NewAstv, plus qu'un médium, un compagnon
New AsTV: Une bonne communication grâce au professionnalisme d'une équipe
New AsTV: Vous y êtes, ne naviguez plus
New AsTV pour mieux communiquer en diplomatie
New AsTV: Savourez votre plaisir à communiquer
New AsTV: Ne vous en laissez pas compter
New AsTV: Vous êtes au cœur de l'événement
New AsTV, et la coopération bilatérale devient facteur de développement des peuples
New AsTV: Notre concept, la communication en partage
New AsTV: Partenaire au développement culturel africain

Mali : les écoliers, ces autres victimes de la guerre


Mali : les écoliers, ces autres victimes de la guerre
Ce sont le nord et le centre du pays qui sont les plus touchés par les fermetures d'écoles du fait de la guerre.
À cause de la situation qui prévaut actuellement au Mali, près de mille écoles sont fermées. De quoi impacter gravement l'éducation de nombreux enfants.
 
L'engrenage de ce qui ressemble désormais à une guerre civile a coûté la vie le 23 mars, dans le village peul d'Ogossagou, à 134 personnes, tuées par de présumés chasseurs dogons, selon les Nations unies. Cinquante-cinq villageois ont été blessés, et plusieurs femmes et enfants sont morts assassinés. C'est l'un des massacres les plus importants de ce début de siècle au Mali. Un pays qui souffre des attaques terroristes où les autorités semblent incapables d'enrayer la spirale de violence entre les communautés. Accusées de soutenir les groupes armés en participant aux attaques des djihadistes contre l'armée et les civils, les populations peules sont devenues la cible des Bambaras et des Dogons, organisés en groupes d'autodéfense. Soupçonnée d'avoir perpétré la tuerie la plus sanglante depuis la fin de l'opération française Serval en 2013, l'association Dan Nan Ambassagou, que mettent en cause les associations de défense peules, a été dissoute au cours d'un conseil des ministres extraordinaire.
 
Un fort impact sur l'école...
 
Près de 1 000 écoles sont fermées dans le centre du pays avec un impact, selon l'Unicef, pour 250 000 enfants qui n'apprennent plus rien. Une génération sacrifiée, à l'avenir condamné, sans espoir de peut-être un jour exercer un métier nécessitant des études. En 2018, la représentante de l'Unicef Lucia Elimi annonçait qu'un million d'enfants en âge d'aller à l'école n'étaient pas scolarisés dans le pays. Selon elle, la pression sur les filles est encore plus grande, notamment concernant les mariages précoces. « Dans une situation comme celle-là, certaines familles vont marier leurs filles en pensant que cela les protégera davantage. »
 
Le Mali n'est pas le seul pays touché par ce phénomène. C'est au minimum 2 000 écoles qui sont closes, si on compte le Niger et le Burkina Faso, où 10 500 instituteurs ne travaillent plus. Les écoles de brousse ferment une à une, quand elles ne sont pas incendiées par les terroristes qui exigent la « fermeture des écoles françaises ». Un nouveau malheur pour les populations du Sahel prises entre les feux d'une guerre contre le terrorisme et, maintenant, les affrontements entre les communautés.
 
... alors que la situation s'aggrave de jour en jour
 
Avant ces dramatiques événements d'Ogossagou, plus de 500 Maliens ont perdu la vie en 2018 dans des affrontements au Mali. Une guerre entre agriculteurs et nomades dans des régions où l'État est absent mais où prolifèrent les groupes terroristes depuis qu'est apparu il y a quatre ans le prêcheur islamiste Amadou Koufa. L'homme cherche dans ses prêches à enrôler pour le djihad de jeunes Peuls pauvres et illettrés en leur faisant miroiter le salut et la gloire de leur ancien royaume qui s'étendait jadis jusqu'à Tombouctou. Pour unifier par le glaive une « nation » peule qui habite aussi dans les pays voisins du Mali, Koufa a rallié le « Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans », affilié à Al-Qaïda et dirigé par le chef touareg malien Iyad Ag Ghaly.
 
En novembre 2018, les chefs de l'armée malienne déclarent mort Amadou Koufa à la suite d'un raid des Mirage 2000 français dans le centre du pays. Une information confirmée à Paris par l'état-major et devant l'Assemblée nationale par la ministre des Armées Florence Parly. Une première fois démentie par le chef d'Al-Qaïda au Maghreb, la disparition d'Amadou Koufa apparaît en fait être erronée quand, fin février, il apparaît bien vivant sur une vidéo mise en ligne sur un site islamiste. Le 17 mars, le camp militaire de Dioura, toujours dans le centre du pays, est attaqué par surprise à l'aube par des terroristes. Le bilan est lourd : 26 morts. À Bamako, l'état-major accuse un ancien déserteur de l'armée malienne, l'ex-colonel Ba Ag Moussa, d'avoir organisé ce coup. Une information démentie par le chef touareg Al Ghali. Pour lui, cette opération était des représailles « aux crimes odieux commis par les forces du gouvernement de Bamako et les milices qui le soutiennent contre nos frères peuls » conduites par son allié, le prédicateur Amadou Koufa et ses combattants de la katiba Macina.
 
Le lendemain de ce communiqué, le massacre d'Ogossagou est commis par des miliciens « vêtus en chasseurs dozo », selon les rescapés. Un nouveau camouflet pour le gouvernement malien, qui perd du terrain dans le centre du pays où les civils sont terrorisés. Le président Ibrahim Boubakar Keïta et son Premier ministre Soumeylou Boubeye Maïga décapitent la tête de l'armée. Le chef d'état-major, celui de l'armée de terre et le chef de l'armée de l'air sont limogés. Mais autour de Mopti, les villages vivent dans la terreur. Les enfants sont les premiers concernés. Ils ne sont pas épargnés par les attaques des djihadistes qui tuent sans discernement pour terroriser la population acquise, selon eux, au pouvoir. Les écoles représentent pour les combattants islamistes des représentations du gouvernement qu'il faut détruire. À leurs yeux, point de salut pour ceux qui reçoivent l'enseignement laïque de l'État « impie ». Idem pour les instituteurs sacrifiés au nom du djihad, car ils ne suivent pas la stricte idéologie religieuse. Ils se terrent chez eux ou fuient dans les grandes villes pour échapper à la mort. Le terrain se vide dangereusement.

 Commentaires

LIRE AUSSI...

Cameroun : Paul Biya reprend l'initiative en libérant le chef de l'opposition

Cameroun : Paul Biya reprend l'initiative en libérant le chef de l'opposition
Dim 06 Oct 2019 | Source : lepoint.fr ... | dans Autres Actus

ANALYSE. Après avoir fait preuve d'intransigeance, le chef de l'État, qui vient d'ordonner la libération de son principal opposant Maurice Kamto et de ses partisans, ainsi que celles de détenus liés à la crise anglophone, semble jouer l'apaisement.   En... Lire la suite >

Le Burkina Faso au bord de l’effondrement

Le Burkina Faso au bord de l’effondrement
Dim 06 Oct 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Société

Une grande partie du territoire échappe désormais au contrôle de Ouagadougou qui commence à peine à sortir du déni face à la multiplication des attaques des groupes armés et des milices dites « d’autodéfense ».   Il... Lire la suite >

Au Burkina Faso, des milliers d’écoles privées de rentrée à cause du terrorisme

Au Burkina Faso, des milliers d’écoles privées de rentrée à cause du terrorisme
Dim 15 Sep 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Société

L’Afrique fait sa rentrée (4). Depuis 2014, le pays est touché par des attaques de plus en plus nombreuses et meurtrières qui ont mis au chômage forcé plus de 9 000 professeurs.     Un petit cahier rouge est posé à côté... Lire la suite >

Affaire des 15 millions de dollars en RDC: malaise à la présidence

Affaire des 15 millions de dollars en RDC: malaise à la présidence
Dim 15 Sep 2019 | Source : RFI Afrique ... | dans Economie

C’est un pavé dans la mare de la rentrée politique congolaise. Depuis plusieurs semaines, l’affaire dite des « 15 millions » de dollars présumés disparus des comptes du Trésor défraie la chronique en RDC et éclabousse la présidence... Lire la suite >

Burkina : Diendéré et Bassolé, le sabre et le velours de Compaoré

Burkina : Diendéré et Bassolé, le sabre et le velours de Compaoré
Mar 03 Sep 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

L'un a servi dans les armes, l'autre dans la diplomatie : condamnés respectivement lundi à 20 et 10 ans de prison au terme du procès du putsch raté de 2015 au Burkina Faso, Gilbert Diendéré et Djibrill Bassolé, généraux aux personnalités... Lire la suite >

Afrique du Sud: la fièvre xénophobe sème le chaos à Johannesburg

Afrique du Sud: la fièvre xénophobe sème le chaos à Johannesburg
Mar 03 Sep 2019 | Source : RFI Afrique ... | dans Société

En Afrique du Sud, ces dernières heures ont été marquées par la violence contre les ressortissants étrangers (africains). Depuis dimanche 1er septembre, des centaines de magasins ont été vandalisés et on compte trois morts, selon autorités... Lire la suite >

Gabon - Demande d'expertise médicale : un peu d'air pour Ali Bongo

Gabon - Demande d'expertise médicale : un peu d'air pour Ali Bongo
Ven 23 Aoû 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

La juge chargée d'examiner la demande d'expertise médicale formulée par l'opposition gabonaise pour évaluer la capacité du président Ali Bongo à gouverner après son AVC a été suspendue de ses fonctions.   Paulette... Lire la suite >

Au Burkina Faso, l’armée démunie face au péril djihadiste

Au Burkina Faso, l’armée démunie face au péril djihadiste
Ven 23 Aoû 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Selon le dernier bilan, 24 militaires ont péri, lundi, dans une attaque perpétrée contre une caserne dans la province du Soum.   L’armée du Burkina Faso a connu, lundi 19 août, sa journée la plus noire depuis que ce pays d’Afrique ... Lire la suite >

Gouvernement nigérian: on prend les mêmes et on recommence

Gouvernement nigérian: on prend les mêmes et on recommence
Lun 05 Aoû 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

Le président nigérian Muhammadu Buhari, élu à 76 ans pour un second mandat en février, n'a toujours pas de gouvernement, mais les noms qu'il a soumis au Parlement pour approbation la semaine dernière suscitent déjà la polémique.   Ainsi... Lire la suite >

Du franc CFA à l'éco: l'avenir incertain de la future monnaie ouest-africaine

Du franc CFA à l'éco: l'avenir incertain de la future monnaie ouest-africaine
Lun 05 Aoû 2019 | dans Economie

En théorie, la nouvelle monnaie de la Cédéao, baptisée éco, doit entrer en circulation en 2020. Mais c’est sans compter les difficultés inhérentes à sa mise en place, et aussi les réticences de certains pays de l’UEMOA à... Lire la suite >

En Libye, les corps de 62 migrants repêchés après le « pire » naufrage de l’année

En Libye, les corps de 62 migrants repêchés après le « pire » naufrage de l’année
Lun 29 Juil 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Le nombre de migrants présents à bord de l’embarcation ayant coulé dans la nuit de mercredi à jeudi demeure incertain, les chiffres fluctuant selon les sources.   Les corps de 62 migrants ont été repêchés vendredi 25 juillet... Lire la suite >

Ebola en RDC : le ministre de la santé démissionnaire révèle « les tentatives d’introduction illégale d’un vaccin expérimental »

Ebola en RDC : le ministre de la santé démissionnaire révèle « les tentatives d’introduction illégale d’un vaccin expérimental »
Lun 29 Juil 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Dans la lettre de départ qu’il a adressée au chef de l’Etat congolais, Oly Ilunga dénonce les « pressions de toutes parts » qu’il a subies.   Il puise dans le champ lexical militaire pour décrire la délicate lutte en cours... Lire la suite >

Dans un Cameroun en proie aux crises, les prisons s'échauffent

Dans un Cameroun en proie aux crises, les prisons s'échauffent
Jeu 25 Juil 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

Des prisonniers qui dorment à même le sol, des rations alimentaires insuffisantes, des conditions d'hygiène déplorables: dans les prisons camerounaises, l'augmentation du nombre de détenus politiques et de séparatistes anglophones détériore... Lire la suite >

Mali : comment l'insécurité affecte le « grenier à riz » du pays

Mali : comment l'insécurité affecte le « grenier à riz » du pays
Mer 24 Juil 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

L'Office du Niger, très prisé par les agriculteurs, les éleveurs et les pêcheurs, est le plus grand aménagement hydro-agricole d'Afrique de l'Ouest. Il subit de plein fouet les conséquences des dégradations opérées par les ... Lire la suite >

Cameroun : comment la Suisse a poussé le président Paul Biya vers la sortie

Cameroun : comment la Suisse a poussé le président Paul Biya vers la sortie
Mer 10 Juil 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

Las des manifestations et incidents à répétition provoqués par la présence du président camerounais à Genève, la Confédération l'a encouragé à quitter le pays.   Paul Biya et son épouse Chantal... Lire la suite >

La Zlec est-elle vraiment une chance pour l’Afrique?

La Zlec est-elle vraiment une chance pour l’Afrique?
Mer 10 Juil 2019 | Source : RFI Afrique ... | dans Autres Actus

Une cinquantaine de chefs d’État et de gouvernement se réunissent ce 7 juillet à Niamey, au Niger, pour célébrer solennellement l’entrée en vigueur de la zone de libre-échange continental en Afrique (Zlec) qualifiée par le chef de... Lire la suite >

Vidéo à ne pas rater

ACTE Côte d'Ivoire / Le 10e anniversaire célébré dans la ferveur
Lun 02 Sep 2019 | dans: Objectif Développement

Nos Partenaires

NOUS SUIVRE

Qui Sommes-Nous?

New AsTV Le développement par la coopération   Servir de canal numérique au développement de l'Afrique par la coopération. Telle est la vision de New AsTV. De fait, nous nous sommes laissés guider par les relations que l'Afrique...

Lire plus

Contacts

Newsletter

FLASH INFOS