NewAstv, plus qu'un médium, un compagnon
New AsTV: Une bonne communication grâce au professionnalisme d'une équipe
New AsTV: Vous y êtes, ne naviguez plus
New AsTV pour mieux communiquer en diplomatie
New AsTV: Savourez votre plaisir à communiquer
New AsTV: Ne vous en laissez pas compter
New AsTV: Vous êtes au cœur de l'événement
New AsTV, et la coopération bilatérale devient facteur de développement des peuples
New AsTV: Notre concept, la communication en partage
New AsTV: Partenaire au développement culturel africain

Afrique-États-Unis : le message sans ambigüité de Trump sur l'AGOA


Afrique-États-Unis : le message sans ambigüité de Trump sur l'AGOA
Avec l'élection d'Adama Barrow à la présidence de la République, la Gambie a retrouvé un état de grâce qui lui permet de pouvoir à nouveau exporter vers les États-Unis sans payer de droits de douane sur les produits élus dans le cadre du programme américain de l'AGOA. Ici, une vue du marché de Serekunda. | PHOTO: Shutterstock
La Loi sur la croissance et les opportunités de développement en Afrique (AGOA) permet aux pays d'Afrique subsaharienne qui en bénéficient d'exporter sur le marché américain sans droit de douanes. Avec l'administration Trump, l'esprit de solidarité qui en est l'un des fondements laisse la place à la logique du slogan « America First ».
 
Toute la presse swazilandaise s'est réjouie de l'annonce du retour du pays dans le programme de l'African Growth and Opportunity Act (AGOA). Il faut dire que pour le roi du Swaziland, Mswati III, comme pour son peuple, les enjeux de l'accord commercial avec les États-Unis sont cruciaux. Et ce ne sont pas les travailleurs du secteur textile de ce petit pays de 1,27 million d'habitants qui diront le contraire, eux qui ont multiplié les interventions auprès du monarque pour un maintien du Swaziland comme partenaire privilégié des États-Unis dans le cadre de l'AGOA. Autant dire que ce vendredi 5 janvier, ils ont respiré après que le président américain Donald Trump a annoncé, par le biais du Bureau du représentant américain au commerce, que le pays, ainsi que la Gambie, était rétabli dans ses avantages commerciaux en vertu de la loi sur la croissance et les opportunités en Afrique (AGOA).
 
AGOA : mode d'emploi d'un retour en grâce
 
En effet, faute de remplir les critères exigés par Washington en matière de droits de l'homme, le Swaziland avait perdu en janvier 2015 le bénéfice de l'AGOA. Les syndicats avancent le chiffre de 3 000 suppressions d'emplois à la suite de cette sortie de l'AGOA, le gouvernement, lui, en évoque 1 800. Il faut savoir qu'à son apogée en 2004, l'industrie du textile du Swaziland, dominée par les investisseurs taïwanais, employait 30 000 travailleurs, selon un rapport de la Fédération du coton africain et des industries textiles datant de 2010. De quoi faire dire à ladite Fédération qu'une extension de l'accord de l'AGOA était « décisive pour la survie du textile au Swaziland ».
 
Il ne faut en effet pas oublier que le programme commercial de l'AGOA offre aux pays subsahariens un accès en franchise de droits au marché américain si les pays bénéficiaires ont rempli les conditions d'éligibilité établies par le Congrès. Un sacré avantage...
 
Les critères exigés tournent autour des progrès réalisés en matière de pluralisme politique, d'État de droit, d'économie du marché, de mise en place d'un système efficace pour combattre la corruption et les pots-de-vin ainsi que de politiques économiques pour réduire la pauvreté.
 
En la matière la Gambie a gagné des points avec l'arrivée au pouvoir d'Adama Barrow, élu démocratiquement même si le départ de Yahya Jammeh a été un peu chaotique. Voilà donc un pays qui revient dans le giron de l'AGOA qu'il avait quitté en 2015 à cause des abus en matière de droits de l'homme et de la détérioration de l'État de droit. « Après les élections démocratiques de décembre 2016 qui se sont soldées par la défaite du président Yahya Jammeh, la Gambie a fait des progrès dans le renforcement de l'État de droit en améliorant la situation des droits de l'homme et en soutenant le pluralisme politique, indique la déclaration », a noté le Bureau américain du commerce justifiant sa décision. L'ambassadrice des États-Unis en Gambie, Patricia Alsup, a ainsi déclaré : « Félicitations au gouvernement de la Gambie pour ces réalisations marquantes. Ce sont là des réalisations majeures qui témoignent des progrès que la Gambie a faits depuis la transition avec gouvernement du président Adama Barrow. Je suis impatiente de travailler avec le gouvernement gambien et la population gambienne pour veiller à ce que ces programmes accordent des améliorations attendues au développement de ce pays. »
 
Washington maintient la pression sur les pays d'Afrique de l'Est
 
À l'opposé de ce discours avenant, Washington continue de maintenir la pression sur le Rwanda, la Tanzanie et l'Ouganda et d'autres pays d'Afrique de l'Est. En cause : l'engagement qu'ils ont pris d'interdire l'importation de vêtements et de chaussures de seconde main d'ici 2019 arguant que cela mettait en péril les industries de textile de la région.
 
Pour les États-Unis, cette décision contrevient aux engagements pris dans le cadre de l'AGOA, notamment celui d'éliminer les barrières douanières concernant la partie US. « Les critères sont très clairs sur la restriction d'importation des produits américains », a expliqué Constance Hamilton, représentante économique pour la Maison-Blanche citée par l'AFP à Lomé en août dernier. Une telle restriction mettrait 40 000 emplois américains en danger, a-t-elle prévenu. Dans tous les cas, la Secondary Materials and Recycled Textiles Association ( Smart ), qui regroupe les acteurs américains du commerce de textiles de seconde main, a aussitôt déposé une plainte. C'est dans ce cadre que le bureau du représentant américain au Commerce a lancé en juin 2017 une procédure « hors cycle » d'examen de l'éligibilité de l'Ouganda, du Rwanda et de la Tanzanie, du Burundi et du Soudan du Sud à l'AGOA.
 
Le Kenya ayant abandonné le projet d'interdire les fripes, le pays est pour l'instant épargné par Washington. Actuellement, plus de 66 000 emplois au Kenya sont liés à l'AGOA, ce qui a fait gagner au pays 35,2 milliards de shillings kényans (environ 341 millions de dollars) en exportations de textiles et de vêtements en 2016.
 
Questions sur l'avenir de l'AGOA avec le slogan « America First » de Trump
 
Le programme America First de Trump l'a déjà vu se retirer du Partenariat transpacifique (TPP), menacer l'Accord de libre-échange nord-américain (Alena) et chercher à renégocier l'accord de libre-échange États-Unis-Corée du Sud. À l'heure actuelle, on ne sait pas avec certitude si les États-Unis retireront, suspendront ou limiteront l'AGOA avant son expiration en 2025, date arrêtée sous Obama. Il faut toutefois rappeler que les importations américaines en provenance de l'Afrique subsaharienne ont fortement diminué ces dernières années (18,7 milliards de dollars en 2015 contre 26,8 milliards de dollars en 2014, soit une baisse de 30 %). Elles ne représentaient que 0,8 % des importations totales des États-Unis en provenance du monde.

 Commentaires

LIRE AUSSI...

Un ex-chef de guerre libérien condamné

Un ex-chef de guerre libérien condamné
Sam 21 Avr 2018 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

Un ancien chef de guerre libérien, immigré aux Etats-Unis après avoir caché son passé meurtrier, a été condamné jeudi à 30 ans de prison à Philadelphie, un jugement inédit lié à la guerre civile dans ce pays... Lire la suite >

AFRIQUE ÉCONOMIE PodcastFinancement des partis politiques (série 4/5): l'argent de l'étranger

AFRIQUE ÉCONOMIE PodcastFinancement des partis politiques (série 4/5): l'argent de l'étranger
Ven 20 Avr 2018 | Source : rfi.fr ... | dans Economie

Toute cette semaine Afrique économie se penche sur une question cruciale, l’économie des partis politiques africains. L'argent étant le nerf de la guerre, comment se finance l’action politique ? Par quels mécanismes publics ou privés ? Quatrième... Lire la suite >

Au Niger, le campus de Niamey fermé après des violences

Au Niger, le campus de Niamey fermé après des violences
Ven 20 Avr 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Politique

Les étudiants protestent notamment contre l’exclusion de cinq de leurs camarades de l’université en mars.   Le campus universitaire de Niamey, le plus important du Niger, a été fermé mercredi 18 avril « jusqu’à nouvel ... Lire la suite >

Togo : l'économie dégringole sous les coups de la crise socio-politique

Togo : l'économie dégringole sous les coups de la crise socio-politique
Jeu 19 Avr 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Economie

Un sondage de la Chambre de commerce et d'industrie du Togo éclaire en chiffres l'impact de la situation qui y prévaut depuis août 2017.   Jusqu'à présent, aucun chiffre ne venait corroborer ceux qui circulaient sur les réseaux sociaux... Lire la suite >

Le président nigérian en route pour un deuxième mandat malgré un bilan en demi-teinte

Le président nigérian en route pour un deuxième mandat malgré un bilan en demi-teinte
Jeu 19 Avr 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Politique

Faute de successeur crédible, les dirigeants du parti au pouvoir se rangent majoritairement derrière Muhammadu Buhari.   Alors que Muhammadu Buhari a récemment multiplié les visites aux quatre coins du Nigeria, d’aucuns le soupçonnaient de venir... Lire la suite >

RDC: le chargé d'affaires du Nigeria délogé de sa résidence

RDC: le chargé d'affaires du Nigeria délogé de sa résidence
Mar 17 Avr 2018 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

Le chargé d'affaires du Nigeria a été délogé de sa résidence à Kinshasa en raison d'une querelle foncière qui dure depuis plusieurs années, a rapporté dimanche la radio onusienne Okapi.   Le chargé d'affaires... Lire la suite >

Le paludisme, tueur au quotidien

Le paludisme, tueur au quotidien
Mar 17 Avr 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Lire la suite >

Total, le Congo, le FMI et le « fonds vautour » : l’histoire d’un montage offshore

Total, le Congo, le FMI et le « fonds vautour » : l’histoire d’un montage offshore
Jeu 12 Avr 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Des documents issus des « Paradise Papers » révèlent comment le pétrolier français a aidé l’Etat africain à berner le FMI.   Un Etat endetté cherchant des financements, une compagnie pétrolière cherchant... Lire la suite >

Sierra Leone : Julius Maada Bio remet de l'ordre

Sierra Leone : Julius Maada Bio remet de l'ordre
Mer 11 Avr 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

« Cleaning Day » pour la population, strict respect des horaires pour les fonctionnaires : le nouveau président a d'ores et déjà pris des mesures qui frappent les esprits.   Les fonctionnaires dans la ligne de mire de Julius Maada Bio. Le nouveau ... Lire la suite >

RDC : l’ONU travaille à « convaincre Kinshasa qu’il n’est pas en guerre avec son peuple »

RDC : l’ONU travaille à « convaincre Kinshasa qu’il n’est pas en guerre avec son peuple »
Mar 10 Avr 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Politique

Leila Zerrougui, nouvelle cheffe de la Monusco, insiste sur l’importance de la tenue d’élections « crédibles » en République démocratique du Congo le 23 décembre.   La République démocratique du Congo (RDC) traverse... Lire la suite >

L’armée malienne soupçonnée d’« exécutions sommaires »

L’armée malienne soupçonnée d’« exécutions sommaires »
Mar 10 Avr 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Politique

Les forces maliennes affirment que 14 « suspects terroristes » auraient été tués « suite à une présumée tentative d’évasion ».   Une association peule et des proches de quatorze suspects tués pendant... Lire la suite >

Au Ghana, le président dément l’installation d’une base militaire américaine

Au Ghana, le président dément l’installation d’une base militaire américaine
Lun 09 Avr 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Des centaines de personnes étaient descendues dans la rue pour protester contre un accord passé entre Washington et Accra en 2017.   Au cœur d’une polémique qui enflamme le Ghana, le président Nana Akufo-Addo a assuré dans un discours retransmis... Lire la suite >

Mgr Jean-Paul Vesco : « On nous ment quand on nous dit que la religion est une frontière »

Mgr Jean-Paul Vesco : « On nous ment quand on nous dit que la religion est une frontière »
Lun 09 Avr 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

ENTRETIEN. Alors que le Vatican souhaite que la cérémonie de béatification des moines de Tibhirine ait lieu en Algérie, les mots de l'évêque d'Oran ont une résonance particulière.   Il porte un insigne aux couleurs du drapeau... Lire la suite >

Sierra Leone : le chef de l'opposition déclaré président, mais son adversaire refuse le verdict

Sierra Leone : le chef de l'opposition déclaré président, mais son adversaire refuse le verdict
Ven 06 Avr 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Politique

« Nous contestons les résultats et nous prendrons les actions judiciaires pour les corriger », a déclaré Samura Kamara, candidat malheureux du parti au pouvoir.   Le candidat du principal parti de l'opposition en Sierra Leone, Julius Maada Bio, a ... Lire la suite >

Affaire Zuma: un ancien avocat de Thales sort du silence

Affaire Zuma: un ancien avocat de Thales sort du silence
Ven 06 Avr 2018 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

C'est l'un de ces personnages sulfureux que l'on croise au hasard des pages des romans noirs, au bar d'un grand hôtel. Eminences grises, entremetteurs voire hommes de main, ils naviguent dans l'ombre des puissants, aux frontières de la loi.   Ajay Sooklal... Lire la suite >

ENQUÊTE / En RDC, les religieux ne croient plus en Joseph Kabila

ENQUÊTE / En RDC, les religieux ne croient plus en Joseph Kabila
Jeu 05 Avr 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Politique

Alors que l’Eglise catholique s’est affirmée comme la première force d’opposition, musulmans et protestants prennent à leur tour leurs distances avec le régime.   A Kinshasa plus qu’ailleurs, les cultes proposés par les innombrables... Lire la suite >

Vidéo à ne pas rater

Université Charles-Louis De...Montesquieu Abidjan / Grandes Conférences Royales - 7è édition
Sam 14 Avr 2018 | dans: Culture d'ici et d'ailleurs

Nos Partenaires

NOUS SUIVRE

Qui Sommes-Nous?

New AsTV Le développement par la coopération   Servir de canal numérique au développement de l'Afrique par la coopération. Telle est la vision de New AsTV. De fait, nous nous sommes laissés guider par les relations que l'Afrique...

Lire plus

Contacts

Newsletter

FLASH INFOS