NewAstv, plus qu'un médium, un compagnon
New AsTV: Une bonne communication grâce au professionnalisme d'une équipe
New AsTV: Vous y êtes, ne naviguez plus
New AsTV pour mieux communiquer en diplomatie
New AsTV: Savourez votre plaisir à communiquer
New AsTV: Ne vous en laissez pas compter
New AsTV: Vous êtes au cœur de l'événement
New AsTV, et la coopération bilatérale devient facteur de développement des peuples
New AsTV: Notre concept, la communication en partage
New AsTV: Partenaire au développement culturel africain

Au Cameroun, l’impossible union des opposants de Paul Biya


Au Cameroun, l’impossible union des opposants de Paul Biya
De gauche à droite, les opposants camerounais Joshua Osih, Maurice Kamto et Akere Muna, candidats à l’élection présidentielle de 2018. CRÉDITS : AFP | PHOTO: AFP
A l’approche de l’élection présidentielle, le 7 octobre, les challengeurs du chef de l’Etat peinent à s’entendre sur une candidature unique.
 
Au Cameroun, depuis trente-cinq ans, quels que soient les prétendants, une élection présidentielle se solde invariablement par la victoire d’un seul homme : Paul Biya, âgé de 85 ans. Le 7 octobre, il sera de nouveau en lice, face à huit autres candidats qui, malgré le constat précédent, ne semblent pas disposés à unir leurs forces pour inverser la tendance. Ces dernières semaines, les opposants se sont rencontrés à plusieurs reprises pour évoquer une éventuelle candidature unique, mais, à ce jour, aucun compromis n’a été trouvé alors que ce scrutin à un tour approche.
 
L’idée d’une coalition de l’opposition est pourtant « sur toutes les lèvres », pouvait-on lire récemment dans les colonnes du SDF Echo, le journal du Social Democratic Front (SDF), principal parti d’opposition : « Elle est devenue quasi obsessionnelle. Toutes les émissions de radio et de télévision, la presse écrite et numérique, les réseaux sociaux en font leur refrain de plus en plus assourdissant. » De l’avis de nombreux Camerounais, seule une candidature unique permettrait d’éviter les « dispersions de voix » face au président sortant.
 
« Si quelqu’un veut me soutenir… »
 
Mais tous les candidats de l’opposition ne partagent cette idée. « La coalition est bonne quand elle a un objectif politique », rappelle Joshua Osih, qui défendra les couleurs du SDF. En d’autres termes : à condition que les prétendants, au-delà de leur volonté de défaire l’actuel chef de l’Etat, s’entendent sur un programme commun. Ce qui n’est pas le cas.
 
Le candidat du SDF préfère s’appuyer sur d’anciennes statistiques électorales pour évaluer ses chances. Et plus précisément sur l’élection présidentielle du 11 octobre 1992, lorsque John Fru Ndi, président historique du SDF, avait récolté 35,9 % des voix, contre 39,9 % pour Paul Biya. Le SDF et de nombreux opposants ont toujours accusé le chef de l’Etat d’avoir « fraudé » afin de se maintenir au pouvoir. « Si quelqu’un veut me soutenir, je ne peux pas refuser », poursuit Joshua Osih. Le principal opposant est donc ouvert à une coalition, à condition d’en être le meneur.
 
Mais ce ne sera sans doute pas avec le Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC), le parti du candidat Maurice Kamto, considéré comme un sérieux challenger à Paul Biya. Cet ancien ministre délégué auprès du ministre de la justice, qui a claqué la porte du gouvernement en 2011, ne croit pas qu’il faille « impérativement une candidature unique de l’opposition ». « Cela valorise une fausse hypothèse : que Paul Biya est tellement fort et soutenu par l’opinion camerounaise qu’il faut impérativement se mettre à plusieurs pour l’inquiéter », explique Alain Fogue, trésorier du MRC.
 
Autre candidat, Akere Muna, fils du tout premier ministre anglophone du Cameroun, se dit quant à lui prêt à se désister. « Je continue de discuter avec les autres, ce sont de longues négociations qui demandent du temps et qui font entrer en jeu un certain nombre de paramètres », assure l’ancien bâtonnier de l’ordre des avocats du Cameroun.
 
« Chacun rêve d’être président »
 
« Une telle coalition est quasiment impossible », soutient Jean-Bruno Tagne, journaliste politique qui a reçu la plupart des candidats sur le plateau de son émission, « La Grande Interview », diffusée sur la chaîne de télévision privée Canal 2 international. « D’abord, il y a les égos. Chacun d’eux rêve d’être président de la République, observe-t-il. Et puis l’opposition n’est pas homogène. Il y a de véritables opposants, qui ont une stratégie et rêvent véritablement de renverser ce régime, et d’autres qui sont là simplement pour faire obstruction et apporter leur caution à une élection de Paul Biya. »
 
Pendant ce temps, Paul Biya a entamé dimanche 12 août un bref séjour privé en Europe, en compagnie de son épouse. Si bien qu’en son absence, lors de l’émission « 100 % présidentielle » diffusée par la télévision publique CRTV, les candidats en lice débattent avec les membres du parti au pouvoir, le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC). « Les gens parlent en son nom. Cela veut dire que les Camerounais vont continuer de voter pour quelqu’un qui n’est même pas au courant qu’ils existent !, s’étrangle un observateur de la scène politique. C’est l’attitude de quelqu’un qui sait qu’il va être déclaré vainqueur par tous les moyens, même si on vote contre lui. »
 
Pour « éviter tout vol de voix » le jour du scrutin, prévient Alain Fogue, le MRC est en train de former des milliers de scrutateurs dans l’optique d’être présent dans chacun des 25 000 bureaux de vote. De nombreux autres partis lui ont emboîté le pas.
 
Bureaux de vote dans les casernes : des « nids de fraudes » selon l’opposition
 
Si au Cameroun les partis d’opposition sont divisés sur l’idée d’une candidature unique à l’élection présidentielle du 7 octobre, un thème les rapproche. Tous s’insurgent contre la mise en place de bureaux de vote dans les casernes militaires. Pour eux, ces bureaux sont « illégaux » et représentent des « nids de fraudes » en faveur du parti au pouvoir, le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC). Elections Cameroon (Elecam), l’organe chargé des élections, défend la légalité de ces centres de vote situés dans des espaces ouverts et publics, en accord avec la loi électorale.
 
« Nous avons l’expérience des précédentes élections. Nous avions alors envoyé des représentants dans les bureaux de vote logés dans les casernes. Ils avaient été chassés et brutalisés par les militaires. Ils n’avaient eu que leurs yeux pour constater les bourrages d’urnes et les falsifications des procès-verbaux », souligne Jean-Michel Nintcheu, député du principal parti d’opposition, le Social Democratic Front (SDF). Sa formation a appelé à une marche de protestation le 15 septembre à Douala.

 Commentaires

LIRE AUSSI...

L’opposition togolaise affaiblie par ses querelles internes

L’opposition togolaise affaiblie par ses querelles internes
Mar 26 Mar 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Après le boycottage des législatives de décembre 2018, sept des quatorze partis de la coalition ont claqué la porte, dont plusieurs poids lourds politiques.   « Nous avons marché durant des mois sous un soleil chaud et parfois sous la pluie, espérant... Lire la suite >

Mali : les écoliers, ces autres victimes de la guerre

Mali : les écoliers, ces autres victimes de la guerre
Mar 26 Mar 2019 | Source : FRED DUFOUR / AFP ... | dans Société

À cause de la situation qui prévaut actuellement au Mali, près de mille écoles sont fermées. De quoi impacter gravement l'éducation de nombreux enfants.   L'engrenage de ce qui ressemble désormais à une guerre civile a coûté... Lire la suite >

Renversant Nigeria !

Renversant Nigeria !
Jeu 21 Mar 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

ANALYSE. Beaucoup d'indicateurs laissaient penser que rester à la barre du Nigeria serait mission impossible pour Buhari lors du dernier scrutin présidentiel. Il n'en a rien été.   Étonnant Nigeria. Le moins que l'on puisse dire est que ... Lire la suite >

En Mauritanie, une mission d’Amnesty International refoulée à l’aéroport de Nouackchott

En Mauritanie, une mission d’Amnesty International refoulée à l’aéroport de Nouackchott
Jeu 21 Mar 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

L’ONG venait effectuer une mission de recherche sur les droits humains dans le pays où les « séquelles » de l’esclavage, bien qu’abolit en 1981, perdurent.   La police mauritanienne a refoulé, dimanche, à son arrivée à... Lire la suite >

Au Cameroun, l’inquiétant crépuscule du régime Biya

Au Cameroun, l’inquiétant crépuscule du régime Biya
Dim 17 Mar 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Emprisonnement du principal opposant, conflit armé dans les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest : le pouvoir multiplie les signes de raidissement.   Passer inaperçu tout en se rendant indispensable. Depuis son accession à la tête du Cameroun... Lire la suite >

Algérie : les 4 pièges à éviter pour la « révolution du sourire »

Algérie : les 4 pièges à éviter pour la « révolution du sourire »
Dim 17 Mar 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

ANALYSE. Alors que de nouvelles manifestations sont prévues ce vendredi, quels sont les pièges qui semblent guetter ce « sursaut populaire » ?   La question s'est beaucoup posée cette semaine. L'important mouvement populaire contre le régime... Lire la suite >

« La proposition de Bouteflika ? Une duperie politique, une imposture juridique ! »

« La proposition de Bouteflika ? Une duperie politique, une imposture juridique ! »
Mer 13 Mar 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

ENTRETIEN. Maître de conférences, la politologue Louisa Dris-Aït Hamadouche évalue la nouvelle donne politique algérienne à l'aune du message du président Bouteflika de ce 11 mars.   Sous la poussée de la rue, le président... Lire la suite >

Ethiopie: La visite de Macron donne de l'espoir pour une église vieille de 9 siècles

Ethiopie: La visite de Macron donne de l'espoir pour une église vieille de 9 siècles
Mer 13 Mar 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

Ce mercredi matin de mars, le prêtre Mekonnen Fatne, debout parmi ses fidèles orthodoxes éthiopiens, observe une église vieille de neuf siècles qu'ils craignent de voir détruite à tout moment.   Au-dessus de l'église s'étend... Lire la suite >

Acquitté par la CPI, le Congolais Bemba demande 68 millions d'euros de dédommagement

Acquitté par la CPI, le Congolais Bemba demande 68 millions d'euros de dédommagement
Mar 12 Mar 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

L'ex vice-président congolais Jean-Pierre Bemba, acquitté par la Cour pénale internationale (CPI) de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité après près d'une décennie en détention, demande plus de 68 millions d'euros ... Lire la suite >

Bouteflika : la justice suisse va-t-elle instruire une plainte pour « suspicion d'enlèvement » ?

Bouteflika : la justice suisse va-t-elle instruire une plainte pour « suspicion d'enlèvement » ?
Mar 12 Mar 2019 | dans Autres Actus

La question mérite d'être posée alors que, le 25 février, une Algérienne a déposé une plainte pour « suspicion d'enlèvement d'une personne incapable de discernement ».   Le lendemain de l'arrivée... Lire la suite >

Algérie : Abdelaziz Bouteflika serait « sous menace vitale permanente »

Algérie : Abdelaziz Bouteflika serait « sous menace vitale permanente »
Jeu 07 Mar 2019 | Source : http://afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

Selon « La Tribune de Genève », en raison d'une dégradation de ses fonctions neurologiques, le président algérien risque d'ingérer des aliments ou des liquides dans les poumons.   Sous le titre « Bouteflika nécessite... Lire la suite >

RDC: l'opposant Martin Fayulu renonce

RDC: l'opposant Martin Fayulu renonce
Jeu 07 Mar 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Politique

L'opposant et candidat malheureux à la présidentielle du 30 décembre en République démocratique du Congo, Martin Fayulu, a annoncé mercredi à l'AFP qu'il ne siègera pas comme député, se considérant comme "président... Lire la suite >

Election présidentielle au Sénégal : confusion générale à l’heure des premiers résultats

Election présidentielle au Sénégal : confusion générale à l’heure des premiers résultats
Mar 26 Février 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Politique

Le premier ministre a désigné le président sortant Macky Sall vainqueur, sans prendre la peine d’attendre les résultats officiels.   C’était une journée de vote paisible dont rien ne laissait présager l’achèvement... Lire la suite >

Elections au Nigeria : dans l’attente des résultats, les deux clans se disent vainqueurs

Elections au Nigeria : dans l’attente des résultats, les deux clans se disent vainqueurs
Mar 26 Février 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Politique

Outre leur président, les Nigérians étaient appelés samedi à désigner 360 députés et 109 sénateurs.   Le comptage des voix entre les deux favoris de la présidentielle au Nigeria, le chef de l’Etat sortant, Muhammadu... Lire la suite >

Présidentielle du Nigeria : et maintenant, place au décompte des voix !

Présidentielle du Nigeria : et maintenant, place au décompte des voix !
Lun 25 Février 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Politique

C'est dans un calme relatif, malgré seize personnes tuées dans des violences ainsi que des bureaux de vote saccagés dans quelques États, que les membres de la Commission électorale se sont mis au travail pour cette phase décisive de l'élection.   Ce... Lire la suite >

RDC: un mois après, Tshisekedi

RDC: un mois après, Tshisekedi
Lun 25 Février 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Politique

Un mois après son investiture, le nouveau président de la République démocratique du Congo Félix Tshisekedi reste à la merci de son prédécesseur Joseph Kabila, maître du jeu politique grâce à ses majorités à ... Lire la suite >

ACTUALITE

Mali : les écoliers, ces autres victimes de la guerre
Mar 26 Mar 2019 | Source: FRED DUFOUR / AFP
Renversant Nigeria !
Jeu 21 Mar 2019 | Source: afrique.lepoint.fr
Plus d'Actualité | Cliquez ici

Vidéo à ne pas rater

Côte d'Ivoire: Réjouissances populaires
Mar 29 Mai 2018 | dans: Culture d'ici et d'ailleurs

Nos Partenaires

NOUS SUIVRE

Qui Sommes-Nous?

New AsTV Le développement par la coopération   Servir de canal numérique au développement de l'Afrique par la coopération. Telle est la vision de New AsTV. De fait, nous nous sommes laissés guider par les relations que l'Afrique...

Lire plus

Contacts

Newsletter

FLASH INFOS