NewAstv, plus qu'un médium, un compagnon
New AsTV: Une bonne communication grâce au professionnalisme d'une équipe
New AsTV: Vous y êtes, ne naviguez plus
New AsTV pour mieux communiquer en diplomatie
New AsTV: Savourez votre plaisir à communiquer
New AsTV: Ne vous en laissez pas compter
New AsTV: Vous êtes au cœur de l'événement
New AsTV, et la coopération bilatérale devient facteur de développement des peuples
New AsTV: Notre concept, la communication en partage
New AsTV: Partenaire au développement culturel africain

Barack Obama veut frapper l'Etat islamique jusqu'en Syrie


Barack Obama veut frapper l'Etat islamique jusqu'en Syrie
Répétition titre. Barack Obama a annoncé mercredi aux Américains sa volonté d'intensifier sa lutte contre les djihadistes de l'Etat islamique en autorisant pour la première fois des frappes aériennes en Syrie et une intervention accrue en Irak | PHOTO: REUTERS/Saul Loeb/Pool
Barack Obama a annoncé mercredi aux Américains sa volonté d'intensifier sa lutte contre les djihadistes de l'Etat islamique en autorisant pour la première fois des frappes aériennes en Syrie et une intervention accrue en Irak.
La décision du président des Etats-Unis de lancer des frappes en Syrie, pays en guerre civile depuis trois ans, illustre la gravité de la menace représentée par l'Etat islamique aux yeux du gouvernement américain. L'EI, qui a déclaré un califat sur les territoires qu'il a conquis en Syrie et en Irak, est accusé de procéder à des exécutions en grand nombre, entre autres exactions.
 
Il y a un an, Barack Obama avait failli lancer des frappes aériennes contre le gouvernement syrien pour avoir utilisé des agents chimiques contre la population, fin août 2013, dans la périphérie de Damas, avant de faire machine arrière.
Barack Obama a présenté son plan contre l'EI, auquel il fait référence par son ancien nom d'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL), dans un discours solennel prononcé de la Maison blanche deux semaines après avoir été très critiqué pour avoir dit ne pas avoir "encore" de stratégie au sujet de l'EI en Syrie et six mois après avoir déclaré que les groupes comme l'Etat islamique étaient des acteurs mineurs.
 
"Notre objectif est clair : nous allons affaiblir, et finalement détruire, l'EIIL via une stratégie anti-terroriste globale et soutenue", a dit le président.
Il a dit vouloir pourchasser les djihadistes ultra-radicaux de l'EI "où qu'ils soient" via une "campagne systématique de frappes aériennes".
"Cela signifie que je n'hésiterai pas à agir contre l'EIIL en Syrie, ainsi qu'en Irak. C'est un principe central de ma présidence : si vous menacez l'Amérique, vous ne trouverez aucun sanctuaire", a déclaré le président.
 
CONSEILLERS AMÉRICAINS
 
Il a précisé qu'il allait étendre la liste des cibles à atteindre à l'intérieur de l'Irak au-delà des zones où il a autorisé des frappes ciblées depuis début août.
Barack Obama promet d'envoyer 475 conseillers américains supplémentaires pour aider les forces irakiennes, qui rejoindront le millier d'hommes déjà sur place. Mais elles ne s'engageront pas dans les combats. "Nous ne nous laisserons pas entraîner dans une autre guerre au sol en Irak", a dit le chef de la Maison blanche.
L'Arabie saoudite, pays allié clé des Etats-Unis, accueillera sur son territoire une mission américaine d'entraînement des rebelles syriens, indiquent des responsables américains. Cette décision importante pourrait aider les Etats arabes du Golfe à rallier la coalition internationale voulue par les Etats-Unis.
L'effort est conditionné à l'approbation par le Congrès américain de 500 millions de dollars (près de 390 millions d'euros) pour entraîner et armer les rebelles.
La décision saoudienne a été prise après un entretien téléphonique qu'avait eu auparavant Barack Obama avec le roi Abdallah, qui a demandé au gouvernement américain de faire plus pour résoudre le conflit syrien.
 
Il s'agit d'un changement majeur pour le président démocrate qui a axé l'essentiel de son bilan en politique étrangère à retirer d'Irak les dernières troupes américaines engagées par son prédécesseur George W. Bush dans un conflit qu'il jugeait inutile.
La décision de Barack Obama d'accentuer la lutte contre l'EI fait suite à des sondages montrant que les Américains estiment que le président s'est montré trop timoré face aux djihadistes.
 
ÉLIMINER L'EIIL
 
D'autant que l'Etat islamique a annoncé ces dernières semaines avoir décapité deux journalistes américains qu'il retenait prisonniers en Syrie.
Barack Obama ne souhaite pas envoyer un nombre important de soldats dans la région. Il préfère compter sur l'aide d'une vaste coalition comprenant des pays alliés occidentaux et les Etats arabes sunnites de la région.
"Cette campagne de lutte contre le terrorisme sera menée via un effort constant et déterminé pour éliminer l'EIIL où qu'il soit en utilisant notre puissance aérienne et notre soutien à des forces partenaires sur le terrain", a déclaré Barack Obama
Ce que fera chaque pays au sein de cette coalition reste à déterminer. Le chef de la diplomatie américaine John Kerry, qui se trouve à Bagdad, doit rencontrer les dirigeants de la région dans les prochains jours et Barack Obama doit tenir une conférence au sommet sur la sécurité lors de l'Assemblée générale des Nations unies dans deux semaines.
 
Le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius a fait savoir mercredi que la France était prête à agir en Irak, via une action militaire aérienne "si nécessaire", et dans des modalités différentes en Syrie pour répondre à la menace des combattants de l'Etat islamique.
Le président français François Hollande doit se rendre en Irak vendredi avant la tenue, lundi à Paris, d'une conférence internationale sur la sécurité en Irak et la lutte contre l'Etat islamique.
 
Selon un sondage pour le Washington Post et ABC News publié mardi, plus de 70% des Américains disent être favorables à des frappes aériennes en Irak et 65% à des frappes en Syrie. Selon une enquête NBC News-Wall Street Journal, 61% des sondés estiment qu'une action militaire contre l'EI est dans l'intérêt des Etats-Unis.
(Avec Jeff Mason et Susan Heavey; Danielle Rouquié pour le service français)

 Commentaires

LIRE AUSSI...

Elections en RDC: nouvelle concertation, pas de consensus

Elections en RDC: nouvelle concertation, pas de consensus
Ven 12 Oct 2018 | Source : slateafrique.com ... | dans Politique

La "machine à voter" et le fichier électoral, deux écueils à deux mois et demi des élections en République démocratique du Congo, ont nourri mercredi une nouvelle réunion entre la commission électorale et les candidats à... Lire la suite >

Un jeune milliardaire enlevé

Un jeune milliardaire enlevé
Ven 12 Oct 2018 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

L'homme considéré comme le plus jeune milliardaire du continent africain, le businessman tanzanien Mohammed Dewji, a été enlevé jeudi par des hommes armés à Dar es Salaam, ont indiqué des sources officielles.   Dirigeant à... Lire la suite >

Présidentielle au Cameroun : plusieurs partis d’opposition dénoncent des « fraudes »

Présidentielle au Cameroun : plusieurs partis d’opposition dénoncent des « fraudes »
Mer 10 Oct 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Politique

Après la surprise causée par l’annonce de Maurice Kamto de sa victoire le lendemain du scrutin, des candidats font le décompte d’« anomalies » et préparent des recours.   Ce ne sont que quelques phrases, mais elles pourraient changer... Lire la suite >

Les Burkinabés de plus en plus inquiets face aux attaques récurrentes aux confins du pays

Les Burkinabés de plus en plus inquiets face aux attaques récurrentes aux confins du pays
Mer 10 Oct 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

En deux semaines, une vingtaine de membres des forces de sécurité ont été tués dans le nord et l’est du Burkina Faso.   Samedi 6 octobre, Ouagadougou bruissait de rumeurs sur la mort d’un soldat de la force « Barkhane » dans ... Lire la suite >

Mali : quand les serviteurs de la justice se rebiffent

Mali : quand les serviteurs de la justice se rebiffent
Ven 05 Oct 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

REPORTAGE. Face au manque de moyens qui va jusqu'à menacer leur sécurité, les magistrats maliens ont décidé de répliquer en réclamant l'application des accords signés avec le gouvernement. Plus que jamais, la situation est grave.   Depuis... Lire la suite >

« La faiblesse du dossier contre Laurent Gbagbo a fait un tort considérable à la crédibilité de la CPI »

« La faiblesse du dossier contre Laurent Gbagbo a fait un tort considérable à la crédibilité de la CPI »
Ven 05 Oct 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Pour notre chroniqueur, le bureau du procureur de la Cour pénale internationale a échoué à convaincre de la culpabilité de l’ex-président ivoirien, dont le procès reprend.   Chronique. Le 11 avril 2011, Laurent Gbagbo était... Lire la suite >

Mali - Nord : là où insécurité et terrorisme rôdent

Mali - Nord : là où insécurité et terrorisme rôdent
Sam 29 Sep 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Politique

Une nouvelle flambée de violences a fait 35 morts en une semaine. La France a largué 120 parachutistes de Barkhane pour accompagner l'action des autres forces sur le terrain.   Le décompte a été rendu public par le ministère de la Sécurité... Lire la suite >

Neuf ans après le massacre du 28 septembre à Conakry, « il faut mettre fin à l’impunité totale »

Neuf ans après le massacre du 28 septembre à Conakry, « il faut mettre fin à l’impunité totale »
Sam 29 Sep 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Politique

Des organisations guinéennes et internationales de défense des droits humains appellent à l’organisation du procès sans délai.   Tribune. Personne n’a encore été jugé en Guinée pour le massacre du Stade du 28-Septembre... Lire la suite >

« La dette n’est pas un problème chinois, c’est un problème africain »

« La dette n’est pas un problème chinois, c’est un problème africain »
Ven 28 Sep 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Politique

Pour Jean-Louis Billon, ancien ministre du commerce de Côte d’Ivoire, « le vrai sujet n’est pas le niveau de la dette mais sa soutenabilité ».   Tribune. Comment souvent lorsque l’on parle de la Chine en Afrique, les clichés, les raccourcis... Lire la suite >

Cameroun : une filiale du groupe Bolloré condamnée dans une catastrophe ferroviaire

Cameroun : une filiale du groupe Bolloré condamnée dans une catastrophe ferroviaire
Ven 28 Sep 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Camerail et onze actuels et anciens employés sont reconnus coupables d’« homicide involontaire » dans la catastrophe d’Eseka, qui avait fait 79 morts en 2016.     Il est 11 h 38, mercredi 26 septembre au tribunal de première instance d’Eseka,... Lire la suite >

Nigeria: répétition générale de l'élection présidentielle au rythme de l'afropop

Nigeria: répétition générale de l'élection présidentielle au rythme de l'afropop
Lun 24 Sep 2018 | Source : slateafrique.com ... | dans Politique

Star multimillionnaire de l'afropop, célébré à travers l'Afrique, le Nigérian Davido a retiré son costume de scène pour enfiler celui de militant politique, afin d'apporter son soutien à son oncle, que ses millions de fans pourraient... Lire la suite >

Pour la réforme foncière au Liberia, « le plus difficile commence »

Pour la réforme foncière au Liberia, « le plus difficile commence »
Lun 24 Sep 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Politique

L’application de la nouvelle loi, historique, sera un défi pour l’Etat, estime Gilles Yabi, fondateur du cercle de réflexion WATHI, dans un entretien au « Monde ».   Au Liberia, la loi réformant la propriété foncière, ... Lire la suite >

Le Burkina Faso face au nouveau « front djihadiste » de l’est

Le Burkina Faso face au nouveau « front djihadiste » de l’est
Ven 21 Sep 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Le prêtre italien enlevé au Niger aurait été emmené au Burkina voisin, où les attaques se multiplient faute de réponse sécuritaire adéquate.   L’enlèvement d’un prêtre missionnaire italien, dans la... Lire la suite >

Liberia : mais où sont passés les 100 millions de dollars destinés à la Banque centrale ?

Liberia : mais où sont passés les 100 millions de dollars destinés à la Banque centrale ?
Ven 21 Sep 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

Les billets de banque concernés étaient dans des conteneurs et des sacs. Une enquête a été ouverte à la suite de la constatation de la perte de leur trace.   Alors que le pays dirigé par George Weah a un important besoin d'argent, voilà... Lire la suite >

D'Afrique en Europe, des trafiquants de migrants incontournables

D'Afrique en Europe, des trafiquants de migrants incontournables
Mer 19 Sep 2018 | Source : slateafrique.com ... | dans Société

Ils escaladent des clôtures de barbelés de six mètres ou traversent la Méditerranée en bateau au péril de leur vie: 36.000 migrants sont entrés en Espagne depuis janvier, sur la route d'autres pays d'Europe. Mais leur courage n'a pas suffi,... Lire la suite >

Bill et Melinda Gates : « La priorité mondiale devrait être la réduction de la pauvreté en Afrique »

Bill et Melinda Gates : « La priorité mondiale devrait être la réduction de la pauvreté en Afrique »
Mer 19 Sep 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Economie

Pour le milliardaire américain, au-delà de la question migratoire, l'enjeu est de montrer que l'investissement dans la santé et l'éducation peut changer la trajectoire du continent.   La population africaine, la plus jeune du monde, connaît... Lire la suite >

Vidéo à ne pas rater

Côte d'Ivoire: Réjouissances populaires
Mar 29 Mai 2018 | dans: Culture d'ici et d'ailleurs

Nos Partenaires

NOUS SUIVRE

Qui Sommes-Nous?

New AsTV Le développement par la coopération   Servir de canal numérique au développement de l'Afrique par la coopération. Telle est la vision de New AsTV. De fait, nous nous sommes laissés guider par les relations que l'Afrique...

Lire plus

Contacts

Newsletter

FLASH INFOS