NewAstv, plus qu'un médium, un compagnon
New AsTV: Une bonne communication grâce au professionnalisme d'une équipe
New AsTV: Vous y êtes, ne naviguez plus
New AsTV pour mieux communiquer en diplomatie
New AsTV: Savourez votre plaisir à communiquer
New AsTV: Ne vous en laissez pas compter
New AsTV: Vous êtes au cœur de l'événement
New AsTV, et la coopération bilatérale devient facteur de développement des peuples
New AsTV: Notre concept, la communication en partage
New AsTV: Partenaire au développement culturel africain

Sénégal : un second tour à prévoir pour la présidentielle ?


Sénégal : un second tour à prévoir pour la présidentielle ?
La tribune d'investiture de Benno Bok Yakar, la coalition qui soutient le président Macky Sall. | PHOTO: AFP/Seylou
Sur la base d'un sondage de l'institut Stat Info publié lundi 3 décembre, tout n'est pas encore gagné pour un K.-O. en faveur de Macky Sall, qui fait pourtant la course en tête.
 
Après avoir investi son candidat en grande pompe, samedi 1er décembre à la Dakar Arena, le stade nouvellement inauguré à Diamniadio, la coalition Benno Bokk Yakaar pourrait bien déchanter quant à une victoire dès le premier tour. À peine trois mois avant le rendez-vous aux urnes, une enquête de Stat Info, un cabinet d'étude sénégalais spécialisé dans la production et l'analyse de l'information statistique, place le président sortant loin devant ses rivaux certes, mais contraint à un second tour. Réalisé entre le 1er et le 14 novembre 2018, le sondage s'appuie sur un échantillon représentatif de la population en âge de voter de 3 625 personnes. L'étude se concentre sur les électeurs des régions de Dakar, Thiès, Diourbel et Kaolack, où vivent 60 % des électeurs du pays.
 
Un second tour envisagé
 
Selon le sondage, « Macky [Sall], Karim [Wade] et [Ousmane] Sonko formeraient le trio de tête si l'élection présidentielle se tenait aujourd'hui ». L'avance est sans appel pour le président sortant. Il récolte 45 % des intentions de vote, soit au moins 30 points de plus que ses rivaux. Derrière lui, Karim Wade et Ousmane Sonko sont au coude-à-coude, crédités respectivement de 15,1 % et de 14,9 %. Loin derrière, mais fort dans l'adversité, puisqu'ils contraindraient le président actuel à un second tour non souhaité par son camp. Cependant, « si le président Sall fait le plein d'électeurs dans ses fiefs naturels, il pourrait éviter l'éventualité d'un second tour », analysent les rédacteurs de l'étude. Comme à Kaolack où il séduit déjà 72 % des personnes interrogées ou encore à Fatick, son fief historique. Son grand chantier sera de convaincre les Dakarois, dont seulement 38 % des électeurs interrogés lui feraient confiance.
 
Des candidats non confirmés
 
Problème non négligeable de l'étude : elle prend d'emblée en compte deux candidats de poids, alors que leur candidature n'est pas encore confirmée. D'une part, Karim Wade s'est porté candidat par la voie du Parti démocratique sénégalais (PDS), mais sa candidature n'a toujours pas été validée par la commission électorale. L'ancien ministre et fils du président Abdoulaye Wade était jusqu'alors au Qatar, exilé depuis sa condamnation en 2015 pour enrichissement illicite. Il serait actuellement au Maroc, se rapprochant petit à petit de son pays d'origine et de ses électeurs.
 
D'autre part, il y a l'ancien maire de Dakar, Khalifa Sall. Considéré comme l'opposant le plus sérieux à la réélection du chef de l'État il y a encore quelques mois, il est toujours en prison à Rebeuss. Il a annoncé sa candidature par un communiqué fin juillet, alors qu'il continue à purger une peine de 5 ans pour malversations dans l'affaire de la caisse d'avance de la mairie de Dakar. Selon le sondage, il serait crédité de 7,4 % des voix. Sans la participation de ces deux candidats, Macky Sall n'aurait aucun mal à se faire réélire. À moins que l'opposition ne forme une coalition derrière Ousmane Sonko ou Idrissa Seck.
 
Macky Sall, un bilan à relativiser
 
L'étude s'est aussi intéressée aux cotes de popularité des candidats. Le président est dans une position qui conjugue le meilleur et le pire. Macky Sall est celui qui a la cote la plus élevée, mais aussi celui qui suscite le plus de rejet.
 
Avec 48 % de cote de confiance, il est sans conteste la personnalité la plus populaire du paysage politique. Pour 67 % des personnes interrogées, son bilan en tant que président entre 2012 et 2018 est satisfaisant ou plutôt satisfaisant. La multiplication des annonces de projets et les inaugurations successives font leur effet. « L'érection de Diamniadio en pôle urbain est très appréciée par l'opinion ; 74 % des personnes interrogées apprécient positivement ce projet, 10 % seulement ont un avis contraire et reste s'est abstenu. »
 
Il plaît donc, mais pas que. Pas très loin derrière, Khalifa Sall (31 %) et Ousmane Sonka (28 %) ont une position plus envieuse. S'ils inspirent moins de sympathie de Macky Sall, ils suscitent moins de rejet que lui. Effectivement, le président sortant reste celui qui suscite le plus de rejet (29 %) tandis que ses deux rivaux n'en suscitent que 6 %.
 
Les deux grandes vitrines du président, le TER et le Plan Sénégal émergent (PSE), font moins l'unanimité. Le train qui doit relier la capitale à l'aéroport international Blaise-Diagne (AIBD) sur 55 kilomètres, prévu officiellement pour l'année 2019, n'est jugé opportun que par 55 % des enquêtés. Le PSE, quant à lui, fondement de la politique de Macky Sall, ne produirait les effets escomptés que pour tout juste la moitié de l'opinion.

 Commentaires

LIRE AUSSI...

Infrastructures : là où les négociations avec la Chine sont difficiles

Infrastructures : là où les négociations avec la Chine sont difficiles
Ven 15 Février 2019 | Source : http://afrique.lepoint.fr ... | dans Economie

Principal pourvoyeur de financement des infrastructures sur le continent, la Chine paraît en position de force concernant les négociations avec les gouvernements africains. Sauf que certains d'entre eux s'en sortent mieux.   « On ne négocie pas avec ... Lire la suite >

Nigeria : le si peu reluisant bilan économique de Buhari

Nigeria : le si peu reluisant bilan économique de Buhari
Ven 15 Février 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Economie

Pour battre son challenger du PDP, Atiku Abubakar, le président Buhari devra s'expliquer sur nombre de chantiers annoncés comme prioritaires et sur lesquels les résultats n'ont pas été probants.   19 décembre 2018. Trois mois avant le... Lire la suite >

Abdelaziz Bouteflika: une santé extrêmement précaire

Abdelaziz Bouteflika: une santé extrêmement précaire
Lun 11 Février 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika, 81 ans, a une santé extrêmement précaire, multipliant les séjours hospitaliers, notamment en France, depuis plus de dix ans.   Dimanche, l'agence officielle APS a annoncé que M. Bouteflika... Lire la suite >

Mali: démonstration de force des religieux contre la "dépravation des moeurs" et la malgouvernance

Mali: démonstration de force des religieux contre la
Lun 11 Février 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Société

Devant une foule de 60.000 personnes, des dirigeants religieux maliens ont réclamé dimanche à Bamako la fin de la malgouvernance et de la "dépravation des moeurs", appelant au départ du Premier ministre auquel ils reprochent notamment une approche laxiste... Lire la suite >

En Afrique, la corruption sape les bases de la démocratie

En Afrique, la corruption sape les bases de la démocratie
Jeu 07 Février 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Politique

Selon le rapport 2018 de Transparency International, le continent est la région du monde où la corruption est la plus forte, notamment dans les régimes autoritaires.   Rouge, désespérément rouge. Année après année, lorsqu’on... Lire la suite >

Tchad: 11 ans après, le parti de l'opposant Ibni Saleh veut la "vérité" sur sa disparition

Tchad: 11 ans après, le parti de l'opposant Ibni Saleh veut la
Mar 05 Février 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

Le parti politique de l'opposant tchadien Ibni Oumar Mahamat Saleh, disparu il y a onze ans, a organisé comme chaque année une commémoration en son honneur et réclamé la "vérité" et la "clarté" sur sa disparition, selon... Lire la suite >

Election en RDC: Joseph Kabila sous la pression de ses voisins

Election en RDC: Joseph Kabila sous la pression de ses voisins
Mar 05 Février 2019 | Source : RFI ... | dans Autres Actus

Tout au long du processus électoral en RDC, de dialogues en reports, les pays de la région ont maintenu la pression sur Joseph Kabila pour qu’il renonce à son troisième mandat, jugé trop dangereux. Pendant ces deux années, la crise politique et ses ... Lire la suite >

« Le débat récurrent sur le franc CFA finit par écorner l’image et l’honneur de la France »

« Le débat récurrent sur le franc CFA finit par écorner l’image et l’honneur de la France »
Jeu 31 Jan 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Economie

Pour l’universitaire Alfred Babo, en rompant avec la monnaie africaine, la France mettrait enfin les chefs d’Etats du continent face à leurs responsabilités.   Tribune. Le débat sur le franc CFA a refait surface ces dernières semaines. Des personnalités... Lire la suite >

Gabon: remaniement du gouvernement, deux semaines après la prestation de serment de l'ancien

Gabon: remaniement du gouvernement, deux semaines après la prestation de serment de l'ancien
Jeu 31 Jan 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

Le gouvernement gabonais a été remanié mercredi avec en particulier un changement à la tête du ministère de la Défense, a annoncé la présidence deux semaines après la prestation de serment du précédent cabinet et sur... Lire la suite >

Un Camerounais sur six a besoin d’une aide alimentaire, selon l’ONU

Un Camerounais sur six a besoin d’une aide alimentaire, selon l’ONU
Sam 26 Jan 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Société

Le pays est confronté à plusieurs crises. Le conflit qui oppose l’armée aux séparatistes anglophones a déplacé 437 000 personnes, dont 32 000 ont fui au Nigeria voisin.   La crise dans les régions anglophones du Cameroun, où... Lire la suite >

Racisme dans le football : les joueurs africains appellent à plus de sévérité

Racisme dans le football : les joueurs africains appellent à plus de sévérité
Sam 26 Jan 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Sports

Chants, insultes, cris de singe, jets de banane… Dans les stades européens, les actes racistes perdurent, comme en Italie où le laxisme demeure la règle.   L’image la plus choquante de ces dernières semaines n’est pas venue de n’importe... Lire la suite >

Une précampagne présidentielle sous tension au Sénégal

Une précampagne présidentielle sous tension au Sénégal
Jeu 24 Jan 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Politique

Seuls quatre candidats sont autorisés à affronter le chef de l’Etat sortant, Macky Sall, au scrutin de février.   L’écrémage électoral annoncé aura donc bien eu lieu. A un mois du premier tour de l’élection présidentielle,... Lire la suite >

De "l'argent frais" pour le G5 Sahel (Sidikou)

De
Jeu 24 Jan 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

De "l'argent frais" devrait parvenir au G5 Sahel pour faire progresser ses projets de développement et relancer les opérations de sa force militaire antijihadiste, qui ont repris le 15 janvier, selon le secrétaire permanent de l'organisation Maman Sambo Sidikou.   "Nous... Lire la suite >

Benyamin Nétanyahou au Tchad : les enjeux d’une visite inédite

Benyamin Nétanyahou au Tchad : les enjeux d’une visite inédite
Lun 21 Jan 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Après avoir accueilli le président tchadien fin novembre 2018 en Israël, le premier ministre israélien devrait être reçu par Idriss Déby à N’Djamena le 20 janvier.   Promesse tenue. Après une visite sans précédent... Lire la suite >

Un passage éclair d'Ali Bongo au Gabon et toujours des doutes

Un passage éclair d'Ali Bongo au Gabon et toujours des doutes
Lun 21 Jan 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

Il est venu quelques heures et est aussitôt reparti poursuivre sa convalescence à Rabat: le passage éclair à Libreville le 15 janvier du président gabonais Ali Bongo Ondimba, affaibli par un AVC, n'a pas dissipé les doutes sur ses capacités à... Lire la suite >

Bouteflika et Bongo : ces présidents absents qui interrogent la question de la vacance du pouvoir

Bouteflika et Bongo : ces présidents absents qui interrogent la question de la vacance du pouvoir
Jeu 17 Jan 2019 | Source : http://afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

À partir de quand un président absent pour raisons médicales est-il vraiment empêché ? Quid de la vacance qui déclenche une procédure prévue dans les constitutions ? Les cas de l'Algérie et du Gabon en illustrent l'approche sur... Lire la suite >

ACTUALITE

Infrastructures : là où les négociations avec la Chine sont difficiles
Ven 15 Février 2019 | Source: http://afrique.lepoint.fr
Nigeria : le si peu reluisant bilan économique de Buhari
Ven 15 Février 2019 | Source: lemonde.fr
Abdelaziz Bouteflika: une santé extrêmement précaire
Lun 11 Février 2019 | Source: slateafrique.com
Plus d'Actualité | Cliquez ici

Vidéo à ne pas rater

Côte d'Ivoire: Réjouissances populaires
Mar 29 Mai 2018 | dans: Culture d'ici et d'ailleurs

Nos Partenaires

NOUS SUIVRE

Qui Sommes-Nous?

New AsTV Le développement par la coopération   Servir de canal numérique au développement de l'Afrique par la coopération. Telle est la vision de New AsTV. De fait, nous nous sommes laissés guider par les relations que l'Afrique...

Lire plus

Contacts

Newsletter

FLASH INFOS