NewAstv, plus qu'un médium, un compagnon
New AsTV: Une bonne communication grâce au professionnalisme d'une équipe
New AsTV: Vous y êtes, ne naviguez plus
New AsTV pour mieux communiquer en diplomatie
New AsTV: Savourez votre plaisir à communiquer
New AsTV: Ne vous en laissez pas compter
New AsTV: Vous êtes au cœur de l'événement
New AsTV, et la coopération bilatérale devient facteur de développement des peuples
New AsTV: Notre concept, la communication en partage
New AsTV: Partenaire au développement culturel africain

Au lycée de Moroni, les élèves vendent des fruits et légumes pour payer leurs professeurs


Au lycée de Moroni, les élèves vendent des fruits et légumes pour payer leurs professeurs
Au lycée Saïd-Mohamed-Cheikh, à Moroni, le 19 juin 2018. | PHOTO: IBRAHIM YOUSSOUF
Dans l’établissement qui a formé l’élite des Comores, dont l’actuel président, des enseignants attendent toujours leur salaire de mai 2017.
 
Le lycée public Saïd-Mohamed-Cheikh de Moroni, capitale des Comores, est désespérément vide en ce mardi 26 juin. Les vacances scolaires n’ont pourtant pas commencé. La raison de cette désertion des lieux ne tient pas à un énième coup d’Etat dont l’archipel est coutumier depuis son indépendance ou aux tensions politiques actuelles, mais à un boycott des cours décidé un mois plus tôt par des élèves de l’établissement pour dénoncer le fait que leurs bulletins de notes des premier et deuxième trimestres n’ont pas été remplis par leurs professeurs. Ces derniers, quant à eux, réclament le versement d’un mois de salaire remontant à mai 2017…
 
Le 19 juin, l’établissement a été le théâtre d’une scène surréaliste. En signe de protestation, des élèves y vendent fruits et légumes. Certains proposent le régime de bananes à 5 000 francs comoriens (10 euros), d’autres cherchent à écouler leurs papayes. L’un d’entre eux, le front ceint d’un ruban rouge, explique : « Les professeurs nous ont affirmé que même si le [volcan] Karthala se déplaçait jusqu’à Moroni, tant qu’ils ne percevront pas le salaire de mai 2017, aucun bulletin scolaire ne sera rempli. »
 
Les lycéens ont-ils réussi à écouler leurs produits ? L’un d’entre eux, très fier, sort de sa poche une petite liasse de billets. « Regardez, grâce à la vente nous avons 50 000 francs, que nous remettrons au ministre des finances. Nous continuerons jusqu’à ce que nous ayons la somme nécessaire pour payer les enseignants. »
 
Salles de classe décrépites
 
Ce mardi pourtant, il n’y a personne au lycée. Les frondeurs sont Dieu sait où. Et la grève se poursuit. Dans l’allée principale menant aux bâtiments, des badamiers apportent une fraîcheur revigorante. Les bâtiments de ce lycée qui a formé l’essentiel de l’élite comorienne, à commencer par l’actuel président, sont en ruines. Les salles de classe sont décrépites, les fenêtres dépourvues de vitres. Et les portes ne ferment plus depuis des lustres.
 
Pourtant, dans la salle TA3 de l’aile sud de l’établissement, un petit groupe d’élèves assis sur des bancs brinquebalants révise assidûment. L’atmosphère, studieuse, est troublée par le bruit de nos pas. L’un d’entre eux lève la tête, murmure un « assalam alaikum ». Les présentations faites, il hésite à parler. Il a peur. Parce qu’il n’est pas d’accord avec le mouvement de protestation déclenché un mois plutôt. Puis il finit par se lancer.
 
Ali Chabane, c’est son nom, prépare le bac. « Cette grève aurait dû avoir lieu il y a longtemps. Pas maintenant, surtout pas maintenant. » Il observe une pause. « Les enseignants ne remplissaient pas les bulletins, mais au moins faisions-nous cours. Maintenant nous avons tout perdu. Les bulletins ne sont toujours pas remplis et nous avons à peine entamé le programme du troisième trimestre. Les examens de fin d’année auraient dû commencer le 25 juin. »
 
Face à la menace d’une année blanche, Ali Chabane et ses amis révisent de façon acharnée. « Vous savez, je suis prêt pour le bac. J’essaie de rattraper mon retard, en aucune façon je n’aimerais qu’il y ait un report », lâche-t-il avant de retourner à ses cahiers. Selon différents interlocuteurs, le baccalauréat devrait avoir lieu le 8 juillet.
 
« Nous avons été sacrifiés »
 
Dans la cour, nous retrouvons le secrétaire général de l’Intersyndicale des agents de l’éducation, Moussa Mfoungoulie. « Tant que la totalité de nos collègues ici et à Anjouan ne seront pas payés, nous ne remplirons pas les bulletins scolaires, dit-il. Dans ce lycée, nous sommes 133 enseignants, et 78 d’entre nous ont été payés. Il en reste 55, nous ne pouvons pas les sacrifier. Nous nous battons pour la même cause. » Pour Ahmed Mohamed, un professeur d’histoire-géographie, « un peu plus de 7,9 millions de francs [plus de 16 000 euros] suffiraient à payer les 55 professeurs restants ».
 
« Nous avons été sacrifiés », rage Abdoulkarim Ali, un élève du lycée Saïd-Mohamed-Cheikh, . Ce à quoi Moussa Mfoungoulie rétorque : « Nous n’avons pas sacrifié les élèves, jamais ! Les auteurs de ce sacrifice ne sont personne d’autre que les autorités. »
 

 Commentaires

LIRE AUSSI...

Infrastructures : là où les négociations avec la Chine sont difficiles

Infrastructures : là où les négociations avec la Chine sont difficiles
Ven 15 Février 2019 | Source : http://afrique.lepoint.fr ... | dans Economie

Principal pourvoyeur de financement des infrastructures sur le continent, la Chine paraît en position de force concernant les négociations avec les gouvernements africains. Sauf que certains d'entre eux s'en sortent mieux.   « On ne négocie pas avec ... Lire la suite >

Nigeria : le si peu reluisant bilan économique de Buhari

Nigeria : le si peu reluisant bilan économique de Buhari
Ven 15 Février 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Economie

Pour battre son challenger du PDP, Atiku Abubakar, le président Buhari devra s'expliquer sur nombre de chantiers annoncés comme prioritaires et sur lesquels les résultats n'ont pas été probants.   19 décembre 2018. Trois mois avant le... Lire la suite >

Abdelaziz Bouteflika: une santé extrêmement précaire

Abdelaziz Bouteflika: une santé extrêmement précaire
Lun 11 Février 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika, 81 ans, a une santé extrêmement précaire, multipliant les séjours hospitaliers, notamment en France, depuis plus de dix ans.   Dimanche, l'agence officielle APS a annoncé que M. Bouteflika... Lire la suite >

Mali: démonstration de force des religieux contre la "dépravation des moeurs" et la malgouvernance

Mali: démonstration de force des religieux contre la
Lun 11 Février 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Société

Devant une foule de 60.000 personnes, des dirigeants religieux maliens ont réclamé dimanche à Bamako la fin de la malgouvernance et de la "dépravation des moeurs", appelant au départ du Premier ministre auquel ils reprochent notamment une approche laxiste... Lire la suite >

En Afrique, la corruption sape les bases de la démocratie

En Afrique, la corruption sape les bases de la démocratie
Jeu 07 Février 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Politique

Selon le rapport 2018 de Transparency International, le continent est la région du monde où la corruption est la plus forte, notamment dans les régimes autoritaires.   Rouge, désespérément rouge. Année après année, lorsqu’on... Lire la suite >

Tchad: 11 ans après, le parti de l'opposant Ibni Saleh veut la "vérité" sur sa disparition

Tchad: 11 ans après, le parti de l'opposant Ibni Saleh veut la
Mar 05 Février 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

Le parti politique de l'opposant tchadien Ibni Oumar Mahamat Saleh, disparu il y a onze ans, a organisé comme chaque année une commémoration en son honneur et réclamé la "vérité" et la "clarté" sur sa disparition, selon... Lire la suite >

Election en RDC: Joseph Kabila sous la pression de ses voisins

Election en RDC: Joseph Kabila sous la pression de ses voisins
Mar 05 Février 2019 | Source : RFI ... | dans Autres Actus

Tout au long du processus électoral en RDC, de dialogues en reports, les pays de la région ont maintenu la pression sur Joseph Kabila pour qu’il renonce à son troisième mandat, jugé trop dangereux. Pendant ces deux années, la crise politique et ses ... Lire la suite >

« Le débat récurrent sur le franc CFA finit par écorner l’image et l’honneur de la France »

« Le débat récurrent sur le franc CFA finit par écorner l’image et l’honneur de la France »
Jeu 31 Jan 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Economie

Pour l’universitaire Alfred Babo, en rompant avec la monnaie africaine, la France mettrait enfin les chefs d’Etats du continent face à leurs responsabilités.   Tribune. Le débat sur le franc CFA a refait surface ces dernières semaines. Des personnalités... Lire la suite >

Gabon: remaniement du gouvernement, deux semaines après la prestation de serment de l'ancien

Gabon: remaniement du gouvernement, deux semaines après la prestation de serment de l'ancien
Jeu 31 Jan 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

Le gouvernement gabonais a été remanié mercredi avec en particulier un changement à la tête du ministère de la Défense, a annoncé la présidence deux semaines après la prestation de serment du précédent cabinet et sur... Lire la suite >

Un Camerounais sur six a besoin d’une aide alimentaire, selon l’ONU

Un Camerounais sur six a besoin d’une aide alimentaire, selon l’ONU
Sam 26 Jan 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Société

Le pays est confronté à plusieurs crises. Le conflit qui oppose l’armée aux séparatistes anglophones a déplacé 437 000 personnes, dont 32 000 ont fui au Nigeria voisin.   La crise dans les régions anglophones du Cameroun, où... Lire la suite >

Racisme dans le football : les joueurs africains appellent à plus de sévérité

Racisme dans le football : les joueurs africains appellent à plus de sévérité
Sam 26 Jan 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Sports

Chants, insultes, cris de singe, jets de banane… Dans les stades européens, les actes racistes perdurent, comme en Italie où le laxisme demeure la règle.   L’image la plus choquante de ces dernières semaines n’est pas venue de n’importe... Lire la suite >

Une précampagne présidentielle sous tension au Sénégal

Une précampagne présidentielle sous tension au Sénégal
Jeu 24 Jan 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Politique

Seuls quatre candidats sont autorisés à affronter le chef de l’Etat sortant, Macky Sall, au scrutin de février.   L’écrémage électoral annoncé aura donc bien eu lieu. A un mois du premier tour de l’élection présidentielle,... Lire la suite >

De "l'argent frais" pour le G5 Sahel (Sidikou)

De
Jeu 24 Jan 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

De "l'argent frais" devrait parvenir au G5 Sahel pour faire progresser ses projets de développement et relancer les opérations de sa force militaire antijihadiste, qui ont repris le 15 janvier, selon le secrétaire permanent de l'organisation Maman Sambo Sidikou.   "Nous... Lire la suite >

Benyamin Nétanyahou au Tchad : les enjeux d’une visite inédite

Benyamin Nétanyahou au Tchad : les enjeux d’une visite inédite
Lun 21 Jan 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Après avoir accueilli le président tchadien fin novembre 2018 en Israël, le premier ministre israélien devrait être reçu par Idriss Déby à N’Djamena le 20 janvier.   Promesse tenue. Après une visite sans précédent... Lire la suite >

Un passage éclair d'Ali Bongo au Gabon et toujours des doutes

Un passage éclair d'Ali Bongo au Gabon et toujours des doutes
Lun 21 Jan 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

Il est venu quelques heures et est aussitôt reparti poursuivre sa convalescence à Rabat: le passage éclair à Libreville le 15 janvier du président gabonais Ali Bongo Ondimba, affaibli par un AVC, n'a pas dissipé les doutes sur ses capacités à... Lire la suite >

Bouteflika et Bongo : ces présidents absents qui interrogent la question de la vacance du pouvoir

Bouteflika et Bongo : ces présidents absents qui interrogent la question de la vacance du pouvoir
Jeu 17 Jan 2019 | Source : http://afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

À partir de quand un président absent pour raisons médicales est-il vraiment empêché ? Quid de la vacance qui déclenche une procédure prévue dans les constitutions ? Les cas de l'Algérie et du Gabon en illustrent l'approche sur... Lire la suite >

ACTUALITE

Infrastructures : là où les négociations avec la Chine sont difficiles
Ven 15 Février 2019 | Source: http://afrique.lepoint.fr
Nigeria : le si peu reluisant bilan économique de Buhari
Ven 15 Février 2019 | Source: lemonde.fr
Abdelaziz Bouteflika: une santé extrêmement précaire
Lun 11 Février 2019 | Source: slateafrique.com
Plus d'Actualité | Cliquez ici

Vidéo à ne pas rater

Côte d'Ivoire: Réjouissances populaires
Mar 29 Mai 2018 | dans: Culture d'ici et d'ailleurs

Nos Partenaires

NOUS SUIVRE

Qui Sommes-Nous?

New AsTV Le développement par la coopération   Servir de canal numérique au développement de l'Afrique par la coopération. Telle est la vision de New AsTV. De fait, nous nous sommes laissés guider par les relations que l'Afrique...

Lire plus

Contacts

Newsletter

FLASH INFOS