NewAstv, plus qu'un médium, un compagnon
New AsTV: Une bonne communication grâce au professionnalisme d'une équipe
New AsTV: Vous y êtes, ne naviguez plus
New AsTV pour mieux communiquer en diplomatie
New AsTV: Savourez votre plaisir à communiquer
New AsTV: Ne vous en laissez pas compter
New AsTV: Vous êtes au cœur de l'événement
New AsTV, et la coopération bilatérale devient facteur de développement des peuples
New AsTV: Notre concept, la communication en partage
New AsTV: Partenaire au développement culturel africain

La diplomatie chinoise en Afrique passe aussi par les armes


La diplomatie chinoise en Afrique passe aussi par les armes
Des casques bleus chinois à Nyala, au Darfour (Soudan), en juillet 2008 | PHOTO: STUART PRICE / AFP
Le premier Forum sino-africain sur la défense et la sécurité en témoigne : Pékin ne se contente pas d’aider à construire les infrastructures du continent.
 
Début juin, l’Armée populaire de libération (APL) a confirmé que le premier Forum sino-africain sur la défense et la sécurité se tiendra à Pékin du 26 juin au 10 juillet. Le porte-parole de l’armée, Ren Guoqiang, a expliqué qu’il s’agissait d’« approfondir le partenariat stratégique et de répondre aux besoins de sécurité et de défense de l’Afrique ».
A quelques semaines d’un sommet Chine-Afrique aux accents politiques, en septembre à Pékin, ce forum militaire est une nouvelle preuve de l’engagement multiforme de la République populaire sur le continent. L’heure n’est plus seulement aux engagements financiers : la Chine dessine une stratégie d’influence mondiale dans laquelle l’Afrique est centrale.
 
Le premier objectif de ce forum est de mettre en place des mécanismes de coopération et de financement des armées africaines. Il s’agit clairement de former les officiers du continent et d’affirmer une image de puissance mondiale. Pékin va ainsi ouvrir les portes de ses commandements terre-mer-air aux Africains, promouvoir ses armements et montrer ses muscles.
 
« Pour accroître son influence dans le domaine militaire, Pékin organise des formations pour les officiers africains qui peuvent suivre des cursus en Chine, en français ou en anglais. Le coût est pris en charge par Pékin. Cela permet de tisser un réseau parmi les futures élites africaines », rappelle le colonel Jérôme Pellistrandi, rédacteur en chef de la Revue défense nationale.
 
Une version bon marché de l’AK-47
 
Autre aspect de cette coopération militaire, la vente d’armes chinoises. Que ce soit en République démocratique du Congo (RDC), au Soudan ou en Centrafrique, on ne voit plus de conflit en Afrique sans armes chinoises, dont le rustique et bon marché fusil Type 56, version chinoise de l’AK-47. Depuis l’arrivée au pouvoir de Xi Jinping, en 2013, les ventes d’armes chinoises à l’Afrique ont ainsi augmenté de 55 %, selon un rapport du Stockholm International Peace Research Institute (Sipri).
 
« La vente récente de blindés au Sénégal a montré que Pékin devenait un concurrent sérieux, analyse le colonel Pellistrandi. Pékin ne met pas de condition politique aux ventes, alors que les pays occidentaux doivent prendre en compte une opinion publique sensible aux droits humains et donc obligeant à ne pas fournir certains Etats peu démocratiques. Pékin ne veut pas s’immiscer dans les affaires intérieures et se trouve ainsi récompensé. »
 
La Centrafrique a ainsi commandé au groupe étatique chinois Poly Technologies des véhicules blindés, mitrailleuses, grenades et autres armements, mais la France, le Royaume-Uni et les Etats-Unis s’y sont opposés. Si Bangui affirme avoir besoin d’armements, c’est l’usage qui peut être fait de ces armes qui inquiète ces pays. C’est aussi le reflet d’une défiance grandissante des Occidentaux envers la Chine.
 
Pékin a ouvert sa première base militaire en Afrique en 2017, à Djibouti. Sur place, la cohabitation avec les troupes françaises et surtout américaines semble compliquée, comme l’indiquent les accusations de Washington selon lesquelles des lasers chinois auraient aveuglé des pilotes de l’US Air Force lors de manœuvres militaires en mai. La Chine maintient que cette base de Djibouti sert d’appui logistique et n’héberge que 240 militaires, alors que certaines sources en évoquent beaucoup plus.
 
Projets civils, ambitions militaires
 
A observer l’histoire récente, cette montée en puissance de l’armée chinoise sur le continent n’est guère une surprise. Une première commission de l’APL a été mise en place dès 1998 pour définir cette stratégie militaire. La même année, un « livre blanc » a été publié par le Conseil des affaires d’Etat, qui recommandait d’accroître les ventes d’armes et les formations militaires aux pays africains. Et en juillet 1999, une nouvelle organisation des services secrets a été mise en place, avec l’ouverture de cinq bureaux régionaux du Guoanbu, le ministère de la sécurité d’Etat, en Egypte, au Soudan, au Nigeria, en Angola et en Afrique du Sud.
 
Les grandes entreprises d’Etat, comme les pétroliers CNPC et Cnooc ou le transporteur maritime Cosco, sont également mises à contribution pour faire notamment du renseignement, dessinant une nouvelle stratégie globale d’influence. En 2015, le principe « civil puis militaire » a été mis en avant par l’Université des relations internationales, antichambre des services secrets. L’idée étant de construire des ports à l’étranger qui auront d’abord un rôle commercial puis pourront éventuellement servir à des fins militaires.
 
Cette stratégie est à l’œuvre aujourd’hui avec les nouvelles « routes de la soie ». C’est d’ailleurs le Guoanbu qui a obtenu de l’Etat la sécurisation des chantiers de ce gigantesque programme d’infrastructures estimé à 1 000 milliards de dollars (plus de 850 milliards d’euros). Depuis son lancement il y a cinq ans, 34 milliards de dollars ont déjà été débloqués, notamment en Afrique, mais la protection de ces programmes est un véritable casse-tête. Le forum de Pékin sera l’occasion de passer en revue cette articulation entre projets civils et ambitions militaires.
 
« La France doit être vigilante face à un concurrent redoutable qui peut financer ses projets militaires et répondre aux attentes de certains leaders africains, avertit le colonel Pellistrandi. L’influence de Pékin est en train de grandir, à travers un réseau d’affidés qui soutiendront les positions chinoises sur la scène internationale. »
 
Sous la bannière des Nations unies
 
Le dernier point concerne l’engagement chinois dans des actions multilatérales. Si la Chine soutient du bout des lèvres le G5 Sahel sans y contribuer directement, elle s’engage en revanche sous la bannière de l’ONU, devenant même le premier contributeur de casques bleus parmi les membres permanents du Conseil de sécurité. Une force de 8 000 hommes est en attente, prête à intervenir sous mandat de l’ONU, et les premiers hélicoptères chinois, quatre Mi-171, ont été déployés au Soudan du Sud. Pékin a également offert une aide militaire de 100 millions de dollars à l’Union africaine.
 
« Cette participation permet de montrer que la Chine assume ses responsabilités internationales sous mandat de l’ONU, conclut le colonel Pellistrandi. Ce type d’opérations donne une bonne image de marque sans risque excessif. Il ne faut pas oublier que Pékin a peu d’expérience récente de la guerre et doit faire un apprentissage opérationnel. »

 Commentaires

LIRE AUSSI...

« L’Afrique doit prendre sa part de responsabilité dans la lutte contre le changement climatique »

« L’Afrique doit prendre sa part de responsabilité dans la lutte contre le changement climatique »
Lun 17 Déc 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Société

LE GRAND ENTRETIEN. Pour l’expert du GIEC Arona Diedhiou, le continent n’est pas seulement victime de la hausse mondiale des émissions de gaz à effet de serre, mais y contribue.     Arona Diedhiou a participé en tant qu’auteur principal... Lire la suite >

Un ancien ministre béninois arrêté en Espagne

Un ancien ministre béninois arrêté en Espagne
Lun 17 Déc 2018 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

Komi Koutché, ancien ministre d'Etat du Bénin en charge des finances sous le président Boni Yayi, a été interpellé vendredi soir par la police espagnole, a-t-on appris dimanche auprès de ses proches.   "Il a été ... Lire la suite >

Au Togo, une campagne électorale à nouveau sous tension

Au Togo, une campagne électorale à nouveau sous tension
Ven 14 Déc 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

En toile de fond des législatives du 20 décembre boycottées par l’opposition, apparaît la présidentielle de 2020 et la question de la possibilité du chef de l’Etat de se représenter.   Au Togo, depuis plus de cinquante ans se... Lire la suite >

Coopération avec l'Afrique : l'administration Trump serre la vis

Coopération avec l'Afrique : l'administration Trump serre la vis
Ven 14 Déc 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Economie

Dans leur logique de contenir tous les multilatéralismes, les États-Unis viennent, par la voix de John Bolton, d'exprimer leur volonté d'opérer des coupes dans leur participation aux missions de paix de l'ONU mais aussi aux différentes aides dont bénéficiait... Lire la suite >

De Reims à Conakry, le retour forcé et les rêves avortés de Mouminy

De Reims à Conakry, le retour forcé et les rêves avortés de Mouminy
Mar 11 Déc 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Société

Alors qu’un pacte migratoire vient d’être adopté à Marrakech, ce jeune homme, arrivé en France à 16 ans, a été expulsé en Guinée et contraint d’interrompre ses études.   Du paysage qui défile... Lire la suite >

Ghana : ce projet de cathédrale qui met à mal la laïcité

Ghana : ce projet de cathédrale qui met à mal la laïcité
Mar 11 Déc 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

L'annonce de la construction d'une cathédrale nationale avait été faite en 2017 lors du 60e anniversaire de l'indépendance. Un an après, l'imbrication entre pouvoir et religion suscite la polémique.   La symbolique est forte. ... Lire la suite >

Sénégal : un second tour à prévoir pour la présidentielle ?

Sénégal : un second tour à prévoir pour la présidentielle ?
Jeu 06 Déc 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Politique

Sur la base d'un sondage de l'institut Stat Info publié lundi 3 décembre, tout n'est pas encore gagné pour un K.-O. en faveur de Macky Sall, qui fait pourtant la course en tête.   Après avoir investi son candidat en grande pompe, samedi 1er... Lire la suite >

Les « gilets jaunes » vus d’Afrique : entre humour, craintes et espoirs

Les « gilets jaunes » vus d’Afrique : entre humour, craintes et espoirs
Jeu 06 Déc 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Sur un continent habitué aux mouvements de colère comme aux ingérences françaises, les internautes observent les événements avec une pointe de dérision.   Dakar, Bamako, Tunis ou Abidjan… Les images de la France insurgée ... Lire la suite >

Tchad - Idriss Déby en Israël : les vraies raisons d'un voyage inattendu

Tchad - Idriss Déby en Israël : les vraies raisons d'un voyage inattendu
Mar 04 Déc 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

ANALYSE. Qu'est-ce qui a bien pu conduire le président tchadien à effectuer sa visite en Israël alors que son pays soutient la cause palestinienne ? Éléments de réponse.   Le voyage du président tchadien en Israël, qualifié... Lire la suite >

Nigeria/corruption: demande de mandat d'arrêt contre une ex-ministre du Pétrole

Nigeria/corruption: demande de mandat d'arrêt contre une ex-ministre du Pétrole
Mar 04 Déc 2018 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

L'agence anti-corruption du Nigeria va lancer un mandat d'arrêt contre l'ex-ministre du Pétrole Diezani Alison-Madueke, actuellement poursuivie au Royaume-Uni, afin qu'elle soit jugée dans son pays pour le détournement présumé de millions de... Lire la suite >

Un an après le discours de Macron à Ouagadougou, la politique africaine de la France a-t-elle changé ?

Un an après le discours de Macron à Ouagadougou, la politique africaine de la France a-t-elle changé ?
Jeu 29 Nov 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Sécurité, aide, migrations, réconciliation des mémoires… passage en revue des mesures prises par le président après ses promesses du 28 novembre 2017.   Ce fut une séquence risquée, dans « un amphithéâtre... Lire la suite >

La banque russe VTB prête par "erreur" 10,5 milliards d'euros

La banque russe VTB prête par
Jeu 29 Nov 2018 | Source : slateafrique.com ... | dans Economie

Le deuxième groupe bancaire russe, VTB, a attribué par erreur un prêt de plus de 800 milliards de roubles (10,5 milliards d'euros) à la Centrafrique, a fait savoir la banque en réponse aux révélations de plusieurs médias.   "Il... Lire la suite >

Éthiopie : une ancienne opposante à la tête de la Commission électorale

Éthiopie : une ancienne opposante à la tête de la Commission électorale
Sam 24 Nov 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Politique

La vague de féminisation du pouvoir éthiopien se poursuit avec la nomination de Birtukan Mideksa à la tête de la Commission électorale. Elle est attendue dans la préparation des prochaines élections en 2020.   Figure charismatique de l'opposition... Lire la suite >

RD Congo - Alain Shekomba : « On s'achemine vers des élections qui ne régleront pas la crise de légitimité »

RD Congo - Alain Shekomba : « On s'achemine vers des élections qui ne régleront pas la crise de légitimité »
Sam 24 Nov 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Politique

ENTRETIEN. La campagne électorale a officiellement débuté ce jeudi 22 novembre dans un climat de division et de tension autour de la machine à voter. Alain Shekomba s'est confié au Point Afrique sur cette question loin d'être réglée.   Le... Lire la suite >

Elections en RDC: le dauphin de Kabila, Ramazani, présente son programme

Elections en RDC: le dauphin de Kabila, Ramazani, présente son programme
Mer 21 Nov 2018 | Source : slateafrique.com ... | dans Politique

Le candidat du président sortant de la RDC Joseph Kabila, Emmanuel Ramazani Shadary, a promis lundi 86 milliards de dollars pour le développement du pays sur cinq ans, en présentant son programme pour l'élection présidentielle prévue le 23 décembre.   "Moi... Lire la suite >

Étudiants africains en France : ce qui va changer

Étudiants africains en France : ce qui va changer
Mer 21 Nov 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

Hausse des frais d'inscription, bourses, visas facilités... Le gouvernement français veut attirer toujours plus d'étudiants étrangers, mais change de paradigme.   Édouard Philippe, le Premier ministre français, a beau citer Alain Mabanckou,... Lire la suite >

Vidéo à ne pas rater

Côte d'Ivoire: Réjouissances populaires
Mar 29 Mai 2018 | dans: Culture d'ici et d'ailleurs

Nos Partenaires

NOUS SUIVRE

Qui Sommes-Nous?

New AsTV Le développement par la coopération   Servir de canal numérique au développement de l'Afrique par la coopération. Telle est la vision de New AsTV. De fait, nous nous sommes laissés guider par les relations que l'Afrique...

Lire plus

Contacts

Newsletter

FLASH INFOS