NewAstv, plus qu'un médium, un compagnon
New AsTV: Une bonne communication grâce au professionnalisme d'une équipe
New AsTV: Vous y êtes, ne naviguez plus
New AsTV pour mieux communiquer en diplomatie
New AsTV: Savourez votre plaisir à communiquer
New AsTV: Ne vous en laissez pas compter
New AsTV: Vous êtes au cœur de l'événement
New AsTV, et la coopération bilatérale devient facteur de développement des peuples
New AsTV: Notre concept, la communication en partage
New AsTV: Partenaire au développement culturel africain

Enfant de Soweto et millionnaire, Cyril Ramaphosa fait rêver les Sud-Africains


Enfant de Soweto et millionnaire, Cyril Ramaphosa fait rêver les Sud-Africains
Le vice-président sud-africain, Cyril Ramaphosa, lors du Forum économique mondial sur l’Afrique, à Durban, le 5 mai 2017. | PHOTO: ROGAN WARD/REUTERS
Le vice-président, candidat à la présidence de l’ANC, incarne l’espoir de redressement économique après l’ère Zuma et les scandales à répétition.
 
La ressemblance est frappante. Lydia Ramaphosa, la sœur du vice-président sud-africain, se tient dans l’embrasure de la porte, chez elle, à Soweto, le township le plus connu de Johannesburg. C’est là, dans cette maison désormais rénovée et entourée d’un mur de protection, que Cyril Ramaphosa, 65 ans, a passé son enfance. Et alors que le Congrès national africain (ANC, au pouvoir) se réunit, samedi 16 et dimanche 17 décembre, pour élire son nouveau chef, celui-ci fait figure de favori pour succéder à Jacob Zuma – et potentiellement prendre la tête du pays lors des prochaines élections, en 2019.
 
« Je ne vais pas mentir, il n’a plus trop le temps de passer », amorce la sexagénaire. Sur les futures responsabilités qui pourraient attendre son frère, Lydia Ramaphosa se montre à la fois fière et méfiante. « C’est difficile de gouverner les gens à cause de toute la corruption », risque-t-elle. La sœur du numéro deux de l’Etat ne semble pas tellement préparée à la déferlante qui pourrait se produire ces prochaines semaines. Ce week-end, Cyril Ramaphosa, chef de file des frondeurs anti-Zuma, affrontera Nkosazana Dlamini-Zuma, l’ex-femme du président actuel, qui termine son deuxième mandat plombé par une succession de scandales de corruption. La bataille s’annonce serrée et l’ANC est plus que jamais divisée en deux camps irréconciliables.
 
« Il nous faut du sang neuf »
 
Enfant de Soweto, Cyril Ramaphosa semble faire l’unanimité dans le quartier de Tshiawelo qui l’a vu grandir. Situé dans le sud du township de 3 millions d’habitants, berceau de la lutte contre l’apartheid, ce quartier accueille des populations noires plutôt aisées. Si les maisons restent modestes pour la plupart, il n’est pas rare de voir passer une berline allemande. Ici, les habitants ne font plus tellement confiance au parti de Nelson Mandela, au pouvoir depuis 1994. Beaucoup ont rejoint les rangs des Combattants pour la liberté économique (EFF), du trublion Julius Malema – une scission de l’ANC tendance gauche révolutionnaire.
 
 
« Cyril Ramaphosa est venu ici la semaine dernière. En quelques mots, il nous a apporté une vision différente de l’ANC », explique Vuyani N., l’administratrice de l’église presbytérienne située en face de l’école primaire où le vice-président était élève. « Et en plus, il sait parler toutes les langues ! », s’enthousiasme-t-elle. Issu du peuple Venda, originaire du Limpopo (nord), dans un pays où les Zoulous et les Xhosas sont majoritaires, le candidat était venu rencontrer un groupe de retraités.
« Il a promis qu’après les élections, il n’y aurait plus de corruption et qu’on aurait une vie meilleure », poursuit Vuyani. D’après la jeune femme, les grands-mères de l’assistance, inquiètes pour leurs enfants sans emploi, sont sorties exaltées de cette rencontre. « Ce qui est bien, c’est qu’il ne dit pas simplement “Votez pour moi”, mais “Changeons ensemble l’Afrique du Sud pour la rendre meilleure” », ajoute-t-elle.
 
 
Non loin, Thembiso Dumbi, ouvrier dans la construction et membre de l’ANC depuis dix-huit ans, arbore un tee-shirt délavé à l’effigie de Jacob Zuma. « Avec toute cette corruption et ces allégations, on n’en veut plus, et encore moins de son ex-femme. Il nous faut du sang neuf, explique-t-il. Il faut donner à Cyril la chance de diriger le pays. Plein de gens ici n’ont pas de travail. Lui va nous apporter des opportunités, c’est un businessman, il va faire revenir les investisseurs. »
 
Dans le quartier, Ramaphosa, qui a financé la rénovation d’écoles, est vu comme un bienfaiteur. Jacob Zuma, lui, est perçu comme l’artisan de la débâcle économique de l’Afrique du Sud, dont le taux de croissance est quasi nul et où le chômage avoisine les 30 %. Plusieurs de ses manœuvres politiques controversées ont eu un impact direct sur le cours du rand, la monnaie sud-africaine, et ont pesé lorsque les agences de notation ont dégradé la note du pays, courant 2017.
 
Massacre de Marikana
 
« Souvenez-vous : avant même la libération de Mandela, Ramaphosa a négocié la transition démocratique et la fin de l’apartheid. Mandela l’avait même choisi pour lui succéder », raconte Aaron Hutton, le gérant d’un minuscule cybercafé. Ramaphosa était alors le chef du plus grand syndicat des mineurs du pays. Mais, à la fin des années 1990, les caciques du parti lui ont préféré Thabo Mbeki. Après cet échec, il s’est mis en retrait de la vie politique pour mener carrière dans le privé, au moment où l’élite de l’ANC s’est vue associée au monde des affaires.
 
Nommé dans les conseils d’administration de grands groupes détenus par la minorité blanche, il a monté une holding, Shanduka, un temps propriétaire des licences sud-africaines de McDonald’s et de Coca-Cola. D’après le magazine Forbes, en 2015, sa fortune personnelle s’élevait à 450 millions de dollars (environ 410 millions d’euros à l’époque). Soit assez, d’après ses partisans, pour qu’il ne cherche pas à s’enrichir une fois au pouvoir.
 
 
Aaron Hutton balaie les critiques récurrentes formulées contre son candidat après le massacre de Marikana : en 2012, la police avait ouvert le feu sur des grévistes dans une mine dont Ramaphosa était l’administrateur, faisant 34 morts. Il n’a que faire, non plus, des récentes révélations portant sur les liaisons extraconjugales du vice-président, alors même que celui-ci mène une campagne axée sur l’éthique et la morale pour mieux se démarquer de Jacob Zuma, à qui l’on prête de nombreuses aventures. « Pour Marikana, il a été blanchi, et pour les affaires sexuelles, c’est quand même étonnant qu’elles ne sortent que maintenant qu’il a l’avantage sur les autres », conclut le gérant de cybercafé.
 

 Commentaires

LIRE AUSSI...

AFRIQUE ÉCONOMIE PodcastFinancement des partis politiques (série 4/5): l'argent de l'étranger

AFRIQUE ÉCONOMIE PodcastFinancement des partis politiques (série 4/5): l'argent de l'étranger
Ven 20 Avr 2018 | Source : rfi.fr ... | dans Economie

Toute cette semaine Afrique économie se penche sur une question cruciale, l’économie des partis politiques africains. L'argent étant le nerf de la guerre, comment se finance l’action politique ? Par quels mécanismes publics ou privés ? Quatrième... Lire la suite >

Au Niger, le campus de Niamey fermé après des violences

Au Niger, le campus de Niamey fermé après des violences
Ven 20 Avr 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Politique

Les étudiants protestent notamment contre l’exclusion de cinq de leurs camarades de l’université en mars.   Le campus universitaire de Niamey, le plus important du Niger, a été fermé mercredi 18 avril « jusqu’à nouvel ... Lire la suite >

Togo : l'économie dégringole sous les coups de la crise socio-politique

Togo : l'économie dégringole sous les coups de la crise socio-politique
Jeu 19 Avr 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Economie

Un sondage de la Chambre de commerce et d'industrie du Togo éclaire en chiffres l'impact de la situation qui y prévaut depuis août 2017.   Jusqu'à présent, aucun chiffre ne venait corroborer ceux qui circulaient sur les réseaux sociaux... Lire la suite >

Le président nigérian en route pour un deuxième mandat malgré un bilan en demi-teinte

Le président nigérian en route pour un deuxième mandat malgré un bilan en demi-teinte
Jeu 19 Avr 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Politique

Faute de successeur crédible, les dirigeants du parti au pouvoir se rangent majoritairement derrière Muhammadu Buhari.   Alors que Muhammadu Buhari a récemment multiplié les visites aux quatre coins du Nigeria, d’aucuns le soupçonnaient de venir... Lire la suite >

RDC: le chargé d'affaires du Nigeria délogé de sa résidence

RDC: le chargé d'affaires du Nigeria délogé de sa résidence
Mar 17 Avr 2018 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

Le chargé d'affaires du Nigeria a été délogé de sa résidence à Kinshasa en raison d'une querelle foncière qui dure depuis plusieurs années, a rapporté dimanche la radio onusienne Okapi.   Le chargé d'affaires... Lire la suite >

Le paludisme, tueur au quotidien

Le paludisme, tueur au quotidien
Mar 17 Avr 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Lire la suite >

Total, le Congo, le FMI et le « fonds vautour » : l’histoire d’un montage offshore

Total, le Congo, le FMI et le « fonds vautour » : l’histoire d’un montage offshore
Jeu 12 Avr 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Des documents issus des « Paradise Papers » révèlent comment le pétrolier français a aidé l’Etat africain à berner le FMI.   Un Etat endetté cherchant des financements, une compagnie pétrolière cherchant... Lire la suite >

Sierra Leone : Julius Maada Bio remet de l'ordre

Sierra Leone : Julius Maada Bio remet de l'ordre
Mer 11 Avr 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

« Cleaning Day » pour la population, strict respect des horaires pour les fonctionnaires : le nouveau président a d'ores et déjà pris des mesures qui frappent les esprits.   Les fonctionnaires dans la ligne de mire de Julius Maada Bio. Le nouveau ... Lire la suite >

RDC : l’ONU travaille à « convaincre Kinshasa qu’il n’est pas en guerre avec son peuple »

RDC : l’ONU travaille à « convaincre Kinshasa qu’il n’est pas en guerre avec son peuple »
Mar 10 Avr 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Politique

Leila Zerrougui, nouvelle cheffe de la Monusco, insiste sur l’importance de la tenue d’élections « crédibles » en République démocratique du Congo le 23 décembre.   La République démocratique du Congo (RDC) traverse... Lire la suite >

L’armée malienne soupçonnée d’« exécutions sommaires »

L’armée malienne soupçonnée d’« exécutions sommaires »
Mar 10 Avr 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Politique

Les forces maliennes affirment que 14 « suspects terroristes » auraient été tués « suite à une présumée tentative d’évasion ».   Une association peule et des proches de quatorze suspects tués pendant... Lire la suite >

Au Ghana, le président dément l’installation d’une base militaire américaine

Au Ghana, le président dément l’installation d’une base militaire américaine
Lun 09 Avr 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Des centaines de personnes étaient descendues dans la rue pour protester contre un accord passé entre Washington et Accra en 2017.   Au cœur d’une polémique qui enflamme le Ghana, le président Nana Akufo-Addo a assuré dans un discours retransmis... Lire la suite >

Mgr Jean-Paul Vesco : « On nous ment quand on nous dit que la religion est une frontière »

Mgr Jean-Paul Vesco : « On nous ment quand on nous dit que la religion est une frontière »
Lun 09 Avr 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

ENTRETIEN. Alors que le Vatican souhaite que la cérémonie de béatification des moines de Tibhirine ait lieu en Algérie, les mots de l'évêque d'Oran ont une résonance particulière.   Il porte un insigne aux couleurs du drapeau... Lire la suite >

Sierra Leone : le chef de l'opposition déclaré président, mais son adversaire refuse le verdict

Sierra Leone : le chef de l'opposition déclaré président, mais son adversaire refuse le verdict
Ven 06 Avr 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Politique

« Nous contestons les résultats et nous prendrons les actions judiciaires pour les corriger », a déclaré Samura Kamara, candidat malheureux du parti au pouvoir.   Le candidat du principal parti de l'opposition en Sierra Leone, Julius Maada Bio, a ... Lire la suite >

Affaire Zuma: un ancien avocat de Thales sort du silence

Affaire Zuma: un ancien avocat de Thales sort du silence
Ven 06 Avr 2018 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

C'est l'un de ces personnages sulfureux que l'on croise au hasard des pages des romans noirs, au bar d'un grand hôtel. Eminences grises, entremetteurs voire hommes de main, ils naviguent dans l'ombre des puissants, aux frontières de la loi.   Ajay Sooklal... Lire la suite >

ENQUÊTE / En RDC, les religieux ne croient plus en Joseph Kabila

ENQUÊTE / En RDC, les religieux ne croient plus en Joseph Kabila
Jeu 05 Avr 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Politique

Alors que l’Eglise catholique s’est affirmée comme la première force d’opposition, musulmans et protestants prennent à leur tour leurs distances avec le régime.   A Kinshasa plus qu’ailleurs, les cultes proposés par les innombrables... Lire la suite >

Inde-Afrique : New Delhi à l'œil sur la zone de libre-échange africaine

Inde-Afrique : New Delhi à l'œil sur la zone de libre-échange africaine
Jeu 05 Avr 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Economie

Derrière sa présence diplomatique qu'il renforce sur le continent, le gouvernement de Narendra Modi affiche clairement son intention de concurrencer son grand voisin de l'empire du Milieu.   L'Inde est-elle suffisamment représentée en Afrique ?... Lire la suite >

Vidéo à ne pas rater

Université Charles-Louis De...Montesquieu Abidjan / Grandes Conférences Royales - 7è édition
Sam 14 Avr 2018 | dans: Culture d'ici et d'ailleurs

Nos Partenaires

NOUS SUIVRE

Qui Sommes-Nous?

New AsTV Le développement par la coopération   Servir de canal numérique au développement de l'Afrique par la coopération. Telle est la vision de New AsTV. De fait, nous nous sommes laissés guider par les relations que l'Afrique...

Lire plus

Contacts

Newsletter

FLASH INFOS