NewAstv, plus qu'un médium, un compagnon
New AsTV: Une bonne communication grâce au professionnalisme d'une équipe
New AsTV: Vous y êtes, ne naviguez plus
New AsTV pour mieux communiquer en diplomatie
New AsTV: Savourez votre plaisir à communiquer
New AsTV: Ne vous en laissez pas compter
New AsTV: Vous êtes au cœur de l'événement
New AsTV, et la coopération bilatérale devient facteur de développement des peuples
New AsTV: Notre concept, la communication en partage
New AsTV: Partenaire au développement culturel africain

« Diamants de sang : pourquoi il faut réformer le processus de Kimberley »


« Diamants de sang : pourquoi il faut réformer le processus de Kimberley »
Des diamants illégaux vendus à Manica, près de la frontière avec le Zimbabwe, en septembre 2010. | PHOTO: GORAN TOMASEVIC / REUTERS
Pour la chercheuse Elise Rousseau, l’extraction de diamants se déroule souvent dans un contexte de violence qui n’est pas défini par la charte.
 
Depuis janvier, l’Union européenne assume la présidence tournante annuelle du Processus de Kimberley (PK), un forum international tripartite réunissant acteurs étatiques, membres de la société civile et d’autres de l’industrie du diamant, chargé de surveiller le commerce mondial de diamants bruts afin d’empêcher la diffusion des diamants de conflit.
Selon la définition retenue par l’ONU, les diamants de conflit sont « des diamants bruts utilisés par les mouvements rebelles pour financer leurs activités militaires, en particulier des tentatives visant à ébranler ou renverser des gouvernements légitimes ». Cette définition restrictive, adoptée en 2000, s’adapte mal aux réalités conflictuelles contemporaines et gagnerait à être étendue.
 
Dimension néocoloniale
 
Actuellement, seuls les diamants produits dans certaines zones de République centrafricaine (RCA) sont considérés comme étant des diamants de conflit. Or, dans bien des endroits encore, l’extraction de diamants se déroule dans un contexte de violence, étatique par exemple, non appréhendé par le PK. Par ailleurs, l’implication de sociétés militaires privées sur le terrain tend à complexifier davantage la situation. L’assassinat de trois journalistes russes en RCA le 30 juillet, alors qu’ils enquêtaient sur les liens supposés entre le groupe Wagner, une société militaire privée russe, et le trafic de diamants centrafricains, montre qu’aborder le problème sous le prisme de la rébellion uniquement n’est plus suffisant.
 
Plusieurs Etats, d’Afrique australe principalement, refusent pourtant toute modification de la définition, dénonçant la dimension néocoloniale de ce projet essentiellement porté par des Etats occidentaux. L’argument économique est aussi avancé : si le mandat du PK devait être étendu, plusieurs gouvernements se verraient dans l’impossibilité de remplir les conditions minimales nécessaires à leur participation au commerce des diamants. Ceci aurait des conséquences importantes pour les pays dont l’économie s’est construite autour de l’exportation de cette matière première.
 
Cependant, de par sa position particulière au croisement entre commerce international et résolution des conflits, la « Kimberley Family » possède une responsabilité d’action face aux exactions commises en lien direct et indirect avec le secteur du diamant. Ne rien faire, refuser de discuter de l’intégration de la défense des droits fondamentaux au mandat du PK, reviendrait à cautionner ces actes, sinon à s’en rendre complice.
 
Réalisme prudent
 
Dans ce contexte difficile, l’Union européenne (UE) avance avec un réalisme prudent à la hauteur du rôle d’impulsion limité que lui confère sa présidence. Aux côtés des Etats-Unis et du Canada, elle met l’accent sur la question du développement et espère inscrire l’action du PK dans la ligne des objectifs de développement durable de l’ONU. Ce discours est plutôt bien accueilli au sein du forum, car il répond à l’inquiétude économique de certains, sans que ne soit abordée la délicate question de la souveraineté. Mais est-ce suffisant ?
 
Etendre le mandat du PK au développement représenterait certes une avancée majeure et permettrait, sans doute, à terme, aux communautés locales de profiter des bénéfices économiques de l’extraction des diamants. Si le PK devait, lors de son assemblée plénière de novembre, faire un pas dans cette direction, ce serait déjà une étape salutaire. Cependant, l’urgence humanitaire demeurerait encore extérieure au mandat du PK et des situations dramatiques telles que celles observées à Marange (Zimbabwe) ou encore durant l’opération Brilhante (Angola) il y a quelques années continueraient de se produire.
 
Il serait certes impossible pour le PK d’agir seul. La coopération avec d’autres organisations internationales, telle qu’envisagée par l’UE dans le domaine du développement, pourrait permettre au PK d’apporter un début de réponse aux situations où l’humanité est en péril en raison du commerce des diamants.
 
De la mine au bijou
 
Enfin, parler de diamants bruts dans la définition revient à circonscrire le mandat du PK aux étapes de la chaîne d’approvisionnement situées entre la mine et le centre de taille. Le forum n’a donc pas vocation à surveiller ce qui se passe entre le centre de taille et le sertissage du diamant. Par ailleurs, l’opacité qui caractérise ce commerce ou encore le transit croissant des pierres par des centres peu scrupuleux en matière d’éthique, tel que Dubaï, ne permettent pas d’assurer un acheminement transparent.
 
Face à ce problème, et à la demande croissante de diamants éthiques, certaines entreprises ont développé une filière qui garantit le respect des droits, de la mine au bijou. Ainsi, en promouvant la transparence tout le long de la chaîne, ces projets complètent, et dépassent même, le PK. A terme, si des coopérations systématiques entre le PK et les autres acteurs impliqués ne sont pas imaginées, ce type d’initiative ad hoc où l’industrie diamantaire est à la fois juge et partie, risque de rendre le forum international caduc, les consommateurs allant chercher ailleurs la solution au problème des diamants de sang.
 
Elise Rousseau est chercheuse au Fonds de la recherche scientifique (FRS-FNRS), rattachée à la Chaire Tocqueville en politique de sécurité de l’université de Namur (Belgique). Elle a contribué à la rédaction du premier Manuel de diplomatie en langue française, récemment paru aux Presses de Sciences Po Paris (2018).

 Commentaires

LIRE AUSSI...

L’opposition togolaise affaiblie par ses querelles internes

L’opposition togolaise affaiblie par ses querelles internes
Mar 26 Mar 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Après le boycottage des législatives de décembre 2018, sept des quatorze partis de la coalition ont claqué la porte, dont plusieurs poids lourds politiques.   « Nous avons marché durant des mois sous un soleil chaud et parfois sous la pluie, espérant... Lire la suite >

Mali : les écoliers, ces autres victimes de la guerre

Mali : les écoliers, ces autres victimes de la guerre
Mar 26 Mar 2019 | Source : FRED DUFOUR / AFP ... | dans Société

À cause de la situation qui prévaut actuellement au Mali, près de mille écoles sont fermées. De quoi impacter gravement l'éducation de nombreux enfants.   L'engrenage de ce qui ressemble désormais à une guerre civile a coûté... Lire la suite >

Renversant Nigeria !

Renversant Nigeria !
Jeu 21 Mar 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

ANALYSE. Beaucoup d'indicateurs laissaient penser que rester à la barre du Nigeria serait mission impossible pour Buhari lors du dernier scrutin présidentiel. Il n'en a rien été.   Étonnant Nigeria. Le moins que l'on puisse dire est que ... Lire la suite >

En Mauritanie, une mission d’Amnesty International refoulée à l’aéroport de Nouackchott

En Mauritanie, une mission d’Amnesty International refoulée à l’aéroport de Nouackchott
Jeu 21 Mar 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

L’ONG venait effectuer une mission de recherche sur les droits humains dans le pays où les « séquelles » de l’esclavage, bien qu’abolit en 1981, perdurent.   La police mauritanienne a refoulé, dimanche, à son arrivée à... Lire la suite >

Au Cameroun, l’inquiétant crépuscule du régime Biya

Au Cameroun, l’inquiétant crépuscule du régime Biya
Dim 17 Mar 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Emprisonnement du principal opposant, conflit armé dans les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest : le pouvoir multiplie les signes de raidissement.   Passer inaperçu tout en se rendant indispensable. Depuis son accession à la tête du Cameroun... Lire la suite >

Algérie : les 4 pièges à éviter pour la « révolution du sourire »

Algérie : les 4 pièges à éviter pour la « révolution du sourire »
Dim 17 Mar 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

ANALYSE. Alors que de nouvelles manifestations sont prévues ce vendredi, quels sont les pièges qui semblent guetter ce « sursaut populaire » ?   La question s'est beaucoup posée cette semaine. L'important mouvement populaire contre le régime... Lire la suite >

« La proposition de Bouteflika ? Une duperie politique, une imposture juridique ! »

« La proposition de Bouteflika ? Une duperie politique, une imposture juridique ! »
Mer 13 Mar 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

ENTRETIEN. Maître de conférences, la politologue Louisa Dris-Aït Hamadouche évalue la nouvelle donne politique algérienne à l'aune du message du président Bouteflika de ce 11 mars.   Sous la poussée de la rue, le président... Lire la suite >

Ethiopie: La visite de Macron donne de l'espoir pour une église vieille de 9 siècles

Ethiopie: La visite de Macron donne de l'espoir pour une église vieille de 9 siècles
Mer 13 Mar 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

Ce mercredi matin de mars, le prêtre Mekonnen Fatne, debout parmi ses fidèles orthodoxes éthiopiens, observe une église vieille de neuf siècles qu'ils craignent de voir détruite à tout moment.   Au-dessus de l'église s'étend... Lire la suite >

Acquitté par la CPI, le Congolais Bemba demande 68 millions d'euros de dédommagement

Acquitté par la CPI, le Congolais Bemba demande 68 millions d'euros de dédommagement
Mar 12 Mar 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

L'ex vice-président congolais Jean-Pierre Bemba, acquitté par la Cour pénale internationale (CPI) de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité après près d'une décennie en détention, demande plus de 68 millions d'euros ... Lire la suite >

Bouteflika : la justice suisse va-t-elle instruire une plainte pour « suspicion d'enlèvement » ?

Bouteflika : la justice suisse va-t-elle instruire une plainte pour « suspicion d'enlèvement » ?
Mar 12 Mar 2019 | dans Autres Actus

La question mérite d'être posée alors que, le 25 février, une Algérienne a déposé une plainte pour « suspicion d'enlèvement d'une personne incapable de discernement ».   Le lendemain de l'arrivée... Lire la suite >

Algérie : Abdelaziz Bouteflika serait « sous menace vitale permanente »

Algérie : Abdelaziz Bouteflika serait « sous menace vitale permanente »
Jeu 07 Mar 2019 | Source : http://afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

Selon « La Tribune de Genève », en raison d'une dégradation de ses fonctions neurologiques, le président algérien risque d'ingérer des aliments ou des liquides dans les poumons.   Sous le titre « Bouteflika nécessite... Lire la suite >

RDC: l'opposant Martin Fayulu renonce

RDC: l'opposant Martin Fayulu renonce
Jeu 07 Mar 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Politique

L'opposant et candidat malheureux à la présidentielle du 30 décembre en République démocratique du Congo, Martin Fayulu, a annoncé mercredi à l'AFP qu'il ne siègera pas comme député, se considérant comme "président... Lire la suite >

Election présidentielle au Sénégal : confusion générale à l’heure des premiers résultats

Election présidentielle au Sénégal : confusion générale à l’heure des premiers résultats
Mar 26 Février 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Politique

Le premier ministre a désigné le président sortant Macky Sall vainqueur, sans prendre la peine d’attendre les résultats officiels.   C’était une journée de vote paisible dont rien ne laissait présager l’achèvement... Lire la suite >

Elections au Nigeria : dans l’attente des résultats, les deux clans se disent vainqueurs

Elections au Nigeria : dans l’attente des résultats, les deux clans se disent vainqueurs
Mar 26 Février 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Politique

Outre leur président, les Nigérians étaient appelés samedi à désigner 360 députés et 109 sénateurs.   Le comptage des voix entre les deux favoris de la présidentielle au Nigeria, le chef de l’Etat sortant, Muhammadu... Lire la suite >

Présidentielle du Nigeria : et maintenant, place au décompte des voix !

Présidentielle du Nigeria : et maintenant, place au décompte des voix !
Lun 25 Février 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Politique

C'est dans un calme relatif, malgré seize personnes tuées dans des violences ainsi que des bureaux de vote saccagés dans quelques États, que les membres de la Commission électorale se sont mis au travail pour cette phase décisive de l'élection.   Ce... Lire la suite >

RDC: un mois après, Tshisekedi

RDC: un mois après, Tshisekedi
Lun 25 Février 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Politique

Un mois après son investiture, le nouveau président de la République démocratique du Congo Félix Tshisekedi reste à la merci de son prédécesseur Joseph Kabila, maître du jeu politique grâce à ses majorités à ... Lire la suite >

ACTUALITE

Mali : les écoliers, ces autres victimes de la guerre
Mar 26 Mar 2019 | Source: FRED DUFOUR / AFP
Renversant Nigeria !
Jeu 21 Mar 2019 | Source: afrique.lepoint.fr
Plus d'Actualité | Cliquez ici

Vidéo à ne pas rater

Côte d'Ivoire: Réjouissances populaires
Mar 29 Mai 2018 | dans: Culture d'ici et d'ailleurs

Nos Partenaires

NOUS SUIVRE

Qui Sommes-Nous?

New AsTV Le développement par la coopération   Servir de canal numérique au développement de l'Afrique par la coopération. Telle est la vision de New AsTV. De fait, nous nous sommes laissés guider par les relations que l'Afrique...

Lire plus

Contacts

Newsletter

FLASH INFOS