NewAstv, plus qu'un médium, un compagnon
New AsTV: Une bonne communication grâce au professionnalisme d'une équipe
New AsTV: Vous y êtes, ne naviguez plus
New AsTV pour mieux communiquer en diplomatie
New AsTV: Savourez votre plaisir à communiquer
New AsTV: Ne vous en laissez pas compter
New AsTV: Vous êtes au cœur de l'événement
New AsTV, et la coopération bilatérale devient facteur de développement des peuples
New AsTV: Notre concept, la communication en partage
New AsTV: Partenaire au développement culturel africain

Au Bénin, la disparition de deux Français fait craindre une contagion de l’insécurité burkinabée


Au Bénin, la disparition de deux Français fait craindre une contagion de l’insécurité burkinabée
Un ranger dans le parc national de la Pendjari, au Bénin, en janvier 2018. | PHOTO: STEFAN HEUNIS / AFP
Le corps du guide des touristes a été retrouvé dans le parc de la Pendjari, à la frontière avec le Burkina Faso, pays en proie à une multiplication des attaques terroristes.
 
Deux touristes français sont portés disparus depuis le mercredi 1er mai dans le parc national de la Pendjari, dans l’extrême-nord du Bénin. Avec leur guide, ils devaient rentrer dans la soirée à leur hôtel, après un safari dans le nord-est du parc, à la frontière avec le Burkina Faso. Selon la direction de la réserve, ils ont été vus pour la dernière fois à bord d’un véhicule blanc de la marque Toyota. Depuis, aucun signe de vie. Un appel à témoins a été diffusé.
 
« Les recherches se poursuivent activement afin de retrouver nos deux compatriotes », a assuré le ministère français des affaires étrangères dans un communiqué publié dimanche sur le site France Diplomatie. « Le Centre de crise et de soutien ainsi que nos ambassades au Bénin et au Burkina Faso sont mobilisés et travaillent en collaboration avec les autorités locales », nous précise le Quai d’Orsay, qui refuse pour l’instant de parler d’enlèvement mais évoque plutôt « une disparition inquiétante ».
 
Aucune trace côté burkinabé
 
Samedi matin, le corps du guide béninois a été retrouvé sur la berge de la rivière Pendjari, côté Bénin, ainsi que « des traces de la traversée de ce cours d’eau pour rejoindre le Burkina », a indiqué le ministre béninois de l’intérieur, Sacca Lafia, dans la soirée. « C’était un guide professionnel bien connu au Bénin. Samedi matin, lorsque les gens du parc l’ont découvert, ils l’ont reconnu malgré l’état très abîmé du corps. Un médecin légiste qui l’a ensuite examiné a estimé que c’était lui à 99 % », a expliqué à l’AFP une source proche du gouvernement béninois, précisant qu’il s’agissait de Fiacre Gbédji.
 
Quant au sort des deux touristes, « deux enseignants venus passer une dizaine de jours en vacances au Bénin », l’incertitude règne toujours. « Nous avons confirmation que les deux Français ne sont plus dans le parc actuellement, nous avons perdu leur trace à la frontière, où ils auraient pris la direction du parc d’Arly, au Burkina », affirme Jean-Marie Angelo Amoussou, chargé de projet du parc de la Pendjari. Selon lui, la piste du kidnapping se renforce.
 
 
 
Une vaste opération de recherches, menée avec les forces de sécurité locales, se poursuit depuis mercredi soir pour tenter de retrouver la trace des deux Français dans la réserve du Pendjari, d’une superficie de 4 700 km2. « Nous avons une centaine de rangers, une quinzaine de véhicules et deux avions privés déployés sur le terrain », explique Jean-Marie Angelo Amoussou. Côté burkinabé, aucune trace des touristes n’a été constatée, assure le ministère de la sécurité, mais selon une source locale, un véhicule blanc identique à celui qu’ils avaient loué a été retrouvé dans le parc d’Arly.
 
Le parc national de la Pendjari, prisé par les touristes pour sa faune sauvage, est situé dans une zone forestière dense à la frontière avec l’est du Burkina, où les attaques terroristes se sont multipliées depuis l’année dernière. Le Quai d’Orsay déconseille formellement à ses ressortissants les déplacements à la frontière nord du Bénin, « compte tenu de la présence de groupes armés terroristes et du risque d’enlèvement ».
 
« Le verrou a sauté »
 
Jusqu’ici, le pays était pourtant épargné par l’insécurité grandissante au Sahel, où opèrent de nombreux groupes djihadistes liés à Al-Qaïda et au groupe Etat islamique (EI). « C’est du jamais-vu, nous accueillons régulièrement des touristes et nos patrouilles circulent matin et soir pour repérer les éventuels braconniers ou bandits. Aucun individu suspect n’a été vu », s’étonne un responsable du parc.
 
Depuis quelques mois, plusieurs experts s’inquiétaient d’un risque de « contagion » de l’insécurité qui gagne le Burkina depuis trois ans. « Des groupes armés ont réussi à s’implanter dans le nord du Bénin et du Togo depuis l’été dernier. Ce sont des zones forestières difficiles d’accès, où sévissent les trafiquants et les bandits de la région, d’autant plus que la présence des forces de sécurité y est faible. Ils ont donc facilement pu en faire une base arrière », analyse un spécialiste. Le 15 février, un prêtre espagnol et quatre douaniers ont été abattus dans une attaque attribuée à des djihadistes dans l’est du Burkina, à la frontière togolaise.
 
Mi-mars, l’armée burkinabée a lancé une vaste opération antiterroriste dans la région. Les services de sécurité avaient alors prévenu les autorités du Bénin, du Togo et du Ghana d’un risque de repli des groupes armés sur leur territoire. « Nous avons donné l’alerte, nous avons vu que des groupes étaient en train d’arriver chez nos voisins, ils n’ont pas su anticiper », condamne une source au ministère de la sécurité. Par ailleurs, d’après un expert de la région, l’un des cadres de l’Etat islamique au Grand Sahara (EIGS) serait originaire du Bénin.
 
« Le Burkina Faso constitue un verrou entre le Sahel et les pays côtiers dans la lutte contre le terrorisme. S’il saute, ses voisins seront atteints », avait également averti Alpha Barry, le ministre burkinabé des affaires étrangères. « Le verrou a déjà sauté au moment où le pays a perdu l’est, rétorque une source sécuritaire. L’insécurité commence à contaminer les pays frontaliers, la donne est en train de changer. »
 
Un « joyau » pour le tourisme
 
Pour le président béninois, Patrice Talon, qui ambitionne de faire du parc de la Pendjari « un joyau » à même de permettre un boom touristique dans le nord, ces disparitions sont un réel coup dur, alors que son pays vient de connaitre des violences post-électorales dans la foulée de législatives très contestées. En 2017, le chef de l’Etat a confié pour dix ans à African Parks, une ONG sud-africaine chargée de quatorze autres réserves sur le continent et présidée par le prince Harry, la sécurisation et l’exploitation du parc. Elle s’était alors engagée à doubler la populations d’animaux sauvages et à augmenter la fréquentation annuelle de 6 000 à 9 000 visiteurs, tout en favorisant un tourisme responsable, permettant le développement de la région.
 
 
 
Selon une bonne source, « African Parks dispose d’un savoir-faire dans la protection de la faune et de la flore mais a bien plus de mal dans ses relations avec les populations qui vivent à proximité des zones protégées ». Et son installation dans la région ne s’est pas faite sans heurts. « Après une formation dispensée par d’anciens membres des forces spéciales françaises, un tri a été fait parmi les rangers qui n’avaient pas les aptitudes physiques. Des centaines de têtes de bétail ont été abattues durant la précédente campagne de transhumance, alors que leurs propriétaires leur faisaient traverser illégalement le parc. Enfin, toujours en 2018, des conflits ont opposé des gardes à des chasseurs locaux, provoquant notamment le saccage de dizaines de 4x4 du parc », poursuit notre source, sans pour autant établir un lien entre ces événements et la disparition des deux Français.
 
Du côté des autorités béninoises, on réfute toute tension entre African Parks et les habitants de la zone. « Il a pu y avoir des incompréhensions au début, mais aujourd’hui tout est rentré dans l’ordre. L’économie locale bénéficie de la présence d’African Parks, assure la présidence béninoise. Les enfants de la région ont du travail, la collaboration est excellente entre l’administration du parc et les populations, et la dernière campagne de transhumance [qui s’achève fin mai] n’a généré aucun incident. »

 Commentaires

LIRE AUSSI...

Cameroun : comment la Suisse a poussé le président Paul Biya vers la sortie

Cameroun : comment la Suisse a poussé le président Paul Biya vers la sortie
Mer 10 Juil 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

Las des manifestations et incidents à répétition provoqués par la présence du président camerounais à Genève, la Confédération l'a encouragé à quitter le pays.   Paul Biya et son épouse Chantal... Lire la suite >

La Zlec est-elle vraiment une chance pour l’Afrique?

La Zlec est-elle vraiment une chance pour l’Afrique?
Mer 10 Juil 2019 | Source : RFI Afrique ... | dans Autres Actus

Une cinquantaine de chefs d’État et de gouvernement se réunissent ce 7 juillet à Niamey, au Niger, pour célébrer solennellement l’entrée en vigueur de la zone de libre-échange continental en Afrique (Zlec) qualifiée par le chef de... Lire la suite >

Un roi ivoirien vole au secours de la cathédrale Notre-Dame

Un roi ivoirien vole au secours de la cathédrale Notre-Dame
Mer 12 Juin 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

C'est fait!": Amon N'Douffou V, roi du Sanwi, dans le sud-est de la Côte d'Ivoire, a apporté sa contribution à la reconstruction de la cathédrale Notre-Dame de Paris, récemment ravagée par un incendie. Louis Aniaba, un prince de ce royaume,... Lire la suite >

Massacre au Mali : la déflagration guette

Massacre au Mali : la déflagration guette
Mer 12 Juin 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

REVUE DE PRESSE. Après une énième attaque meurtrière dans le centre, la presse africaine exhorte l'État malien à réagir avant qu'une guerre civile ne se déclare.   Le Mali pleure une nouvelle fois ses morts. Six mois après... Lire la suite >

Soudan : Hemetti, ce général criminel qui pourrait tordre le cou à la révolution

Soudan : Hemetti, ce général criminel qui pourrait tordre le cou à la révolution
Ven 07 Juin 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

REPORTAGE. Commandant des Forces de soutien rapide, une ex-milice accusée de massacres au Darfour, Hemetti a assuré soutenir les révolutionnaires. Beaucoup en doutaient. Les derniers événements leur ont donné raison.   Selon un comité ... Lire la suite >

Sénégal : après la diffusion de l'enquête de la BBC sur son frère, le président Macky Sall accuse

Sénégal : après la diffusion de l'enquête de la BBC sur son frère, le président Macky Sall accuse
Ven 07 Juin 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

Pour faire contre-feu aux réactions virulentes après les soupçons de corruption d'Alioune Sall dans le dossier des hydrocarbures, le président sénégalais a pointé du doigt un « reportage manifestement tendancieux ».   Une... Lire la suite >

Soudan: face

Soudan: face
Mer 22 Mai 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

Drapeaux soudanais brandis, "V" de la victoire et cris de ralliement: les manifestants rassemblés devant le QG de l'armée à Khartoum restent déterminés à obtenir un transfert du pouvoir au civil, malgré l'impasse dans les négociations... Lire la suite >

« Le parc de la Pendjari était sa vie » : portrait de Fiacre Gbédji, guide des deux touristes enlevés au Bénin

« Le parc de la Pendjari était sa vie » : portrait de Fiacre Gbédji, guide des deux touristes enlevés au Bénin
Mer 22 Mai 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

En poste au Bénin pour l’Union européenne, Rafal Lapkowski a croisé la route de Fiacre Gbédji, tué par les ravisseurs des otages libérés le 10 mai. Portrait.   Nous sommes venus nous installer au Bénin en 2014. Un pays d’Afrique... Lire la suite >

Français disparus au Bénin : quelle est la situation sécuritaire dans la région ?

Français disparus au Bénin : quelle est la situation sécuritaire dans la région ?
Mer 08 Mai 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

ANALYSE. Jusqu'à présent, en Afrique de l'Ouest, les zones peu sûres se trouvaient près des trois frontières du Burkina Faso, du Niger et du Mali. La situation s'est dégradée depuis quelques mois dans toute la région. Explication.   Les... Lire la suite >

« En Libye comme au Mali, la France joue un double jeu »

« En Libye comme au Mali, la France joue un double jeu »
Mer 08 Mai 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

A Tripoli et Bamako, Paris soutient les autorités légitimes tout en apportant son aide à des forces rivales jugées plus à même de lutter contre le terrorisme, observe notre chroniqueur.   Chronique. Confrontée depuis un mois à une... Lire la suite >

Crise au Cameroun anglophone: HRW dénonce un recours

Crise au Cameroun anglophone: HRW dénonce un recours
Mar 07 Mai 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

L'organisation de défense des droits de l'homme Human Rights Watch (HRW) a dénoncé dans un rapport publié lundi "un recours régulier à la torture et à la détention au secret" des autorités camerounaises contre des séparatistes... Lire la suite >

« Au Tchad, le discours sécuritaire réduit au silence toute voix dissidente »

« Au Tchad, le discours sécuritaire réduit au silence toute voix dissidente »
Ven 03 Mai 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Selon Amnesty International, le droit de manifester fait l’objet d’une interdiction totale et systématique au pays d’Idriss Déby.   Tribune. Les Tchadiens arrêtés jeudi 25 avril lors d’une manifestation interdite contre la vie chère... Lire la suite >

Bénin - législatives : « Le chef de l'État en ressortira forcément affaibli »

Bénin - législatives : « Le chef de l'État en ressortira forcément affaibli »
Dim 28 Avr 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

DÉCRYPTAGE. Que se passe-t-il donc au Bénin qui justifie l'absence de l'opposition aux élections législatives de ce dimanche 28 avril  ? Éléments de réponse avec Mathias Hounkpe, de l'Open Society Initiative for West Africa.   Le... Lire la suite >

Le cauchemar de l'inflation hante

Le cauchemar de l'inflation hante
Lun 22 Avr 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Economie

Le cauchemar de l'inflation est de retour au Zimbabwe. Malgré la suppression de la parité fixe entre la pseudo-monnaie locale et le dollar américain, les prix n'en finissent plus de grimper, réduisant à néant les promesses de sortie de crise du gouvernement.   Dans... Lire la suite >

L'ex-président de la Cour suprême du Nigeria fait appel de sa condamnation

L'ex-président de la Cour suprême du Nigeria fait appel de sa condamnation
Lun 22 Avr 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

L'ancien président de la Cour suprême du Nigeria a fait appel de sa condamnation à dix ans de suspension de toute fonction publique pour corruption, ont déclaré vendredi ses avocats.   Walter Onnoghen, qui était le plus haut magistrat du pays,... Lire la suite >

Libye: la communauté internationale divisée, des roquettes sur la capitale

Libye: la communauté internationale divisée, des roquettes sur la capitale
Jeu 18 Avr 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

La communauté internationale reste mercredi divisée sur l'offensive lancée par le maréchal Khalifa Haftar sur Tripoli, capitale libyenne et siège du gouvernement d'union (GNA) ciblée mardi soir par des tirs de roquettes qui ont fait six nouveaux morts.   Soumis... Lire la suite >

Vidéo à ne pas rater

Intronisation du roi du Moronou du 19 au 24 Mai 2019
Dim 12 Mai 2019 | dans: Culture d'ici et d'ailleurs

Nos Partenaires

NOUS SUIVRE

Qui Sommes-Nous?

New AsTV Le développement par la coopération   Servir de canal numérique au développement de l'Afrique par la coopération. Telle est la vision de New AsTV. De fait, nous nous sommes laissés guider par les relations que l'Afrique...

Lire plus

Contacts

Newsletter

FLASH INFOS