NewAstv, plus qu'un médium, un compagnon
New AsTV: Une bonne communication grâce au professionnalisme d'une équipe
New AsTV: Vous y êtes, ne naviguez plus
New AsTV pour mieux communiquer en diplomatie
New AsTV: Savourez votre plaisir à communiquer
New AsTV: Ne vous en laissez pas compter
New AsTV: Vous êtes au cœur de l'événement
New AsTV, et la coopération bilatérale devient facteur de développement des peuples
New AsTV: Notre concept, la communication en partage
New AsTV: Partenaire au développement culturel africain

ENQUÊTE / Le calvaire des danseuses de Koffi Olomidé, la star de la rumba congolaise


ENQUÊTE / Le calvaire des danseuses de Koffi Olomidé, la star de la rumba congolaise
Koffi Olomide entouré de ses danseuses sur la scène du festival Koroga, à Nairobi en mars 2016. | PHOTO: COURTESY OF KOROGA FESTIVAL
Intégrer la troupe de danseuses de Koffi Olomidé a longtemps fait rêver les jeunes filles des quartiers populaires de Kinshasa. Et cela relevait du privilège que d’être choisie par le « patron ». Qu’importe si une taquinerie en vogue dans cette mégapole de plus de dix millions d’habitants voulait qu’une dame vêtue de façon sexy soit « habillée comme une danseuse de Koffi ». Car le roi de la rumba congolaise fait partie de ces légendes contemporaines africaines qui a vendu des millions d’albums, adulé par son public et courtisé par des chefs d’Etat de la région. Son visage rond et rieur, ses costumes élégants ou extravagants, ses chansons romantiques ou vulgaires et ses pas de danse ont fait de lui une icône du continent.
 
Interdit de séjour en France
 
Mais au-delà de sa voix douce, ses fans ont redécouvert une violence brute. Vendredi 22 juillet, Koffi Olomidé vient d’arriver à l’aéroport de Nairobi avec sa troupe lorsqu’il porte un coup de pied à l’une de ses danseuses. « Quelques secondes d’égarement », s’est justifié l’artiste dans un message d’excuse.
 
Mais la scène, filmée, a irrigué les réseaux sociaux. Arrêtée par les autorités kényanes, la vedette congolaise est expulsée et voit son concert prévu à Lusaka annulé. De retour à Kinshasa, il est hué à son arrivée, est placé en détention le 26 juillet puis libéré sous caution quatre jours plus tard. « J’ai subi, j’ai compris », écrit-il sur sa page Facebook dans la foulée. Depuis, il poste des « selfies », entourés de sa famille et de Fally Ipupa, autre grand nom de la musique congolaise qui a fait ses classes dans le groupe de Koffi Olomidé, Quartier Latin.
 
Pourtant, Koffi Olomidé n’en est pas à sa première frasque. Celui qui a été le premier chanteur africain à faire salle comble à Bercy en 2000 est désormais interdit de séjour en France.
 
Antoine Christophe Agbepa Mumba, de son vrai nom, reste visé par un mandat d’arrêt international émis par la justice française en 2009 et renouvelé en 2012. « L’instruction est encore ouverte, la procédure n’a pas été clôturée et l’enquête se poursuit », indique-t-on au tribunal de grande instance de Nanterre.
 
La star franco congolaise, née il y a soixante ans à Kisangani, la grande ville du nord du pays, est poursuivie en France pour « viol sur mineure de quinze ans », « séquestration », « aide à l’entrée et au séjour d’une étrangère en France », « conditions de travail ou d’hébergement contraires à la dignité humaine ».
 
Les faits se sont déroulés entre 2002 et 2006 sur des danseuses parfois mineures et aux parcours de vie perturbés par la perte de leurs parents dans la première guerre du Congo (1996-1997), la misère et la violence familiale. Après avoir été contrôlées sans papier à Lyon où elles se trouvaient pour un concert, trois d’entre elles se sont décidées à témoigner devant les juges, avec le soutien du Comité contre l’esclavage moderne.
 
« Viols » réguliers
 
Leurs récits parfois décousus décrivent un envers du décor sordide, dont le théâtre principal est une maison louée par l’artiste en banlieue parisienne, à Asnières (Hauts-de-Seine). Durant les tournées françaises, c’est là que sont hébergées les danseuses dont la plupart sont venues illégalement en France, munies de passeports d’autres individus fournis, disent-elles, par Koffi Olomidé. Un détail frappe les enquêteurs : « les portes et surtout les fenêtres étaient munies de verrous de nature à les empêcher de quitter les lieux », lit-on dans le dossier judiciaire que Le Monde Afrique a pu consulter.
 
Une danseuse y relate son quotidien lors des tournées françaises de Koffi Olomidé :
 
« Dès que le concert était terminé, on devait rentrer à la maison, à Asnières. On était gardées par trois vigiles. On était quatre dans la même chambre, on n’avait pas le droit de sortir sans autorisation. Je ne pouvais pas téléphoner, même à ma mère. On était payé 100 euros pour un concert de minuit à six heures de matin. On était forcées de coucher avec lui : il appelait un vigile pour qu’il amène une danseuse à l’Etap Hôtel ».
 
Puis elle décrit la brutalité sexuelle de l’un des pères de la rumba congolaise également redouté pour ses pratiques mystiques : « il fait de la magie, des trucs bizarres, il nous soufflait sur le corps ».
 
Lorsque ce n’était pas à l’hôtel, les « viols » se déroulaient parfois dans le studio d’enregistrement ou dans les toilettes d’un supermarché d’Asnières, se souvient une autre danseuse âgée de quatorze ans à l’époque des faits.
 
« Il m’a demandé de l’accompagner faire des courses. (…) Il m’a demandé de déposer le caddie, que j’aille aux toilettes et que je ne ferme pas la porte. Après, il est venu. (…) Il m’a dit que je me tourne et a fait rentrer son truc. (…) J’avais mal. Il m’a dit “ne crie pas” parce qu’il y avait des gens à côté ».
 
Celles qui se refusaient à lui étaient renvoyées. Souriantes et avenantes sur scène, les danseuses étaient en fait « humiliées », « salies », régulièrement « violées » par celui qui n’a pas hésité à se présenter comme un défenseur du droit des femmes. Lorsqu’elles tombaient enceintes, Koffi Olomidé les contraignait à avaler des « cachets blancs », raconte l’une d’entre elles. Ce qui provoquait des fausses couches. Parfois, la situation médicale empirait. Et il était contraint de les emmener à l’hôpital où elles étaient admises sous l’identité d’Aliane Olomidé, son épouse.
 
Le roi de la rumba reste populaire
 
Ces danseuses ont aussi vécu enfermées dans la maison à Kinshasa de la mère du chanteur, dans le quartier résidentiel de Ma Campagne. Là encore, elles vivaient sous la surveillance permanente de vigiles, terrorisées et à la merci du « boss ». À côté de cette maison-prison, il y a un hôtel au nom de crustacé où les vigiles amenaient des danseuses contraintes d’assouvir les pulsions de la star qui les y attendait, entièrement nue. Les viols étaient réguliers et brutaux, selon les témoignages consultés par Le Monde Afrique.
 
La plupart d’entre elles adulaient pourtant Koffi Olomidé. Pouvoir danser dans sa troupe, l’accompagner dans ses tournées à l’étranger, était un conte de fée pour des Kinoises belles, talentueuses et désargentées.
 
L’artiste franco congolais a été mis en examen et ne peut plus fouler le sol français où il serait immédiatement incarcéré. Sa défense met en avant des failles de l’enquête. « Le dossier judiciaire est très bizarre, avec l’une des plaignantes qui a menti sur son âge, s’étant présentée comme mineure, ce qui s’est révélé faux, pointe Me Emmanuel Marsigny, l’avocat parisien de Koffi Olomidé. Le dossier ne repose que sur des accusations qui ont permis aux accusatrices de rester sur le territoire français où elles étaient entrées illégalement ».
 
Or cet épisode judiciaire n’a pas égratigné la popularité de Koffi Olomidé, même s’il a également été condamné à trois mois de prison avec sursis à Kinshasa pour avoir violemment frappé son producteur en 2012. Pour le coup de pied de Nairobi, il est poursuivi par la justice congolaise. Mais la danseuse violentée n’a pas souhaité porter plainte. Il reste dangereux de s’attaquer au roi de la rumba moderne, porté au pinacle par la rue comme par le gouvernement congolais qui l’a décoré en décembre 2015 de la médaille du mérite des arts, des sciences et des lettres.

 Commentaires

LIRE AUSSI...

Bouteflika et Bongo : ces présidents absents qui interrogent la question de la vacance du pouvoir

Bouteflika et Bongo : ces présidents absents qui interrogent la question de la vacance du pouvoir
Jeu 17 Jan 2019 | Source : http://afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

À partir de quand un président absent pour raisons médicales est-il vraiment empêché ? Quid de la vacance qui déclenche une procédure prévue dans les constitutions ? Les cas de l'Algérie et du Gabon en illustrent l'approche sur... Lire la suite >

Gbagbo acquitté, et après?

Gbagbo acquitté, et après?
Jeu 17 Jan 2019 | Source : lexpress.fr ... | dans Autres Actus

La Cour pénale internationale a ordonné la libération de l'ex-président ivoirien. Victoire pour les siens et pour l'impunité.   Coup de tonnerre dans un ciel pas vraiment serein. Ni demi-mesure, ni cote mal taillée : ce mardi matin, les... Lire la suite >

En contestant les résultats de la présidentielle en RDC, « Jean-Yves Le Drian a été maladroit »

En contestant les résultats de la présidentielle en RDC, « Jean-Yves Le Drian a été maladroit »
Sam 12 Jan 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Diplomatie

Pour notre journaliste Joan Tilouine, le chef de la diplomatie française « va à contresens de l’histoire et de l’évolution du continent africain ».     Notre journaliste Joan Tilouine a répondu aux questions des internautes... Lire la suite >

Côte d'Ivoire: l'ex-président Bédié pourrait se présenter

Côte d'Ivoire: l'ex-président Bédié pourrait se présenter
Sam 12 Jan 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Politique

L'ancien président ivoirien Henri Konan Bédié n'écarte pas l'idée de se présenter à l'élection présidentielle de 2020, éventuellement allié avec l'ancien chef rebelle Guillaume Soro ou avec le parti de... Lire la suite >

Elections en RDC : le pays retient son souffle, les yeux tournés vers l’Eglise

Elections en RDC : le pays retient son souffle, les yeux tournés vers l’Eglise
Lun 07 Jan 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Dans l’attente des résultats, la Conférence épiscopale du Congo a annoncé connaître le nom du vainqueur de la présidentielle.   e Kempinski est l’un des plus beaux hôtels de Kinshasa. Entre la terrasse du bar et le fleuve Congo,... Lire la suite >

Consulat bloqué à Paris pour faire libérer des prisonniers enfermés au Mali

Consulat bloqué à Paris pour faire libérer des prisonniers enfermés au Mali
Lun 07 Jan 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Diplomatie

Après 14 jours de fermeture, le consulat malien a rouvert ce vendredi malgré la colère d’une partie de la communauté malienne de France après des emprisonnements au Mali.   Il est 10 heures vendredi 4 janvier. Après deux semaines de blocage,... Lire la suite >

Élections en RDC : un fauteuil pour deux

Élections en RDC : un fauteuil pour deux
Ven 04 Jan 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

Candidat désigné par Joseph Kabila, Emmanuel Shadary pourrait devenir le futur président de la République démocratique du Congo. En attendant le retour de son mentor ?   Retardées pendant deux ans, prévues le 23 décembre 2018, et... Lire la suite >

Sénégal: l'ex-maire de Dakar voit la présidentielle s'éloigner mais ne renonce pas

Sénégal: l'ex-maire de Dakar voit la présidentielle s'éloigner mais ne renonce pas
Ven 04 Jan 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Politique

L'opposant sénégalais et ex-maire de Dakar Khalifa Sall a vu jeudi ses chances de participer à l'élection présidentielle fortement réduites avec le rejet de son pourvoi en cassation contre sa condamnation pour escroquerie, mais ses partisans assurent... Lire la suite >

Entre faux djihadistes et faux dozos, les civils piégés dans le centre du Mali

Entre faux djihadistes et faux dozos, les civils piégés dans le centre du Mali
Jeu 03 Jan 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Les amalgames associant Peuls et terroristes d’un côté, chasseurs traditionnels et miliciens de l’autre, créent une dangereuse polarisation autour des identités locales.   Dans le centre du centre du Mali, le terme « djihadiste » est... Lire la suite >

L’impact du trafic de drogue dans le conflit du Nord-Mali

L’impact du trafic de drogue dans le conflit du Nord-Mali
Jeu 03 Jan 2019 | Source : RFI ... | dans Société

Dans le nord Mali, la plupart des groupes armés dépendent aujourd’hui financièrement et logistiquement du narcotrafic. Le trafic de drogue y est en plein essor et crée des rivalités et des affrontements entre les forces en présence, ce qui engendre ... Lire la suite >

Élections en RD Congo : un si long chemin

Élections en RD Congo : un si long chemin
Lun 31 Déc 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

REPORTAGE. Alors que le président Kabila a voté très tôt ce 30 décembre, l'atmosphère était loin d'être sereine à la veille de ce scrutin capital. Retour sur les événements et constats majeurs notés ici et là.   Après... Lire la suite >

Au Mali, l’influence du président du Haut Conseil islamique dépasse le cadre des mosquées

Au Mali, l’influence du président du Haut Conseil islamique dépasse le cadre des mosquées
Lun 31 Déc 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Société

Mahmoud Dicko vient d’obtenir la suspension d’un projet éducatif qu’il accusait de valoriser l’homosexualité.   Pour lui, l’un ne va jamais sans l’autre. L’islam et le Mali, la religion et la politique. Depuis plus de dix ans qu’il... Lire la suite >

La RDC se prépare à voter dans un climat tendu

La RDC se prépare à voter dans un climat tendu
Sam 29 Déc 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Politique

Report des scrutins dans plusieurs régions, contestation de l’opposition, refus d’observateurs occidentaux : la tension monte à l’approche des élections censées se tenir dimanche.   Le silence est un art dans lequel excelle Joseph Kabila.... Lire la suite >

Gabon: résultat des législatives proclamés, le gouvernement cesse ses fonctions

Gabon: résultat des législatives proclamés, le gouvernement cesse ses fonctions
Sam 29 Déc 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

La Cour constitutionnelle du Gabon a proclamé les résultats des législatives d'octobre dans la nuit de jeudi à vendredi, entraînant la fin des fonctions du gouvernement d'un pays dont le président, Ali Bongo Ondimba, est absent depuis plus de deux ... Lire la suite >

RDC : les Églises font bloc contre le report des élections

RDC : les Églises font bloc contre le report des élections
Ven 28 Déc 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

DÉCRYPTAGE. Église catholique et Église luthérienne ont choisi de cheminer ensemble pour la tenue d'élections libres, transparentes, crédibles et apaisées après celles chaotiques de 2011.   Le samedi 29 décembre 2018,... Lire la suite >

Mali: en descendant le fleuve Niger, vers les sources de la violence

Mali: en descendant le fleuve Niger, vers les sources de la violence
Ven 28 Déc 2018 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

Au Mali, rejoindre Tombouctou en bateau permet d'éviter les mauvaises rencontres d'un trajet par la route. Mais les riverains du fleuve Niger, exposés eux aussi à la menace des bandits ou des jihadistes, dénoncent des conditions de vie précaires.   A... Lire la suite >

Vidéo à ne pas rater

Côte d'Ivoire: Réjouissances populaires
Mar 29 Mai 2018 | dans: Culture d'ici et d'ailleurs

Nos Partenaires

NOUS SUIVRE

Qui Sommes-Nous?

New AsTV Le développement par la coopération   Servir de canal numérique au développement de l'Afrique par la coopération. Telle est la vision de New AsTV. De fait, nous nous sommes laissés guider par les relations que l'Afrique...

Lire plus

Contacts

Newsletter

FLASH INFOS