille de Tripoli, des influences étrangères ?

Libye : derrière la bataille de Tripoli, des influences étrangères ?
Jeu 11 Avr 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

Alors que l'offensive du maréchal Haftar vers Tripoli se poursuit, plusieurs acteurs de la communauté internationale continuent à avancer leurs pions. Par Patrick Forestier   Le maréchal Khalifa Haftar pourra-t-il gagner la bataille de Tripoli ? Ou bien... Lire la suite >

Les Maliens en colère

Les Maliens en colère
Lun 08 Avr 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

REPORTAGE. Après les habitants du cercle de Bandiagara, plus de 10 000 personnes ont manifesté vendredi leur colère contre « l'effondrement de l'État ».   Ils étaient des milliers, femmes, hommes, enfants, vieillards, des Maliens... Lire la suite >

Guinée : l’opposition coalisée contre un troisième mandat du président Alpha Condé

Guinée : l’opposition coalisée contre un troisième mandat du président Alpha Condé
Lun 08 Avr 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Politique

Le chef de l’Etat, dont le deuxième quinquennat s’achève en 2020, a souvent contesté la pertinence de la limitation du nombre de mandats sur le continent.   Les principaux partis d’opposition de Guinée, des associations de la société... Lire la suite >

Des hôpitaux nigérians emprisonnent les femmes incapables de payer leurs frais de maternité

Des hôpitaux nigérians emprisonnent les femmes incapables de payer leurs frais de maternité
Jeu 04 Avr 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Société

On estime que chaque année, plusieurs milliers de personnes sont ainsi détenues au Nigeria.   En décembre 2014, Folake Oduyoye est morte à l'hôpital universitaire de Lagos, la plus grande ville du Nigeria. Hospitalisée en août pour accoucher... Lire la suite >

Le cas de M. Atangana, détenu pendant dix-sept ans au Cameroun, inspire les députés français

Le cas de M. Atangana, détenu pendant dix-sept ans au Cameroun, inspire les députés français
Jeu 04 Avr 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Une réunion s’est tenue à l’Assemblée pour réfléchir aux moyens d’offrir une meilleure protection aux Français emprisonnés à l’étranger.   C’est le début d’une revanche sur l’histoire... Lire la suite >

« Faire la paix au Mali : les limites de l’acharnement contre-terroriste »

« Faire la paix au Mali : les limites de l’acharnement contre-terroriste »
Sam 30 Mar 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

« Le Monde Afrique » a décidé de publier l’un des articles de la revue « Afrique contemporaine » consacrée au Mali qui ne verra pas le jour. La publication du dossier a été suspendue par l’AFD, son organisme de tutelle.   Sur... Lire la suite >

Algérie : les clés pour comprendre l'intervention du patron de l'armée

Algérie : les clés pour comprendre l'intervention du patron de l'armée
Sam 30 Mar 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

DÉCRYPTAGE. Tout ce qu'il faut saisir du sens de l'appel par le général Gaïd Salah de l'application de l'article 102 de la Constitution, qui prévoit « l'empêchement » du chef de l'État pour « cause de maladie ... Lire la suite >

L’opposition togolaise affaiblie par ses querelles internes

L’opposition togolaise affaiblie par ses querelles internes
Mar 26 Mar 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Après le boycottage des législatives de décembre 2018, sept des quatorze partis de la coalition ont claqué la porte, dont plusieurs poids lourds politiques.   « Nous avons marché durant des mois sous un soleil chaud et parfois sous la pluie, espérant... Lire la suite >

Mali : les écoliers, ces autres victimes de la guerre

Mali : les écoliers, ces autres victimes de la guerre
Mar 26 Mar 2019 | Source : FRED DUFOUR / AFP ... | dans Société

À cause de la situation qui prévaut actuellement au Mali, près de mille écoles sont fermées. De quoi impacter gravement l'éducation de nombreux enfants.   L'engrenage de ce qui ressemble désormais à une guerre civile a coûté... Lire la suite >

Renversant Nigeria !

Renversant Nigeria !
Jeu 21 Mar 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

ANALYSE. Beaucoup d'indicateurs laissaient penser que rester à la barre du Nigeria serait mission impossible pour Buhari lors du dernier scrutin présidentiel. Il n'en a rien été.   Étonnant Nigeria. Le moins que l'on puisse dire est que ... Lire la suite >

En Mauritanie, une mission d’Amnesty International refoulée à l’aéroport de Nouackchott

En Mauritanie, une mission d’Amnesty International refoulée à l’aéroport de Nouackchott
Jeu 21 Mar 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

L’ONG venait effectuer une mission de recherche sur les droits humains dans le pays où les « séquelles » de l’esclavage, bien qu’abolit en 1981, perdurent.   La police mauritanienne a refoulé, dimanche, à son arrivée à... Lire la suite >

Au Cameroun, l’inquiétant crépuscule du régime Biya

Au Cameroun, l’inquiétant crépuscule du régime Biya
Dim 17 Mar 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Emprisonnement du principal opposant, conflit armé dans les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest : le pouvoir multiplie les signes de raidissement.   Passer inaperçu tout en se rendant indispensable. Depuis son accession à la tête du Cameroun... Lire la suite >

Algérie : les 4 pièges à éviter pour la « révolution du sourire »

Algérie : les 4 pièges à éviter pour la « révolution du sourire »
Dim 17 Mar 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

ANALYSE. Alors que de nouvelles manifestations sont prévues ce vendredi, quels sont les pièges qui semblent guetter ce « sursaut populaire » ?   La question s'est beaucoup posée cette semaine. L'important mouvement populaire contre le régime... Lire la suite >

Vidéo à ne pas rater

Côte d'Ivoire: Réjouissances populaires
Mar 29 Mai 2018 | dans: Culture d'ici et d'ailleurs

Nos Partenaires

NOUS SUIVRE

Qui Sommes-Nous?

New AsTV Le développement par la coopération   Servir de canal numérique au développement de l'Afrique par la coopération. Telle est la vision de New AsTV. De fait, nous nous sommes laissés guider par les relations que l'Afrique...

Lire plus

Contacts

Newsletter

FLASH INFOS