NewAstv, plus qu'un médium, un compagnon
New AsTV: Une bonne communication grâce au professionnalisme d'une équipe
New AsTV: Vous y êtes, ne naviguez plus
New AsTV pour mieux communiquer en diplomatie
New AsTV: Savourez votre plaisir à communiquer
New AsTV: Ne vous en laissez pas compter
New AsTV: Vous êtes au cœur de l'événement
New AsTV, et la coopération bilatérale devient facteur de développement des peuples
New AsTV: Notre concept, la communication en partage
New AsTV: Partenaire au développement culturel africain

Le Burkina Faso désormais sur la carte du djihadisme


Le Burkina Faso désormais sur la carte du djihadisme
Des soldats du Burkina Faso lors d’un entraînement avec l’armée autrichienne, le 13 avril 2018, près de Ouagadougou. | PHOTO: ISSOUF SANOGO / AFP
Trois attentats d’ampleur perpétrés à Ouagadougou, des attaques dans le nord du pays et désormais à l’est, le Burkina est devenu la cible régulière des islamistes armés.
 
« Comment en est-on arrivé là ? » La question taraude désormais les Burkinabés, inquiets face à la multiplication des attaques. Enlèvements, assassinats ciblés, routes minées, la situation sécuritaire se détériore. En trois ans, les attaques terroristes ont déjà fait plus de 118 morts, selon le dernier bilan officiel. « On a déjà perdu le nord, maintenant nous perdons l’Est », s’alarme une source sécuritaire.
 
Du côté français, l’ouverture d’un nouveau « front djihadiste » selon les termes de responsables locaux, et « la faiblesse de la réponse des autorités » inquiètent. Sollicitée par le pouvoir, la force « Barkhane » a mené une frappe aérienne à Inata, dans le nord, le 3 octobre et dépêché deux hélicoptères le 6 octobre dans les environs de Pama, à l’est. Jean-Yves Le Drian, le chef de la diplomatie française, est attendu à Ouagadougou jeudi 18 octobre.
 
Voisinage instable
 
Pour comprendre la crise sécuritaire qui se joue aujourd’hui dans ce pays, il faut d’abord regarder du côté de son voisin, le Mali. « Le Burkina subit les conséquences d’un voisinage instable. La frontière malienne sert de base de repli pour ces groupes et de point de passage pour la circulation des armes », analyse Rinaldo Depagne, directeur Afrique de l’Ouest d’International Crisis Group.
 
Depuis 2015, le Burkina Faso est ainsi devenu la cible des djihadistes du Sahel. En deux ans, sa capitale, Ouagadougou, a été frappée à trois reprises. Une soixantaine de personnes ont été tuées. Le 2 mars, la double attaque contre l’ambassade de France et l’état-major burkinabé, revendiquée par le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM) du malien Iyad Ag-Ghali, a atteint un niveau d’organisation jamais observé encore.
 
Alors qu’au nord du pays, les attaques sont menées sous la bannière d’Ansaroul Islam, première formation djihadiste locale mais connectée au GSIM, à l’est, l’affiliation des groupes armés n’a toujours pas été déterminée. Certains spécialistes voient ici la main de l’Etat islamique au Grand Sahara (EIGS). « S’attaquer à cette région est stratégique, les terroristes cherchent à multiplier et à étendre les zones d’insécurité pour casser “le verrou burkinabé”. Si l’est tombe, l’instabilité peut déborder vers d’autres pays de la sous-région, comme la Côte d’Ivoire ou le Ghana », prévient le directeur du Timbuktu Institute Bakary Sambe.
 
Menace sous-estimée
 
La sonnette d’alarme a été tirée, un directeur régional de la police pointait déjà il y a un mois l’urgence d’agir. « Trop tard ! Le gouvernement a sous-estimé la menace à l’est. Aujourd’hui, il se retrouve dépassé, les groupes ont eu le temps de s’implanter et de se structurer », fustige une source sécuritaire. « Nous n’étions pas préparés à lutter contre ce phénomène mondial qu’est le terrorisme, ça a surpris tout le monde », tente de plaider Jean-Pierre Bayala, colonel à la retraite et ancien officier de lutte anti-terroriste. Il faut dire que le pays a longtemps imaginé son « verrou » incassable.
 
 
L’ancien président Blaise Compaoré, renversé par la rue et ses anciens alliés en octobre 2014, négociait à découvert avec les islamistes armés. Son conseiller Moustapha Chafi avait noué des contacts avec tous les groupes de la région et ses négociations permirent la libération d’otages occidentaux. Un réseau d’informateurs maillait le terrain. Les Burkinabés se pensaient alors épargnés par l’hydre terroriste. « Il y avait une clause de non-agression. La bande d’Ag-Ghali se baladait librement dans les rues de Ouaga. Ils combattaient au Mali et soignaient leurs blessés chez nous, ils avaient le gîte et le couvert ici », raconte Jean-Pierre Bayala. A la chute du régime de Compaoré, suivie de la dissolution du Régiment de sécurité présidentielle (RSP) en 2015, unité d’élite et garde prétorienne du pouvoir, tout un système sécuritaire s’est effondré. « Le RSP a disparu, Gilbert Diendéré, qui pilotait la cellule de renseignement, a été arrêté, ils ont laissé derrière eux une armée et des services de renseignement divisés et affaiblis », analyse Rinaldo Depagne.
 
« Revendications sociales »
 
Désormais, sur le terrain, les moyens manquent : pas assez d’effectifs, d’équipements aériens et de véhicules blindés. Difficile donc de faire face à des assaillants qui ont aiguisé leurs modus operandi et leur utilisation des engins explosifs improvisés (IED). L’intervention de « Barkhane » au début du mois sonne ainsi comme un « aveu d’échec » pour certains. « Nous n’avons pas les moyens aériens de l’armée française, il fallait appeler la force la plus proche, à Niamey », confie une source ministérielle. En visite au Tchad les 8 et 9 octobre, la ministre des armées Florence Parly a assuré : « Avec le Burkina, nous restons disponibles, car le rôle de “Barkhane”, c’est aussi d’appuyer les forces nationales partout où c’est nécessaire et si elles le demandent. »
 
« L’appui d’une puissance étrangère va alimenter le discours des terroristes qui jouent sur les frustrations des populations et la mauvaise perception qu’elles peuvent avoir des mesures sécuritaires, à cause de certaines bavures. C’est un cercle vicieux », s’inquiète Bakary Sambe. Méfiance vis-à-vis d’autorités peu présentes, pauvreté et isolement constituent un terreau fertile pour les terroristes. « Ansaroul Islam se nourrit des revendications sociales d’une population délaissée par le pouvoir central, leur promettant d’améliorer ses conditions de vie grâce au djihad », décrypte Sidi Kounta, sociologue et expert du djihadisme au Sahel. Assassinats d’imams récalcitrants et des « traîtres », menaces contre les préfets et les maîtres d’école, les djihadistes imposent une terreur ciblée dans certaines zones. « On a deux difficultés majeures : l’anticipation et la collaboration des civils avec nos services de renseignement », reconnaît-on au ministère de la sécurité.

 Commentaires

LIRE AUSSI...

Cameroun : comment la Suisse a poussé le président Paul Biya vers la sortie

Cameroun : comment la Suisse a poussé le président Paul Biya vers la sortie
Mer 10 Juil 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

Las des manifestations et incidents à répétition provoqués par la présence du président camerounais à Genève, la Confédération l'a encouragé à quitter le pays.   Paul Biya et son épouse Chantal... Lire la suite >

La Zlec est-elle vraiment une chance pour l’Afrique?

La Zlec est-elle vraiment une chance pour l’Afrique?
Mer 10 Juil 2019 | Source : RFI Afrique ... | dans Autres Actus

Une cinquantaine de chefs d’État et de gouvernement se réunissent ce 7 juillet à Niamey, au Niger, pour célébrer solennellement l’entrée en vigueur de la zone de libre-échange continental en Afrique (Zlec) qualifiée par le chef de... Lire la suite >

Un roi ivoirien vole au secours de la cathédrale Notre-Dame

Un roi ivoirien vole au secours de la cathédrale Notre-Dame
Mer 12 Juin 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

C'est fait!": Amon N'Douffou V, roi du Sanwi, dans le sud-est de la Côte d'Ivoire, a apporté sa contribution à la reconstruction de la cathédrale Notre-Dame de Paris, récemment ravagée par un incendie. Louis Aniaba, un prince de ce royaume,... Lire la suite >

Massacre au Mali : la déflagration guette

Massacre au Mali : la déflagration guette
Mer 12 Juin 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

REVUE DE PRESSE. Après une énième attaque meurtrière dans le centre, la presse africaine exhorte l'État malien à réagir avant qu'une guerre civile ne se déclare.   Le Mali pleure une nouvelle fois ses morts. Six mois après... Lire la suite >

Soudan : Hemetti, ce général criminel qui pourrait tordre le cou à la révolution

Soudan : Hemetti, ce général criminel qui pourrait tordre le cou à la révolution
Ven 07 Juin 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

REPORTAGE. Commandant des Forces de soutien rapide, une ex-milice accusée de massacres au Darfour, Hemetti a assuré soutenir les révolutionnaires. Beaucoup en doutaient. Les derniers événements leur ont donné raison.   Selon un comité ... Lire la suite >

Sénégal : après la diffusion de l'enquête de la BBC sur son frère, le président Macky Sall accuse

Sénégal : après la diffusion de l'enquête de la BBC sur son frère, le président Macky Sall accuse
Ven 07 Juin 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

Pour faire contre-feu aux réactions virulentes après les soupçons de corruption d'Alioune Sall dans le dossier des hydrocarbures, le président sénégalais a pointé du doigt un « reportage manifestement tendancieux ».   Une... Lire la suite >

Soudan: face

Soudan: face
Mer 22 Mai 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

Drapeaux soudanais brandis, "V" de la victoire et cris de ralliement: les manifestants rassemblés devant le QG de l'armée à Khartoum restent déterminés à obtenir un transfert du pouvoir au civil, malgré l'impasse dans les négociations... Lire la suite >

« Le parc de la Pendjari était sa vie » : portrait de Fiacre Gbédji, guide des deux touristes enlevés au Bénin

« Le parc de la Pendjari était sa vie » : portrait de Fiacre Gbédji, guide des deux touristes enlevés au Bénin
Mer 22 Mai 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

En poste au Bénin pour l’Union européenne, Rafal Lapkowski a croisé la route de Fiacre Gbédji, tué par les ravisseurs des otages libérés le 10 mai. Portrait.   Nous sommes venus nous installer au Bénin en 2014. Un pays d’Afrique... Lire la suite >

Français disparus au Bénin : quelle est la situation sécuritaire dans la région ?

Français disparus au Bénin : quelle est la situation sécuritaire dans la région ?
Mer 08 Mai 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

ANALYSE. Jusqu'à présent, en Afrique de l'Ouest, les zones peu sûres se trouvaient près des trois frontières du Burkina Faso, du Niger et du Mali. La situation s'est dégradée depuis quelques mois dans toute la région. Explication.   Les... Lire la suite >

« En Libye comme au Mali, la France joue un double jeu »

« En Libye comme au Mali, la France joue un double jeu »
Mer 08 Mai 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

A Tripoli et Bamako, Paris soutient les autorités légitimes tout en apportant son aide à des forces rivales jugées plus à même de lutter contre le terrorisme, observe notre chroniqueur.   Chronique. Confrontée depuis un mois à une... Lire la suite >

Crise au Cameroun anglophone: HRW dénonce un recours

Crise au Cameroun anglophone: HRW dénonce un recours
Mar 07 Mai 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

L'organisation de défense des droits de l'homme Human Rights Watch (HRW) a dénoncé dans un rapport publié lundi "un recours régulier à la torture et à la détention au secret" des autorités camerounaises contre des séparatistes... Lire la suite >

Au Bénin, la disparition de deux Français fait craindre une contagion de l’insécurité burkinabée

Au Bénin, la disparition de deux Français fait craindre une contagion de l’insécurité burkinabée
Mar 07 Mai 2019 | dans Autres Actus

Le corps du guide des touristes a été retrouvé dans le parc de la Pendjari, à la frontière avec le Burkina Faso, pays en proie à une multiplication des attaques terroristes.   Deux touristes français sont portés disparus depuis ... Lire la suite >

« Au Tchad, le discours sécuritaire réduit au silence toute voix dissidente »

« Au Tchad, le discours sécuritaire réduit au silence toute voix dissidente »
Ven 03 Mai 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Selon Amnesty International, le droit de manifester fait l’objet d’une interdiction totale et systématique au pays d’Idriss Déby.   Tribune. Les Tchadiens arrêtés jeudi 25 avril lors d’une manifestation interdite contre la vie chère... Lire la suite >

Bénin - législatives : « Le chef de l'État en ressortira forcément affaibli »

Bénin - législatives : « Le chef de l'État en ressortira forcément affaibli »
Dim 28 Avr 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

DÉCRYPTAGE. Que se passe-t-il donc au Bénin qui justifie l'absence de l'opposition aux élections législatives de ce dimanche 28 avril  ? Éléments de réponse avec Mathias Hounkpe, de l'Open Society Initiative for West Africa.   Le... Lire la suite >

Le cauchemar de l'inflation hante

Le cauchemar de l'inflation hante
Lun 22 Avr 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Economie

Le cauchemar de l'inflation est de retour au Zimbabwe. Malgré la suppression de la parité fixe entre la pseudo-monnaie locale et le dollar américain, les prix n'en finissent plus de grimper, réduisant à néant les promesses de sortie de crise du gouvernement.   Dans... Lire la suite >

L'ex-président de la Cour suprême du Nigeria fait appel de sa condamnation

L'ex-président de la Cour suprême du Nigeria fait appel de sa condamnation
Lun 22 Avr 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

L'ancien président de la Cour suprême du Nigeria a fait appel de sa condamnation à dix ans de suspension de toute fonction publique pour corruption, ont déclaré vendredi ses avocats.   Walter Onnoghen, qui était le plus haut magistrat du pays,... Lire la suite >

Vidéo à ne pas rater

Intronisation du roi du Moronou du 19 au 24 Mai 2019
Dim 12 Mai 2019 | dans: Culture d'ici et d'ailleurs

Nos Partenaires

NOUS SUIVRE

Qui Sommes-Nous?

New AsTV Le développement par la coopération   Servir de canal numérique au développement de l'Afrique par la coopération. Telle est la vision de New AsTV. De fait, nous nous sommes laissés guider par les relations que l'Afrique...

Lire plus

Contacts

Newsletter

FLASH INFOS