NewAstv, plus qu'un médium, un compagnon
New AsTV: Une bonne communication grâce au professionnalisme d'une équipe
New AsTV: Vous y êtes, ne naviguez plus
New AsTV pour mieux communiquer en diplomatie
New AsTV: Savourez votre plaisir à communiquer
New AsTV: Ne vous en laissez pas compter
New AsTV: Vous êtes au cœur de l'événement
New AsTV, et la coopération bilatérale devient facteur de développement des peuples
New AsTV: Notre concept, la communication en partage
New AsTV: Partenaire au développement culturel africain

«Les humoristes africains ne font plus de politique»


«Les humoristes africains ne font plus de politique»
Le duo Michel Gohou et Digbeu Cravate dans «Bienvenue au Gondwana».
Dans la comédie «Bienvenue au Gondwana» qui sort sur les écrans le 12 avril, le réalisateur Mamane propose une satire joyeuse mais cruelle des dictateurs africains.
 
Quel est le profil type du régime dictatorial sur le continent? Sûrement une pincée d'élections truquées, des opposants jetés en prison ou «achetés» avec un poste politique, une corruption à grande échelle de la classe dirigeante et une transmission du pouvoir de père en fils. Un puzzle qui peut à la fois correspondre au Gabon, où Ali Bongo a rempilé pour un mandat à la suite d'un bourrage d'urnes à peine dissimulé, à la République démocratique du Congo, où Joseph Kabila repousse les élections pour se maintenir au pouvoir, ou encore à l'Angola et son pétrole qui sont entre les mains puissantes de la famille Dos Santos. 
 
Le réalisateur ivoirien Mamane a réuni tous ces vices des régimes autocratiques pour en faire un pays imaginaire qui donne son nom au film qui sort en salle le 12 avril en France: «Bienvenue au Gondwana». 
 
D'un point de vue technique, «le Gondwana est un supercontinent formé tout à la fin du Néoprotérozoïque et qui a commencé à se fracturer au Jurassique», nous explique l'encyclopédie en ligne Wikipédia. 
 
Mais dans la bouche de Mamane, qui a tiré son inspiration des cours de géologie qu'il suivait à l'université, c'est un peu autre chose:
 
«Le Gondwana ça parle à tout le monde. Comme la radio RFI diffusait mes sketchs à l'époque et que cette radio est écoutée par tout le monde en Afrique francophone, je ne voulais pas que les Congolais, les Ivoiriens ou d'autres puissent se sentir visés en particulier par mes blagues. En fait, tous les habitants de l’Afrique francophone peuvent s’y reconnaître sans qu’un pays soit visé. Quand je vais au Congo, les gens me disent "le Gondawana c'est chez nous" et même chose quand je vais en Côte d'Ivoire ou au Cameroun», dit-il.
 
«Le Gondwana est devenu une référence»
 
Le film, qui est une comédie grinçante et loufoque, trace les péripéties d'une délégation d'observateurs de l'ONU qui est envoyée au Gondwana pour y surveiller le déroulement de l'élection présidentielle sur place. Cette équipe cosmopolite se heurte vite à la réalité du terrain en découvrant depuis sa prison dorée (hôtel cinq étoiles et déplacement en 4x4 rutilant) les coulisses politiques d'un pays où la Commission électorale nationale indépendante a ses bureaux au sein même du palais présidentiel. Un jeune français membre de la délégation des Nations unis, Julien Franchon (interprété par l'acteur Antoine Gouy), va cependant tout faire pour dénoncer les irrégularités du scrutin après être tombé sous le charme d'une jeune opposante locale, Betty (campée par Prudence Maidou). 
 
Pour Mamane, qui nous répond installé confortablement dans un canapé moelleux de l'hôtel Marignan à deux pas de l'avenue des Champs-Elysées, il n'y a pas mieux que l'humour pour dénoncer la corruption et les travers du pouvoir.
 
«Aujourd'hui en Afrique, le Gondwana est devenu une référence de ce qu'il ne faut pas faire. Il arrive que des opposants apostrophent les dirigeants ainsi: "On ne peut pas accepter ça, on n'est pas au Godwana"». 
 
Le comédien ivorien Digbeu Cravate joue dans le film un garde du corps qui est chargé avec son compère Michel Gohou de surveiller les membres de la mission de l'ONU, tout en leur servant de guide dans les rues de la capitale imaginaire. Il prolonge le discours de Mamane sur l'humour comme outil démocratique. 
 
«En tant qu’humoriste, on évoque les problèmes de société. La corruption fait partie de notre quotidien. Les politiques ne peuvent pas aller vers le peuple seulement lors des élections. Ils font tout pour que les citoyens ne soient pas éduqués», s'énerve t-il. 
 
 
Betty et Julien Franchon, les deux principaux personnages du film. 
 
«Le message n'est plus le même»
 
Mais pour eux, les humoristes africains ont perdu de leur force critique face aux puissants. «Il y a 20 ans, les acteurs comme nous étaient beaucoup plus politiques. Aujourd’hui, les humoristes font des blagues sur beaucoup de choses du quotidien, les téléphones, les marques de chaussure... mais pas sur le régime en place, ni sur la politique», témoigne Michel Gohou.
 
Il y a une raison simple à cela selon son compère Digbeu. 
 
«Les humoristes ne font absolument plus de la politique dans leurs sketchs. Le message n’est plus le même. Les humoristes, même en Côte d’Ivoire qui est un pays assez libre sur le plan de la liberté d’expression, sont souvent bloqués. Ils sont souvent financés par le régime dans des festivals ou des évènements et donc dans ces cas-là comment critiquer celui qui vous nourrit? C’est aussi l’autocensure qui règne à la télévision, où être hors système est quasiment impossible».
 
Une critique qui nous rappelle les paroles des rappeurs du collectif 2Mondes, que nous avions rencontré en 2015 à Brazzaville en République du Congo, et qui dénonçaient la censure des radios locales sur les paroles trop politiques. 
 
«C’est tout le temps comme ça. En ce moment il y a le Festival panafricain de musique à Brazzaville, mais on n’est pas invités. Ils ne veulent pas de ce genre de musique. Ils ne veulent pas de rap engagé», nous disait Martial Panucci, le leader du groupe. 
 
Dans des pays où les humoristes n'ont pas les moyens de vivre de leur art, à moins d'être s'exiler, et où il n'existe aucun système d'aide ou de subventions pour les artistes, trouver un mécène est souvent la seule façon de s'en sortir. «Les politiciens achètent les humoristes avec des cachets. Le gars ne va donc pas se priver de sa source de revenus en tapant sur le politique qui le finance», raconte Digbeu.
 
Une nouvelle génération
 
Mais le film «Bienvenue au Gondwana» se teint aussi d'un message d'optimisme en esquissant à travers le personnage de Betty, le portrait d'une jeunesse africaine engagée, critique et sans complexe politique envers l'Occident. 
 
«C'est le personnage le plus positif. Betty connaît le monde occidental. Elle a décidé de revenir au pays pour se battre. Elle représente l'Afrique de demain, l'espoir. Cette jeunesse qui se bat: au Sénégal, au Congo, au Tchad, au Burundi et qui au Burkina a notamment réussi à chasser le dictateur Blaise Compaoré par un soulèvement populaire. Ils échangent entre eux via les réseaux sociaux, savent comme la vie se déroule ailleurs dans le monde. On ne peut plus leur mentir», estime Mamane. 
 
Un beau message d'espoir. 

 Commentaires

LIRE AUSSI...

Soudan: face

Soudan: face
Mer 22 Mai 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

Drapeaux soudanais brandis, "V" de la victoire et cris de ralliement: les manifestants rassemblés devant le QG de l'armée à Khartoum restent déterminés à obtenir un transfert du pouvoir au civil, malgré l'impasse dans les négociations... Lire la suite >

« Le parc de la Pendjari était sa vie » : portrait de Fiacre Gbédji, guide des deux touristes enlevés au Bénin

« Le parc de la Pendjari était sa vie » : portrait de Fiacre Gbédji, guide des deux touristes enlevés au Bénin
Mer 22 Mai 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

En poste au Bénin pour l’Union européenne, Rafal Lapkowski a croisé la route de Fiacre Gbédji, tué par les ravisseurs des otages libérés le 10 mai. Portrait.   Nous sommes venus nous installer au Bénin en 2014. Un pays d’Afrique... Lire la suite >

Français disparus au Bénin : quelle est la situation sécuritaire dans la région ?

Français disparus au Bénin : quelle est la situation sécuritaire dans la région ?
Mer 08 Mai 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

ANALYSE. Jusqu'à présent, en Afrique de l'Ouest, les zones peu sûres se trouvaient près des trois frontières du Burkina Faso, du Niger et du Mali. La situation s'est dégradée depuis quelques mois dans toute la région. Explication.   Les... Lire la suite >

« En Libye comme au Mali, la France joue un double jeu »

« En Libye comme au Mali, la France joue un double jeu »
Mer 08 Mai 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

A Tripoli et Bamako, Paris soutient les autorités légitimes tout en apportant son aide à des forces rivales jugées plus à même de lutter contre le terrorisme, observe notre chroniqueur.   Chronique. Confrontée depuis un mois à une... Lire la suite >

Crise au Cameroun anglophone: HRW dénonce un recours

Crise au Cameroun anglophone: HRW dénonce un recours
Mar 07 Mai 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

L'organisation de défense des droits de l'homme Human Rights Watch (HRW) a dénoncé dans un rapport publié lundi "un recours régulier à la torture et à la détention au secret" des autorités camerounaises contre des séparatistes... Lire la suite >

Au Bénin, la disparition de deux Français fait craindre une contagion de l’insécurité burkinabée

Au Bénin, la disparition de deux Français fait craindre une contagion de l’insécurité burkinabée
Mar 07 Mai 2019 | dans Autres Actus

Le corps du guide des touristes a été retrouvé dans le parc de la Pendjari, à la frontière avec le Burkina Faso, pays en proie à une multiplication des attaques terroristes.   Deux touristes français sont portés disparus depuis ... Lire la suite >

« Au Tchad, le discours sécuritaire réduit au silence toute voix dissidente »

« Au Tchad, le discours sécuritaire réduit au silence toute voix dissidente »
Ven 03 Mai 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Selon Amnesty International, le droit de manifester fait l’objet d’une interdiction totale et systématique au pays d’Idriss Déby.   Tribune. Les Tchadiens arrêtés jeudi 25 avril lors d’une manifestation interdite contre la vie chère... Lire la suite >

Bénin - législatives : « Le chef de l'État en ressortira forcément affaibli »

Bénin - législatives : « Le chef de l'État en ressortira forcément affaibli »
Dim 28 Avr 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

DÉCRYPTAGE. Que se passe-t-il donc au Bénin qui justifie l'absence de l'opposition aux élections législatives de ce dimanche 28 avril  ? Éléments de réponse avec Mathias Hounkpe, de l'Open Society Initiative for West Africa.   Le... Lire la suite >

Le cauchemar de l'inflation hante

Le cauchemar de l'inflation hante
Lun 22 Avr 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Economie

Le cauchemar de l'inflation est de retour au Zimbabwe. Malgré la suppression de la parité fixe entre la pseudo-monnaie locale et le dollar américain, les prix n'en finissent plus de grimper, réduisant à néant les promesses de sortie de crise du gouvernement.   Dans... Lire la suite >

L'ex-président de la Cour suprême du Nigeria fait appel de sa condamnation

L'ex-président de la Cour suprême du Nigeria fait appel de sa condamnation
Lun 22 Avr 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

L'ancien président de la Cour suprême du Nigeria a fait appel de sa condamnation à dix ans de suspension de toute fonction publique pour corruption, ont déclaré vendredi ses avocats.   Walter Onnoghen, qui était le plus haut magistrat du pays,... Lire la suite >

Libye: la communauté internationale divisée, des roquettes sur la capitale

Libye: la communauté internationale divisée, des roquettes sur la capitale
Jeu 18 Avr 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

La communauté internationale reste mercredi divisée sur l'offensive lancée par le maréchal Khalifa Haftar sur Tripoli, capitale libyenne et siège du gouvernement d'union (GNA) ciblée mardi soir par des tirs de roquettes qui ont fait six nouveaux morts.   Soumis... Lire la suite >

« Le massacre d’Ogossagou est la conséquence de la perte de contrôle de l’Etat malien sur les milices »

« Le massacre d’Ogossagou est la conséquence de la perte de contrôle de l’Etat malien sur les milices »
Jeu 18 Avr 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

L’universitaire Youssouf T. Sangaré analyse la situation sécuritaire du Mali et la montée en puissance d’un islam politique.   Tribune. Le 23 mars, plus de 160 habitants du village d’Ogossagou, essentiellement des Peuls, furent massacrés.... Lire la suite >

Le Nigeria, principale porte d’entrée de faux médicaments sur le continent

Le Nigeria, principale porte d’entrée de faux médicaments sur le continent
Jeu 11 Avr 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Société

« CARNET DE SANTÉ ». En Afrique, ce commerce illicite serait à l’origine de plus 100 000 décès par an, selon l’Organisation mondiale de la santé.   La nuit tombe sur Lagos. C’est l’heure où l’Obalende... Lire la suite >

Libye : derrière la bataille de Tripoli, des influences étrangères ?

Libye : derrière la bataille de Tripoli, des influences étrangères ?
Jeu 11 Avr 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

Alors que l'offensive du maréchal Haftar vers Tripoli se poursuit, plusieurs acteurs de la communauté internationale continuent à avancer leurs pions. Par Patrick Forestier   Le maréchal Khalifa Haftar pourra-t-il gagner la bataille de Tripoli ? Ou bien... Lire la suite >

Les Maliens en colère

Les Maliens en colère
Lun 08 Avr 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

REPORTAGE. Après les habitants du cercle de Bandiagara, plus de 10 000 personnes ont manifesté vendredi leur colère contre « l'effondrement de l'État ».   Ils étaient des milliers, femmes, hommes, enfants, vieillards, des Maliens... Lire la suite >

Guinée : l’opposition coalisée contre un troisième mandat du président Alpha Condé

Guinée : l’opposition coalisée contre un troisième mandat du président Alpha Condé
Lun 08 Avr 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Politique

Le chef de l’Etat, dont le deuxième quinquennat s’achève en 2020, a souvent contesté la pertinence de la limitation du nombre de mandats sur le continent.   Les principaux partis d’opposition de Guinée, des associations de la société... Lire la suite >

Vidéo à ne pas rater

Intronisation du roi du Moronou du 19 au 24 Mai 2019
Dim 12 Mai 2019 | dans: Culture d'ici et d'ailleurs

Nos Partenaires

NOUS SUIVRE

Qui Sommes-Nous?

New AsTV Le développement par la coopération   Servir de canal numérique au développement de l'Afrique par la coopération. Telle est la vision de New AsTV. De fait, nous nous sommes laissés guider par les relations que l'Afrique...

Lire plus

Contacts

Newsletter

FLASH INFOS