NewAstv, plus qu'un médium, un compagnon
New AsTV: Une bonne communication grâce au professionnalisme d'une équipe
New AsTV: Vous y êtes, ne naviguez plus
New AsTV pour mieux communiquer en diplomatie
New AsTV: Savourez votre plaisir à communiquer
New AsTV: Ne vous en laissez pas compter
New AsTV: Vous êtes au cœur de l'événement
New AsTV, et la coopération bilatérale devient facteur de développement des peuples
New AsTV: Notre concept, la communication en partage
New AsTV: Partenaire au développement culturel africain

Pour la réforme foncière au Liberia, « le plus difficile commence »


Pour la réforme foncière au Liberia, « le plus difficile commence »
Une plantation du groupe Sime Darby dans le nord-ouest du Liberia, en décembre 2017. | PHOTO: THIERRY GOUEGNON / REUTERS
L’application de la nouvelle loi, historique, sera un défi pour l’Etat, estime Gilles Yabi, fondateur du cercle de réflexion WATHI, dans un entretien au « Monde ».
 
Au Liberia, la loi réformant la propriété foncière, attendue depuis plusieurs années, a été promulguée par le nouveau président George Weah, mercredi 19 septembre. Elle doit permettre d’affermir la situation des communautés rurales, qui jusqu’à présent ne possédaient pas de titres sur leurs terres, et prévenir l’attribution incontrôlée de grandes concessions à des sociétés privées étrangères – notamment pour la culture du palmier à huile – au détriment des petites exploitations familiales.
Fondateur du cercle de réflexion sur l’Afrique de l’Ouest WATHI et ancien directeur de projets de l’International Crisis Group, Gilles Yabi souligne que la promulgation de cette loi n’est cependant que le début d’un processus long et exigeant vers une redistribution plus équitable des terres.
 
La loi réformant le droit de la terre au Liberia est qualifiée d’« historique » dans ce petit Etat d’Afrique de l’Ouest. Le qualificatif n’est-il pas un peu fort ?
 
Gilles Yabi : La promulgation de cette loi, dans un pays où, ces dernières années, le pouvoir politique et le pouvoir économique étaient entre les mains d’une petite minorité, est bel et bien à saluer comme un moment historique. Certains vont même jusqu’à le qualifier de « révolutionnaire ». Je souhaite quand même pondérer cet enthousiasme en rappelant que la réforme n’a pas encore eu lieu et que le plus difficile commence maintenant.
 
Vous doutez que le pays disposera d’un cadastre sous deux ans, comme le président George Weah, élu en janvier, s’y est engagé ?
 
Pour mettre en œuvre une telle réforme, il faut réunir plusieurs conditions. D’abord, il faut une vraie volonté politique. Ce que je ne mets pas en doute. Mais ensuite, il faut disposer des moyens pour conduire ce changement dans la transparence. Or nous sommes dans un petit pays où l’Etat est faible et a peu de moyens. Aussi, même si la réforme doit faire plus de gagnants que de perdants, ces derniers sauront se faire entendre et une résistance va forcément se constituer.
 
Connaît-on vraiment le pourcentage des terres concerné ?
 
L’absence de cadastre, ajoutée à une pauvreté de l’appareil statistique, ne permet pas de répondre à cette question. Mais les surfaces sont importantes dans ce pays où l’élite des descendants d’esclaves affranchis a accaparé la propriété depuis la création de l’Etat en 1847.
 
Outre sa portée sociale, cette loi est d’abord une nécessité économique. Le président pouvait-il faire autrement alors que la possession du sol et les modalités de la propriété constituent les bases du développement économique d’un pays ?
 
La terre, en Afrique plus qu’ailleurs, est un levier fondamental de développement. La possibilité pour les jeunes ruraux d’accéder à des espaces afin de les cultiver est essentielle pour leur accès à un emploi. Ça l’est aussi pour le développement de l’agriculture et, en conséquence, pour le bien-être des populations.
 
Et cette valeur économique de la terre est encore renforcée d’une valeur symbolique qui n’est pas à négliger…
 
Effectivement. Toucher à la propriété de la terre, c’est toucher au pouvoir qu’on se transmet de père en fils dans les lignées familiales. Dans certaines zones, l’Etat s’est rendu propriétaire avec l’intention louable d’éviter les conflits entre plusieurs familles. Ça aurait pu être la solution, mais quand l’Etat n’inspire pas confiance, quand il dysfonctionne, ça ne peut pas marcher et cela se traduit dans un second temps par un accaparement du bien par des hommes politiques.
 
En parvenant à promulguer cette loi huit mois après son arrivée au pouvoir, George Weah fait montre de sa volonté d’agir sur le sujet. Peut-on prendre cette question comme un indicateur global de la politique qu’il va mener ?
 
Il est évidemment trop tôt pour le dire. George Weah s’est fait élire sur la promesse de servir la population. La promulgation de cette loi va dans ce sens et veut contribuer à faire passer l’intérêt général avant les intérêts particuliers. Mais, je le répète, tout reste à faire, et la réussite de son projet dépendra de sa capacité à en assurer le suivi en détail. Le retour des terres entre les mains des comités de gestion ne garantit pas nécessairement que la répartition sera ensuite juste. Sous l’échelon national, il y a le local. Là encore, les enjeux de pouvoirs sont forts. Ce qui signifie que, pour que ça marche, il lui faudra aussi faire évoluer les politiques locales.

 Commentaires

LIRE AUSSI...

Gouvernement nigérian: on prend les mêmes et on recommence

Gouvernement nigérian: on prend les mêmes et on recommence
Lun 05 Aoû 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

Le président nigérian Muhammadu Buhari, élu à 76 ans pour un second mandat en février, n'a toujours pas de gouvernement, mais les noms qu'il a soumis au Parlement pour approbation la semaine dernière suscitent déjà la polémique.   Ainsi... Lire la suite >

Du franc CFA à l'éco: l'avenir incertain de la future monnaie ouest-africaine

Du franc CFA à l'éco: l'avenir incertain de la future monnaie ouest-africaine
Lun 05 Aoû 2019 | dans Economie

En théorie, la nouvelle monnaie de la Cédéao, baptisée éco, doit entrer en circulation en 2020. Mais c’est sans compter les difficultés inhérentes à sa mise en place, et aussi les réticences de certains pays de l’UEMOA à... Lire la suite >

En Libye, les corps de 62 migrants repêchés après le « pire » naufrage de l’année

En Libye, les corps de 62 migrants repêchés après le « pire » naufrage de l’année
Lun 29 Juil 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Le nombre de migrants présents à bord de l’embarcation ayant coulé dans la nuit de mercredi à jeudi demeure incertain, les chiffres fluctuant selon les sources.   Les corps de 62 migrants ont été repêchés vendredi 25 juillet... Lire la suite >

Ebola en RDC : le ministre de la santé démissionnaire révèle « les tentatives d’introduction illégale d’un vaccin expérimental »

Ebola en RDC : le ministre de la santé démissionnaire révèle « les tentatives d’introduction illégale d’un vaccin expérimental »
Lun 29 Juil 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Dans la lettre de départ qu’il a adressée au chef de l’Etat congolais, Oly Ilunga dénonce les « pressions de toutes parts » qu’il a subies.   Il puise dans le champ lexical militaire pour décrire la délicate lutte en cours... Lire la suite >

Dans un Cameroun en proie aux crises, les prisons s'échauffent

Dans un Cameroun en proie aux crises, les prisons s'échauffent
Jeu 25 Juil 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

Des prisonniers qui dorment à même le sol, des rations alimentaires insuffisantes, des conditions d'hygiène déplorables: dans les prisons camerounaises, l'augmentation du nombre de détenus politiques et de séparatistes anglophones détériore... Lire la suite >

Mali : comment l'insécurité affecte le « grenier à riz » du pays

Mali : comment l'insécurité affecte le « grenier à riz » du pays
Mer 24 Juil 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

L'Office du Niger, très prisé par les agriculteurs, les éleveurs et les pêcheurs, est le plus grand aménagement hydro-agricole d'Afrique de l'Ouest. Il subit de plein fouet les conséquences des dégradations opérées par les ... Lire la suite >

Cameroun : comment la Suisse a poussé le président Paul Biya vers la sortie

Cameroun : comment la Suisse a poussé le président Paul Biya vers la sortie
Mer 10 Juil 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

Las des manifestations et incidents à répétition provoqués par la présence du président camerounais à Genève, la Confédération l'a encouragé à quitter le pays.   Paul Biya et son épouse Chantal... Lire la suite >

La Zlec est-elle vraiment une chance pour l’Afrique?

La Zlec est-elle vraiment une chance pour l’Afrique?
Mer 10 Juil 2019 | Source : RFI Afrique ... | dans Autres Actus

Une cinquantaine de chefs d’État et de gouvernement se réunissent ce 7 juillet à Niamey, au Niger, pour célébrer solennellement l’entrée en vigueur de la zone de libre-échange continental en Afrique (Zlec) qualifiée par le chef de... Lire la suite >

Un roi ivoirien vole au secours de la cathédrale Notre-Dame

Un roi ivoirien vole au secours de la cathédrale Notre-Dame
Mer 12 Juin 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

C'est fait!": Amon N'Douffou V, roi du Sanwi, dans le sud-est de la Côte d'Ivoire, a apporté sa contribution à la reconstruction de la cathédrale Notre-Dame de Paris, récemment ravagée par un incendie. Louis Aniaba, un prince de ce royaume,... Lire la suite >

Massacre au Mali : la déflagration guette

Massacre au Mali : la déflagration guette
Mer 12 Juin 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

REVUE DE PRESSE. Après une énième attaque meurtrière dans le centre, la presse africaine exhorte l'État malien à réagir avant qu'une guerre civile ne se déclare.   Le Mali pleure une nouvelle fois ses morts. Six mois après... Lire la suite >

Soudan : Hemetti, ce général criminel qui pourrait tordre le cou à la révolution

Soudan : Hemetti, ce général criminel qui pourrait tordre le cou à la révolution
Ven 07 Juin 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

REPORTAGE. Commandant des Forces de soutien rapide, une ex-milice accusée de massacres au Darfour, Hemetti a assuré soutenir les révolutionnaires. Beaucoup en doutaient. Les derniers événements leur ont donné raison.   Selon un comité ... Lire la suite >

Sénégal : après la diffusion de l'enquête de la BBC sur son frère, le président Macky Sall accuse

Sénégal : après la diffusion de l'enquête de la BBC sur son frère, le président Macky Sall accuse
Ven 07 Juin 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

Pour faire contre-feu aux réactions virulentes après les soupçons de corruption d'Alioune Sall dans le dossier des hydrocarbures, le président sénégalais a pointé du doigt un « reportage manifestement tendancieux ».   Une... Lire la suite >

Soudan: face

Soudan: face
Mer 22 Mai 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

Drapeaux soudanais brandis, "V" de la victoire et cris de ralliement: les manifestants rassemblés devant le QG de l'armée à Khartoum restent déterminés à obtenir un transfert du pouvoir au civil, malgré l'impasse dans les négociations... Lire la suite >

« Le parc de la Pendjari était sa vie » : portrait de Fiacre Gbédji, guide des deux touristes enlevés au Bénin

« Le parc de la Pendjari était sa vie » : portrait de Fiacre Gbédji, guide des deux touristes enlevés au Bénin
Mer 22 Mai 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

En poste au Bénin pour l’Union européenne, Rafal Lapkowski a croisé la route de Fiacre Gbédji, tué par les ravisseurs des otages libérés le 10 mai. Portrait.   Nous sommes venus nous installer au Bénin en 2014. Un pays d’Afrique... Lire la suite >

Français disparus au Bénin : quelle est la situation sécuritaire dans la région ?

Français disparus au Bénin : quelle est la situation sécuritaire dans la région ?
Mer 08 Mai 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

ANALYSE. Jusqu'à présent, en Afrique de l'Ouest, les zones peu sûres se trouvaient près des trois frontières du Burkina Faso, du Niger et du Mali. La situation s'est dégradée depuis quelques mois dans toute la région. Explication.   Les... Lire la suite >

« En Libye comme au Mali, la France joue un double jeu »

« En Libye comme au Mali, la France joue un double jeu »
Mer 08 Mai 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

A Tripoli et Bamako, Paris soutient les autorités légitimes tout en apportant son aide à des forces rivales jugées plus à même de lutter contre le terrorisme, observe notre chroniqueur.   Chronique. Confrontée depuis un mois à une... Lire la suite >

Vidéo à ne pas rater

Intronisation du roi du Moronou du 19 au 24 Mai 2019
Dim 12 Mai 2019 | dans: Culture d'ici et d'ailleurs

Nos Partenaires

NOUS SUIVRE

Qui Sommes-Nous?

New AsTV Le développement par la coopération   Servir de canal numérique au développement de l'Afrique par la coopération. Telle est la vision de New AsTV. De fait, nous nous sommes laissés guider par les relations que l'Afrique...

Lire plus

Contacts

Newsletter

FLASH INFOS