NewAstv, plus qu'un médium, un compagnon
New AsTV: Une bonne communication grâce au professionnalisme d'une équipe
New AsTV: Vous y êtes, ne naviguez plus
New AsTV pour mieux communiquer en diplomatie
New AsTV: Savourez votre plaisir à communiquer
New AsTV: Ne vous en laissez pas compter
New AsTV: Vous êtes au cœur de l'événement
New AsTV, et la coopération bilatérale devient facteur de développement des peuples
New AsTV: Notre concept, la communication en partage
New AsTV: Partenaire au développement culturel africain

Au Togo, combien de temps pourra tenir la pression de la rue?


Au Togo, combien de temps pourra tenir la pression de la rue?
Le pouvoir togolais a été surpris par la mobilisation historique de l'opposition début septembre, qui réclame désormais haut et fort le départ du président Gnassingbé. Mais ce mouvement populaire peut-il durer et faire plier un régime familial cinquantenaire?
 
"Du jamais vu!", ont lancé fièrement les militants les 6 et 7 septembre après les marches qui avaient rassemblé à travers le pays des centaines de milliers de personnes - adolescents et retraités, médecins comme conducteurs de zémidjans (motos taxis). 
 
Dans l'allégresse du moment, ni la pluie ni les forces de l'ordre massivement déployées n'avaient altéré la détermination de ces Togolais qui ne cessent de le répéter : "50 ans de la même famille au pouvoir, c'est trop".
 
Pour une opposition longtemps minée par ses propres divisions, ce fut une véritable démonstration de force. 
 
"Nous avons longtemps facilité la tâche au pouvoir mais aujourd'hui, c'est un peu l'union sacrée, nous avons réussi à taire nos divisions et à clarifier nos exigeances", estime Nathaniel Olympio, président du Parti des Togolais. "Cette fois, il y a une vraie fenêtre de tir qu'il ne faut pas laisser passer". 
 
Jean-Pierre Fabre, "infatigable" opposant, a appelé à d'autres mobilisations populaires les 26, 27 et 28 septembre, assurant que les Togolais n'auraient ni "répis", ni "repos" jusqu'à ce que "M. Faure Gnassingbé n'aura pas quitté le pouvoir": un discours bien optimiste, dans un pays frappé par le chômage et la pauvreté.
 
Croisés dans les ruelles de latérite trouées de nids de poule de la capitale, des habitants interrogés par l'AFP soulignent qu'ils ont des bouches à nourrir et ne peuvent s'offrir le luxe de manifester.
 
 - 'Rusée' -
 
Nathan, menuisier de 54 ans, estime que c'est "Dieu qui a choisi ce président". "Moi, j'essaie de gagner mon pain, je ne m'occupe pas de politique". 
 
"Ce sera difficile de mobiliser autant de monde (dans la rue) sur la durée", explique le Pr David Dosseh, coordonnateur des Universités sociales du Togo. "Il faut envisager d'autres voies comme la désobéissances civile pour bloquer le pays."
 
Comi Toulabor, directeur de recherche au Les Afriques dans le Monde (LAM) à Sciencespo-Bordeaux (France), est encore plus catégorique : "Si l'opposition n'est pas plus rusée, le pouvoir aura le dessus."
 
Pendant des années, Jean-Pierre Fabre a organisé des manifestations hebdomadaires. Tous les samedis, ses partisans marchaient dans les rues de Lomé avant de se retrouver sur la plage. 
 
"A la fin, c'était l'ambiance pique-nique'", rappelle M. Toulabor. "C'est malheureux à dire, mais tant qu'il n'y aura pas d'incidents, ça ne dérangera pas le pouvoir. Des fissures déjà commencent à réapparaître au sein de la coalition (de l'opposition). Ils savent tous que c'est (Tikpi) Atchadam qui a créé une mobilisation vraiment contestataire."
 
Tikpi Atchadam, que le pouvoir désigne comme un extrémiste dangereux a réussi à rassembler une base populaire dans le Nord, région autrefois dévouée à la famille Gnassingbé.  
 
 - Référendum -
 
A Bafilo, a Mango ou à Sokodé, les manifestants s'en sont pris aux commissariats, ils ont également mis le feu aux maisons de cadres du parti présidentiel à Mango. La répression a fait au moins trois morts depuis le début des manifestations, et des dizaines de blessés. 
 
"L'armée seule pourra faire basculer les choses", poursuit M. Toulabor. "Mais son organisation reste très clanique." Le pouvoir reste en famille au Togo, où le chef des armées n'est autre que le beau-frère du président. 
 
"Cette situation nous inquiète, évidemment", concède toutefois une source proche de la présidence sous couvert d'anonymat. "Sinon le gouvernement n'aurait pas déposé un projet de loi (de réforme constitutionnelle, NDLR) dans l'urgence, la pression est réelle". 
 
Le projet de réforme constitutionnelle prévoit une limitation du nombre de mandats présidentiels à deux, comme le demandait l'opposition depuis plus de 10 ans. Il devrait être voté par référendum populaire dans les prochains mois. 
 
Mais le texte n'est pas rétroactif, permettant de facto au président Faure Gnassingbé, au pouvoir depuis 2005, et dont le père était lui-même resté 38 ans à la tête du Togo, de briguer un quatrième - voire un cinquième - mandat, puisqu'il remet les compteurs à zéro.
 
Une subtilité qui rend le discours de l'opposition peu audible sur la scène internationale. "Le référendum donne l'impression que le gouvernement donne l'occasion au peuple de choisir" s'il souhaite ou non des réformes, note le politologue ouest-africain Gilles Yabi. "C'est toujours le même piège qu'avant. Le plus important pour l'opposition maintenant, c'est qu'elle reste unie."
 
"Avec M. Gnassingbé qui exerce cette année la présidence de la Cédéao (Communauté des Etats d'Afrique de l'Ouest), le Togo n'a rien à attendre de l'extérieur. Le changement ne pourra venir que des Togolais eux-mêmes", tranche M. Yabi.

 Commentaires

LIRE AUSSI...

Trump traite Haïti et des nations africaines de « pays de merde »

Trump traite Haïti et des nations africaines de « pays de merde »
Sam 13 Jan 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Selon le « Washington Post », il a tenu ces propos alors qu’il recevait plusieurs sénateurs pour évoquer un projet proposant de limiter le regroupement familial.     « Pourquoi est-ce que toutes ces personnes issues de pays de merde viennent... Lire la suite >

Au Liberia, le nouveau président Weah comptable d’un beau moment démocratique

Au Liberia, le nouveau président Weah comptable d’un beau moment démocratique
Sam 13 Jan 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Politique

Il revient à l’ancienne star du football, élu fin décembre 2017 à la tête du pays, de ne pas brader la confiance, ni les espoirs placés en lui par l’électorat.   Analyse. L’élection de George Weah à la présidence... Lire la suite >

Les réseaux africains de « Monsieur Alexandre » Djouhri

Les réseaux africains de « Monsieur Alexandre » Djouhri
Ven 12 Jan 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

L’ancien caïd de banlieue est devenu un intermédiaire international de haut vol en soignant ses relations avec les pouvoirs gabonais, libyen, congolais ou algérien.   Dimanche 7 janvier, la police britannique est convaincue que l’homme qu’elle a arrêté... Lire la suite >

En Angola, le fils de l’ex-président Dos Santos limogé du fonds d’investissement souverain

En Angola, le fils de l’ex-président Dos Santos limogé du fonds d’investissement souverain
Ven 12 Jan 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Politique

Depuis sa prise de fonction en septembre 2017, le président Joao Lourenço a commencé à démanteler l’empire politico-financier bâti par son prédécesseur.   Le président angolais Joao Lourenço a démis de ... Lire la suite >

Au Sénégal, décès du septième calife général de la confrérie mouride

Au Sénégal, décès du septième calife général de la confrérie mouride
Jeu 11 Jan 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Culture

Le nouveau dignitaire a été choisi dans la nuit. Le président Macky Sall est arrivé à Touba pour présenter aux croyants les condoléances de la nation.   C’est dans la nuit de mardi 9 à mercredi 10 janvier que l’un des... Lire la suite >

Le succès du Tramadol en Afrique de l'Ouest, un dangereux antidouleur

Le succès du Tramadol en Afrique de l'Ouest, un dangereux antidouleur
Jeu 11 Jan 2018 | Source : RFI ... | dans Autres Actus

Au Nigeria, les autorités ont saisi le mois dernier, près de 115 tonnes de médicaments interdits au port de Lagos. Il s'agit, selon les autorités, de six conteneurs remplis de Tramadol, un antidouleur, dont la vente est limitée et contrôlée à... Lire la suite >

Soupçons de financement libyen : Alexandre Djouhri, proche de Sarkozy, placé en garde à vue à Londres

Soupçons de financement libyen : Alexandre Djouhri, proche de Sarkozy, placé en garde à vue à Londres
Mer 10 Jan 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Société

L’homme d’affaires a été arrêté dans le cadre de l’enquête sur un possible financement du régime libyen de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007.   Depuis le 7 septembre 2016, date d’une convocation... Lire la suite >

Afrique : ces applications agricoles qui boostent le Ghana

Afrique : ces applications agricoles qui boostent le Ghana
Mer 10 Jan 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Economie

Elles s'appellent Farmerline, CowTribe ou Ghalani : ce sont des applications 100 % agricoles qui permettent au pays d'inventer l'agriculture de demain. Découverte.   Voilà une solution numérique qui répond à l'une des incantations actuelles... Lire la suite >

"Que les médiocres dégagent": Mgr Monsengwo, la bête noire de Kabila

Mar 09 Jan 2018 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

L'archevêque de Kinshasa Laurent Monsengwo, figure de la puissante Eglise congolaise et du Vatican, ressort la carte du défi frontal au pouvoir en ce début d'année 2018 cruciale pour la République démocratique du Congo, un an après la médiation... Lire la suite >

Sénégal: un des survivants de la tuerie en Casamance témoigne

Sénégal: un des survivants de la tuerie en Casamance témoigne
Mar 09 Jan 2018 | Source : RFI ... | dans Autres Actus

Le président sénégalais, Macky Sall a décrété deux jours de deuil à partir de ce lundi à la mémoire des 13 jeunes tués samedi dans une forêt protégée de Casamance. Une délégation ministérielle... Lire la suite >

Sénégal : la Casamance va-t-elle à nouveau s'enflammer ?

Sénégal : la Casamance va-t-elle à nouveau s'enflammer ?
Lun 08 Jan 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

La question mérite d'être posée après l'attaque perpétrée ce samedi à Boffa et attribuée à des éléments armés supposés appartenir au Mouvement des forces démocratiques de la Casamance (MFDC). ... Lire la suite >

Afrique-États-Unis : le message sans ambigüité de Trump sur l'AGOA

Afrique-États-Unis : le message sans ambigüité de Trump sur l'AGOA
Lun 08 Jan 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Economie

La Loi sur la croissance et les opportunités de développement en Afrique (AGOA) permet aux pays d'Afrique subsaharienne qui en bénéficient d'exporter sur le marché américain sans droit de douanes. Avec l'administration Trump, l'esprit de solidarité... Lire la suite >

Au Burkina Faso, un ancien ministre de la sécurité inculpé « d’atteinte à la sûreté de l’Etat »

 Au Burkina Faso, un ancien ministre de la sécurité inculpé « d’atteinte à la sûreté de l’Etat »
Sam 06 Jan 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Politique

Le colonel Auguste Denise Barry est accusé d’avoir mis en place un mouvement insurrectionnel pour déstabiliser le régime actuel.   Après deux ans et demi d’ombre, le colonel Auguste Denise Barry revient dans la lumière, malgré lui.... Lire la suite >

Lutte contre la corruption : Accra prend le taureau par les cornes

Lutte contre la corruption : Accra prend le taureau par les cornes
Sam 06 Jan 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Economie

Éradiquer la corruption dans la vie publique du Ghana était l'une des promesses majeures du président Nana Addo-Akufo. Où en est-il aujourd'hui ?   Le débat sur la lutte contre la corruption est relancé au Ghana. Il bat même son... Lire la suite >

Sénégal - Khalifa Sall : son procès renvoyé, rien n'est encore joué

Sénégal - Khalifa Sall : son procès renvoyé, rien n'est encore joué
Ven 05 Jan 2018 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

Cette fois, c'est à la demande de la défense du maire de Dakar que la décision a été prise de renvoyer le procès au 23 janvier. « Pour disposer de plus de temps afin de pouvoir faire citer des témoins », a-t-elle avancé.   «... Lire la suite >

Etre opéré en Afrique tue deux fois plus qu’ailleurs

Etre opéré en Afrique tue deux fois plus qu’ailleurs
Ven 05 Jan 2018 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Une étude parue dans « The Lancet » pointe le mauvais suivi postopératoire et les complications fatales qui touchent un patient sur cinq.   Le taux de mortalité lors des opérations chirurgicales est deux fois plus élevé en Afrique... Lire la suite >

Vidéo à ne pas rater

LYNAYS-Concepteur de solutions énergétiques
Jeu 26 Oct 2017 | dans: Objectif Développement

Nos Partenaires

NOUS SUIVRE

Qui Sommes-Nous?

New AsTV Le développement par la coopération   Servir de canal numérique au développement de l'Afrique par la coopération. Telle est la vision de New AsTV. De fait, nous nous sommes laissés guider par les relations que l'Afrique...

Lire plus

Contacts

Newsletter

FLASH INFOS