NewAstv, plus qu'un médium, un compagnon
New AsTV: Une bonne communication grâce au professionnalisme d'une équipe
New AsTV: Vous y êtes, ne naviguez plus
New AsTV pour mieux communiquer en diplomatie
New AsTV: Savourez votre plaisir à communiquer
New AsTV: Ne vous en laissez pas compter
New AsTV: Vous êtes au cœur de l'événement
New AsTV, et la coopération bilatérale devient facteur de développement des peuples
New AsTV: Notre concept, la communication en partage
New AsTV: Partenaire au développement culturel africain

Grenouilleau : "l'Afrique a résisté des siècles à ce temps de la colonisation"


Grenouilleau :
Missionnaire. Caricature de David Livingstone. Le Britannique est le premier Européen à avoir traversé l’Afrique d’est en ouest, au milieu du XIXe siècle. | PHOTO: SIPA/Mary Evans
ENTRETIEN. À partir des récits de sept explorateurs français et anglais (1795-1830), l'historien écrit un chapitre méconnu de l'époque précoloniale.
 
Comprendre l'image d'un continent par un autre. En l'occurrence, tenter de décrypter « les représentations de l'Afrique par les Européens de la première moitié du XIXe siècle » : voilà l'objectif du livre d'Olivier Grenouilleau, Quand les Européens découvraient l'Afrique intérieure, qui « donne à voir, à lire, en les citant largement », sept ouvrages de voyageurs français et anglais qui s'enfoncèrent entre 1795 et 1830 dans ces terres inconnues. C'était une époque charnière : l'heure n'était pas encore au colonialisme, l'abolitionnisme gagnait du terrain, mais l'Europe était sous la coupe des représentations racistes des esclavagistes. Grâce à ces étonnants récits de voyage, très précis et très lus en leur temps, l'Afrique va enfin « entrer dans le réel » des Européens et non, selon la formule sarkozyste, entrer dans cette Histoire à laquelle elle avait toujours appartenu. Avec cet ouvrage, Olivier Grenouilleau, qui publie par ailleurs ces jours-ci La Révolution abolitionniste (Gallimard), poursuit son exploration de l'Afrique entamée, en particulier avec son essai sur Les Traites négrières (Gallimard, 2004), salué par le monde universitaire et qui lui avait valu un mauvais procès d'associations mémorielles parce qu'il avait osé rappeler et démontrer l'importance de la traite musulmane orientale, au côté de la traite atlantique. Mésaventure qu'il se refuse à évoquer aujourd'hui, ce qui ne nous a pas empêchés de balayer avec lui plusieurs siècles d'histoire africaine et de relations avec l'Europe.
 
 
Pionnier. En1796, l’EcossaisMungo Park reconnaît le cours du fleuve Niger. © SIPA/Mary Evans
 
Le Point : Quels sont les objectifs de ces voyageurs français et anglais qui explorent l'intérieur de l'Afrique ?
 
Olivier Grenouilleau* : Il y a des motifs généraux propres à l'Europe. Une dimension morale, philanthropique les incite à vouloir mettre un terme à l'esclavagisme et à la traite atlantique. En outre, ils entendent opposer des arguments économiques aux esclavagistes, qui prétendent que, si on met fin à la traite, les économies occidentales vont s'écrouler. Ils veulent leur démontrer que celle-ci peut être remplacée par un commerce qu'ils appellent « légitime », c'est-à-dire l'échange de produits du travail libre des Européens et des Africains. Enfin, il ne faut pas négliger la dimension scientifique et géopolitique : il s'agit d'explorer un monde totalement inconnu, de reconnaître le cours de grands fleuves (le Sénégal, la Gambie, le Niger) qui sont autant de voies de pénétration. J'ajouterai des motivations propres à ces voyageurs, le plus souvent des hommes jeunes, portés par des envies d'ailleurs, qui s'en vont à l'aventure, parfois tout seuls, sans mandat officiel de leur État.
 
À l'époque où ils entreprennent ces voyages, quelle est l'image de l'Afrique colportée en Europe ?
 
Lors de la découverte des côtes de l'Afrique subsaharienne au XVe siècle par les Portugais, on ne connaissait presque rien de ce continent parcouru seulement par les marchands et les voyageurs musulmans, dont les récits sont peu diffusés en Europe : on pensait que l'air y était irrespirable, qu'il n'y avait que des déserts, que les eaux se mettraient à bouillonner sitôt franchi le cap Bojador. Surprise, les Portugais découvrent des terres fertiles, des populations accueillantes. Mais la donne change à la fin du XVIIe siècle avec la traite atlantique : marins, colons, négriers véhiculent des images négatives de l'Afrique, où l'on meurt de terribles maladies, où les terres ne peuvent fournir que des hommes à exploiter. Avant la seconde moitié du XIXe siècle, qui voit l'essor de la pensée coloniale, ces textes de voyageurs correspondent à un moment précolonial, au sens où on est chronologiquement avant la colonisation, sans qu'il y ait encore d'intention coloniale. C'est un entre-deux, tout est encore possible, et ces voyageurs tentent de naviguer entre leurs clichés d'Européens et leur volonté sincère de rapporter des connaissances de ce continent inexploré.
 
Olivier Grenouilleau Historien, spécialiste de l’esclavage. © Tallandier
 
Que disent les abolitionnistes de la traite en cours ?
 
Même si la traite atlantique est à son apogée en 1795, et qu'en 1830 elle est encore importante, notamment du côté portugais – les Anglais ont aboli l'esclavage en 1807 –, ils l'évoquent assez peu, de même qu'ils restent prudents sur la traite transsaharienne en direction de l'Afrique du Nord. Ils sont surtout surpris par l'esclavage au sein même de l'Afrique, pratiqué par les chefs africains. Les abolitionnistes en Europe pensaient que, si la traite atlantique disparaissait, toute forme d'esclavage serait abolie. Les voyageurs laissent entendre que la chose est plus complexe. Par ailleurs, ils insistent sur ce que j'appelle des « contours de civilisation » : les manières de se nourrir, de se vêtir, de parler, de penser... Une masse énorme de données, d'informations, où certains clichés disparaissent : non, l'Africain n'est ni indolent ni paresseux, mais travailleur ; oui, il est hospitalier. Mais d'autres clichés se forment : l'Africain n'est jamais pressé, une image établie par des voyageurs qui, eux, le sont. Dans ce corpus exhaustif de ces sept grands récits, j'ai voulu montrer un certain combat des valeurs à l'œuvre : ces voyageurs veulent décrire le réel, mais – comment faire autrement ? – ils le décrivent avec les lunettes de leur monde.
 
Quelle influence ces récits ont-ils pu exercer sur les débats de leur époque et la suite de l'histoire africaine ?
 
Il faut d'abord rappeler que ces textes, aujourd'hui oubliés, hormis peut-être celui de René Caillié, le premier Européen à entrer à Tombouctou et à en revenir, furent à leur époque largement lus par les « honnêtes hommes », curieux et cultivés. Sur la question de l'abolition de l'esclavage, ils vont fournir quantité d'arguments dans un débat contradictoire. Sur le plan économique, leurs auteurs ne disent pas explicitement qu'ils sont déçus. Mais si, au-delà des supposées richesses fabuleuses de l'Afrique, il y a bien des terres fertiles, le bilan, à les lire, n'est guère incitatif. Ils s'attachent surtout à essayer, pour les Européens, de faire entrer l'Afrique dans le réel...
 
Vont-ils apporter leur pierre au projet colonial ?
 
Les voyageurs dépeignent des peuples déjà « évolués », sur le chemin de la « civilisation », comme on dit alors. Mais qu'il faudra aider, éduquer, faire grandir ; un point de vue qui pourra être récupéré par les colonialistes. D'autant plus qu'ils rendent compte d'une méconnaissance totale des Noirs à l'égard des Blancs. Les Africains pensent ainsi que les Européens sont cannibales, qu'ils vivent sous la mer, qu'ils sont dotés de pouvoirs très importants. Si nos voyageurs amendent ces premières images, ils se gardent bien de corriger cette dernière croyance de toute-puissance, dont ils se servent en guise de sauf-conduit. Une image du Blanc qui, ensuite, a pu inciter à se lancer dans l'aventure coloniale.

 Commentaires

LIRE AUSSI...

Présidentielle en Côte d'Ivoire : Guillaume Soro va "réfléchir"

Présidentielle en Côte d'Ivoire : Guillaume Soro va
Dim 22 Juil 2018 | Source : slateafrique.com ... | dans Politique

Le président de l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire Guillaume Soro a déclaré dans un entretien à RFI et France 24 qu'il allait "réfléchir" à se présenter à la prochaine élection présidentielle... Lire la suite >

Dans le "Far-East" guinéen, appât de l'or et conflits villageois font des ravages

Dans le
Dim 22 Juil 2018 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

Plus de 300 fusillades, au moins 23 tués en six mois: l'extrême nord-est de la Guinée, dont le sous-sol regorge d'or et où les armes prolifèrent, est l'endroit "le plus dangereux" du pays, ont indiqué vendredi des sources sécuritaire... Lire la suite >

« Non, M. Macron, les Africains qui meurent en Méditerranée ne sont pas issus de la classe moyenne »

« Non, M. Macron, les Africains qui meurent en Méditerranée ne sont pas issus de la classe moyenne »
Ven 20 Juil 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Notre chroniqueur dénonce la vision du président français, biaisée par une représentation erronée de l’Afrique.   Chronique. En marge de sa visite au Nigeria, Emmanuel Macron a accordé une interview à l’animateur Claudy... Lire la suite >

La guerre est déclarée pour prendre la tête de la Francophonie

La guerre est déclarée pour prendre la tête de la Francophonie
Ven 20 Juil 2018 | Source : RFI ... | dans Autres Actus

La Francophonie est entrée en campagne pour choisir la personnalité qui va la diriger durant les quatre prochaines années. La France et le Canada, les deux puissances dominantes de l’organisation francophone, ont chacune choisi leur championne et s’apprêtent... Lire la suite >

Côte d'Ivoire - RHDP : une « unification » en trompe-l'œil ?

Côte d'Ivoire - RHDP : une « unification » en trompe-l'œil ?
Jeu 19 Juil 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Politique

Au-delà des tensions qui assaillent le nouveau Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) dans un attelage « unifié », de nombreuses questions en suspens.   Le président ivoirien Alassane Ouattara en rêvait... Lire la suite >

REPORTAGE / A N’Djamena, la souffrance muette des « fonctionnaires de la rue de 40 »

REPORTAGE / A N’Djamena, la souffrance muette des « fonctionnaires de la rue de 40 »
Jeu 19 Juil 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Chaque année, des milliers de jeunes Tchadiennes « montent » à la capitale en quête d’une vie meilleure et se retrouvent exploitées comme domestiques.   En cette soirée brumeuse de juillet à N’Djamena, capitale du Tchad,... Lire la suite >

Togo : ce nouveau port de Lomé dont les pêcheurs ne veulent pas

Togo : ce nouveau port de Lomé dont les pêcheurs ne veulent pas
Dim 15 Juil 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Economie

En raison de l'érosion des côtes qu'elle entraîne, la construction du nouveau port de Lomé apparaît comme une menace pour les pêcheurs de la région. Son ouverture est pourtant prévue l'année prochaine.   Les problèmes... Lire la suite >

« Dans l’affaire du bombardement de Bouaké, les juges passent. Maître Jean Balan reste »

« Dans l’affaire du bombardement de Bouaké, les juges passent. Maître Jean Balan reste »
Dim 15 Juil 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Notre chroniqueur revient sur le combat contre la raison d’Etat de l’avocat qui tente de faire éclater la vérité sur le raid meurtrier de l’armée ivoirienne en 2004.   Chronique. Depuis quatorze longues années, un homme seul, ou presque,... Lire la suite >

« En évitant de rencontrer les élus nigérians, Emmanuel Macron a mis en exergue leur échec »

« En évitant de rencontrer les élus nigérians, Emmanuel Macron a mis en exergue leur échec »
Jeu 12 Juil 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Notre chroniqueur décrypte le récent voyage au Nigeria du président français, où la priorité a été donnée aux rencontres avec les entrepreneurs et le monde de la culture.     Chronique. Les hommes politiques nigérians... Lire la suite >

Nigeria: le parti au pouvoir affirme son soutien

Nigeria: le parti au pouvoir affirme son soutien
Mer 11 Juil 2018 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

Le parti au pouvoir au Nigeria, le All Progressives Congress (APC), a assuré qu'il resterait soudé derrière le président Muhammadu Buhari, sous le feu des critiques, en pleine course pour la présidentielle de février 2019.   Plus de 30 partis,... Lire la suite >

La Belgique se débarrasse de son ivoire, mais la réglementation n'est pas sans faille

La Belgique se débarrasse de son ivoire, mais la réglementation n'est pas sans faille
Mer 11 Juil 2018 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

La Belgique récupère les encombrants souvenirs d'une époque révolue: une grande campagne a été lancée dans le royaume pour se débarrasser d'objets en ivoire, dont le commerce est sévèrement encadré en Europe -- mais... Lire la suite >

Sida : vers un vaccin contre le VIH ?

Sida : vers un vaccin contre le VIH ?
Lun 09 Juil 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

Un test grandeur nature de ce vaccin expérimental est lancé sur 2 600 femmes en Afrique australe. Les résultats sont attendus en 2021 ou 2022.   La communauté scientifique du monde entier travaille sur un vaccin contre le VIH. Samedi 7 juillet, des chercheurs... Lire la suite >

Au Maroc, des migrants survivent dans une décharge en rêvant d'Europe

Au Maroc, des migrants survivent dans une décharge en rêvant d'Europe
Lun 09 Juil 2018 | Source : slateafrique.com ... | dans Société

Dans une décharge à ciel ouvert, à l'abri des regards des estivants qui bronzent sur la côte marocaine, de jeunes migrants survivent dans les immondices, rongés par la honte et la misère, en rêvant de l'Europe, juste en face.   Accroupi... Lire la suite >

L’horizon électoral de Karim Wade au Sénégal s’obscurcit

L’horizon électoral de Karim Wade au Sénégal s’obscurcit
Ven 06 Juil 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Politique

Le fils de l’ex-président sénégalais n’est pas autorisé à concourir pour la présidentielle de 2019. Son parti conteste ce rejet et en appelle à une manifestation le 13 juillet.   Le retour de Karim Wade au Sénégal... Lire la suite >

Organisation internationale pour les migrations : vous avez dit contradictions ?

Organisation internationale pour les migrations : vous avez dit contradictions ?
Ven 06 Juil 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Economie

L'OIM fonctionnerait-elle comme un prestataire de services dans la gestion des migrations ? Deux spécialistes interrogent le fonctionnement de l'organisation mondiale.   Le 29 juin a eu lieu l'élection du nouveau directeur de l'Organisation internationale... Lire la suite >

Procès du putsch au Burkina: le général Diendéré mis en cause

Procès du putsch au Burkina: le général Diendéré mis en cause
Jeu 05 Juil 2018 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

Le général Gilbert Diendéré, l'un des cerveaux présumés du coup d'État manqué de 2015 au Burkina Faso, a été mis en cause pour la première fois depuis l'ouverture du procès par un co-accusé.   Le... Lire la suite >

Vidéo à ne pas rater

Côte d'Ivoire: Réjouissances populaires
Mar 29 Mai 2018 | dans: Culture d'ici et d'ailleurs

Nos Partenaires

NOUS SUIVRE

Qui Sommes-Nous?

New AsTV Le développement par la coopération   Servir de canal numérique au développement de l'Afrique par la coopération. Telle est la vision de New AsTV. De fait, nous nous sommes laissés guider par les relations que l'Afrique...

Lire plus

Contacts

Newsletter

FLASH INFOS