NewAstv, plus qu'un médium, un compagnon
New AsTV: Une bonne communication grâce au professionnalisme d'une équipe
New AsTV: Vous y êtes, ne naviguez plus
New AsTV pour mieux communiquer en diplomatie
New AsTV: Savourez votre plaisir à communiquer
New AsTV: Ne vous en laissez pas compter
New AsTV: Vous êtes au cœur de l'événement
New AsTV, et la coopération bilatérale devient facteur de développement des peuples
New AsTV: Notre concept, la communication en partage
New AsTV: Partenaire au développement culturel africain

Mme Dlamini-Zuma et l’Union africaine : chronique d’un rendez-vous manqué


Mme Dlamini-Zuma et l’Union africaine : chronique d’un rendez-vous manqué
La présidente de la Commission de l’Union africaine, Nkosazana Dlamini-Zuma à Durban, le 19 décembre 2016. | PHOTO: RAJESH JANTILAL/AFP
Bilan très décevant pour la Sud-Africaine, élue en 2012 sur d’ambitieuses promesses. Elle aurait pu être la femme la plus puissante d’Afrique, elle n’a été qu’une voix inaudible.
 
Promesses alléchantes pour les uns, menaces à peine voilée pour les autres : l’Afrique du Sud avait utilisé la technique du rouleau compresseur pour évincer en 2012 le Gabonais Jean Ping de la présidence de la Commission de l’Union africaine (UA) et imposer à sa place son ex-ministre des affaires étrangères, Mme NKosazana Dlamini-Zuma.
 
Alors que les chefs d’Etat africains doivent désigner, lundi 30 janvier, à Addis-Abeba, lors de leur 28e Sommet un nouveau président de la Commission de l’UA, force est de constater que Mme Zuma n’a pas tenu les grandes promesses de sa campagne électorale de 2012. Voici cinq dossiers majeurs, en plus d’autres manquements ou échecs, comme la paralysie de l’UA lors de la crise Ebola ou son incapacité à tenir tête à certains chefs d’Etat qui ont entrepris de modifier ou de contourner leur Constitution pour se maintenir au pouvoir.
 
Leadership africain
 
Lors de sa campagne pour la présidence de la Commission, Mme Zuma avait fortement critiqué l’effacement de l’UA dans la gestion de la crise libyenne et de la crise post-électorale de 2011 en Côte d’Ivoire. L’Afrique du Sud avait alors accusé Jean Ping d’avoir aligné l’UA sur les positions de la France.
 
Mme Dlamini-Zuma s’était engagée une fois élue à travailler pour le leadership africain dans la gestion des crises sur le continent, promettant « des solutions africaines aux problèmes africains ». A l’heure du bilan, on constate qu’il n’en a rien été. La voix de l’UA n’a été prépondérante ni au Soudan du Sud, ni en Centrafrique, ni au Mali, ni Libye. Symbole emblématique de cet échec, le Burundi, où l’UA a été incapable de déployer un contingent militaire après en avoir fait la promesse publiquement.
 
Indépendance financière de l’UA laissée en plan
 
Le budget de l’UA repose principalement sur les contributions de ses Etats membres. L’Afrique du Sud, l’Algérie, l’Egypte, la Libye et le Nigeria sont les cinq plus gros contributeurs de l’organisation panafricaine. En raison des arriérés de cotisations de très nombreux pays, l’UA se retrouve sans moyens suffisants et doit compter sur l’aide financière de partenaires pour financer ses actions. C’est le cas de la force de paix africaine en Somalie (Amisom) financée pour près de 98 % par l’Union européenne. En prenant ses fonctions, Mme Zuma s’était engagée à travailler pour « la souveraineté financière » de l’Afrique. Elle s’en va sans avoir pu véritablement engager ce chantier.
 
Inefficacité de la Commission
 
Comme toutes les organisations internationales, l’UA a souvent été critiquée pour ses lourdeurs bureaucratiques. Il est tout particulièrement reproché à la Commission de l’UA le faible taux d’exécution des décisions issues du Sommet : 35 % seulement selon un rapport rendu public en 2012 par de nombreuses ONG. Là encore, Mme Dlamini-Zuma avait promis des changements révolutionnaires grâce notamment à la chasse aux fonctionnaires payés à ne rien faire. Elle avait également promis de mettre fin aux recrutements de complaisance. Ses résultats sur l’amélioration de l’efficacité de la Commission ne sont guère plus brillants que ceux obtenus sur le leadership africain. La preuve de la persistance des lourdeurs bureaucratiques paralysantes de l’UA est d’ailleurs apportée par sa gestion du dossier du financement de la Force mixte multinationale (FMM) chargée de lutter contre Boko Haram dans le bassin du lac Tchad. Alors que l’Union européenne a fait toutes les diligences nécessaires pour transférer à l’UA le premier décaissement de 31 millions d’euros sur les 50 millions d’euros promis, ce montant est resté coincé pendant plusieurs mois à Addis-Abeba sans être mis à la disposition de la Commission du bassin du lac Tchad (CBLT).
 
Favoritisme pour l’Afrique du Sud
 
Avant d’entrer en fonction, le président de la Commission fait devant les chefs d’Etat le serment de ne « prendre ni solliciter des ordres ou avis d’aucun gouvernement », même pas le sien.
 
Or Mme Zuma a fait venir une garde rapprochée sud-africaine directement fournie par le gouvernement sud-africain. Il s’agit d’une entorse à la règle qui veut que la sécurité du président de la Commission de l’Union soit assurée par l’Ethiopie, pays hôte. Mieux que cela, Mme Zuma a créé une sorte de « shadow cabinet » avec des diplomates sud-africains qu’elle a fait venir à Addis-Abeba. La réalité du pouvoir de décision à l’UA sous Mme Zuma reposait entre les mains des membres de ce circuit parallèle payés directement par l’Afrique du Sud. Prenant acte de son affaiblissement, le Burkinabé Jean-Baptiste Natama, premier directeur de cabinet de Mme Zuma, avait jeté l’éponge pour rentrer au Burkina Faso et se présenter à la présidentielle de novembre 2015.
 
 
La décision de Mme Dlamini-Zuma de ne pas solliciter de second mandat à la tête de la Commission pour pouvoir rentrer en Afrique du Sud afin de prendre les rênes de l’African National Congress (ANC) n’a guère été appréciée par une partie de l’opinion africaine qui considère qu’elle a renoncé à servir le continent par calculs personnels. En effet, après la présidence de l’ANC en 2017, elle ambitionne de devenir présidente de la République sud-africaine en 2019.
 
Tentatives de médiation en RDC et au Sahel
 
Il faut cependant mettre au crédit de Mme Dlamini-Zuma d’avoir tenté de reprendre la main sur la situation politique en République démocratique du Congo (RDC) en mettant à la disposition des acteurs politiques du pays un facilitateur en la personne de l’ancien premier ministre togolais Edem Kodjo. Cette initiative a abouti à la signature, en octobre 2016, d’un accord de sortie de la crise politique, lequel a pourtant été immédiatement contesté par une partie de l’opposition qui a boycotté le processus. Le véritable accord interviendra le 31 décembre 2016, sous l’égide de l’Eglise catholique (CENCO).
 
La présidente sortante de la Commission de l’UA a également pris très tôt la décision salutaire d’ouvrir à Bamako, au Mali, un bureau chargé de suivre, sous la direction de l’ancien président burundais Pierre Buyoya, la situation au Sahel, région confrontée à des graves défis de sécurité et de développement. Elle a par ailleurs ici et là pris de bonnes initiatives qui ont fini par être contrariées par les chefs d’Etat, tout en décevant beaucoup par son incapacité à peser sur les crises au Burundi ou au Soudan du Sud.
 
Reste que Mme Dlamini-Zuma a déçu les grandes espérances suscitées par l’élection de la première femme à la présidence de la Commission, et qu’elle n’a pas tenu les promesses qu’elle avait faites en 2012. Elle aurait pu être la femme la plus puissante d’Afrique, elle n’a été qu’une voix inaudible.

 Commentaires

LIRE AUSSI...

Le Burkina Faso face au nouveau « front djihadiste » de l’est

Le Burkina Faso face au nouveau « front djihadiste » de l’est
Ven 21 Sep 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Le prêtre italien enlevé au Niger aurait été emmené au Burkina voisin, où les attaques se multiplient faute de réponse sécuritaire adéquate.   L’enlèvement d’un prêtre missionnaire italien, dans la... Lire la suite >

Liberia : mais où sont passés les 100 millions de dollars destinés à la Banque centrale ?

Liberia : mais où sont passés les 100 millions de dollars destinés à la Banque centrale ?
Ven 21 Sep 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

Les billets de banque concernés étaient dans des conteneurs et des sacs. Une enquête a été ouverte à la suite de la constatation de la perte de leur trace.   Alors que le pays dirigé par George Weah a un important besoin d'argent, voilà... Lire la suite >

D'Afrique en Europe, des trafiquants de migrants incontournables

D'Afrique en Europe, des trafiquants de migrants incontournables
Mer 19 Sep 2018 | Source : slateafrique.com ... | dans Société

Ils escaladent des clôtures de barbelés de six mètres ou traversent la Méditerranée en bateau au péril de leur vie: 36.000 migrants sont entrés en Espagne depuis janvier, sur la route d'autres pays d'Europe. Mais leur courage n'a pas suffi,... Lire la suite >

Bill et Melinda Gates : « La priorité mondiale devrait être la réduction de la pauvreté en Afrique »

Bill et Melinda Gates : « La priorité mondiale devrait être la réduction de la pauvreté en Afrique »
Mer 19 Sep 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Economie

Pour le milliardaire américain, au-delà de la question migratoire, l'enjeu est de montrer que l'investissement dans la santé et l'éducation peut changer la trajectoire du continent.   La population africaine, la plus jeune du monde, connaît... Lire la suite >

Les autorités tentent de contenir l’« exode massif » depuis les régions anglophones du Cameroun

Les autorités tentent de contenir l’« exode massif » depuis les régions anglophones du Cameroun
Mar 18 Sep 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Société

Les autorités camerounaises ont interdit, samedi 15 septembre, « l’exode massif » des populations du Sud-Ouest, l’une des deux régions anglophones en crise, après que des « centaines de familles » de ces zones ont décidé de... Lire la suite >

L'Afrique, terrain de chasse favori des agents secrets français

L'Afrique, terrain de chasse favori des agents secrets français
Mar 18 Sep 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

Un livre-enquête se penche sur les succès (mais aussi les échecs) des réseaux d'espions que la France entretient au sud de la Méditerranée. Par Baudouin Eschapasse   Que reste-t-il des réseaux Foccart au sud de la Méditerranée... Lire la suite >

Pop star contre président: une bataille de générations en Ouganda

Pop star contre président: une bataille de générations en Ouganda
Ven 14 Sep 2018 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

"Nous avions l'habitude d'être effrayés", raconte Josephine Katumba, une coiffeuse de 30 ans de Kamwokya, une banlieue pauvre de la capitale ougandaise. "Nous n'avons plus peur."   Sous l'impulsion d'une nouvelle figure de proue, Bobi... Lire la suite >

Mamoudou Gassama naturalisé après avoir sauvé un enfant français

Mamoudou Gassama naturalisé après avoir sauvé un enfant français
Ven 14 Sep 2018 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

Mamoudou Gassama, le jeune migrant malien qui a sauvé un enfant en escaladant la façade d'un immeuble parisien fin mai, a obtenu la nationalité française, selon le décret de naturalisation paru au Journal officiel mercredi.   "Cet acte de grande... Lire la suite >

Jean-Claude Juncker : « L'Afrique n'a pas besoin de charité »

Jean-Claude Juncker : « L'Afrique n'a pas besoin de charité »
Jeu 13 Sep 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Economie

S'exprimant devant le Parlement européen à Strasbourg, le président de la Commission européenne a proposé « un nouveau partenariat » entre l'Union européenne et l'Afrique.   C'était l'un de ses derniers ... Lire la suite >

Immigration : faut-il s’attendre à une « ruée vers l’Europe » ? La réponse des démographes

Immigration : faut-il s’attendre à une « ruée vers l’Europe » ? La réponse des démographes
Jeu 13 Sep 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Une étude publiée par l’INED invalide la thèse d’une invasion prévisible de l’Europe par la population d’Afrique subsaharienne en 2050   L’Europe de 2050 sera-t-elle peuplée à 25 % d’immigrés subsahariens... Lire la suite >

«Nous assistons à la naissance d'une nouvelle cellule terroriste au Burkina Faso»

«Nous assistons à la naissance d'une nouvelle cellule terroriste au Burkina Faso»
Jeu 06 Sep 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Selon le chercheur Mahamoudou Savadogo, des groupes profitant de l'absence de l'Etat pour s'implanter dans le pays, confronté à des attaques régulières.   La situation sécuritaire au Burkina Faso s'est détériorée... Lire la suite >

Afrique : les Peuls se sont-ils radicalisés ?

Afrique : les Peuls se sont-ils radicalisés ?
Jeu 06 Sep 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

L'expansion de la violence islamiste a renforcé les amalgames entre revendications peules et mouvements djihadistes. Comment dénouer le réel du fantasmé ? Explications.   Les Peuls focalisent actuellement l'attention du fait de l'instrumentalisation... Lire la suite >

Safiatou Lopez, figure de la révolution burkinabée, brutalement arrêtée à Ouagadougou

Safiatou Lopez, figure de la révolution burkinabée, brutalement arrêtée à Ouagadougou
Lun 03 Sep 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Politique

Le domicile de la militante a été pris d’assaut par les forces de sécurité, sans aucune justification selon ses défenseurs.   Les autorités ont voulu montrer leurs forces. Safiatou Lopez, militante des droits humains au Burkina Faso et ... Lire la suite >

Cheikh Hamidou Kane : « L’Afrique n’existe plus, elle a été dépossédée de son espace »

Cheikh Hamidou Kane : « L’Afrique n’existe plus, elle a été dépossédée de son espace »
Lun 03 Sep 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Culture

L’auteur sénégalais de « L’Aventure ambiguë », 90 ans, revient sur l’histoire contemporaine du continent, marquée par des questionnements et des tourments identitaires.   C’est l’un des paradoxes de Cheikh Hamidou Kane.... Lire la suite >

Les Mauritaniens appelés aux urnes dans un climat de défiance

Les Mauritaniens appelés aux urnes dans un climat de défiance
Ven 31 Aoû 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Politique

Des élections législatives, régionales et locales ont lieu samedi alors qu’opposants et ONG dénoncent des atteintes aux droits humains.   Les Mauritaniens se rendent aux urnes, samedi 1er septembre, pour des élections législatives, régionales... Lire la suite >

Mali : Lenali, ce réseau social pas comme les autres qui fait la différence

Mali : Lenali, ce réseau social pas comme les autres qui fait la différence
Ven 31 Aoû 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Economie

Invention de Mamadou Gouro Sidibé, informaticien malien de haut niveau, Lenali est un réseau social vocal en langues locales. Révolutionnaire.   Lenali est né de l'interrogation simple que s'est faite Mamadou Gouro Sidibé, docteur en informatique,... Lire la suite >

Vidéo à ne pas rater

Côte d'Ivoire: Réjouissances populaires
Mar 29 Mai 2018 | dans: Culture d'ici et d'ailleurs

Nos Partenaires

NOUS SUIVRE

Qui Sommes-Nous?

New AsTV Le développement par la coopération   Servir de canal numérique au développement de l'Afrique par la coopération. Telle est la vision de New AsTV. De fait, nous nous sommes laissés guider par les relations que l'Afrique...

Lire plus

Contacts

Newsletter

FLASH INFOS