NewAstv, plus qu'un médium, un compagnon
New AsTV: Une bonne communication grâce au professionnalisme d'une équipe
New AsTV: Vous y êtes, ne naviguez plus
New AsTV pour mieux communiquer en diplomatie
New AsTV: Savourez votre plaisir à communiquer
New AsTV: Ne vous en laissez pas compter
New AsTV: Vous êtes au cœur de l'événement
New AsTV, et la coopération bilatérale devient facteur de développement des peuples
New AsTV: Notre concept, la communication en partage
New AsTV: Partenaire au développement culturel africain

Français disparus au Bénin : quelle est la situation sécuritaire dans la région ?


Français disparus au Bénin : quelle est la situation sécuritaire dans la région ?
Dans cette région frontalière du Burkina Faso opèrent de nombreux groupes armés et djihadistes. | PHOTO: STEFAN HEUNIS / AFP
ANALYSE. Jusqu'à présent, en Afrique de l'Ouest, les zones peu sûres se trouvaient près des trois frontières du Burkina Faso, du Niger et du Mali. La situation s'est dégradée depuis quelques mois dans toute la région. Explication.
 
Les deux Français très probablement enlevés et l'assassinat, avec mutilation pour marquer les esprits, de leur guide béninois dans la Pendjari, le parc au nord du Bénin qui s'étend au Niger et au Burkina Faso voisins, démontrent que les GAT, les groupes armés terroristes dans le jargon militaire, ont atteint les pays de l'Afrique de l'Ouest pour poursuivre leur djihad. Depuis plusieurs mois, des renseignements de sources africaines et occidentales, en particulier des écoutes françaises et américaines, indiquaient la présence de combattants islamistes dans la région. Aujourd'hui, leur présence est confirmée.
 
Une région en proie à l'insécurité
 
Partis du Sahara, aux confins du Mali et de l'Algérie, les terroristes opèrent, six ans après l'opération Serval en 2013, dans les pays de l'Afrique de l'Ouest qui bordent l'océan Atlantique, prés de 2 000 km plus au Sud, malgré leurs pertes et l'avantage technologique de la France et de ses alliés. Ils font, pour le moment, des incursions au nord, mais, dans quelque temps, après la saison des pluies, ils pourront procéder à des coups de main à partir de leurs bases arrière du Burkina Faso, dont une bonne partie du pays échappe à tout contrôle gouvernemental.
 
Même la Côte d'Ivoire est menacée alors que l'armée semble avoir pris des dispositions pour verrouiller sa frontière avec le « Faso », qui en moins de deux ans a basculé dans une guerre qui ne veut pas dire son nom. Le Bénin n'est pas aujourd'hui dans la situation sécuritaire catastrophique du Mali, mais le rapt du couple d'enseignants français montre qu'il est aspiré malgré lui dans l'engrenage du terrorisme, contre lequel il n'a pas les moyens et n'est pas préparé à lutter. Les GAT ne mènent pas seulement une guerre d'exaltés pour imposer la charia. Sur un plan davantage tactique, ils suivent les grands principes de la guérilla, qui ont jadis fait leurs preuves en Amérique du Sud, en Asie, en Afghanistan, mais aussi en Afrique au moment où l'ex-URSS et ses vassaux du pacte de Varsovie y menaient un conflit planétaire contre l'Ouest. Les moudjahidin d'Al-Qaïda au Maghreb islamiste (Aqmi) et le Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans (GSIM) ont, eux, un avantage : ils ne combattent pas pour une idéologie, à l'époque le marxisme, mais sont prêts à mourir au nom de Dieu. Le vernis spirituel grâce auquel ils enrôlent les plus pauvres n'empêche pas la recherche d'efficacité. Mines artisanales, mobilité, dissimulation dans l'immensité de petits groupes épars et donc moins vulnérables, les terroristes ne cherchent plus, comme ils l'ont fait à Kidal,Tombouctou et Gao, à occuper le terrain et à administrer un pseudo-État islamiste, mais à interdire de vastes territoires grâce à des opérations commandos spectaculaires qui ne nécessitent pas de gros effectifs.
 
Absence de l'État
 
Pour les militaires, interdire une route, ou un pont, ne signifie pas forcément occuper physiquement la place. Une embuscade répétée à intervalles irréguliers suffit pour que le passage soit déserté. Personne n'a envie de prendre des risques pour l'emprunter. C'est ce qui peut se produire dans le parc de la Pendjari, dont la gestion a été confiée à une société privée dont les employés ne pèsent pas lourd face à des islamistes armés et décidés, qui risquent de revenir en traversant le cours d'eau qui marque la frontière. Plus largement, le nord du Bénin risque d'être peu à peu abandonné par l'État et ses fonctionnaires, qui ne voudront pas rester si des attaques de ce genre se reproduisent. Par le meurtre et la terreur, les combattants islamistes déstabilisent en brousse d'immenses zones qui passent sous leur contrôle à cause de la faiblesse de l'État, qui se retrouve dans l'incapacité de faire face à cette menace diffuse, insaisissable pour des forces de sécurité manquant de moyens de transmission et de transport indispensables pour traquer les groupes armés. Comme aujourd'hui au centre du Mali, à l'est du Burkina Fasso, à l'ouest du Niger, au nord du Nigeria et à l'extrême nord du Cameroun avec Boko Haram, le nord du Bénin est contaminé à son tour par le terrorisme. Un feu de brousse que le dispositif français Barkhane n'arrive pas à circonscrire.
 
Une guerre au long cours
 
Le barrage virtuel que constituait le fleuve Niger pour contenir les groupes terroristes a cédé. Les soldats français ne se battent plus beaucoup au nord, mais au centre du pays, où a eu lieu en mars dernier le massacre de 160 personnes dans le village peul d'Ogossagou, près de Mopti, par des milices dogons. Une guerre civile attisée par les islamistes dans la guerre contre le terrorisme. Une « sale guerre » qui risque de concerner à terme les forces françaises. Elles se trouvent en première ligne, faute de moyens, et parfois d'implication, de l'armée malienne et du contingent du G5 Sahel, toujours pas opérationnel. Une autre équation pourrait pénaliser les forces de Barkhane : leur « champ de bataille », qui s'élargit au fil des mois alors que les effectifs, et les moyens, durement mis à l'épreuve, eux, n'augmentent pas sur un périmètre aussi grand que l'Europe. Les actions civilo-militaires françaises destinées à gagner les cœurs et les esprits ont, elles, augmenté en nombre. Elles sont censées inverser la tendance dans un temps long, alors que l'urgence prédomine. Creuser des puits et rénover des salles de classe le jour n'empêchent pas la visite des djihadistes la nuit, pour terroriser, ou tuer, le maire ou l'instituteur. Un schéma à la marge de la lutte antisubversive pratiquée depuis longtemps par les armées occidentales. Sept cents officiers français des SAS, les sections administratives spécialisées chargées de développer l'éducation, l'assistance médicale et le règlement des questions sociales, étaient déployés dans les zones rurales pendant la guerre d'Algérie. Depuis le départ des troupes alliées en Afghanistan, on peut imaginer ce que sont devenus les centres éducatifs construits par les Américains et les Français dans les régions, près de 50 % du pays, passées depuis sous la coupe des talibans. Aujourd'hui, c'est loin du centre du Mali, où les soldats de Barkhane mènent des opérations de ratissage, qu'un nouveau point chaud vient de se déclarer avec l'enlèvement des deux Français au Bénin. L'hypothèse d'un rapt par des coupeurs de route ne semble pas être privilégiée par les autorités. Le couple a vraisemblablement été amené au « pays des hommes intègres » par ses ravisseurs, qui ont abattu son guide afin de ne pas laisser de témoin. Une preuve de leur détermination. Un coup de main préparé, ou d'opportunité, dont les auteurs sont recherchés par l'armée burkinabè soutenue par les commandos des Forces spéciales de l'opération Sabre installée à Ouagadougou depuis un autre enlèvement, celui des otages d'Areva à Arlit, en 2010, au Niger.

 Commentaires

LIRE AUSSI...

Soudan: face

Soudan: face
Mer 22 Mai 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

Drapeaux soudanais brandis, "V" de la victoire et cris de ralliement: les manifestants rassemblés devant le QG de l'armée à Khartoum restent déterminés à obtenir un transfert du pouvoir au civil, malgré l'impasse dans les négociations... Lire la suite >

« Le parc de la Pendjari était sa vie » : portrait de Fiacre Gbédji, guide des deux touristes enlevés au Bénin

« Le parc de la Pendjari était sa vie » : portrait de Fiacre Gbédji, guide des deux touristes enlevés au Bénin
Mer 22 Mai 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

En poste au Bénin pour l’Union européenne, Rafal Lapkowski a croisé la route de Fiacre Gbédji, tué par les ravisseurs des otages libérés le 10 mai. Portrait.   Nous sommes venus nous installer au Bénin en 2014. Un pays d’Afrique... Lire la suite >

« En Libye comme au Mali, la France joue un double jeu »

« En Libye comme au Mali, la France joue un double jeu »
Mer 08 Mai 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

A Tripoli et Bamako, Paris soutient les autorités légitimes tout en apportant son aide à des forces rivales jugées plus à même de lutter contre le terrorisme, observe notre chroniqueur.   Chronique. Confrontée depuis un mois à une... Lire la suite >

Crise au Cameroun anglophone: HRW dénonce un recours

Crise au Cameroun anglophone: HRW dénonce un recours
Mar 07 Mai 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

L'organisation de défense des droits de l'homme Human Rights Watch (HRW) a dénoncé dans un rapport publié lundi "un recours régulier à la torture et à la détention au secret" des autorités camerounaises contre des séparatistes... Lire la suite >

Au Bénin, la disparition de deux Français fait craindre une contagion de l’insécurité burkinabée

Au Bénin, la disparition de deux Français fait craindre une contagion de l’insécurité burkinabée
Mar 07 Mai 2019 | dans Autres Actus

Le corps du guide des touristes a été retrouvé dans le parc de la Pendjari, à la frontière avec le Burkina Faso, pays en proie à une multiplication des attaques terroristes.   Deux touristes français sont portés disparus depuis ... Lire la suite >

« Au Tchad, le discours sécuritaire réduit au silence toute voix dissidente »

« Au Tchad, le discours sécuritaire réduit au silence toute voix dissidente »
Ven 03 Mai 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Selon Amnesty International, le droit de manifester fait l’objet d’une interdiction totale et systématique au pays d’Idriss Déby.   Tribune. Les Tchadiens arrêtés jeudi 25 avril lors d’une manifestation interdite contre la vie chère... Lire la suite >

Bénin - législatives : « Le chef de l'État en ressortira forcément affaibli »

Bénin - législatives : « Le chef de l'État en ressortira forcément affaibli »
Dim 28 Avr 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

DÉCRYPTAGE. Que se passe-t-il donc au Bénin qui justifie l'absence de l'opposition aux élections législatives de ce dimanche 28 avril  ? Éléments de réponse avec Mathias Hounkpe, de l'Open Society Initiative for West Africa.   Le... Lire la suite >

Le cauchemar de l'inflation hante

Le cauchemar de l'inflation hante
Lun 22 Avr 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Economie

Le cauchemar de l'inflation est de retour au Zimbabwe. Malgré la suppression de la parité fixe entre la pseudo-monnaie locale et le dollar américain, les prix n'en finissent plus de grimper, réduisant à néant les promesses de sortie de crise du gouvernement.   Dans... Lire la suite >

L'ex-président de la Cour suprême du Nigeria fait appel de sa condamnation

L'ex-président de la Cour suprême du Nigeria fait appel de sa condamnation
Lun 22 Avr 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

L'ancien président de la Cour suprême du Nigeria a fait appel de sa condamnation à dix ans de suspension de toute fonction publique pour corruption, ont déclaré vendredi ses avocats.   Walter Onnoghen, qui était le plus haut magistrat du pays,... Lire la suite >

Libye: la communauté internationale divisée, des roquettes sur la capitale

Libye: la communauté internationale divisée, des roquettes sur la capitale
Jeu 18 Avr 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

La communauté internationale reste mercredi divisée sur l'offensive lancée par le maréchal Khalifa Haftar sur Tripoli, capitale libyenne et siège du gouvernement d'union (GNA) ciblée mardi soir par des tirs de roquettes qui ont fait six nouveaux morts.   Soumis... Lire la suite >

« Le massacre d’Ogossagou est la conséquence de la perte de contrôle de l’Etat malien sur les milices »

« Le massacre d’Ogossagou est la conséquence de la perte de contrôle de l’Etat malien sur les milices »
Jeu 18 Avr 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

L’universitaire Youssouf T. Sangaré analyse la situation sécuritaire du Mali et la montée en puissance d’un islam politique.   Tribune. Le 23 mars, plus de 160 habitants du village d’Ogossagou, essentiellement des Peuls, furent massacrés.... Lire la suite >

Le Nigeria, principale porte d’entrée de faux médicaments sur le continent

Le Nigeria, principale porte d’entrée de faux médicaments sur le continent
Jeu 11 Avr 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Société

« CARNET DE SANTÉ ». En Afrique, ce commerce illicite serait à l’origine de plus 100 000 décès par an, selon l’Organisation mondiale de la santé.   La nuit tombe sur Lagos. C’est l’heure où l’Obalende... Lire la suite >

Libye : derrière la bataille de Tripoli, des influences étrangères ?

Libye : derrière la bataille de Tripoli, des influences étrangères ?
Jeu 11 Avr 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

Alors que l'offensive du maréchal Haftar vers Tripoli se poursuit, plusieurs acteurs de la communauté internationale continuent à avancer leurs pions. Par Patrick Forestier   Le maréchal Khalifa Haftar pourra-t-il gagner la bataille de Tripoli ? Ou bien... Lire la suite >

Les Maliens en colère

Les Maliens en colère
Lun 08 Avr 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

REPORTAGE. Après les habitants du cercle de Bandiagara, plus de 10 000 personnes ont manifesté vendredi leur colère contre « l'effondrement de l'État ».   Ils étaient des milliers, femmes, hommes, enfants, vieillards, des Maliens... Lire la suite >

Guinée : l’opposition coalisée contre un troisième mandat du président Alpha Condé

Guinée : l’opposition coalisée contre un troisième mandat du président Alpha Condé
Lun 08 Avr 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Politique

Le chef de l’Etat, dont le deuxième quinquennat s’achève en 2020, a souvent contesté la pertinence de la limitation du nombre de mandats sur le continent.   Les principaux partis d’opposition de Guinée, des associations de la société... Lire la suite >

Des hôpitaux nigérians emprisonnent les femmes incapables de payer leurs frais de maternité

Des hôpitaux nigérians emprisonnent les femmes incapables de payer leurs frais de maternité
Jeu 04 Avr 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Société

On estime que chaque année, plusieurs milliers de personnes sont ainsi détenues au Nigeria.   En décembre 2014, Folake Oduyoye est morte à l'hôpital universitaire de Lagos, la plus grande ville du Nigeria. Hospitalisée en août pour accoucher... Lire la suite >

Vidéo à ne pas rater

Intronisation du roi du Moronou du 19 au 24 Mai 2019
Dim 12 Mai 2019 | dans: Culture d'ici et d'ailleurs

Nos Partenaires

NOUS SUIVRE

Qui Sommes-Nous?

New AsTV Le développement par la coopération   Servir de canal numérique au développement de l'Afrique par la coopération. Telle est la vision de New AsTV. De fait, nous nous sommes laissés guider par les relations que l'Afrique...

Lire plus

Contacts

Newsletter

FLASH INFOS