NewAstv, plus qu'un médium, un compagnon
New AsTV: Une bonne communication grâce au professionnalisme d'une équipe
New AsTV: Vous y êtes, ne naviguez plus
New AsTV pour mieux communiquer en diplomatie
New AsTV: Savourez votre plaisir à communiquer
New AsTV: Ne vous en laissez pas compter
New AsTV: Vous êtes au cœur de l'événement
New AsTV, et la coopération bilatérale devient facteur de développement des peuples
New AsTV: Notre concept, la communication en partage
New AsTV: Partenaire au développement culturel africain

Au Sénégal, les proches du maire de Dakar ont réuni la caution pour le faire libérer de prison


Au Sénégal, les proches du maire de Dakar ont réuni la caution pour le faire libérer de prison
A Dakar, le 28 octobre 2017. | PHOTO: SEYLLOU/AFP
Des biens immobiliers de Khalifa Sall et de ses proches ont été hypothéqués. Les avocats de la partie adverse clament que la somme ainsi réunie est irrecevable.
 
L’affaire Khalifa Sall n’en finit pas d’agiter le Sénégal. Après avoir vu son immunité parlementaire levée par l’Assemblée nationale le 25 novembre, réduisant ses espoirs de sortir de prison en attente de son procès, le maire-député de Dakar a décidé de jouer son va-tout. Mardi 5 décembre, il a fait savoir par la voix de ses avocats qu’il acceptait de verser la caution de 1,8 milliard de Francs CFA (2,7 millions d’euros), équivalant au montant que l’Etat sénégalais l’accuse d’avoir détourné, afin de jouir d’une liberté provisoire.
 
Il a fallu toute la force de conviction de ses amis, de sa famille et de ses collègues de parti pour qu’il accepte cette solution de dernier recours, redoutée depuis son incarcération en mars 2017 pour « détournement, escroquerie aux deniers publics et blanchiment de capitaux ». « Khalifa Sall a toujours été réticent à l’idée de payer une caution, ce qui sous entendrait qu’il avoue les crimes qui lui sont reprochés », confie une source proche du dossier.
 
Si des sommes importantes avaient été levées auprès de la population sénégalaise et sa diaspora via des collectes de dons en ligne ou au porte-à-porte, elles n’ont pas été assez importantes pour compléter la caution. Ainsi, afin de déposer mardi sa requête en caution devant Samba Sall, doyen des juges d’instruction, le député-maire a dû hypothéquer quatre biens immobiliers lui appartenant ainsi que ceux de proches soutiens.
 
« La valeur cumulée de ces biens est supérieure au préjudice estimé par l’Etat », soutient Me Cheikh Khoureychi Ba, avocat membre du conseil de défense du maire. Un argument que ne peut entendre Me Baboucar Cissé, avocat de l’Etat sénégalais constitué partie civile dans le dossier. « Cette forme de caution n’est pas recevable, lance-t-il. La loi dit qu’il faut cautionner le montant du manquant initialement détourné. Elle ne dit pas qu’il faut le fournir en garanties hypothécaires. Sans compter que certains des titres fonciers qui nous ont été transmis sont grevés de charges. »
 
« Politiquement trop dangereux »
 
En l’état, les avocats de la partie civile estiment que la requête sera refusée par le procureur puis par le doyen des juges qui doit statuer sur sa recevabilité. « Ce sont des plaisantins de mauvaise foi ! s’emporte Me Khoureychi Ba. Ils n’ont pas arrêté de nous demander ces derniers mois de déposer notre requête si l’on souhaitait libérer notre client. Maintenant que nous le faisons, ils cherchent à nous saboter. Tout ce qu’ils peuvent faire, c’est contester la valeur des biens que nous proposons en cautionnement et produire une contre-expertise. Le dernier mot reviendra au juge Samba Sall. »
 
Selon une source proche du maire de Dakar, « une quinzaine de jurisprudences ont autorisé au Sénégal le versement d’une caution garantie par des biens hypothéqués ». Des antécédents qui pourraient peser en faveur de l’acceptation de la caution et de la libération conséquente de Khalifa Sall. « Nous espérons que Khalifa Sall recouvrira rapidement la liberté mais ne nous leurrons pas. Nous nous attendons au refus de notre requête car, pour le pouvoir, il est politiquement trop dangereux que Khalifa Sall soit libre. Cela ouvrirait la voie à l’annonce de sa candidature à la présidentielle de 2019. »
 
Un élément que contestent les avocats de l’Etat, affirmant que « ce dossier est simple et ne possède aucune connotation politique ». Quant à la défense du maire, elle soutient dans un communiqué que « les poursuites menées (…) résultent d’une instrumentalisation de la justice à des fins strictement politiques consistant à écarter Khalifa Sall de l’élection de mars 2019 ». Et que, dans les jours à venir, il y aura « une accélération inédite de la procédure en raison de cet agenda politique ».
 
« Pas de précipitation, nous nous dirigeons calmement vers un procès, lance Me Baboucar Cissé. Les avocats de Khalifa Sall veulent l’éviter car l’opinion publique sera au courant de tout. Les faits sont constants, clairs et indiscutables. Des deniers publics ont été dilapidés et des faux ont été produits pour couvrir ces pratiques. »
 
La décision de doyen des juges d’accepter ou de refuser la caution est attendue au plus tôt pour la fin de la semaine.
 

 Commentaires

LIRE AUSSI...

RD Congo - Emmanuel Biey : « L'anarchie à tous les niveaux »

RD Congo - Emmanuel Biey : « L'anarchie à tous les niveaux »
Mer 17 Jan 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Economie

ENTRETIEN. Pour cet ex-directeur de la régie d'assainissement de Kinshasa, le changement climatique n'est pour rien dans les inondations meurtrières récemment connues par la capitale congolaise. Explications.   Un deuil national de deux jours a été... Lire la suite >

« Le tri des migrants devrait davantage intéresser nos dirigeants que la dernière outrance de Trump »

« Le tri des migrants devrait davantage intéresser nos dirigeants que la dernière outrance de Trump »
Mer 17 Jan 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Pour notre chroniqueur, la polémique sur les « pays de merde » ne doit pas masquer le véritable enjeu : les politiques migratoires des Etats-Unis et de l’Europe.   Chronique. Après les Noirs, les musulmans, les Latinos, les femmes, les homosexuels,... Lire la suite >

Trump traite Haïti et des nations africaines de « pays de merde »

Trump traite Haïti et des nations africaines de « pays de merde »
Sam 13 Jan 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Selon le « Washington Post », il a tenu ces propos alors qu’il recevait plusieurs sénateurs pour évoquer un projet proposant de limiter le regroupement familial.     « Pourquoi est-ce que toutes ces personnes issues de pays de merde viennent... Lire la suite >

Au Liberia, le nouveau président Weah comptable d’un beau moment démocratique

Au Liberia, le nouveau président Weah comptable d’un beau moment démocratique
Sam 13 Jan 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Politique

Il revient à l’ancienne star du football, élu fin décembre 2017 à la tête du pays, de ne pas brader la confiance, ni les espoirs placés en lui par l’électorat.   Analyse. L’élection de George Weah à la présidence... Lire la suite >

Les réseaux africains de « Monsieur Alexandre » Djouhri

Les réseaux africains de « Monsieur Alexandre » Djouhri
Ven 12 Jan 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

L’ancien caïd de banlieue est devenu un intermédiaire international de haut vol en soignant ses relations avec les pouvoirs gabonais, libyen, congolais ou algérien.   Dimanche 7 janvier, la police britannique est convaincue que l’homme qu’elle a arrêté... Lire la suite >

En Angola, le fils de l’ex-président Dos Santos limogé du fonds d’investissement souverain

En Angola, le fils de l’ex-président Dos Santos limogé du fonds d’investissement souverain
Ven 12 Jan 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Politique

Depuis sa prise de fonction en septembre 2017, le président Joao Lourenço a commencé à démanteler l’empire politico-financier bâti par son prédécesseur.   Le président angolais Joao Lourenço a démis de ... Lire la suite >

Au Sénégal, décès du septième calife général de la confrérie mouride

Au Sénégal, décès du septième calife général de la confrérie mouride
Jeu 11 Jan 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Culture

Le nouveau dignitaire a été choisi dans la nuit. Le président Macky Sall est arrivé à Touba pour présenter aux croyants les condoléances de la nation.   C’est dans la nuit de mardi 9 à mercredi 10 janvier que l’un des... Lire la suite >

Le succès du Tramadol en Afrique de l'Ouest, un dangereux antidouleur

Le succès du Tramadol en Afrique de l'Ouest, un dangereux antidouleur
Jeu 11 Jan 2018 | Source : RFI ... | dans Autres Actus

Au Nigeria, les autorités ont saisi le mois dernier, près de 115 tonnes de médicaments interdits au port de Lagos. Il s'agit, selon les autorités, de six conteneurs remplis de Tramadol, un antidouleur, dont la vente est limitée et contrôlée à... Lire la suite >

Soupçons de financement libyen : Alexandre Djouhri, proche de Sarkozy, placé en garde à vue à Londres

Soupçons de financement libyen : Alexandre Djouhri, proche de Sarkozy, placé en garde à vue à Londres
Mer 10 Jan 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Société

L’homme d’affaires a été arrêté dans le cadre de l’enquête sur un possible financement du régime libyen de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007.   Depuis le 7 septembre 2016, date d’une convocation... Lire la suite >

Afrique : ces applications agricoles qui boostent le Ghana

Afrique : ces applications agricoles qui boostent le Ghana
Mer 10 Jan 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Economie

Elles s'appellent Farmerline, CowTribe ou Ghalani : ce sont des applications 100 % agricoles qui permettent au pays d'inventer l'agriculture de demain. Découverte.   Voilà une solution numérique qui répond à l'une des incantations actuelles... Lire la suite >

"Que les médiocres dégagent": Mgr Monsengwo, la bête noire de Kabila

Mar 09 Jan 2018 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

L'archevêque de Kinshasa Laurent Monsengwo, figure de la puissante Eglise congolaise et du Vatican, ressort la carte du défi frontal au pouvoir en ce début d'année 2018 cruciale pour la République démocratique du Congo, un an après la médiation... Lire la suite >

Sénégal: un des survivants de la tuerie en Casamance témoigne

Sénégal: un des survivants de la tuerie en Casamance témoigne
Mar 09 Jan 2018 | Source : RFI ... | dans Autres Actus

Le président sénégalais, Macky Sall a décrété deux jours de deuil à partir de ce lundi à la mémoire des 13 jeunes tués samedi dans une forêt protégée de Casamance. Une délégation ministérielle... Lire la suite >

Sénégal : la Casamance va-t-elle à nouveau s'enflammer ?

Sénégal : la Casamance va-t-elle à nouveau s'enflammer ?
Lun 08 Jan 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

La question mérite d'être posée après l'attaque perpétrée ce samedi à Boffa et attribuée à des éléments armés supposés appartenir au Mouvement des forces démocratiques de la Casamance (MFDC). ... Lire la suite >

Afrique-États-Unis : le message sans ambigüité de Trump sur l'AGOA

Afrique-États-Unis : le message sans ambigüité de Trump sur l'AGOA
Lun 08 Jan 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Economie

La Loi sur la croissance et les opportunités de développement en Afrique (AGOA) permet aux pays d'Afrique subsaharienne qui en bénéficient d'exporter sur le marché américain sans droit de douanes. Avec l'administration Trump, l'esprit de solidarité... Lire la suite >

Au Burkina Faso, un ancien ministre de la sécurité inculpé « d’atteinte à la sûreté de l’Etat »

 Au Burkina Faso, un ancien ministre de la sécurité inculpé « d’atteinte à la sûreté de l’Etat »
Sam 06 Jan 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Politique

Le colonel Auguste Denise Barry est accusé d’avoir mis en place un mouvement insurrectionnel pour déstabiliser le régime actuel.   Après deux ans et demi d’ombre, le colonel Auguste Denise Barry revient dans la lumière, malgré lui.... Lire la suite >

Lutte contre la corruption : Accra prend le taureau par les cornes

Lutte contre la corruption : Accra prend le taureau par les cornes
Sam 06 Jan 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Economie

Éradiquer la corruption dans la vie publique du Ghana était l'une des promesses majeures du président Nana Addo-Akufo. Où en est-il aujourd'hui ?   Le débat sur la lutte contre la corruption est relancé au Ghana. Il bat même son... Lire la suite >

Vidéo à ne pas rater

LYNAYS-Concepteur de solutions énergétiques
Jeu 26 Oct 2017 | dans: Objectif Développement

Nos Partenaires

NOUS SUIVRE

Qui Sommes-Nous?

New AsTV Le développement par la coopération   Servir de canal numérique au développement de l'Afrique par la coopération. Telle est la vision de New AsTV. De fait, nous nous sommes laissés guider par les relations que l'Afrique...

Lire plus

Contacts

Newsletter

FLASH INFOS