NewAstv, plus qu'un médium, un compagnon
New AsTV: Une bonne communication grâce au professionnalisme d'une équipe
New AsTV: Vous y êtes, ne naviguez plus
New AsTV pour mieux communiquer en diplomatie
New AsTV: Savourez votre plaisir à communiquer
New AsTV: Ne vous en laissez pas compter
New AsTV: Vous êtes au cœur de l'événement
New AsTV, et la coopération bilatérale devient facteur de développement des peuples
New AsTV: Notre concept, la communication en partage
New AsTV: Partenaire au développement culturel africain

Au Bénin, la disparition de deux Français fait craindre une contagion de l’insécurité burkinabée


Au Bénin, la disparition de deux Français fait craindre une contagion de l’insécurité burkinabée
Un ranger dans le parc national de la Pendjari, au Bénin, en janvier 2018. | PHOTO: STEFAN HEUNIS / AFP
Le corps du guide des touristes a été retrouvé dans le parc de la Pendjari, à la frontière avec le Burkina Faso, pays en proie à une multiplication des attaques terroristes.
 
Deux touristes français sont portés disparus depuis le mercredi 1er mai dans le parc national de la Pendjari, dans l’extrême-nord du Bénin. Avec leur guide, ils devaient rentrer dans la soirée à leur hôtel, après un safari dans le nord-est du parc, à la frontière avec le Burkina Faso. Selon la direction de la réserve, ils ont été vus pour la dernière fois à bord d’un véhicule blanc de la marque Toyota. Depuis, aucun signe de vie. Un appel à témoins a été diffusé.
 
« Les recherches se poursuivent activement afin de retrouver nos deux compatriotes », a assuré le ministère français des affaires étrangères dans un communiqué publié dimanche sur le site France Diplomatie. « Le Centre de crise et de soutien ainsi que nos ambassades au Bénin et au Burkina Faso sont mobilisés et travaillent en collaboration avec les autorités locales », nous précise le Quai d’Orsay, qui refuse pour l’instant de parler d’enlèvement mais évoque plutôt « une disparition inquiétante ».
 
Aucune trace côté burkinabé
 
Samedi matin, le corps du guide béninois a été retrouvé sur la berge de la rivière Pendjari, côté Bénin, ainsi que « des traces de la traversée de ce cours d’eau pour rejoindre le Burkina », a indiqué le ministre béninois de l’intérieur, Sacca Lafia, dans la soirée. « C’était un guide professionnel bien connu au Bénin. Samedi matin, lorsque les gens du parc l’ont découvert, ils l’ont reconnu malgré l’état très abîmé du corps. Un médecin légiste qui l’a ensuite examiné a estimé que c’était lui à 99 % », a expliqué à l’AFP une source proche du gouvernement béninois, précisant qu’il s’agissait de Fiacre Gbédji.
 
Quant au sort des deux touristes, « deux enseignants venus passer une dizaine de jours en vacances au Bénin », l’incertitude règne toujours. « Nous avons confirmation que les deux Français ne sont plus dans le parc actuellement, nous avons perdu leur trace à la frontière, où ils auraient pris la direction du parc d’Arly, au Burkina », affirme Jean-Marie Angelo Amoussou, chargé de projet du parc de la Pendjari. Selon lui, la piste du kidnapping se renforce.
 
 
 
Une vaste opération de recherches, menée avec les forces de sécurité locales, se poursuit depuis mercredi soir pour tenter de retrouver la trace des deux Français dans la réserve du Pendjari, d’une superficie de 4 700 km2. « Nous avons une centaine de rangers, une quinzaine de véhicules et deux avions privés déployés sur le terrain », explique Jean-Marie Angelo Amoussou. Côté burkinabé, aucune trace des touristes n’a été constatée, assure le ministère de la sécurité, mais selon une source locale, un véhicule blanc identique à celui qu’ils avaient loué a été retrouvé dans le parc d’Arly.
 
Le parc national de la Pendjari, prisé par les touristes pour sa faune sauvage, est situé dans une zone forestière dense à la frontière avec l’est du Burkina, où les attaques terroristes se sont multipliées depuis l’année dernière. Le Quai d’Orsay déconseille formellement à ses ressortissants les déplacements à la frontière nord du Bénin, « compte tenu de la présence de groupes armés terroristes et du risque d’enlèvement ».
 
« Le verrou a sauté »
 
Jusqu’ici, le pays était pourtant épargné par l’insécurité grandissante au Sahel, où opèrent de nombreux groupes djihadistes liés à Al-Qaïda et au groupe Etat islamique (EI). « C’est du jamais-vu, nous accueillons régulièrement des touristes et nos patrouilles circulent matin et soir pour repérer les éventuels braconniers ou bandits. Aucun individu suspect n’a été vu », s’étonne un responsable du parc.
 
Depuis quelques mois, plusieurs experts s’inquiétaient d’un risque de « contagion » de l’insécurité qui gagne le Burkina depuis trois ans. « Des groupes armés ont réussi à s’implanter dans le nord du Bénin et du Togo depuis l’été dernier. Ce sont des zones forestières difficiles d’accès, où sévissent les trafiquants et les bandits de la région, d’autant plus que la présence des forces de sécurité y est faible. Ils ont donc facilement pu en faire une base arrière », analyse un spécialiste. Le 15 février, un prêtre espagnol et quatre douaniers ont été abattus dans une attaque attribuée à des djihadistes dans l’est du Burkina, à la frontière togolaise.
 
Mi-mars, l’armée burkinabée a lancé une vaste opération antiterroriste dans la région. Les services de sécurité avaient alors prévenu les autorités du Bénin, du Togo et du Ghana d’un risque de repli des groupes armés sur leur territoire. « Nous avons donné l’alerte, nous avons vu que des groupes étaient en train d’arriver chez nos voisins, ils n’ont pas su anticiper », condamne une source au ministère de la sécurité. Par ailleurs, d’après un expert de la région, l’un des cadres de l’Etat islamique au Grand Sahara (EIGS) serait originaire du Bénin.
 
« Le Burkina Faso constitue un verrou entre le Sahel et les pays côtiers dans la lutte contre le terrorisme. S’il saute, ses voisins seront atteints », avait également averti Alpha Barry, le ministre burkinabé des affaires étrangères. « Le verrou a déjà sauté au moment où le pays a perdu l’est, rétorque une source sécuritaire. L’insécurité commence à contaminer les pays frontaliers, la donne est en train de changer. »
 
Un « joyau » pour le tourisme
 
Pour le président béninois, Patrice Talon, qui ambitionne de faire du parc de la Pendjari « un joyau » à même de permettre un boom touristique dans le nord, ces disparitions sont un réel coup dur, alors que son pays vient de connaitre des violences post-électorales dans la foulée de législatives très contestées. En 2017, le chef de l’Etat a confié pour dix ans à African Parks, une ONG sud-africaine chargée de quatorze autres réserves sur le continent et présidée par le prince Harry, la sécurisation et l’exploitation du parc. Elle s’était alors engagée à doubler la populations d’animaux sauvages et à augmenter la fréquentation annuelle de 6 000 à 9 000 visiteurs, tout en favorisant un tourisme responsable, permettant le développement de la région.
 
 
 
Selon une bonne source, « African Parks dispose d’un savoir-faire dans la protection de la faune et de la flore mais a bien plus de mal dans ses relations avec les populations qui vivent à proximité des zones protégées ». Et son installation dans la région ne s’est pas faite sans heurts. « Après une formation dispensée par d’anciens membres des forces spéciales françaises, un tri a été fait parmi les rangers qui n’avaient pas les aptitudes physiques. Des centaines de têtes de bétail ont été abattues durant la précédente campagne de transhumance, alors que leurs propriétaires leur faisaient traverser illégalement le parc. Enfin, toujours en 2018, des conflits ont opposé des gardes à des chasseurs locaux, provoquant notamment le saccage de dizaines de 4x4 du parc », poursuit notre source, sans pour autant établir un lien entre ces événements et la disparition des deux Français.
 
Du côté des autorités béninoises, on réfute toute tension entre African Parks et les habitants de la zone. « Il a pu y avoir des incompréhensions au début, mais aujourd’hui tout est rentré dans l’ordre. L’économie locale bénéficie de la présence d’African Parks, assure la présidence béninoise. Les enfants de la région ont du travail, la collaboration est excellente entre l’administration du parc et les populations, et la dernière campagne de transhumance [qui s’achève fin mai] n’a généré aucun incident. »

 Commentaires

LIRE AUSSI...

Au Burkina Faso, des milliers d’écoles privées de rentrée à cause du terrorisme

Au Burkina Faso, des milliers d’écoles privées de rentrée à cause du terrorisme
Dim 15 Sep 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Société

L’Afrique fait sa rentrée (4). Depuis 2014, le pays est touché par des attaques de plus en plus nombreuses et meurtrières qui ont mis au chômage forcé plus de 9 000 professeurs.     Un petit cahier rouge est posé à côté... Lire la suite >

Affaire des 15 millions de dollars en RDC: malaise à la présidence

Affaire des 15 millions de dollars en RDC: malaise à la présidence
Dim 15 Sep 2019 | Source : RFI Afrique ... | dans Economie

C’est un pavé dans la mare de la rentrée politique congolaise. Depuis plusieurs semaines, l’affaire dite des « 15 millions » de dollars présumés disparus des comptes du Trésor défraie la chronique en RDC et éclabousse la présidence... Lire la suite >

Burkina : Diendéré et Bassolé, le sabre et le velours de Compaoré

Burkina : Diendéré et Bassolé, le sabre et le velours de Compaoré
Mar 03 Sep 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

L'un a servi dans les armes, l'autre dans la diplomatie : condamnés respectivement lundi à 20 et 10 ans de prison au terme du procès du putsch raté de 2015 au Burkina Faso, Gilbert Diendéré et Djibrill Bassolé, généraux aux personnalités... Lire la suite >

Afrique du Sud: la fièvre xénophobe sème le chaos à Johannesburg

Afrique du Sud: la fièvre xénophobe sème le chaos à Johannesburg
Mar 03 Sep 2019 | Source : RFI Afrique ... | dans Société

En Afrique du Sud, ces dernières heures ont été marquées par la violence contre les ressortissants étrangers (africains). Depuis dimanche 1er septembre, des centaines de magasins ont été vandalisés et on compte trois morts, selon autorités... Lire la suite >

Gabon - Demande d'expertise médicale : un peu d'air pour Ali Bongo

Gabon - Demande d'expertise médicale : un peu d'air pour Ali Bongo
Ven 23 Aoû 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

La juge chargée d'examiner la demande d'expertise médicale formulée par l'opposition gabonaise pour évaluer la capacité du président Ali Bongo à gouverner après son AVC a été suspendue de ses fonctions.   Paulette... Lire la suite >

Au Burkina Faso, l’armée démunie face au péril djihadiste

Au Burkina Faso, l’armée démunie face au péril djihadiste
Ven 23 Aoû 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Selon le dernier bilan, 24 militaires ont péri, lundi, dans une attaque perpétrée contre une caserne dans la province du Soum.   L’armée du Burkina Faso a connu, lundi 19 août, sa journée la plus noire depuis que ce pays d’Afrique ... Lire la suite >

Gouvernement nigérian: on prend les mêmes et on recommence

Gouvernement nigérian: on prend les mêmes et on recommence
Lun 05 Aoû 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

Le président nigérian Muhammadu Buhari, élu à 76 ans pour un second mandat en février, n'a toujours pas de gouvernement, mais les noms qu'il a soumis au Parlement pour approbation la semaine dernière suscitent déjà la polémique.   Ainsi... Lire la suite >

Du franc CFA à l'éco: l'avenir incertain de la future monnaie ouest-africaine

Du franc CFA à l'éco: l'avenir incertain de la future monnaie ouest-africaine
Lun 05 Aoû 2019 | dans Economie

En théorie, la nouvelle monnaie de la Cédéao, baptisée éco, doit entrer en circulation en 2020. Mais c’est sans compter les difficultés inhérentes à sa mise en place, et aussi les réticences de certains pays de l’UEMOA à... Lire la suite >

En Libye, les corps de 62 migrants repêchés après le « pire » naufrage de l’année

En Libye, les corps de 62 migrants repêchés après le « pire » naufrage de l’année
Lun 29 Juil 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Le nombre de migrants présents à bord de l’embarcation ayant coulé dans la nuit de mercredi à jeudi demeure incertain, les chiffres fluctuant selon les sources.   Les corps de 62 migrants ont été repêchés vendredi 25 juillet... Lire la suite >

Ebola en RDC : le ministre de la santé démissionnaire révèle « les tentatives d’introduction illégale d’un vaccin expérimental »

Ebola en RDC : le ministre de la santé démissionnaire révèle « les tentatives d’introduction illégale d’un vaccin expérimental »
Lun 29 Juil 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Dans la lettre de départ qu’il a adressée au chef de l’Etat congolais, Oly Ilunga dénonce les « pressions de toutes parts » qu’il a subies.   Il puise dans le champ lexical militaire pour décrire la délicate lutte en cours... Lire la suite >

Dans un Cameroun en proie aux crises, les prisons s'échauffent

Dans un Cameroun en proie aux crises, les prisons s'échauffent
Jeu 25 Juil 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

Des prisonniers qui dorment à même le sol, des rations alimentaires insuffisantes, des conditions d'hygiène déplorables: dans les prisons camerounaises, l'augmentation du nombre de détenus politiques et de séparatistes anglophones détériore... Lire la suite >

Mali : comment l'insécurité affecte le « grenier à riz » du pays

Mali : comment l'insécurité affecte le « grenier à riz » du pays
Mer 24 Juil 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

L'Office du Niger, très prisé par les agriculteurs, les éleveurs et les pêcheurs, est le plus grand aménagement hydro-agricole d'Afrique de l'Ouest. Il subit de plein fouet les conséquences des dégradations opérées par les ... Lire la suite >

Cameroun : comment la Suisse a poussé le président Paul Biya vers la sortie

Cameroun : comment la Suisse a poussé le président Paul Biya vers la sortie
Mer 10 Juil 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

Las des manifestations et incidents à répétition provoqués par la présence du président camerounais à Genève, la Confédération l'a encouragé à quitter le pays.   Paul Biya et son épouse Chantal... Lire la suite >

La Zlec est-elle vraiment une chance pour l’Afrique?

La Zlec est-elle vraiment une chance pour l’Afrique?
Mer 10 Juil 2019 | Source : RFI Afrique ... | dans Autres Actus

Une cinquantaine de chefs d’État et de gouvernement se réunissent ce 7 juillet à Niamey, au Niger, pour célébrer solennellement l’entrée en vigueur de la zone de libre-échange continental en Afrique (Zlec) qualifiée par le chef de... Lire la suite >

Un roi ivoirien vole au secours de la cathédrale Notre-Dame

Un roi ivoirien vole au secours de la cathédrale Notre-Dame
Mer 12 Juin 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

C'est fait!": Amon N'Douffou V, roi du Sanwi, dans le sud-est de la Côte d'Ivoire, a apporté sa contribution à la reconstruction de la cathédrale Notre-Dame de Paris, récemment ravagée par un incendie. Louis Aniaba, un prince de ce royaume,... Lire la suite >

Massacre au Mali : la déflagration guette

Massacre au Mali : la déflagration guette
Mer 12 Juin 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

REVUE DE PRESSE. Après une énième attaque meurtrière dans le centre, la presse africaine exhorte l'État malien à réagir avant qu'une guerre civile ne se déclare.   Le Mali pleure une nouvelle fois ses morts. Six mois après... Lire la suite >

Vidéo à ne pas rater

ACTE Côte d'Ivoire / Le 10e anniversaire célébré dans la ferveur
Lun 02 Sep 2019 | dans: Objectif Développement

Nos Partenaires

NOUS SUIVRE

Qui Sommes-Nous?

New AsTV Le développement par la coopération   Servir de canal numérique au développement de l'Afrique par la coopération. Telle est la vision de New AsTV. De fait, nous nous sommes laissés guider par les relations que l'Afrique...

Lire plus

Contacts

Newsletter

FLASH INFOS