NewAstv, plus qu'un médium, un compagnon
New AsTV: Une bonne communication grâce au professionnalisme d'une équipe
New AsTV: Vous y êtes, ne naviguez plus
New AsTV pour mieux communiquer en diplomatie
New AsTV: Savourez votre plaisir à communiquer
New AsTV: Ne vous en laissez pas compter
New AsTV: Vous êtes au cœur de l'événement
New AsTV, et la coopération bilatérale devient facteur de développement des peuples
New AsTV: Notre concept, la communication en partage
New AsTV: Partenaire au développement culturel africain

La diplomatie chinoise en Afrique passe aussi par les armes


La diplomatie chinoise en Afrique passe aussi par les armes
Des casques bleus chinois à Nyala, au Darfour (Soudan), en juillet 2008 | PHOTO: STUART PRICE / AFP
Le premier Forum sino-africain sur la défense et la sécurité en témoigne : Pékin ne se contente pas d’aider à construire les infrastructures du continent.
 
Début juin, l’Armée populaire de libération (APL) a confirmé que le premier Forum sino-africain sur la défense et la sécurité se tiendra à Pékin du 26 juin au 10 juillet. Le porte-parole de l’armée, Ren Guoqiang, a expliqué qu’il s’agissait d’« approfondir le partenariat stratégique et de répondre aux besoins de sécurité et de défense de l’Afrique ».
A quelques semaines d’un sommet Chine-Afrique aux accents politiques, en septembre à Pékin, ce forum militaire est une nouvelle preuve de l’engagement multiforme de la République populaire sur le continent. L’heure n’est plus seulement aux engagements financiers : la Chine dessine une stratégie d’influence mondiale dans laquelle l’Afrique est centrale.
 
Le premier objectif de ce forum est de mettre en place des mécanismes de coopération et de financement des armées africaines. Il s’agit clairement de former les officiers du continent et d’affirmer une image de puissance mondiale. Pékin va ainsi ouvrir les portes de ses commandements terre-mer-air aux Africains, promouvoir ses armements et montrer ses muscles.
 
« Pour accroître son influence dans le domaine militaire, Pékin organise des formations pour les officiers africains qui peuvent suivre des cursus en Chine, en français ou en anglais. Le coût est pris en charge par Pékin. Cela permet de tisser un réseau parmi les futures élites africaines », rappelle le colonel Jérôme Pellistrandi, rédacteur en chef de la Revue défense nationale.
 
Une version bon marché de l’AK-47
 
Autre aspect de cette coopération militaire, la vente d’armes chinoises. Que ce soit en République démocratique du Congo (RDC), au Soudan ou en Centrafrique, on ne voit plus de conflit en Afrique sans armes chinoises, dont le rustique et bon marché fusil Type 56, version chinoise de l’AK-47. Depuis l’arrivée au pouvoir de Xi Jinping, en 2013, les ventes d’armes chinoises à l’Afrique ont ainsi augmenté de 55 %, selon un rapport du Stockholm International Peace Research Institute (Sipri).
 
« La vente récente de blindés au Sénégal a montré que Pékin devenait un concurrent sérieux, analyse le colonel Pellistrandi. Pékin ne met pas de condition politique aux ventes, alors que les pays occidentaux doivent prendre en compte une opinion publique sensible aux droits humains et donc obligeant à ne pas fournir certains Etats peu démocratiques. Pékin ne veut pas s’immiscer dans les affaires intérieures et se trouve ainsi récompensé. »
 
La Centrafrique a ainsi commandé au groupe étatique chinois Poly Technologies des véhicules blindés, mitrailleuses, grenades et autres armements, mais la France, le Royaume-Uni et les Etats-Unis s’y sont opposés. Si Bangui affirme avoir besoin d’armements, c’est l’usage qui peut être fait de ces armes qui inquiète ces pays. C’est aussi le reflet d’une défiance grandissante des Occidentaux envers la Chine.
 
Pékin a ouvert sa première base militaire en Afrique en 2017, à Djibouti. Sur place, la cohabitation avec les troupes françaises et surtout américaines semble compliquée, comme l’indiquent les accusations de Washington selon lesquelles des lasers chinois auraient aveuglé des pilotes de l’US Air Force lors de manœuvres militaires en mai. La Chine maintient que cette base de Djibouti sert d’appui logistique et n’héberge que 240 militaires, alors que certaines sources en évoquent beaucoup plus.
 
Projets civils, ambitions militaires
 
A observer l’histoire récente, cette montée en puissance de l’armée chinoise sur le continent n’est guère une surprise. Une première commission de l’APL a été mise en place dès 1998 pour définir cette stratégie militaire. La même année, un « livre blanc » a été publié par le Conseil des affaires d’Etat, qui recommandait d’accroître les ventes d’armes et les formations militaires aux pays africains. Et en juillet 1999, une nouvelle organisation des services secrets a été mise en place, avec l’ouverture de cinq bureaux régionaux du Guoanbu, le ministère de la sécurité d’Etat, en Egypte, au Soudan, au Nigeria, en Angola et en Afrique du Sud.
 
Les grandes entreprises d’Etat, comme les pétroliers CNPC et Cnooc ou le transporteur maritime Cosco, sont également mises à contribution pour faire notamment du renseignement, dessinant une nouvelle stratégie globale d’influence. En 2015, le principe « civil puis militaire » a été mis en avant par l’Université des relations internationales, antichambre des services secrets. L’idée étant de construire des ports à l’étranger qui auront d’abord un rôle commercial puis pourront éventuellement servir à des fins militaires.
 
Cette stratégie est à l’œuvre aujourd’hui avec les nouvelles « routes de la soie ». C’est d’ailleurs le Guoanbu qui a obtenu de l’Etat la sécurisation des chantiers de ce gigantesque programme d’infrastructures estimé à 1 000 milliards de dollars (plus de 850 milliards d’euros). Depuis son lancement il y a cinq ans, 34 milliards de dollars ont déjà été débloqués, notamment en Afrique, mais la protection de ces programmes est un véritable casse-tête. Le forum de Pékin sera l’occasion de passer en revue cette articulation entre projets civils et ambitions militaires.
 
« La France doit être vigilante face à un concurrent redoutable qui peut financer ses projets militaires et répondre aux attentes de certains leaders africains, avertit le colonel Pellistrandi. L’influence de Pékin est en train de grandir, à travers un réseau d’affidés qui soutiendront les positions chinoises sur la scène internationale. »
 
Sous la bannière des Nations unies
 
Le dernier point concerne l’engagement chinois dans des actions multilatérales. Si la Chine soutient du bout des lèvres le G5 Sahel sans y contribuer directement, elle s’engage en revanche sous la bannière de l’ONU, devenant même le premier contributeur de casques bleus parmi les membres permanents du Conseil de sécurité. Une force de 8 000 hommes est en attente, prête à intervenir sous mandat de l’ONU, et les premiers hélicoptères chinois, quatre Mi-171, ont été déployés au Soudan du Sud. Pékin a également offert une aide militaire de 100 millions de dollars à l’Union africaine.
 
« Cette participation permet de montrer que la Chine assume ses responsabilités internationales sous mandat de l’ONU, conclut le colonel Pellistrandi. Ce type d’opérations donne une bonne image de marque sans risque excessif. Il ne faut pas oublier que Pékin a peu d’expérience récente de la guerre et doit faire un apprentissage opérationnel. »

 Commentaires

LIRE AUSSI...

Soudan: face

Soudan: face
Mer 22 Mai 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

Drapeaux soudanais brandis, "V" de la victoire et cris de ralliement: les manifestants rassemblés devant le QG de l'armée à Khartoum restent déterminés à obtenir un transfert du pouvoir au civil, malgré l'impasse dans les négociations... Lire la suite >

« Le parc de la Pendjari était sa vie » : portrait de Fiacre Gbédji, guide des deux touristes enlevés au Bénin

« Le parc de la Pendjari était sa vie » : portrait de Fiacre Gbédji, guide des deux touristes enlevés au Bénin
Mer 22 Mai 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

En poste au Bénin pour l’Union européenne, Rafal Lapkowski a croisé la route de Fiacre Gbédji, tué par les ravisseurs des otages libérés le 10 mai. Portrait.   Nous sommes venus nous installer au Bénin en 2014. Un pays d’Afrique... Lire la suite >

Français disparus au Bénin : quelle est la situation sécuritaire dans la région ?

Français disparus au Bénin : quelle est la situation sécuritaire dans la région ?
Mer 08 Mai 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

ANALYSE. Jusqu'à présent, en Afrique de l'Ouest, les zones peu sûres se trouvaient près des trois frontières du Burkina Faso, du Niger et du Mali. La situation s'est dégradée depuis quelques mois dans toute la région. Explication.   Les... Lire la suite >

« En Libye comme au Mali, la France joue un double jeu »

« En Libye comme au Mali, la France joue un double jeu »
Mer 08 Mai 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

A Tripoli et Bamako, Paris soutient les autorités légitimes tout en apportant son aide à des forces rivales jugées plus à même de lutter contre le terrorisme, observe notre chroniqueur.   Chronique. Confrontée depuis un mois à une... Lire la suite >

Crise au Cameroun anglophone: HRW dénonce un recours

Crise au Cameroun anglophone: HRW dénonce un recours
Mar 07 Mai 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

L'organisation de défense des droits de l'homme Human Rights Watch (HRW) a dénoncé dans un rapport publié lundi "un recours régulier à la torture et à la détention au secret" des autorités camerounaises contre des séparatistes... Lire la suite >

Au Bénin, la disparition de deux Français fait craindre une contagion de l’insécurité burkinabée

Au Bénin, la disparition de deux Français fait craindre une contagion de l’insécurité burkinabée
Mar 07 Mai 2019 | dans Autres Actus

Le corps du guide des touristes a été retrouvé dans le parc de la Pendjari, à la frontière avec le Burkina Faso, pays en proie à une multiplication des attaques terroristes.   Deux touristes français sont portés disparus depuis ... Lire la suite >

« Au Tchad, le discours sécuritaire réduit au silence toute voix dissidente »

« Au Tchad, le discours sécuritaire réduit au silence toute voix dissidente »
Ven 03 Mai 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Selon Amnesty International, le droit de manifester fait l’objet d’une interdiction totale et systématique au pays d’Idriss Déby.   Tribune. Les Tchadiens arrêtés jeudi 25 avril lors d’une manifestation interdite contre la vie chère... Lire la suite >

Bénin - législatives : « Le chef de l'État en ressortira forcément affaibli »

Bénin - législatives : « Le chef de l'État en ressortira forcément affaibli »
Dim 28 Avr 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

DÉCRYPTAGE. Que se passe-t-il donc au Bénin qui justifie l'absence de l'opposition aux élections législatives de ce dimanche 28 avril  ? Éléments de réponse avec Mathias Hounkpe, de l'Open Society Initiative for West Africa.   Le... Lire la suite >

Le cauchemar de l'inflation hante

Le cauchemar de l'inflation hante
Lun 22 Avr 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Economie

Le cauchemar de l'inflation est de retour au Zimbabwe. Malgré la suppression de la parité fixe entre la pseudo-monnaie locale et le dollar américain, les prix n'en finissent plus de grimper, réduisant à néant les promesses de sortie de crise du gouvernement.   Dans... Lire la suite >

L'ex-président de la Cour suprême du Nigeria fait appel de sa condamnation

L'ex-président de la Cour suprême du Nigeria fait appel de sa condamnation
Lun 22 Avr 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

L'ancien président de la Cour suprême du Nigeria a fait appel de sa condamnation à dix ans de suspension de toute fonction publique pour corruption, ont déclaré vendredi ses avocats.   Walter Onnoghen, qui était le plus haut magistrat du pays,... Lire la suite >

Libye: la communauté internationale divisée, des roquettes sur la capitale

Libye: la communauté internationale divisée, des roquettes sur la capitale
Jeu 18 Avr 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

La communauté internationale reste mercredi divisée sur l'offensive lancée par le maréchal Khalifa Haftar sur Tripoli, capitale libyenne et siège du gouvernement d'union (GNA) ciblée mardi soir par des tirs de roquettes qui ont fait six nouveaux morts.   Soumis... Lire la suite >

« Le massacre d’Ogossagou est la conséquence de la perte de contrôle de l’Etat malien sur les milices »

« Le massacre d’Ogossagou est la conséquence de la perte de contrôle de l’Etat malien sur les milices »
Jeu 18 Avr 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

L’universitaire Youssouf T. Sangaré analyse la situation sécuritaire du Mali et la montée en puissance d’un islam politique.   Tribune. Le 23 mars, plus de 160 habitants du village d’Ogossagou, essentiellement des Peuls, furent massacrés.... Lire la suite >

Le Nigeria, principale porte d’entrée de faux médicaments sur le continent

Le Nigeria, principale porte d’entrée de faux médicaments sur le continent
Jeu 11 Avr 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Société

« CARNET DE SANTÉ ». En Afrique, ce commerce illicite serait à l’origine de plus 100 000 décès par an, selon l’Organisation mondiale de la santé.   La nuit tombe sur Lagos. C’est l’heure où l’Obalende... Lire la suite >

Libye : derrière la bataille de Tripoli, des influences étrangères ?

Libye : derrière la bataille de Tripoli, des influences étrangères ?
Jeu 11 Avr 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

Alors que l'offensive du maréchal Haftar vers Tripoli se poursuit, plusieurs acteurs de la communauté internationale continuent à avancer leurs pions. Par Patrick Forestier   Le maréchal Khalifa Haftar pourra-t-il gagner la bataille de Tripoli ? Ou bien... Lire la suite >

Les Maliens en colère

Les Maliens en colère
Lun 08 Avr 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

REPORTAGE. Après les habitants du cercle de Bandiagara, plus de 10 000 personnes ont manifesté vendredi leur colère contre « l'effondrement de l'État ».   Ils étaient des milliers, femmes, hommes, enfants, vieillards, des Maliens... Lire la suite >

Guinée : l’opposition coalisée contre un troisième mandat du président Alpha Condé

Guinée : l’opposition coalisée contre un troisième mandat du président Alpha Condé
Lun 08 Avr 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Politique

Le chef de l’Etat, dont le deuxième quinquennat s’achève en 2020, a souvent contesté la pertinence de la limitation du nombre de mandats sur le continent.   Les principaux partis d’opposition de Guinée, des associations de la société... Lire la suite >

Vidéo à ne pas rater

Intronisation du roi du Moronou du 19 au 24 Mai 2019
Dim 12 Mai 2019 | dans: Culture d'ici et d'ailleurs

Nos Partenaires

NOUS SUIVRE

Qui Sommes-Nous?

New AsTV Le développement par la coopération   Servir de canal numérique au développement de l'Afrique par la coopération. Telle est la vision de New AsTV. De fait, nous nous sommes laissés guider par les relations que l'Afrique...

Lire plus

Contacts

Newsletter

FLASH INFOS