NewAstv, plus qu'un médium, un compagnon
New AsTV: Une bonne communication grâce au professionnalisme d'une équipe
New AsTV: Vous y êtes, ne naviguez plus
New AsTV pour mieux communiquer en diplomatie
New AsTV: Savourez votre plaisir à communiquer
New AsTV: Ne vous en laissez pas compter
New AsTV: Vous êtes au cœur de l'événement
New AsTV, et la coopération bilatérale devient facteur de développement des peuples
New AsTV: Notre concept, la communication en partage
New AsTV: Partenaire au développement culturel africain

Afrique : cacao équitable cherche consommateurs désespérément


Afrique : cacao équitable cherche consommateurs désespérément
Le cacao certifié équitable a fait son apparition au Canada en 2002. (Image d'illustration d'enfant travaillant dans les plantations, ce qui est interdit dans le concept de cacao équitable.) | PHOTO: Kim Naylor
En n'occupant que 2,5 % du marché mondial, le cacao équitable peine à s'imposer malgré la sympathie que suscite son processus de production.
 
Trade, not aid. Le célèbre slogan lancé en 1964 lors d'une conférence des Nations unies, qui a marqué le début du commerce équitable, est toujours d'actualité. Si le commerce labellisé « équitable » (Fair trade) s'est bien développé, il reste des progrès à faire. Notamment pour le cacao équitable, qui recherche consommateurs désespérément.
 
Le commerce équitable change la donne...
 
Contrairement à une idée reçue, le label « équitable » n'est pas synonyme de « bio ». Car le commerce équitable est avant tout la possibilité donnée aux petits producteurs des pays du Sud d'être rémunérés le plus justement possible. « Notre label Fair Trade Max Havelaar repose sur trois critères, contrôlés par Flocert, un organisme indépendant qui certifie tous les acteurs de la filière. Le volet économique vise à garantir un prix minimum au producteur en cas de chute des cours et le paiement à la coopérative d'une prime de développement de 200 dollars par tonne de fèves. Les acheteurs doivent s'engager dans une relation durable avec les producteurs et proposer le préfinancement des récoltes pour permettre aux planteurs de faire vivre leur famille dignement », explique Nicolas Dutois, chargé de développement chez Fair trade Max Havelaar. Ainsi, quand les cours mondiaux du cacao ont chuté de 30 % en juillet 2016, tombant en dessous du minimum garanti fixé à environ 2 000 dollars, les acheteurs engagés dans la démarche équitable ont reversé aux producteurs 180 dollars par tonne de fèves en plus de la prime.
 
Un quart de la population de Côte d'Ivoire dépend du secteur du cacao. © AFP/Christophe Archambault
 
Pour obtenir le label équitable, les producteurs de leur côté doivent répondre à deux conditions essentielles. « Le volet social de notre système prévoit notamment l'interdiction du travail des enfants et la liberté d'association. Dans le volet environnement, il est préconisé une utilisation minimum d'insecticides. Il y a une liste de produits chimiques interdits et le recours aux OGM est également défendu », précise Dutois. Toutefois, la démarche bio n'est pas exclue. « Nous incitons les producteurs à aller progressivement vers l'agriculture biologique. Les primes sont différenciées selon qu'il s'agit de cacao bio ou non, pour inciter les planteurs à passer au bio. En France, 90 % des tablettes de chocolat vendues sous le label équitable ont aussi la labellisation bio. Ce sont donc deux approches complémentaires », informe Valérie Rodriguez, de Fair Trade Max Havelaar.
 
Plus de poids dans les négociations internationales ?
 
L'autre modalité exigée est le regroupement des producteurs en coopératives gérées de façon transparente et démocratique. Une manière pour les petits planteurs d'être plus forts dans les négociations. « C'est l'idée que l'union fait la force. Des producteurs isolés auront plus de mal à négocier leurs prix avec des acheteurs. Il faut que la coopérative soit bien organisée, forte et démocratique avec une assemblée générale et chaque producteur ayant une voix. C'est un des éléments importants de notre standard », souligne Dutois.
 
Cabosses de cacao. © AFP/Issouf Sanogo
 
En Afrique, continent qui assure plus de 70 % des fèves produites dans le monde, c'est la Côte d'Ivoire qui arrive en tête du cacao équitable en termes de volumes et de ventes certifiés. Normal, puisque le pays est le premier producteur mondial de cacao, avec quelque 2 millions de tonnes de fèves produites. Viennent ensuite le Ghana, la Sierra Leone, Sao Tomé-et-Principe et le Cameroun.
 
Et l'accès aux marchés internationaux, comment ça marche ?
 
Si la certification équitable représente 6 à 7 % de la production mondiale de cacao, seulement 2,5 % est vendue aux conditions du commerce Fair trade. Car pour les cacaoculteurs, respecter les conditions de production Fair trade ne veut pas dire pour autant qu'ils arrivent à écouler leurs matières premières à ces conditions. « Seuls 40 % d'entre eux parviennent à vendre leur cacao équitable », déplore Dutois. La raison ? Alors que de plus en plus de producteurs demandent à être certifiés équitable, en revanche, les entreprises et les marques ne montrent pas beaucoup d'empressement à communiquer sur l'équitable et à se fournir auprès des producteurs certifiés. « En France, trouver des entreprises qui souhaitent s'engager dans le commerce équitable est un véritable enjeu. » D'où l'importance pour Fair trade Max Havelaar de sensibiliser l'opinion publique et d'encourager les consommateurs à choisir des produits identifiés équitable. Ce qui poussera les entreprises à comprendre les enjeux du commerce équitable et à adopter cette démarche.
 
Pour l'heure, quelques enseignes et marques dont Auchan, Leclerc, Alter Eco ou Biocoop, et une poignée de chocolatiers tels que le belge Belvas ou les français Alex Olivier et les Chevaliers d'Argouges mettent sur le marché du chocolat certifié équitable. C'est bien, mais encore trop peu. Pour assurer l'avenir des petits cacaoculteurs et du chocolat, l'offre en cacao risquant d'être inférieure à la demande dans les années à venir, la balle est dans le camp des amateurs de chocolat. 

 Commentaires

LIRE AUSSI...

RD Congo - Emmanuel Biey : « L'anarchie à tous les niveaux »

RD Congo - Emmanuel Biey : « L'anarchie à tous les niveaux »
Mer 17 Jan 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Economie

ENTRETIEN. Pour cet ex-directeur de la régie d'assainissement de Kinshasa, le changement climatique n'est pour rien dans les inondations meurtrières récemment connues par la capitale congolaise. Explications.   Un deuil national de deux jours a été... Lire la suite >

« Le tri des migrants devrait davantage intéresser nos dirigeants que la dernière outrance de Trump »

« Le tri des migrants devrait davantage intéresser nos dirigeants que la dernière outrance de Trump »
Mer 17 Jan 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Pour notre chroniqueur, la polémique sur les « pays de merde » ne doit pas masquer le véritable enjeu : les politiques migratoires des Etats-Unis et de l’Europe.   Chronique. Après les Noirs, les musulmans, les Latinos, les femmes, les homosexuels,... Lire la suite >

Trump traite Haïti et des nations africaines de « pays de merde »

Trump traite Haïti et des nations africaines de « pays de merde »
Sam 13 Jan 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Selon le « Washington Post », il a tenu ces propos alors qu’il recevait plusieurs sénateurs pour évoquer un projet proposant de limiter le regroupement familial.     « Pourquoi est-ce que toutes ces personnes issues de pays de merde viennent... Lire la suite >

Au Liberia, le nouveau président Weah comptable d’un beau moment démocratique

Au Liberia, le nouveau président Weah comptable d’un beau moment démocratique
Sam 13 Jan 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Politique

Il revient à l’ancienne star du football, élu fin décembre 2017 à la tête du pays, de ne pas brader la confiance, ni les espoirs placés en lui par l’électorat.   Analyse. L’élection de George Weah à la présidence... Lire la suite >

Les réseaux africains de « Monsieur Alexandre » Djouhri

Les réseaux africains de « Monsieur Alexandre » Djouhri
Ven 12 Jan 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

L’ancien caïd de banlieue est devenu un intermédiaire international de haut vol en soignant ses relations avec les pouvoirs gabonais, libyen, congolais ou algérien.   Dimanche 7 janvier, la police britannique est convaincue que l’homme qu’elle a arrêté... Lire la suite >

En Angola, le fils de l’ex-président Dos Santos limogé du fonds d’investissement souverain

En Angola, le fils de l’ex-président Dos Santos limogé du fonds d’investissement souverain
Ven 12 Jan 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Politique

Depuis sa prise de fonction en septembre 2017, le président Joao Lourenço a commencé à démanteler l’empire politico-financier bâti par son prédécesseur.   Le président angolais Joao Lourenço a démis de ... Lire la suite >

Au Sénégal, décès du septième calife général de la confrérie mouride

Au Sénégal, décès du septième calife général de la confrérie mouride
Jeu 11 Jan 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Culture

Le nouveau dignitaire a été choisi dans la nuit. Le président Macky Sall est arrivé à Touba pour présenter aux croyants les condoléances de la nation.   C’est dans la nuit de mardi 9 à mercredi 10 janvier que l’un des... Lire la suite >

Le succès du Tramadol en Afrique de l'Ouest, un dangereux antidouleur

Le succès du Tramadol en Afrique de l'Ouest, un dangereux antidouleur
Jeu 11 Jan 2018 | Source : RFI ... | dans Autres Actus

Au Nigeria, les autorités ont saisi le mois dernier, près de 115 tonnes de médicaments interdits au port de Lagos. Il s'agit, selon les autorités, de six conteneurs remplis de Tramadol, un antidouleur, dont la vente est limitée et contrôlée à... Lire la suite >

Soupçons de financement libyen : Alexandre Djouhri, proche de Sarkozy, placé en garde à vue à Londres

Soupçons de financement libyen : Alexandre Djouhri, proche de Sarkozy, placé en garde à vue à Londres
Mer 10 Jan 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Société

L’homme d’affaires a été arrêté dans le cadre de l’enquête sur un possible financement du régime libyen de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007.   Depuis le 7 septembre 2016, date d’une convocation... Lire la suite >

Afrique : ces applications agricoles qui boostent le Ghana

Afrique : ces applications agricoles qui boostent le Ghana
Mer 10 Jan 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Economie

Elles s'appellent Farmerline, CowTribe ou Ghalani : ce sont des applications 100 % agricoles qui permettent au pays d'inventer l'agriculture de demain. Découverte.   Voilà une solution numérique qui répond à l'une des incantations actuelles... Lire la suite >

"Que les médiocres dégagent": Mgr Monsengwo, la bête noire de Kabila

Mar 09 Jan 2018 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

L'archevêque de Kinshasa Laurent Monsengwo, figure de la puissante Eglise congolaise et du Vatican, ressort la carte du défi frontal au pouvoir en ce début d'année 2018 cruciale pour la République démocratique du Congo, un an après la médiation... Lire la suite >

Sénégal: un des survivants de la tuerie en Casamance témoigne

Sénégal: un des survivants de la tuerie en Casamance témoigne
Mar 09 Jan 2018 | Source : RFI ... | dans Autres Actus

Le président sénégalais, Macky Sall a décrété deux jours de deuil à partir de ce lundi à la mémoire des 13 jeunes tués samedi dans une forêt protégée de Casamance. Une délégation ministérielle... Lire la suite >

Sénégal : la Casamance va-t-elle à nouveau s'enflammer ?

Sénégal : la Casamance va-t-elle à nouveau s'enflammer ?
Lun 08 Jan 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

La question mérite d'être posée après l'attaque perpétrée ce samedi à Boffa et attribuée à des éléments armés supposés appartenir au Mouvement des forces démocratiques de la Casamance (MFDC). ... Lire la suite >

Afrique-États-Unis : le message sans ambigüité de Trump sur l'AGOA

Afrique-États-Unis : le message sans ambigüité de Trump sur l'AGOA
Lun 08 Jan 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Economie

La Loi sur la croissance et les opportunités de développement en Afrique (AGOA) permet aux pays d'Afrique subsaharienne qui en bénéficient d'exporter sur le marché américain sans droit de douanes. Avec l'administration Trump, l'esprit de solidarité... Lire la suite >

Au Burkina Faso, un ancien ministre de la sécurité inculpé « d’atteinte à la sûreté de l’Etat »

 Au Burkina Faso, un ancien ministre de la sécurité inculpé « d’atteinte à la sûreté de l’Etat »
Sam 06 Jan 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Politique

Le colonel Auguste Denise Barry est accusé d’avoir mis en place un mouvement insurrectionnel pour déstabiliser le régime actuel.   Après deux ans et demi d’ombre, le colonel Auguste Denise Barry revient dans la lumière, malgré lui.... Lire la suite >

Lutte contre la corruption : Accra prend le taureau par les cornes

Lutte contre la corruption : Accra prend le taureau par les cornes
Sam 06 Jan 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Economie

Éradiquer la corruption dans la vie publique du Ghana était l'une des promesses majeures du président Nana Addo-Akufo. Où en est-il aujourd'hui ?   Le débat sur la lutte contre la corruption est relancé au Ghana. Il bat même son... Lire la suite >

Vidéo à ne pas rater

LYNAYS-Concepteur de solutions énergétiques
Jeu 26 Oct 2017 | dans: Objectif Développement

Nos Partenaires

NOUS SUIVRE

Qui Sommes-Nous?

New AsTV Le développement par la coopération   Servir de canal numérique au développement de l'Afrique par la coopération. Telle est la vision de New AsTV. De fait, nous nous sommes laissés guider par les relations que l'Afrique...

Lire plus

Contacts

Newsletter

FLASH INFOS