Côte d'Ivoire: pour le politologue Sylvain N'Guessan, "il y a une réelle volonté d'alliance" entre le PDCI et le FPI toutes tendances confondues
NewAstv, plus qu'un médium, un compagnon
New AsTV: Une bonne communication grâce au professionnalisme d'une équipe
New AsTV: Vous y êtes, ne naviguez plus
New AsTV pour mieux communiquer en diplomatie
New AsTV: Savourez votre plaisir à communiquer
New AsTV: Ne vous en laissez pas compter
New AsTV: Vous êtes au cœur de l'événement
New AsTV, et la coopération bilatérale devient facteur de développement des peuples
New AsTV: Notre concept, la communication en partage
New AsTV: Partenaire au développement culturel africain

L’horizon électoral de Karim Wade au Sénégal s’obscurcit


L’horizon électoral de Karim Wade au Sénégal s’obscurcit
Karim Wade à Mboro, au nord de Dakar, en avril 2008. | PHOTO: GEORGES GOBET/AFP
Le fils de l’ex-président sénégalais n’est pas autorisé à concourir pour la présidentielle de 2019. Son parti conteste ce rejet et en appelle à une manifestation le 13 juillet.
 
Le retour de Karim Wade au Sénégal comme sa candidature à la présidentielle, prévue en février 2019, semblent plus que jamais compromis. Lundi 2 juillet, le fils de l’ancien chef de l’Etat Abdoulaye Wade (2000-2012) a vu sa demande d’inscription sur les listes électorales rejetée par la Direction générale des élections. L’instance justifie sa décision par l’application d’un article du Code électoral soutenant qu’un individu condamné à une peine de prison de cinq ans ou plus ne peut devenir électeur. Ce qui éliminerait de facto Karim Wade, condamné en 2015 à six ans de prison et plus de 210 millions d’euros d’amendes par la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI).
 
Au siège du Parti démocratique sénégalais (PDS), qui a convoqué mardi une conférence de presse pour défendre son candidat, l’heure est à la dénonciation d’une décision que chacun considère comme téléguidée par la présidence. S’appuyant sur un arrêt de la CREI, les responsables du parti soutiennent que Karim Wade jouit encore de tous ses droits civiques.
 
Peu loquace
 
« Il a été désigné par un congrès et est le seul candidat légitime du PDS. Nous n’avons pas d’autre plan », clame Madické Niang, actuel numéro deux du parti. « Si Karim Wade n’est pas candidat, Macky Sall ne le sera pas non plus. Ils nous ont déclaré la guerre, ils l’auront ! », surenchérit Me Amadou Sall, l’un des avocats de Karim Wade. Mais sur son plan d’action, le parti, qui a appelé à manifester le 13 juillet, reste vague. Il s’accroche à la possibilité de déposer un recours dans les quinze jours. « Nous allons recourir à tout ce qui est possible pour que l’élection ne se tienne pas sans notre candidat », lance Doudou Wade, l’un des cadres du PDS.
 
A sept mois de la présidentielle, virtuellement sans candidat, le parti est désormais dans un dilemme : persévérer avec la candidature du fils quitte à ne pas participer à l’élection présidentielle, ou préserver ses chances en changeant de candidat au risque de se mettre à dos « Gorgui », « le vieux », surnom d’Abdoulaye Wade. Dans cette atmosphère, la discrétion de Karim Wade n’aide pas. Ce dernier s’est montré peu loquace depuis la grâce présidentielle qui lui a permis de recouvrer la liberté à la moitié de sa peine et de s’envoler pour le Qatar, le 24 juin 2016. L’opposant a rompu ce silence pour la première fois, le 11 janvier 2018, à la mort du calife général des mourides, pour affirmer avoir été empêché de se rendre au chevet de ce dignitaire d’une très puissante confrérie religieuse car « expulsé » injustement de son pays et conduit à un « exil forcé » dans la péninsule Arabique.
 
L’ancien « ministre du ciel et de la terre », comme le surnommaient ironiquement les Sénégalais lorsque, sous son père, il occupait la fonction de ministre des infrastructures, du transport aérien, de la coopération internationale et de l’aménagement du territoire, a repris brutalement la parole le 16 juin dans son message de Korité, à l’occasion de la fin du ramadan. Un texte long de trois pages aux allures de tract électoral dans lequel il s’attaque au président, rebondissant sur l’actualité, comme les retards de paiement des bourses étudiantes ayant conduit à la mort du jeune Fallou Sène ou une possible crise alimentaire au nord.
 
Une arlésienne
 
« Macky Sall a érigé le mensonge, la manipulation et le complot en mode de gouvernance », dénonce-t-il alors, invitant ses sympathisants à se tenir « prêts à [l]’accueillir très prochainement ». Ambition qu’il avait déjà concrétisée deux mois plus tôt en s’inscrivant le 16 avril sur les listes électorales depuis l’ambassade au Sénégal au Koweït. Elle a été déboutée lundi. Annoncé régulièrement par les cadres du PDS, le retour de Karim Wade est une arlésienne qui bute sur ses devoirs judiciaires. Car s’il a été gracié par le président Sall, il n’a pas été amnistié et doit toujours s’acquitter auprès de l’Etat sénégalais des 210 millions d’euros qu’il a été condamné à lui verser.
 
La CREI, qui avait ordonné la saisie de tous les biens de Karim Wade, s’est heurtée à la justice française quant aux deux appartements situés dans le 16e arrondissement de Paris et le compte bancaire qu’il détient en France. Le tribunal de grande instance de Paris avait refusé, le 26 septembre 2016 la demande de l’Etat sénégalais et la cour d’appel avait confirmé ce jugement le 14 mars 2018.
 
Mais cela ne change rien au cas de Karim Wade au Sénégal : le 25 mai, un huissier de justice s’est présenté au domicile dakarois d’Abdoulaye Wade, qui est également le dernier connu de son fils, afin d’y déposer un recours du procureur de la CREI. Ce commandement de payer la colossale amende est un rappel on ne peut plus clair. Si le présidentiable du PDS remet les pieds sur le territoire sénégalais sans s’être acquitté de cette dette, il ira droit en prison.

 Commentaires

LIRE AUSSI...

Le caoutchouc ne fait plus recette en Côte d'Ivoire, 1er producteur africain

Le caoutchouc ne fait plus recette en Côte d'Ivoire, 1er producteur africain
Mar 14 Aoû 2018 | Source : slateafrique.com ... | dans Economie

"On ne s'y retrouve plus, on n'a rien!" s'écrie un planteur d'hévéas en Côte d'Ivoire, premier producteur africain de caoutchouc: en dix ans, les hévéaculteurs ont vu leurs revenus divisés par cinq, victimes d'une surproduction... Lire la suite >

Présidentielle au Mali : forte abstention, violences et suspicions

Présidentielle au Mali : forte abstention, violences et suspicions
Mar 14 Aoû 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Politique

Les Maliens ont répondu aux abonnés absents au second tour de la présidentielle de dimanche. Un scrutin a priori entaché de nombreux soupçons de fraudes et même de violences avec la mort d'un président de bureau de vote dans le nord du pays.   Le... Lire la suite >

RD Congo : qui est Emmanuel Ramazani Shadary, le dauphin de Kabila ?

RD Congo : qui est Emmanuel Ramazani Shadary, le dauphin de Kabila ?
Jeu 09 Aoû 2018 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

Après des mois de suspense, le président Joseph Kabila a choisi Ramazani Shadary pour représenter le pouvoir à l'élection présidentielle du 23 décembre.   Le président congolais Joseph Kabila a mis fin à un suspense devenu... Lire la suite >

Cameroun : « Le chef de l’Etat a peur de la mort, c’est pour ça qu’il s’accroche »

Cameroun : « Le chef de l’Etat a peur de la mort, c’est pour ça qu’il s’accroche »
Jeu 09 Aoû 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Dans une tribune, l’écrivain Michel Tagne Foko réagit à la décision de Paul Biya, 85 ans, de se représenter à l’élection présidentielle en octobre.   Tribune. On parlait du Cameroun. De la décision du chef de ... Lire la suite >

Au Sénégal, les avocats de Khalifa Sall se retirent du procès en appel

Au Sénégal, les avocats de Khalifa Sall se retirent du procès en appel
Ven 27 Juil 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Politique

La défense du maire de Dakar a quitté le prétoire jusqu’à la fin de la procédure pour protester contre « un procès politique et le non-respect des droits » de leur client.   Un rebondissement, encore un, dans un procès... Lire la suite >

Lassy King Massassy : « Le Mali, une démocratie qui marche à cloche-pied »

Lassy King Massassy : « Le Mali, une démocratie qui marche à cloche-pied »
Ven 27 Juil 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Culture

ENTRETIEN. Comptant parmi les artistes les plus prolifiques de la scène malienne, Lassy King Massassy, musicien et photographe, a partagé avec Le Point Afrique son regard sur son pays.   Choisir comme nom d'artiste Lassy King Massassy, c'est déjà rappeler... Lire la suite >

Général Guibert : « Au Mali, il faut faire converger les stratégies militaire et de développement »

Général Guibert : « Au Mali, il faut faire converger les stratégies militaire et de développement »
Jeu 26 Juil 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Politique

Le commandant de la force française « Barkhane » dresse le bilan de sa mission à la veille d’un scrutin présidentiel sous haute tension.   Après un an passé à la tête de l’opération « Barkhane »,... Lire la suite >

Migrations : le New Deal du Parlement européen

Migrations : le New Deal du Parlement européen
Jeu 26 Juil 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Economie

Sous la houlette de son président Antonio Tajani, le Parlement européen prend résolument le pli d'une solution globale pour décourager les migrations en s'appuyant notamment sur le volet économique. Illustration au Niger.   « En apportant... Lire la suite >

Nigeria: 15 sénateurs font défection du parti au pouvoir

Nigeria: 15 sénateurs font défection du parti au pouvoir
Mer 25 Juil 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Politique

Quinze sénateurs nigérians ont fait défection du parti au pouvoir du président Muhammadu Buhari, confronté à de graves dissensions internes à un peu plus de six mois de la présidentielle, a annoncé mardi le président du Sénat... Lire la suite >

Nouveau bras de fer entre le président angolais et Isabel dos Santos

Nouveau bras de fer entre le président angolais et Isabel dos Santos
Mer 25 Juil 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Economie

Joao Lourenço a abrogé en juin une concession accordée à la société de la fille de l’ex-président angolais pour la construction d’un port en eaux profondes.   La femme d’affaires et fille de l’ex-président... Lire la suite >

N'Djamena accuse Amnesty de "saper les efforts" du gouvernement tchadien

N'Djamena accuse Amnesty de
Mar 24 Juil 2018 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

Le Tchad a qualifié d'"accusations graves" destinés à "saper les efforts" des autorités, le contenu du rapport d'Amnesty international qui avait dénoncé mi-juillet  "un lien étroit" entre mesures d'austérité... Lire la suite >

Manifestations interdites à Conakry contre la hausse du prix du carburant

Manifestations interdites à Conakry contre la hausse du prix du carburant
Mar 24 Juil 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Economie

Depuis début juillet, des manifestations ont lieu régulièrement en Guinée pour protester contre des mesures d’austérité.   A coups de canon à eau et de gaz lacrymogènes, la police guinéenne a dispersé, lundi ... Lire la suite >

Présidentielle en Côte d'Ivoire : Guillaume Soro va "réfléchir"

Présidentielle en Côte d'Ivoire : Guillaume Soro va
Dim 22 Juil 2018 | Source : slateafrique.com ... | dans Politique

Le président de l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire Guillaume Soro a déclaré dans un entretien à RFI et France 24 qu'il allait "réfléchir" à se présenter à la prochaine élection présidentielle... Lire la suite >

Dans le "Far-East" guinéen, appât de l'or et conflits villageois font des ravages

Dans le
Dim 22 Juil 2018 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

Plus de 300 fusillades, au moins 23 tués en six mois: l'extrême nord-est de la Guinée, dont le sous-sol regorge d'or et où les armes prolifèrent, est l'endroit "le plus dangereux" du pays, ont indiqué vendredi des sources sécuritaire... Lire la suite >

« Non, M. Macron, les Africains qui meurent en Méditerranée ne sont pas issus de la classe moyenne »

« Non, M. Macron, les Africains qui meurent en Méditerranée ne sont pas issus de la classe moyenne »
Ven 20 Juil 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Notre chroniqueur dénonce la vision du président français, biaisée par une représentation erronée de l’Afrique.   Chronique. En marge de sa visite au Nigeria, Emmanuel Macron a accordé une interview à l’animateur Claudy... Lire la suite >

La guerre est déclarée pour prendre la tête de la Francophonie

La guerre est déclarée pour prendre la tête de la Francophonie
Ven 20 Juil 2018 | Source : RFI ... | dans Autres Actus

La Francophonie est entrée en campagne pour choisir la personnalité qui va la diriger durant les quatre prochaines années. La France et le Canada, les deux puissances dominantes de l’organisation francophone, ont chacune choisi leur championne et s’apprêtent... Lire la suite >

Vidéo à ne pas rater

Côte d'Ivoire: Réjouissances populaires
Mar 29 Mai 2018 | dans: Culture d'ici et d'ailleurs

Nos Partenaires

NOUS SUIVRE

Qui Sommes-Nous?

New AsTV Le développement par la coopération   Servir de canal numérique au développement de l'Afrique par la coopération. Telle est la vision de New AsTV. De fait, nous nous sommes laissés guider par les relations que l'Afrique...

Lire plus

Contacts

Newsletter

FLASH INFOS