NewAstv, plus qu'un médium, un compagnon
New AsTV: Une bonne communication grâce au professionnalisme d'une équipe
New AsTV: Vous y êtes, ne naviguez plus
New AsTV pour mieux communiquer en diplomatie
New AsTV: Savourez votre plaisir à communiquer
New AsTV: Ne vous en laissez pas compter
New AsTV: Vous êtes au cœur de l'événement
New AsTV, et la coopération bilatérale devient facteur de développement des peuples
New AsTV: Notre concept, la communication en partage
New AsTV: Partenaire au développement culturel africain

L’ancien vice-président de l’Angola jugé pour corruption au Portugal


L’ancien vice-président de l’Angola jugé pour corruption au Portugal
Manuel Vicente à l’ONU, à New York, le 22 septembre 2016. | PHOTO: DOMINICK REUTER / AFP
Le procès de Manuel Vicente, accusé d’avoir corrompu le procureur portugais Orlando Figueira, est source de tensions entre Luanda et Lisbonne.
 
Source de tensions diplomatiques entre le Portugal et l’Angola, le procès pour corruption impliquant l’ancien vice-président angolais Manuel Vicente s’est ouvert en son absence lundi 22 janvier à Lisbonne, alors que Luanda s’estime « offensé » par son ancienne puissance coloniale.
 
Il y a cinq ans déjà, les premières informations publiées dans la presse portugaise sur une enquête visant plusieurs hauts responsables angolais, dont M. Vicente, avaient jeté un froid dans les rapports entre ces deux pays, pourtant très liés au plan économique.
 
Manuel Vicente, qui était à la tête de la compagnie pétrolière nationale Sonangol à l’époque des faits présumés, est accusé par le ministère public portugais d’avoir corrompu le procureur Orlando Figueira, en lui versant la somme de 763 500 euros pour que ce dernier classe deux enquêtes ouvertes en 2011, dans lesquelles il était soupçonné de blanchiment d’argent.
 
Tout en niant les imputations faites à son encontre, l’ancien dirigeant angolais de 61 ans ne s’est jamais présenté devant la justice portugaise car les autorités de son pays refusent de donner suite aux commissions rogatoires adressées depuis Lisbonne pour lui signifier son inculpation, arguant qu’il dispose d’une immunité pour avoir occupé le poste de vice-président entre 2012 et 2017.
 
« Une offense »
 
Afin d’éviter que M. Vicente soit jugé par contumace, une hypothèse sur laquelle le tribunal pourrait se prononcer lundi, ses avocats portugais et la justice angolaise ont demandé que la partie de l’affaire qui le concerne soit transférée vers Angola, à l’abri des conventions signées par les deux pays dans le cadre de la Communauté des pays de langue portugaise (CPLP).
 
« La séparation de la procédure concernant Manuel Vicente nous semble inévitable. S’il n’est pas ici aujourd’hui c’est parce qu’il ne peut pas. L’immunité n’est pas un privilège personnel, c’est une affaire d’Etat », a déclaré son avocat, Rui Patricio, à l’arrivée au tribunal où il représentait aussi l’homme d’affaires Armindo Pires, accusé d’avoir agi comme l’intermédiaire de M. Vicente.
 
Le ministère public portugais a cependant rejeté la demande de transfert du dossier, en faisant valoir que « les autorités angolaises ne donneraient pas suite à la procédure ou, du moins, ne donnent pas de garanties qu’elles le feraient ». Cette décision a été très mal reçue par le nouveau président angolais Joao Lourenço. « Nous considérons cela comme une offense et nous n’accepterons pas d’être traités ainsi », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse le 8 janvier.
 
« Pour que les relations entre l’Angola et le Portugal reviennent au niveau d’un passé récent, nous voulons un geste : remettre la procédure à l’Angola », a prévenu le chef d’Etat arrivé au pouvoir en septembre 2017.
 
En attendant que la justice portugaise trouve une issue à cette impasse, la presse locale s’inquiétait d’une éventuelle escalade diplomatique, qui pourrait pousser l’Angola à suspendre sa participation à la CPLP ou à réduire ses importations en provenance du Portugal, qui a dans son ancienne colonie son huitième marché extérieur.
 
« Une question de souveraineté »
 
Dès son discours d’investiture, le président Joao Lourenço avait sciemment omis le Portugal lorsqu’il avait énuméré les partenaires stratégiques de l’Angola. « C’était un message très significatif car, jusque-là, le Portugal jouait le rôle de porte d’entrée en Europe », explique Alex Vines, du centre de réflexion britannique Chatham House.
 
« Les Angolais ont décidé de diversifier leurs relations pour ne plus dépendre autant du Portugal », où a beaucoup investi l’entourage de l’ancien président José Eduardo dos Santos, qui a quitté le pouvoir après avoir régné sans partage sur le pays pendant trente-huit ans.
 
Mais, d’après M. Vines, la sensibilité de Luanda au sujet du procès de Manuel Vicente découle « surtout d’une question de souveraineté et d’une volonté de ne pas voir trop de linge sale angolais s’étaler dans les médias et les salles d’audience portugaises ». L’Angola est classé 164e sur 176 pays au dernier classement de l’ONG Transparency International sur la corruption.
 

 Commentaires

LIRE AUSSI...

A Dakar, la vie de galère des étudiants

A Dakar, la vie de galère des étudiants
Mar 22 Mai 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Alors qu’un retard dans le versement des bourses a donné lieu à de violentes manifestations, de jeunes Sénégalais racontent leur quotidien au « Monde Afrique »   A Dakar, l’université Cheikh-Anta-Diop (UCAD) porte encore les ... Lire la suite >

Éthiopie : le combat pour les libertés toujours d'actualité

Éthiopie : le combat pour les libertés toujours d'actualité
Mar 22 Mai 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

Alors qu'Abiy Ahmed, le nouveau Premier ministre, multiplie les discours d'ouverture, l'état d'urgence est toujours en vigueur. Vigilants, les activistes attendent de voir.   Située à la 150e place sur 180 pays dans le classement mondial de la liberté... Lire la suite >

Présidentielle au Mali: un parti de la majorité divisé sur le soutien au président sortant

Présidentielle au Mali: un parti de la majorité divisé sur le soutien au président sortant
Lun 21 Mai 2018 | Source : slateafrique.com ... | dans Politique

L'Alliance pour la démocratie au Mali (Adéma), une des principales formations de la majorité, est divisée sur le soutien à apporter à la candidature du président malien sortant Ibrahim Boubacar Keita lors de la présidentielle de juillet.     Ces... Lire la suite >

La très grande solitude affective des exilés

La très grande solitude affective des exilés
Lun 21 Mai 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Société

Contraints de quitter leur pays seuls, les Soudanais de Vichy que « Le Monde » a suivi racontent leur vie de célibataires en France.   Un soleil de mai filtre à travers le pare-brise. Ebloui, Ahmed profite d’un arrêt au feu pour sortir de sa veste... Lire la suite >

Les Etats-Unis accusent le pouvoir camerounais et les séparatistes anglophones d’exactions

Les Etats-Unis accusent le pouvoir camerounais et les séparatistes anglophones d’exactions
Dim 20 Mai 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Depuis 2017, un conflit de basse intensité oppose les forces gouvernementales à des sécessionnistes armés dans le nord du pays.   Les Etats-Unis ont accusé le gouvernement camerounais et les séparatistes de la minorité anglophone d’exactions... Lire la suite >

Centrafrique: une lutte d'influence diplomatique et sécuritaire

Centrafrique: une lutte d'influence diplomatique et sécuritaire
Dim 20 Mai 2018 | Source : slateafrique.com ... | dans Diplomatie

Influence diplomatique, présence sécuritaire, intérêts économiques... En Centrafrique, pays en conflit depuis 2013 où un quart de la population a dû fuir son domicile, les grandes puissances se livrent à une rude lutte d'influence, récemment... Lire la suite >

Au Congo, le régime de Sassou-Nguesso exprime sa toute-puissance répressive

Au Congo, le régime de Sassou-Nguesso exprime sa toute-puissance répressive
Sam 19 Mai 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Politique

Procès d’opposants et arrestations de militants de la société civile se multiplient à Brazzaville, alors que la crise économique nourrit la grogne sociale.   En l’espace de dix jours, au Congo, un ancien candidat à la présidentielle... Lire la suite >

RD Congo : la menace d'une crise Ebola se confirme

RD Congo : la menace d'une crise Ebola se confirme
Sam 19 Mai 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Société

Le risque d'une propagation d'Ebola est de plus en plus certain en RDC. Une situation qui préoccupe les organisations internationales comme les pays voisins.   L'inquiétude grandit en RDC. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a, ce vendredi, ... Lire la suite >

Ebola: portrait d'un virus tueur

Ebola: portrait d'un virus tueur
Ven 18 Mai 2018 | Source : slateafrique.com ... | dans Société

Provoquant fièvre, vomissements et diarrhées intenses, le virus Ebola, dont une nouvelle épidémie s'est déclarée en République démocratique du Congo (RDC), est redouté en raison de son taux de létalité très élevé.   -... Lire la suite >

Zambie: le chanteur et militant Pilato placé en détention

Zambie: le chanteur et militant Pilato placé en détention
Ven 18 Mai 2018 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

La justice zambienne a ordonné jeudi la mise en détention du chanteur populaire et controversé Chama Fumba, arrêté mercredi à son retour dans son pays qu'il avait fui, craignant pour sa vie.   Chama Fumba, plus connu sous le nom de Pilato,... Lire la suite >

Nigeria: rare apparition publique d'un leader chiite emprisonné

Nigeria: rare apparition publique d'un leader chiite emprisonné
Jeu 17 Mai 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

Un leader religieux chiite emprisonné depuis plus de deux ans au Nigeria a fait mardi une rare apparition publique, lors d'une audience devant un tribunal, en relation avec des affrontements meurtriers qui avaient opposé ses partisans à l'armée en 2015.    Ibrahim... Lire la suite >

Afrique du Sud: Zuma continue d'embarrasser le président Ramaphosa

Afrique du Sud: Zuma continue d'embarrasser le président Ramaphosa
Jeu 17 Mai 2018 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

Le président sud-africain Jacob Zuma a été contraint de démissionner en février, une sortie humiliante après neuf années au pouvoir, mais l'ancien homme fort du pays, empêtré dans des scandales, et ses nombreux fidèles semblent... Lire la suite >

Éthiopie - Hirut Zemene : « Nous sommes décidés à changer la situation »

Éthiopie - Hirut Zemene : « Nous sommes décidés à changer la situation »
Mer 16 Mai 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Economie

ENTRETIEN. Ministre des Affaires étrangères de l'Éthiopie, Hirut Zemene symbolise la volonté de renouvellement de son pays. Elle s'est confiée au « Point Afrique ».   L'Éthiopie renoue avec son histoire millénaire... Lire la suite >

Ebola : un vaccin expérimental sera utilisé en RDC

Ebola : un vaccin expérimental sera utilisé en RDC
Mer 16 Mai 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

La République démocratique du Congo a donné son feu vert à l’utilisation d’un vaccin expérimental pour lutter contre l’épidémie qui s’est déclarée dans le nord-ouest du pays.   Un vaccin expérimental... Lire la suite >

Niger : mais que se passe-t-il pour les activistes de la société civile en détention ?

Niger : mais que se passe-t-il pour les activistes de la société civile en détention ?
Mar 15 Mai 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

Des avocats nigériens montent au créneau, un mois et demi après une vague d'arrestations qui a touché de célèbres figures de la société civile.   Dimanche 25 mars, Moussa Tchangari, secrétaire général d'AEC... Lire la suite >

Au Congo-Brazzaville, le général Mokoko veut saisir la justice internationale

Au Congo-Brazzaville, le général Mokoko veut saisir la justice internationale
Mar 15 Mai 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Politique

Le principal opposant au président Denis Sassou-Nguesso a été condamné à vingt ans de prison pour « atteinte à la sécurité de l’Etat ».   La défense du général congolais Jean-Marie Michel Mokoko,... Lire la suite >

Vidéo à ne pas rater

Université Charles-Louis De...Montesquieu Abidjan / Grandes Conférences Royales - 7è édition
Sam 14 Avr 2018 | dans: Culture d'ici et d'ailleurs

Nos Partenaires

NOUS SUIVRE

Qui Sommes-Nous?

New AsTV Le développement par la coopération   Servir de canal numérique au développement de l'Afrique par la coopération. Telle est la vision de New AsTV. De fait, nous nous sommes laissés guider par les relations que l'Afrique...

Lire plus

Contacts

Newsletter

FLASH INFOS