NewAstv, plus qu'un médium, un compagnon
New AsTV: Une bonne communication grâce au professionnalisme d'une équipe
New AsTV: Vous y êtes, ne naviguez plus
New AsTV pour mieux communiquer en diplomatie
New AsTV: Savourez votre plaisir à communiquer
New AsTV: Ne vous en laissez pas compter
New AsTV: Vous êtes au cœur de l'événement
New AsTV, et la coopération bilatérale devient facteur de développement des peuples
New AsTV: Notre concept, la communication en partage
New AsTV: Partenaire au développement culturel africain

Un passage éclair d'Ali Bongo au Gabon et toujours des doutes


Un passage éclair d'Ali Bongo au Gabon et toujours des doutes
Il est venu quelques heures et est aussitôt reparti poursuivre sa convalescence à Rabat: le passage éclair à Libreville le 15 janvier du président gabonais Ali Bongo Ondimba, affaibli par un AVC, n'a pas dissipé les doutes sur ses capacités à gouverner.
 
Ali Bongo a présidé la prestation de serment des membres du nouveau gouvernement mis en place après l'installation de l'Assemblée nationale issue des législatives d'octobre, largement remportées par le parti démocratique gabonais (PDG) au pouvoir.
 
C'était la première fois qu'il revenait au Gabon depuis son accident vasculaire cérébral survenu le 24 octobre à Ryad où il est resté hospitalisé jusqu'à fin novembre avant d'aller poursuivre sa convalescence et sa rééducation au Maroc.
 
Ce retour, après presque trois mois d'absence qui ont alimenté les rumeurs et les doutes sur son réèl état de santé, devait y mettre définitivement un terme et prouver que le chef de l'Etat, qui a succédé à son père Omar Bongo en 2009, était bien aux commandes.
 
Les images officielles de la cérémonie de prestation de serment qui montrent un président assis, ne s'exprimant pratiquement pas, puis celles de sa rencontre - sur un fauteuil roulant - avec quelques hauts responsables politiques du Gabon, sont loin d'avoir convaincu.
 
D'autant moins qu'une semaine après une tentative ratée de coup d'Etat menée par une poignée de militaires appelant au soulèvement contre son régime, beaucoup attendaient que le chef de l'Etat, âgé de 59 ans, s'adresse à ses compatriotes pour les rassurer sur la stabilité et la sécurité de leur pays.
 
- "Semblant de légalité" -
 
Mais il est discrètement reparti à Rabat moins de 24 heures après son arrivée, sans même présider le conseil des ministres du nouveau gouvernement comme c'était initialement prévu.
 
"Le président de la République vient de faire un voyage éclair au Gabon pour recevoir le serment des membres du nouveau gouvernement. Il n'a pas mis cette occasion à profit pour rencontrer la population l'espace de quelques minutes et dissiper ses doutes", a regretté sur les réseaux sociaux Raymond Ndong Sima, son ancien Premier ministre de 2012 à 2014.
 
Selon lui, "ceux qui ont organisé ce voyage ont juste voulu assurer, derrière un semblant de légalité, la continuité du pouvoir en place".
 
"Le déroulé de la cérémonie comme toute la séquence allant de son arrivée secrète, à l'éloignement des médias, l'absence d'audience en dehors du cercle déjà à la man½uvre, l'annulation du conseil des ministres annoncé et finalement son retour rapide et tout aussi discret pour le Maroc, accroissent significativement le doute sur sa capacité réelle à assumer pleinement les charges de sa fonction", a-t-il affirmé.
 
Pour M. Sima et d'autres personnalités proches du régime, ce voyage a surtout permis de mettre en lumière le rôle supposé néfaste de quelques membres du cercle présidentiel, accusés de chercher à conserver leur pouvoir, en premier lieu le directeur de cabinet d'Ali Bongo, Brice Laccruche Alihanga.
 
"Il n'appartient pas à un groupe d'individus, quelle que soit la confiance dont ses membres peuvent se prévaloir de la part du président de la République, de statuer en lieu et place du peuple et d'instaurer en quelque sorte une régence", a accusé M. Sima, ajoutant: "de tels agissements mettent inutilement en péril la paix intérieure du pays".
 
- "Minables" et "salopards" -
 
Un sentiment partagé par Jean-Boniface Asselé, oncle d'Ali Bongo et président d'un petit parti de la majorité présidentielle, le Cercle des libéraux réformateurs (CLR).
 
"La cérémonie (de prestation) à laquelle nous avons assisté il y a quelques jours est indigne d'une république qui se veut responsable", a-t-il dit dans un entretien à une radio locale. "Je suis choqué de voir à la télévision mon neveu exposé de la sorte, affaibli et très diminué", donnant "d'autres arguments à ceux-là qui souhaitent son départ du pouvoir", a-t-il ajouté.
 
Il a nommément désigné ceux qu'il considère comme responsables de cette "machination": le directeur de cabinet Brice Laccruche Alihanga, l'épouse du président, Sylvia Bongo Ondimba, son fils Noureddine, ainsi que Maixent Accrombessi, l'ancien directeur de cabinet resté très influent.
 
"Brice Laccruche Alihanga est l'homme qu'il faut, à la place qu'il faut", a rétorqué sur sa page Facebook Michel Ogandaga, conseiller du président Bongo. Il a dénoncé les "quelques minables et autres salopards tapis dans l'ombre" qui attaquent le jeune chef de cabinet, âgé de 38 ans, en poste depuis août 2017.
 
Ce climat délétère au sein du régime s'est accentué depuis la maladie du président Bongo, lequel notait en décembre 2017 lors d'un congrès du PDG que "l'adversaire le plus dangereux est celui qui est dans la maison".

 Commentaires

LIRE AUSSI...

Au Cameroun, l’inquiétant crépuscule du régime Biya

Au Cameroun, l’inquiétant crépuscule du régime Biya
Dim 17 Mar 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Emprisonnement du principal opposant, conflit armé dans les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest : le pouvoir multiplie les signes de raidissement.   Passer inaperçu tout en se rendant indispensable. Depuis son accession à la tête du Cameroun... Lire la suite >

Algérie : les 4 pièges à éviter pour la « révolution du sourire »

Algérie : les 4 pièges à éviter pour la « révolution du sourire »
Dim 17 Mar 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

ANALYSE. Alors que de nouvelles manifestations sont prévues ce vendredi, quels sont les pièges qui semblent guetter ce « sursaut populaire » ?   La question s'est beaucoup posée cette semaine. L'important mouvement populaire contre le régime... Lire la suite >

« La proposition de Bouteflika ? Une duperie politique, une imposture juridique ! »

« La proposition de Bouteflika ? Une duperie politique, une imposture juridique ! »
Mer 13 Mar 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

ENTRETIEN. Maître de conférences, la politologue Louisa Dris-Aït Hamadouche évalue la nouvelle donne politique algérienne à l'aune du message du président Bouteflika de ce 11 mars.   Sous la poussée de la rue, le président... Lire la suite >

Ethiopie: La visite de Macron donne de l'espoir pour une église vieille de 9 siècles

Ethiopie: La visite de Macron donne de l'espoir pour une église vieille de 9 siècles
Mer 13 Mar 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

Ce mercredi matin de mars, le prêtre Mekonnen Fatne, debout parmi ses fidèles orthodoxes éthiopiens, observe une église vieille de neuf siècles qu'ils craignent de voir détruite à tout moment.   Au-dessus de l'église s'étend... Lire la suite >

Acquitté par la CPI, le Congolais Bemba demande 68 millions d'euros de dédommagement

Acquitté par la CPI, le Congolais Bemba demande 68 millions d'euros de dédommagement
Mar 12 Mar 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

L'ex vice-président congolais Jean-Pierre Bemba, acquitté par la Cour pénale internationale (CPI) de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité après près d'une décennie en détention, demande plus de 68 millions d'euros ... Lire la suite >

Bouteflika : la justice suisse va-t-elle instruire une plainte pour « suspicion d'enlèvement » ?

Bouteflika : la justice suisse va-t-elle instruire une plainte pour « suspicion d'enlèvement » ?
Mar 12 Mar 2019 | dans Autres Actus

La question mérite d'être posée alors que, le 25 février, une Algérienne a déposé une plainte pour « suspicion d'enlèvement d'une personne incapable de discernement ».   Le lendemain de l'arrivée... Lire la suite >

Algérie : Abdelaziz Bouteflika serait « sous menace vitale permanente »

Algérie : Abdelaziz Bouteflika serait « sous menace vitale permanente »
Jeu 07 Mar 2019 | Source : http://afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

Selon « La Tribune de Genève », en raison d'une dégradation de ses fonctions neurologiques, le président algérien risque d'ingérer des aliments ou des liquides dans les poumons.   Sous le titre « Bouteflika nécessite... Lire la suite >

RDC: l'opposant Martin Fayulu renonce

RDC: l'opposant Martin Fayulu renonce
Jeu 07 Mar 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Politique

L'opposant et candidat malheureux à la présidentielle du 30 décembre en République démocratique du Congo, Martin Fayulu, a annoncé mercredi à l'AFP qu'il ne siègera pas comme député, se considérant comme "président... Lire la suite >

Election présidentielle au Sénégal : confusion générale à l’heure des premiers résultats

Election présidentielle au Sénégal : confusion générale à l’heure des premiers résultats
Mar 26 Février 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Politique

Le premier ministre a désigné le président sortant Macky Sall vainqueur, sans prendre la peine d’attendre les résultats officiels.   C’était une journée de vote paisible dont rien ne laissait présager l’achèvement... Lire la suite >

Elections au Nigeria : dans l’attente des résultats, les deux clans se disent vainqueurs

Elections au Nigeria : dans l’attente des résultats, les deux clans se disent vainqueurs
Mar 26 Février 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Politique

Outre leur président, les Nigérians étaient appelés samedi à désigner 360 députés et 109 sénateurs.   Le comptage des voix entre les deux favoris de la présidentielle au Nigeria, le chef de l’Etat sortant, Muhammadu... Lire la suite >

Présidentielle du Nigeria : et maintenant, place au décompte des voix !

Présidentielle du Nigeria : et maintenant, place au décompte des voix !
Lun 25 Février 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Politique

C'est dans un calme relatif, malgré seize personnes tuées dans des violences ainsi que des bureaux de vote saccagés dans quelques États, que les membres de la Commission électorale se sont mis au travail pour cette phase décisive de l'élection.   Ce... Lire la suite >

RDC: un mois après, Tshisekedi

RDC: un mois après, Tshisekedi
Lun 25 Février 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Politique

Un mois après son investiture, le nouveau président de la République démocratique du Congo Félix Tshisekedi reste à la merci de son prédécesseur Joseph Kabila, maître du jeu politique grâce à ses majorités à ... Lire la suite >

A Tombouctou, les réfugiés maliens qui reviennent croisent ceux qui partent

A Tombouctou, les réfugiés maliens qui reviennent croisent ceux qui partent
Ven 22 Février 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Plus de 2 300 Maliens sont rentrés dans la région en 2018, pendant que d’autres continuent de s’enfuir. Le pays accueille aussi des Burkinabés et des Nigériens.   Assis sur son tapis face à ses rangées de bracelets et colliers en ... Lire la suite >

Camp Boiro : l'Auschwitz des Guinéens

Camp Boiro : l'Auschwitz des Guinéens
Ven 22 Février 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Société

COMPTE RENDU. Ces Mémoires d'une rescapée de la dictature de Sékou Touré relatées par Maïmouna Bâ Maréga révèlent toute la cruauté du premier président de la Guinée ainsi que l'horreur de son système.   «... Lire la suite >

Côte d'Ivoire : Guillaume Soro en orbite pour 2020 ?

Côte d'Ivoire : Guillaume Soro en orbite pour 2020 ?
Mer 20 Février 2019 | Source : http://afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

Avec la mise sur pied du Comité politique qu'il qualifie lui-même d'« outil », Guillaume Soro, libéré de sa charge de président de l'Assemblée nationale, pose les bases à partir desquelles il va affronter la tempête politique... Lire la suite >

En Côte d’Ivoire, les divisions politiques inquiètent

En Côte d’Ivoire, les divisions politiques inquiètent
Lun 18 Février 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

La coalition formée pour chasser Gbagbo a explosé face aux ambitions de ses leaders pour l’élection présidentielle de 2020.   Depuis les salons climatisés de l’hôtel Ivoire, la vue sur la lagune permet d’imaginer toutes les opportunités... Lire la suite >

Vidéo à ne pas rater

Côte d'Ivoire: Réjouissances populaires
Mar 29 Mai 2018 | dans: Culture d'ici et d'ailleurs

Nos Partenaires

NOUS SUIVRE

Qui Sommes-Nous?

New AsTV Le développement par la coopération   Servir de canal numérique au développement de l'Afrique par la coopération. Telle est la vision de New AsTV. De fait, nous nous sommes laissés guider par les relations que l'Afrique...

Lire plus

Contacts

Newsletter

FLASH INFOS