NewAstv, plus qu'un médium, un compagnon
New AsTV: Une bonne communication grâce au professionnalisme d'une équipe
New AsTV: Vous y êtes, ne naviguez plus
New AsTV pour mieux communiquer en diplomatie
New AsTV: Savourez votre plaisir à communiquer
New AsTV: Ne vous en laissez pas compter
New AsTV: Vous êtes au cœur de l'événement
New AsTV, et la coopération bilatérale devient facteur de développement des peuples
New AsTV: Notre concept, la communication en partage
New AsTV: Partenaire au développement culturel africain

Togo: treize ans après les violences, la réconciliation reste difficile


Togo: treize ans après les violences, la réconciliation reste difficile
Depuis les violences post-électorales de 2005 dans sa ville d'Atakpamé, au coeur du Togo, Afia Bassan, 42 ans, ne peut plus marcher et parle difficilement.
 
Aujourd'hui, son frère la porte pour qu'elle vienne chercher un chèque de compensation offert par l'Etat togolais au nom de la réconciliation nationale.
 
"Les gens ont emporté tous ses stocks de céréales, ses pagnes, ses bijoux... et ils l'ont tabassée. Cette situation l'a traumatisée", explique son frère.
 
Et pourtant, la cultivatrice assure qu'elle a "tout pardonné". "C'est fini", lance-t-elle difficilement en allant récupérer un chèque de quelques centaines d'euros pour "réparation" financière.
 
Atakpamé, localité rurale à 175 km au nord de Lomé située dans une région favorable à l'opposition, fût l'épicentre des violences post-électorales de 2005 qui ont conduit Faure Gnassingbé au pouvoir, après 38 ans de règne sans partage de son père, le général Gnassingbé Eyadéma.
 
Cet épisode reste une page sombre de l'histoire de ce petit pays d'Afrique de l'Ouest: les estimations varient de 105 morts, selon le pouvoir, à 811 selon l'opposition. 
 
Les Nations unies ont estimé  qu'il y avait eu "entre 400 et 500 morts".
 
Si le chef de l'Etat a toujours dénoncé "ces attentats, troubles et violences insensées", Yacouba, ancien propriétaire d'un maquis (bar de rue), accuse les militaires.
 
"Ils ont pris une nuit pour tout saccager dans ma maison et brûler ma buvette, très populaire. J'ai tout perdu", confie-t-il à l'AFP.
 
- Apaisement -
 
En mai 2009, le gouvernement - toujours dirigé par Faure Gnassingbé - a mis en place une Commission Vérité, Justice et Réconciliation (CVJR), chargée de "faire la lumière sur les violences politiques entre 1958 et 2005".
 
La Commission a recueilli pendant près de trois ans des témoignages, qui ont permis d'identifier au total plus de 22.000 personnes à indemniser pour un montant compris entre 35 et 40 milliards de francs CFA (53 et 61 millions d'euros).
 
Pour l'année 2005, la Commission a enregistré 12.000 victimes, dont 7.000 dans la seule ville d'Atakpamé.
 
Le processus s'est accéléré ces dernièrs mois, et l'Etat a déjà alloué une partie de la somme (3 millions d'euros).
 
Le gouvernement est bousculé par une très forte contestation populaire, qui a vu des dizaines de milliers de personnes dans les rues demander la démission du président Gnassingbé, réélu en 2010 puis 2015 dans des scrutins fortement contestés par les partis d'opposition. 
 
En décembre une centaine de personnes ont été indemnisées, et dans la seconde phase qui a démarré mi-avril, quelque 2.500 personnes recevront entre 420.000 et 2,1 millions de francs CFA, soit entre 640 et 3.200 euros. 
 
A Atakpamé, le HCRRUN, Haut-Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l'Unité Nationale, s'est installé dans les locaux du centre des affaires sociales. Les noms des victimes sont affichés sur un petit tableau dans la cour.
 
"Des Togolais se sont retournés les uns contre les autres et se sont entre-tués, au nom de la politique. Aujourd'hui, ils n'arrivent pas à expliquer ce qui leur est arrivé.", confie Awa Nana-Daboya, présidente du HCRRUN.
 
- "En plein coeur" -
 
En juillet 2007, le président Gnassingbé s'était rendu dans cette localité martyre, où il avait promis que "plus jamais cela n'+arriverait+ sur la terre de +nos+ aïeux". "
 
Pourtant, dix ans plus tard, des scènes de chaos ont éclaté à Lomé et dans le nord du pays. Le niveau des violences, qui ont fait une quinzaine de morts, n'a rien à voir avec 2005, mais ce goût de déjà-vu inquiète les habitants d'Atakpamé à deux ans des prochaines élections.
 
"Nous avons vécu le calvaire. Des jeunes ont tout saccagé dans la ville. Des militaires ont tiré à balle réelle pendant des jours. Ma femme a été tuée d'une balle en plein coeur, alors qu'elle travaillait dans son salon de coiffure", raconte Adamon Sodji, habitant d'Atakpamé, la larme à l'oeil. 
 
La plupart des victimes présentes ce jour-là pour récupérer leur chèque, affirment vouloir aller de l'avant, "passer l'éponge", comme ils disent. A Atakpamé, il n'y a eu aucune violence lors des dernières manifestations. Les souvenirs sont encore trop douloureux. 
 
"L'indemnisation ne suffit pas, mais j'accepte et je tourne cette page sombre de ma vie", lance Yacouba, au milieu d'une cinquantaine de personnes. 
 
Pourtant, pour de nombreuses organisations de défense des droits de l'Homme et certains partis politiques de l'opposition, la paix ne pourra se faire qu'après un véritable processus judiciaire: aucun auteur présumé des violences n'a été poursuivi depuis 2005. 
 
En avril 2010, l'Action des chrétiens pour l'abolition de la torture (Acat-France) et Amnesty International avaient appelé le président togolais à mettre un terme à l'"impunité" qui "perdure toujours au Togo".
 
"C'est du cinéma. Nous sommes fatigués de ce système qui nous régente depuis des décennies", critique Cyrille, un enseignant à la retraite. "La seule préoccupation des Togolais aujourd'hui, c'est l'alternance".

 Commentaires

LIRE AUSSI...

Infrastructures : là où les négociations avec la Chine sont difficiles

Infrastructures : là où les négociations avec la Chine sont difficiles
Ven 15 Février 2019 | Source : http://afrique.lepoint.fr ... | dans Economie

Principal pourvoyeur de financement des infrastructures sur le continent, la Chine paraît en position de force concernant les négociations avec les gouvernements africains. Sauf que certains d'entre eux s'en sortent mieux.   « On ne négocie pas avec ... Lire la suite >

Nigeria : le si peu reluisant bilan économique de Buhari

Nigeria : le si peu reluisant bilan économique de Buhari
Ven 15 Février 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Economie

Pour battre son challenger du PDP, Atiku Abubakar, le président Buhari devra s'expliquer sur nombre de chantiers annoncés comme prioritaires et sur lesquels les résultats n'ont pas été probants.   19 décembre 2018. Trois mois avant le... Lire la suite >

Abdelaziz Bouteflika: une santé extrêmement précaire

Abdelaziz Bouteflika: une santé extrêmement précaire
Lun 11 Février 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika, 81 ans, a une santé extrêmement précaire, multipliant les séjours hospitaliers, notamment en France, depuis plus de dix ans.   Dimanche, l'agence officielle APS a annoncé que M. Bouteflika... Lire la suite >

Mali: démonstration de force des religieux contre la "dépravation des moeurs" et la malgouvernance

Mali: démonstration de force des religieux contre la
Lun 11 Février 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Société

Devant une foule de 60.000 personnes, des dirigeants religieux maliens ont réclamé dimanche à Bamako la fin de la malgouvernance et de la "dépravation des moeurs", appelant au départ du Premier ministre auquel ils reprochent notamment une approche laxiste... Lire la suite >

En Afrique, la corruption sape les bases de la démocratie

En Afrique, la corruption sape les bases de la démocratie
Jeu 07 Février 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Politique

Selon le rapport 2018 de Transparency International, le continent est la région du monde où la corruption est la plus forte, notamment dans les régimes autoritaires.   Rouge, désespérément rouge. Année après année, lorsqu’on... Lire la suite >

Tchad: 11 ans après, le parti de l'opposant Ibni Saleh veut la "vérité" sur sa disparition

Tchad: 11 ans après, le parti de l'opposant Ibni Saleh veut la
Mar 05 Février 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

Le parti politique de l'opposant tchadien Ibni Oumar Mahamat Saleh, disparu il y a onze ans, a organisé comme chaque année une commémoration en son honneur et réclamé la "vérité" et la "clarté" sur sa disparition, selon... Lire la suite >

Election en RDC: Joseph Kabila sous la pression de ses voisins

Election en RDC: Joseph Kabila sous la pression de ses voisins
Mar 05 Février 2019 | Source : RFI ... | dans Autres Actus

Tout au long du processus électoral en RDC, de dialogues en reports, les pays de la région ont maintenu la pression sur Joseph Kabila pour qu’il renonce à son troisième mandat, jugé trop dangereux. Pendant ces deux années, la crise politique et ses ... Lire la suite >

« Le débat récurrent sur le franc CFA finit par écorner l’image et l’honneur de la France »

« Le débat récurrent sur le franc CFA finit par écorner l’image et l’honneur de la France »
Jeu 31 Jan 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Economie

Pour l’universitaire Alfred Babo, en rompant avec la monnaie africaine, la France mettrait enfin les chefs d’Etats du continent face à leurs responsabilités.   Tribune. Le débat sur le franc CFA a refait surface ces dernières semaines. Des personnalités... Lire la suite >

Gabon: remaniement du gouvernement, deux semaines après la prestation de serment de l'ancien

Gabon: remaniement du gouvernement, deux semaines après la prestation de serment de l'ancien
Jeu 31 Jan 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

Le gouvernement gabonais a été remanié mercredi avec en particulier un changement à la tête du ministère de la Défense, a annoncé la présidence deux semaines après la prestation de serment du précédent cabinet et sur... Lire la suite >

Un Camerounais sur six a besoin d’une aide alimentaire, selon l’ONU

Un Camerounais sur six a besoin d’une aide alimentaire, selon l’ONU
Sam 26 Jan 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Société

Le pays est confronté à plusieurs crises. Le conflit qui oppose l’armée aux séparatistes anglophones a déplacé 437 000 personnes, dont 32 000 ont fui au Nigeria voisin.   La crise dans les régions anglophones du Cameroun, où... Lire la suite >

Racisme dans le football : les joueurs africains appellent à plus de sévérité

Racisme dans le football : les joueurs africains appellent à plus de sévérité
Sam 26 Jan 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Sports

Chants, insultes, cris de singe, jets de banane… Dans les stades européens, les actes racistes perdurent, comme en Italie où le laxisme demeure la règle.   L’image la plus choquante de ces dernières semaines n’est pas venue de n’importe... Lire la suite >

Une précampagne présidentielle sous tension au Sénégal

Une précampagne présidentielle sous tension au Sénégal
Jeu 24 Jan 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Politique

Seuls quatre candidats sont autorisés à affronter le chef de l’Etat sortant, Macky Sall, au scrutin de février.   L’écrémage électoral annoncé aura donc bien eu lieu. A un mois du premier tour de l’élection présidentielle,... Lire la suite >

De "l'argent frais" pour le G5 Sahel (Sidikou)

De
Jeu 24 Jan 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

De "l'argent frais" devrait parvenir au G5 Sahel pour faire progresser ses projets de développement et relancer les opérations de sa force militaire antijihadiste, qui ont repris le 15 janvier, selon le secrétaire permanent de l'organisation Maman Sambo Sidikou.   "Nous... Lire la suite >

Benyamin Nétanyahou au Tchad : les enjeux d’une visite inédite

Benyamin Nétanyahou au Tchad : les enjeux d’une visite inédite
Lun 21 Jan 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Après avoir accueilli le président tchadien fin novembre 2018 en Israël, le premier ministre israélien devrait être reçu par Idriss Déby à N’Djamena le 20 janvier.   Promesse tenue. Après une visite sans précédent... Lire la suite >

Un passage éclair d'Ali Bongo au Gabon et toujours des doutes

Un passage éclair d'Ali Bongo au Gabon et toujours des doutes
Lun 21 Jan 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

Il est venu quelques heures et est aussitôt reparti poursuivre sa convalescence à Rabat: le passage éclair à Libreville le 15 janvier du président gabonais Ali Bongo Ondimba, affaibli par un AVC, n'a pas dissipé les doutes sur ses capacités à... Lire la suite >

Bouteflika et Bongo : ces présidents absents qui interrogent la question de la vacance du pouvoir

Bouteflika et Bongo : ces présidents absents qui interrogent la question de la vacance du pouvoir
Jeu 17 Jan 2019 | Source : http://afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

À partir de quand un président absent pour raisons médicales est-il vraiment empêché ? Quid de la vacance qui déclenche une procédure prévue dans les constitutions ? Les cas de l'Algérie et du Gabon en illustrent l'approche sur... Lire la suite >

ACTUALITE

Infrastructures : là où les négociations avec la Chine sont difficiles
Ven 15 Février 2019 | Source: http://afrique.lepoint.fr
Nigeria : le si peu reluisant bilan économique de Buhari
Ven 15 Février 2019 | Source: lemonde.fr
Abdelaziz Bouteflika: une santé extrêmement précaire
Lun 11 Février 2019 | Source: slateafrique.com
Plus d'Actualité | Cliquez ici

Vidéo à ne pas rater

Côte d'Ivoire: Réjouissances populaires
Mar 29 Mai 2018 | dans: Culture d'ici et d'ailleurs

Nos Partenaires

NOUS SUIVRE

Qui Sommes-Nous?

New AsTV Le développement par la coopération   Servir de canal numérique au développement de l'Afrique par la coopération. Telle est la vision de New AsTV. De fait, nous nous sommes laissés guider par les relations que l'Afrique...

Lire plus

Contacts

Newsletter

FLASH INFOS