NewAstv, plus qu'un médium, un compagnon
New AsTV: Une bonne communication grâce au professionnalisme d'une équipe
New AsTV: Vous y êtes, ne naviguez plus
New AsTV pour mieux communiquer en diplomatie
New AsTV: Savourez votre plaisir à communiquer
New AsTV: Ne vous en laissez pas compter
New AsTV: Vous êtes au cœur de l'événement
New AsTV, et la coopération bilatérale devient facteur de développement des peuples
New AsTV: Notre concept, la communication en partage
New AsTV: Partenaire au développement culturel africain

Afrique : ces applications agricoles qui boostent le Ghana


Afrique : ces applications agricoles qui boostent le Ghana
| PHOTO: © Mwangi Kirubi / King Baudouin Foundation
Elles s'appellent Farmerline, CowTribe ou Ghalani : ce sont des applications 100 % agricoles qui permettent au pays d'inventer l'agriculture de demain. Découverte.
 
Voilà une solution numérique qui répond à l'une des incantations actuelles concernant le développement de l'Afrique : « L'agriculture, c'est cool ! » pour citer la Banque africaine de développement. Avec Farmerline, une application agricole vocale de son invention, Alloysius Attah et son associé Emmanuel Owusu Addai collectionnent les prix récompensant l'entrepreneuriat et la création d'entreprise (Echoing Green Global Fellowship en 2014, le Cordes Fellowship en 2015, et dernièrement le prix international Roi Baudouin pour le développement, qui récompense « des contributions exceptionnelles au travail de développement en Afrique »... Mais l'essentiel est ailleurs.
 
Patrick Sakyi de Farmerline, les cultivateurs de cacao Dwomoh Kwasi Christopher et Asante Bismark, et Schandorf Adu Bright de Farmerline posent dans une ferme de cacao à Kyekyewere, District d'Assin Sud, au Ghana. © Mwangi Kirubi / King Baudouin Foundation
 
Farmerline ou quand les agriculteurs font enfin des affaires
 
Quatre ans après, Farmerline est vite devenu incontournable. « Nos agriculteurs ne travaillent pas directement avec l'application. Ils bénéficient des services offerts par notre plateforme Mergdata. Cela nous permet de partager des informations avec les agriculteurs, de manière accessible, en grande quantité, en mode voix ou SMS, et dans n'importe quelle langue locale en fonction de leur connexion, de l'alphabétisation et de la langue de l'agriculteur. Cela permet de briser les barrières existantes en matière de langues et de communication », explique Alloysius Attah, jeune geek ghanéen formé en gestion des ressources naturelles de l'Université des sciences et de la technologie Kwame Nkrumah, au Ghana.
 
S'il a été formé à Accra, la capitale, c'est bien à Kumasi, dans le sud du pays, connu pour être le centre névralgique de l'ancien empire Ashanti, donc au plus près des agriculteurs, que ces deux jeunes hommes ont décidé de s'implanter. Pour Alloysius, son engagement est né de son parcours. À l'âge de cinq ans, le jeune garçon a dû emménager chez sa tante, une petite fermière vivant en zone rurale au Ghana. Durant cette période, il a vu les difficultés auxquelles cette dernière était confrontée, entre la pression pour plus de rendement dans la production et le soutien à la famille. Après avoir terminé l'université, c'est, déterminé, qu'il a voulu apporter à son tour son soutien à toutes ces personnes. Il a donc travaillé jour et nuit sur le développement de cette application, lancée officiellement en 2013. « Mon partenaire Emmanuel Owusu Addai et moi-même avons une solide expérience en agriculture », dit Alloysius Attah. « Nos parents sont fermiers. Nous recherchons donc des solutions à des problèmes que nous comprenons. »
 
http://afrique.lepoint.fr/images/2018/01/09/9355326lpaw-12773592-embed-libre-jpg_4895053.jpg
Alloysius Attah, cofondateur de la plateforme Farmerline. © King Baudouin Foundation
 
L'agriculture : le credo de la BAD
 
L'agriculture en Afrique, c'est plus de 600 millions d'hectares de terres cultivables non exploitées, soit près de 65 % des terres arables disponibles mondiales. 25 % du PIB du continent et 60 % de la population active africaine, dont 80 % de petits exploitants, c'est-à-dire qui ont moins de deux hectares. « La Banque africaine de développement exhorte les pays d'Afrique à rebâtir les régions rurales, devenues aujourd'hui zones de misère économique, pour les transformer en zones de prospérité économique », a lancé l'institution financière panafricaine. Près de la moitié de la population active au Ghana travaille dans l'agriculture et un peu plus de 50 % du territoire est cultivé, d'après des chiffres du gouvernement ghanéen datant de 2014.
 
Sam reçoit les mises à jour des prix du marché et de la météo du service Mergdata de Farmerline, ce qui lui permet de planifier sa ferme et de vendre sa laitue à un prix qui ne permettra pas aux intermédiaires d'en profiter. © Mwangi Kirubi / King Baudouin Foundation
 
Agyei Douglas fait pousser des légumes près de Kumasi, dans le centre du Ghana, où il se démène depuis des années pour développer sa ferme. Grâce à l'application Farmerline, son quotidien a changé et son entreprise est désormais rentable. Il y a deux ans, le quadragénaire a commencé à utiliser Farmerline, qui fournit, entre autres, des mises à jour météorologiques, les derniers prix du marché et quantité d'autres détails directement sur son téléphone mobile de deuxième génération. En plus, ces conseils agricoles sont également dispensés par messages vocaux dans des dialectes locaux, comme le twi.
 
Jusque-là, les informations dont l'agriculteur avait besoin étaient diffusées à la radio, mais souvent elles n'étaient pas adaptées à sa région, à son cas particulier, pour lui permettre d'améliorer son rendement en laitues, en oignons, en choux ou en piments. Farmerline « nous a aidés à améliorer nos productions grâce à l'information que nous obtenons, cela nous a facilité les choses par rapport à notre système précédent », explique-t-il à l'AFP.
 
Le gouvernement entre dans la danse
 
La société Farmerline compte à présent plus de 200 000 utilisateurs dans dix pays différents en Afrique de l'Ouest. Des agriculteurs qui utilisent la plateforme ont vu leurs bénéfices progresser de 50 %. Le modèle commercial de Farmerline est un motif de fierté pour son directeur général et cofondateur, Alloysius Attah, qui espère ainsi briser le cycle de la pauvreté et réduire la dépendance aux aides de l'État.
 
Le gouvernement ghanéen a bien compris l'intérêt de doter l'agriculture d'outils modernes et souhaite, par exemple, cartographier les fermes de cacao et collecter plus de données sur celles-ci. Au Ghana, plusieurs start-up comme Farmerline travaillent aussi à renforcer la sécurité alimentaire grâce à un meilleur accès à l'information dans le petit pays anglophone d'Afrique de l'Ouest, et au-delà.
 
Le manque d'accès à l'information signifiait que les agriculteurs comme Sam avaient de mauvaises récoltes et étaient exploités par des intermédiaires. © Mwangi Kirubi / King Baudouin Foundation
 
Depuis fin 2016, la société Ghalani fait de la collecte de données une priorité en numérisant les registres manuscrits des agriculteurs. Elle donne également aux agriculteurs la possibilité d'accéder à des logiciels pour mieux répertorier leurs activités et produire des rapports susceptibles de favoriser leurs chances d'obtenir un financement.
 
CowTribe utilise la technologie mobile pour mettre en lien les éleveurs du nord du Ghana avec des vétérinaires, tandis que la start-up Hovver utilise des drones pour aider les agriculteurs à cartographier leurs terres.
 
« L'agriculture a toujours été une question de subventions », affirme Alloysius Attah. « Mais nous travaillons très dur pour montrer qu'il est possible de créer une entreprise qui valorise les agriculteurs et... d'être payé pour les valeurs que l'on crée. » Lui travaille déjà sur un autre projet. Cette fois, il rêve d'une application qui mettra en contact les banques et les agriculteurs ayant besoin de prêts, permettant de prévoir la somme empruntée et la période de remboursement, sans garanties à fournir.

 Commentaires

LIRE AUSSI...

Centrafrique : pourquoi il est urgent de lutter contre les réseaux criminels

Centrafrique : pourquoi il est urgent de lutter contre les réseaux criminels
Mer 24 Jan 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

TRIBUNE. Plus que jamais, la Centrafrique a besoin de sortir de l'ornière de l'insécurité. Pour installer la paix et sortir de la situation de perpétuelle médiation, l'Union africaine pourrait jouer un rôle décisif. Explications.   Alors... Lire la suite >

RDC : l'Église mène la contestation, l'opposition à la peine

RDC : l'Église mène la contestation, l'opposition à la peine
Mer 24 Jan 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

Devant l'impuissance de plus en plus palpable de l'opposition politique, les milieux catholiques montent au créneau pour mener la contestation face à Joseph Kabila.   Les marches anti-Kabila organisées dimanche dans les principales villes du pays par le comité... Lire la suite >

L’ancien vice-président de l’Angola jugé pour corruption au Portugal

L’ancien vice-président de l’Angola jugé pour corruption au Portugal
Mar 23 Jan 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Politique

Le procès de Manuel Vicente, accusé d’avoir corrompu le procureur portugais Orlando Figueira, est source de tensions entre Luanda et Lisbonne.   Source de tensions diplomatiques entre le Portugal et l’Angola, le procès pour corruption impliquant l’ancien... Lire la suite >

RD Congo : Joseph Kabila, objectif référendum

RD Congo : Joseph Kabila, objectif référendum
Mar 23 Jan 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

ANALYSE. Pas plus qu'en 2016 ou 2017, Joseph Kabila ne semble disposé, en 2018, à renoncer au pouvoir. Et il a déjà mis en branle sa stratégie. Explication.   Cela ne fait plus l'ombre d'un doute. Joseph Kabila n'envisage aucunement ... Lire la suite >

Ibrahim Mustafa Magu, le shérif anticorruption du Nigeria

Ibrahim Mustafa Magu, le shérif anticorruption du Nigeria
Sam 20 Jan 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Economie

Nommé par le président Buhari pour traquer les fonds publics détournés, cet ancien policier est aussi redouté que contesté dans son pays.   Ibrahim Mustafa Magu est sans doute l’homme le plus craint de l’élite politique et ... Lire la suite >

En Afrique, les faux médicaments, un trafic rentable et meurtrier

En Afrique, les faux médicaments, un trafic rentable et meurtrier
Sam 20 Jan 2018 | Source : slateafrique.com ... | dans Société

Vaccins, antirétroviraux, antipaludéens contrefaits: l'Afrique est devenue le terrain de jeu préféré des trafiquants de faux médicaments, un business lucratif qui fait des centaines de milliers de victimes.    Le chiffre d'affaires... Lire la suite >

RD Congo - Emmanuel Biey : « L'anarchie à tous les niveaux »

RD Congo - Emmanuel Biey : « L'anarchie à tous les niveaux »
Mer 17 Jan 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Economie

ENTRETIEN. Pour cet ex-directeur de la régie d'assainissement de Kinshasa, le changement climatique n'est pour rien dans les inondations meurtrières récemment connues par la capitale congolaise. Explications.   Un deuil national de deux jours a été... Lire la suite >

« Le tri des migrants devrait davantage intéresser nos dirigeants que la dernière outrance de Trump »

« Le tri des migrants devrait davantage intéresser nos dirigeants que la dernière outrance de Trump »
Mer 17 Jan 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Pour notre chroniqueur, la polémique sur les « pays de merde » ne doit pas masquer le véritable enjeu : les politiques migratoires des Etats-Unis et de l’Europe.   Chronique. Après les Noirs, les musulmans, les Latinos, les femmes, les homosexuels,... Lire la suite >

Trump traite Haïti et des nations africaines de « pays de merde »

Trump traite Haïti et des nations africaines de « pays de merde »
Sam 13 Jan 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Selon le « Washington Post », il a tenu ces propos alors qu’il recevait plusieurs sénateurs pour évoquer un projet proposant de limiter le regroupement familial.     « Pourquoi est-ce que toutes ces personnes issues de pays de merde viennent... Lire la suite >

Au Liberia, le nouveau président Weah comptable d’un beau moment démocratique

Au Liberia, le nouveau président Weah comptable d’un beau moment démocratique
Sam 13 Jan 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Politique

Il revient à l’ancienne star du football, élu fin décembre 2017 à la tête du pays, de ne pas brader la confiance, ni les espoirs placés en lui par l’électorat.   Analyse. L’élection de George Weah à la présidence... Lire la suite >

Les réseaux africains de « Monsieur Alexandre » Djouhri

Les réseaux africains de « Monsieur Alexandre » Djouhri
Ven 12 Jan 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

L’ancien caïd de banlieue est devenu un intermédiaire international de haut vol en soignant ses relations avec les pouvoirs gabonais, libyen, congolais ou algérien.   Dimanche 7 janvier, la police britannique est convaincue que l’homme qu’elle a arrêté... Lire la suite >

En Angola, le fils de l’ex-président Dos Santos limogé du fonds d’investissement souverain

En Angola, le fils de l’ex-président Dos Santos limogé du fonds d’investissement souverain
Ven 12 Jan 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Politique

Depuis sa prise de fonction en septembre 2017, le président Joao Lourenço a commencé à démanteler l’empire politico-financier bâti par son prédécesseur.   Le président angolais Joao Lourenço a démis de ... Lire la suite >

Au Sénégal, décès du septième calife général de la confrérie mouride

Au Sénégal, décès du septième calife général de la confrérie mouride
Jeu 11 Jan 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Culture

Le nouveau dignitaire a été choisi dans la nuit. Le président Macky Sall est arrivé à Touba pour présenter aux croyants les condoléances de la nation.   C’est dans la nuit de mardi 9 à mercredi 10 janvier que l’un des... Lire la suite >

Le succès du Tramadol en Afrique de l'Ouest, un dangereux antidouleur

Le succès du Tramadol en Afrique de l'Ouest, un dangereux antidouleur
Jeu 11 Jan 2018 | Source : RFI ... | dans Autres Actus

Au Nigeria, les autorités ont saisi le mois dernier, près de 115 tonnes de médicaments interdits au port de Lagos. Il s'agit, selon les autorités, de six conteneurs remplis de Tramadol, un antidouleur, dont la vente est limitée et contrôlée à... Lire la suite >

Soupçons de financement libyen : Alexandre Djouhri, proche de Sarkozy, placé en garde à vue à Londres

Soupçons de financement libyen : Alexandre Djouhri, proche de Sarkozy, placé en garde à vue à Londres
Mer 10 Jan 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Société

L’homme d’affaires a été arrêté dans le cadre de l’enquête sur un possible financement du régime libyen de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007.   Depuis le 7 septembre 2016, date d’une convocation... Lire la suite >

"Que les médiocres dégagent": Mgr Monsengwo, la bête noire de Kabila

Mar 09 Jan 2018 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

L'archevêque de Kinshasa Laurent Monsengwo, figure de la puissante Eglise congolaise et du Vatican, ressort la carte du défi frontal au pouvoir en ce début d'année 2018 cruciale pour la République démocratique du Congo, un an après la médiation... Lire la suite >

Vidéo à ne pas rater

LYNAYS-Concepteur de solutions énergétiques
Jeu 26 Oct 2017 | dans: Objectif Développement

Nos Partenaires

NOUS SUIVRE

Qui Sommes-Nous?

New AsTV Le développement par la coopération   Servir de canal numérique au développement de l'Afrique par la coopération. Telle est la vision de New AsTV. De fait, nous nous sommes laissés guider par les relations que l'Afrique...

Lire plus

Contacts

Newsletter

FLASH INFOS