NewAstv, plus qu'un médium, un compagnon
New AsTV: Une bonne communication grâce au professionnalisme d'une équipe
New AsTV: Vous y êtes, ne naviguez plus
New AsTV pour mieux communiquer en diplomatie
New AsTV: Savourez votre plaisir à communiquer
New AsTV: Ne vous en laissez pas compter
New AsTV: Vous êtes au cœur de l'événement
New AsTV, et la coopération bilatérale devient facteur de développement des peuples
New AsTV: Notre concept, la communication en partage
New AsTV: Partenaire au développement culturel africain

' L'Unesco paie un prix très lourd pour sa politisation '


' L'Unesco paie un prix très lourd pour sa politisation '
Le siège de l'Unesco à Paris. Le siège de l'Unesco à Paris. | PHOTO: Xavier POPY/REA
À partir de lundi se tient le scrutin visant à désigner le directeur général de l'Unesco. L'Égyptienne Moushira Khattab fait partie des favorites. Interview.
PROPOS RECUEILLIS PAR MIREILLE DUTEIL
 
À partir du 9 octobre, les 58 membres du Conseil exécutif de l'Unesco voteront, à bulletin secret, pour choisir, à la majorité des voix, parmi neuf candidats, celui qui succédera à la Bulgare Irina Bokova et deviendra, pour quatre ans, le nouveau directeur général de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, les sciences et la culture. Les 195 États membres entérineront le vote du Conseil exécutif. Cette année, la bataille risque d'être rude entre les quatre candidats de pays arabes, dont l'Égyptienne Moushira Khattab, diplomate de carrière et ancienne ministre de la Famille, et le Qatari Hamad Al-Kawari, ex-ministre de la Culture, qui se vante de ne pas arriver à l'Unesco « les mains vides ». Face à eux, Audrey Azoulay, ancienne ministre de la Culture de François Hollande, a ses chances. La candidature française est une nouveauté qui ne fait pas que des heureux : la France abrite le siège de l'Organisation et avait pour tradition de ne pas présenter de candidat.
 
Optimiste, Moushira Khattab, femme dynamique qui court dans le peloton de tête des postulants, explique pourquoi elle brigue, au nom de l'Égypte, la direction de l'Unesco, une organisation en déficit qui suscite, à chaque mandat, de nouvelles polémiques.
 
Moushira Khattab. © DR
 
Le Point : Vous avez été ministre de la Famille sous Hosni Moubarak, présidente de la Commission de l'ONU sur les droits des enfants, avez lancé, en 1999, une campagne en Égypte contre les mutilations génitales féminines. Pourtant assainir et dépoussiérer l'Unesco de sa bureaucratie semble une autre gageure. Comment comptez-vous vous y prendre ?
 
Moushira Khattab : Je veux faire de l'Unesco une organisation efficace et transparente. Quand la situation est telle qu'elle est aujourd'hui, il n'est pas question de « business as usual ». La première chose à faire est de restaurer la confiance entre les États membres et l'organisation, d'une part, et entre les différents secteurs et niveaux de l'Unesco eux-mêmes, d'autre part. Je compte commencer par le secrétariat général et les secrétaires adjoints qui constituent l'armature de la maison. Il faut réduire la bureaucratie comme le souhaitent tous les États membres en faisant un inventaire des succès de l'organisation. Qu'est-ce qui marche, qu'est-ce qui ne marche pas ? Je compte prouver aux différents États qu'ils ont intérêt à travailler ensemble et à laisser de côté les aspects les plus clivants pour précisément restaurer cette confiance entre les États et le directeur général. J'y ai réussi auparavant lorsque j'étais ministre et ambassadeur.
 
 Qui mieux qu’une femme arabe et musulmane qui dispose des qualifications requises peut parler contre tous les radicalismes ? 
 
Certains États affirment que ce manque de confiance envers l'organisation vient de sa politisation. Les États-Unis ne financent plus l'Unesco depuis 2012 et l'admission de la Palestine votée par la majorité des membres. Le Japon, lui, a aussi coupé les vivres lorsque le sac de Nankin fut inscrit au registre de la « mémoire du monde ». Comment déminer ces situations ?
 
L'Unesco paie un prix très lourd pour sa politisation. Elle est une agence spécialisée de l'ONU dont le mandat est de traiter de l'éducation, du patrimoine, des sciences. Elle doit laisser la politique à l'ONU. Maintenant, on ne va pas revenir en arrière sur ce qui a été décidé. Le problème n'est plus celui de la Palestine, elle est acceptée depuis longtemps. Pour l'avenir, je veux construire un consensus entre les États pour les faire avancer ensemble. Ainsi, je veux que l'Unesco travaille en Palestine dans les secteurs de la santé, de l'éducation, comme partout ailleurs. D'ailleurs, il y a une bonne coopération entre Palestiniens et Israéliens sous la houlette des programmes de l'Unesco.
 
Il est cependant évident qu'on ne dépolitisera pas l'organisation en quelques jours. Mais on peut aider à restaurer la confiance peu à peu dans l'Unesco. Nous devons être proches des gens et rester dans le cadre de nos missions. Le monde souffre du radicalisme et du terrorisme. Seule l'Unesco peut les combattre, car on ne va pas vaincre le terrorisme avec des armes, mais avec l'éducation.
 
Comment ressentez-vous la candidature de la France en la personne d'Audrey Azoulay ?
 
Ce n'est pas une bonne chose. La France est le pays hôte de l'Unesco depuis une quinzaine d'années, il y avait un accord tacite pour qu'elle ne présente pas de candidat au siège de directeur général. En outre, il était entendu que ce prochain mandat devait revenir au monde arabe qui n'a jamais eu le poste. Or, la France est l'amie des pays arabes, elle entretient d'excellentes relations avec l'Égypte. Nous ne comprenons donc pas sa position. D'autant plus qu'aujourd'hui, qui mieux qu'une femme arabe et musulmane qui dispose des qualifications requises peut parler contre tous les radicalismes ? Sans compter que l'Égypte, mon pays, est en paix au Moyen-Orient depuis quarante ans et peut parler aux Israéliens et aux Palestiniens.

 Commentaires

LIRE AUSSI...

Trump traite Haïti et des nations africaines de « pays de merde »

Trump traite Haïti et des nations africaines de « pays de merde »
Sam 13 Jan 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Selon le « Washington Post », il a tenu ces propos alors qu’il recevait plusieurs sénateurs pour évoquer un projet proposant de limiter le regroupement familial.     « Pourquoi est-ce que toutes ces personnes issues de pays de merde viennent... Lire la suite >

Au Liberia, le nouveau président Weah comptable d’un beau moment démocratique

Au Liberia, le nouveau président Weah comptable d’un beau moment démocratique
Sam 13 Jan 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Politique

Il revient à l’ancienne star du football, élu fin décembre 2017 à la tête du pays, de ne pas brader la confiance, ni les espoirs placés en lui par l’électorat.   Analyse. L’élection de George Weah à la présidence... Lire la suite >

Les réseaux africains de « Monsieur Alexandre » Djouhri

Les réseaux africains de « Monsieur Alexandre » Djouhri
Ven 12 Jan 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

L’ancien caïd de banlieue est devenu un intermédiaire international de haut vol en soignant ses relations avec les pouvoirs gabonais, libyen, congolais ou algérien.   Dimanche 7 janvier, la police britannique est convaincue que l’homme qu’elle a arrêté... Lire la suite >

En Angola, le fils de l’ex-président Dos Santos limogé du fonds d’investissement souverain

En Angola, le fils de l’ex-président Dos Santos limogé du fonds d’investissement souverain
Ven 12 Jan 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Politique

Depuis sa prise de fonction en septembre 2017, le président Joao Lourenço a commencé à démanteler l’empire politico-financier bâti par son prédécesseur.   Le président angolais Joao Lourenço a démis de ... Lire la suite >

Au Sénégal, décès du septième calife général de la confrérie mouride

Au Sénégal, décès du septième calife général de la confrérie mouride
Jeu 11 Jan 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Culture

Le nouveau dignitaire a été choisi dans la nuit. Le président Macky Sall est arrivé à Touba pour présenter aux croyants les condoléances de la nation.   C’est dans la nuit de mardi 9 à mercredi 10 janvier que l’un des... Lire la suite >

Le succès du Tramadol en Afrique de l'Ouest, un dangereux antidouleur

Le succès du Tramadol en Afrique de l'Ouest, un dangereux antidouleur
Jeu 11 Jan 2018 | Source : RFI ... | dans Autres Actus

Au Nigeria, les autorités ont saisi le mois dernier, près de 115 tonnes de médicaments interdits au port de Lagos. Il s'agit, selon les autorités, de six conteneurs remplis de Tramadol, un antidouleur, dont la vente est limitée et contrôlée à... Lire la suite >

Soupçons de financement libyen : Alexandre Djouhri, proche de Sarkozy, placé en garde à vue à Londres

Soupçons de financement libyen : Alexandre Djouhri, proche de Sarkozy, placé en garde à vue à Londres
Mer 10 Jan 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Société

L’homme d’affaires a été arrêté dans le cadre de l’enquête sur un possible financement du régime libyen de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007.   Depuis le 7 septembre 2016, date d’une convocation... Lire la suite >

Afrique : ces applications agricoles qui boostent le Ghana

Afrique : ces applications agricoles qui boostent le Ghana
Mer 10 Jan 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Economie

Elles s'appellent Farmerline, CowTribe ou Ghalani : ce sont des applications 100 % agricoles qui permettent au pays d'inventer l'agriculture de demain. Découverte.   Voilà une solution numérique qui répond à l'une des incantations actuelles... Lire la suite >

"Que les médiocres dégagent": Mgr Monsengwo, la bête noire de Kabila

Mar 09 Jan 2018 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

L'archevêque de Kinshasa Laurent Monsengwo, figure de la puissante Eglise congolaise et du Vatican, ressort la carte du défi frontal au pouvoir en ce début d'année 2018 cruciale pour la République démocratique du Congo, un an après la médiation... Lire la suite >

Sénégal: un des survivants de la tuerie en Casamance témoigne

Sénégal: un des survivants de la tuerie en Casamance témoigne
Mar 09 Jan 2018 | Source : RFI ... | dans Autres Actus

Le président sénégalais, Macky Sall a décrété deux jours de deuil à partir de ce lundi à la mémoire des 13 jeunes tués samedi dans une forêt protégée de Casamance. Une délégation ministérielle... Lire la suite >

Sénégal : la Casamance va-t-elle à nouveau s'enflammer ?

Sénégal : la Casamance va-t-elle à nouveau s'enflammer ?
Lun 08 Jan 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

La question mérite d'être posée après l'attaque perpétrée ce samedi à Boffa et attribuée à des éléments armés supposés appartenir au Mouvement des forces démocratiques de la Casamance (MFDC). ... Lire la suite >

Afrique-États-Unis : le message sans ambigüité de Trump sur l'AGOA

Afrique-États-Unis : le message sans ambigüité de Trump sur l'AGOA
Lun 08 Jan 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Economie

La Loi sur la croissance et les opportunités de développement en Afrique (AGOA) permet aux pays d'Afrique subsaharienne qui en bénéficient d'exporter sur le marché américain sans droit de douanes. Avec l'administration Trump, l'esprit de solidarité... Lire la suite >

Au Burkina Faso, un ancien ministre de la sécurité inculpé « d’atteinte à la sûreté de l’Etat »

 Au Burkina Faso, un ancien ministre de la sécurité inculpé « d’atteinte à la sûreté de l’Etat »
Sam 06 Jan 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Politique

Le colonel Auguste Denise Barry est accusé d’avoir mis en place un mouvement insurrectionnel pour déstabiliser le régime actuel.   Après deux ans et demi d’ombre, le colonel Auguste Denise Barry revient dans la lumière, malgré lui.... Lire la suite >

Lutte contre la corruption : Accra prend le taureau par les cornes

Lutte contre la corruption : Accra prend le taureau par les cornes
Sam 06 Jan 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Economie

Éradiquer la corruption dans la vie publique du Ghana était l'une des promesses majeures du président Nana Addo-Akufo. Où en est-il aujourd'hui ?   Le débat sur la lutte contre la corruption est relancé au Ghana. Il bat même son... Lire la suite >

Sénégal - Khalifa Sall : son procès renvoyé, rien n'est encore joué

Sénégal - Khalifa Sall : son procès renvoyé, rien n'est encore joué
Ven 05 Jan 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

Cette fois, c'est à la demande de la défense du maire de Dakar que la décision a été prise de renvoyer le procès au 23 janvier. « Pour disposer de plus de temps afin de pouvoir faire citer des témoins », a-t-elle avancé.   «... Lire la suite >

Etre opéré en Afrique tue deux fois plus qu’ailleurs

Etre opéré en Afrique tue deux fois plus qu’ailleurs
Ven 05 Jan 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Une étude parue dans « The Lancet » pointe le mauvais suivi postopératoire et les complications fatales qui touchent un patient sur cinq.   Le taux de mortalité lors des opérations chirurgicales est deux fois plus élevé en Afrique... Lire la suite >

Vidéo à ne pas rater

LYNAYS-Concepteur de solutions énergétiques
Jeu 26 Oct 2017 | dans: Objectif Développement

Nos Partenaires

NOUS SUIVRE

Qui Sommes-Nous?

New AsTV Le développement par la coopération   Servir de canal numérique au développement de l'Afrique par la coopération. Telle est la vision de New AsTV. De fait, nous nous sommes laissés guider par les relations que l'Afrique...

Lire plus

Contacts

Newsletter

FLASH INFOS