NewAstv, plus qu'un médium, un compagnon
New AsTV: Une bonne communication grâce au professionnalisme d'une équipe
New AsTV: Vous y êtes, ne naviguez plus
New AsTV pour mieux communiquer en diplomatie
New AsTV: Savourez votre plaisir à communiquer
New AsTV: Ne vous en laissez pas compter
New AsTV: Vous êtes au cœur de l'événement
New AsTV, et la coopération bilatérale devient facteur de développement des peuples
New AsTV: Notre concept, la communication en partage
New AsTV: Partenaire au développement culturel africain

Le Nigeria, principale porte d’entrée de faux médicaments sur le continent


Le Nigeria, principale porte d’entrée de faux médicaments sur le continent
Saisie de médicaments contrefaits à l’aéroport de Lagos, au Nigeria, en octobre 2007. | PHOTO: PIUS UTOMI EKPEI / AFP
« CARNET DE SANTÉ ». En Afrique, ce commerce illicite serait à l’origine de plus 100 000 décès par an, selon l’Organisation mondiale de la santé.
 
La nuit tombe sur Lagos. C’est l’heure où l’Obalende Market s’éveille. En moto, en kéké – ce tricycle à moteur – ou à pied, les acheteurs y convergent par milliers. Même plongées dans l’obscurité d’une panne d’électricité, les rues poussiéreuses ne perdent rien de leur animation, dominée ici par les concerts de klaxons, là par l’afro-pop des boîtes de nuit. Ça sent l’essence, le poulet rôti, mais surtout les bonnes affaires.
 
Ici, on trouve tout et tout se négocie : du quartier de melon d’eau au maillot de foot anglais, en passant par le DVD piraté du plus récent film nollywoodien. Des itinérants quêtent à gauche, des prostituées sollicitent à droite, et la marijuana se vend à l’abri des regards entre des vendeurs de faux médicaments qui étalent leur produit sous le nez des passants.
 
 
 
La palette est prometteuse : de l’antipaludéen aux anti-inflammatoires et analgésiques disposés sur une petite table en bois, jusqu’aux boîtes dont l’emballage laisse croire à un effet stimulant sur les performances sexuelles masculines. « Je ne sais pas trop ce qu’il y a dedans. Je vais demander au voisin », répond le vendeur, se tournant vers un collègue pas vraiment plus au fait. « C’est peut-être du Viagra, je ne sais pas. Mais achetez, ça vous rendra plus fort », reprend le premier vendeur qui n’est clairement pas pharmacien.
 
« Environ 1 400 points d’entrée illégaux »
 
Quelque 200 mètres plus loin, on nous présente une boîte – déjà ouverte – de douze comprimés pour traiter les symptômes du paludisme, dont le prix s’ajuste à l’intérêt de l’acheteur. « Je te la fais à 500 nairas [1,2 euro] », nous précise le vendeur, un adolescent.
 
L’Afrique subsaharienne est la région la plus touchée par le trafic de faux médicaments, que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) définit comme des produits médicaux de qualité inférieure ou falsifiée. Le fléau ferait plus de 100 000 morts par an sur le continent selon l’OMS. Au Nigeria comme ailleurs, on les achète parce qu’ils sont vendus moitié moins chers qu’en pharmacie, mais les consommateurs ignorent les risques encourus. Toujours selon l’OMS, 1 sur 10 serait « inefficace » voire « dangereux pour le patient » au Nigeria.
 
En septembre 2016, quelque 126 millions de faux médicaments ont été saisis par l’Organisation mondiale des douanes dans seize ports africains. Destination finale de 35 % de ces lots, le Nigeria est ressorti de cette opération avec le triste statut de principale porte d’entrée de faux médicaments sur le continent.
 
Une bonne partie arrive par bateau depuis la Chine et l’Inde. Une autre est fabriquée à l’intérieur même des frontières ou dans les pays voisins. « Il y a environ 1 400 points d’entrée illégaux au Nigeria. La drogue arrive du Bénin et un peu du Cameroun aussi », reconnaît le docteur Abubakar Jimoh, directeur des affaires publiques à la Nafdaq, l’agence nationale chargée de réglementer les médicaments au Nigeria. Reste qu’aux yeux de ce spécialiste, il y a de moins en moins de faux médicaments en circulation dans le pays, notamment parce que la Nafdaq a augmenté le nombre d’inspections dans les ports et surveille mieux les frontières. L’organisation presse aussi le gouvernement d’imposer des peines plus sévères aux producteurs, aux distributeurs et aux vendeurs, qui ne risquent pour l’instant qu’une peine maximale de deux ans d’emprisonnement.
 
« Google du médicament »
 
Pour certaines catégories de médicament, la Nafdaq a même imposé « une identification pour téléphones portables », grâce à des codes-barres à gratter sur les boîtes vendues en pharmacie. Le client envoie par texto le numéro dévoilé à la Nafdaq, qui lui confirme si le médicament sort d’un laboratoire homologué ou non. « C’est une excellente initiative, parce que même certains pharmaciens ne savent pas s’ils vendent des vrais comprimés », observe Kayode Ojewale, journaliste et auteur de plusieurs lettres d’opinion sur les faux médicaments.
 
 
 
En attendant que des solutions arrivent d’en haut, d’autres émergent de start-up au Nigeria. Il y a une quinzaine d’années, Adebayo Alonge a avalé un médicament contre l’asthme dans un hôpital du pays. Plutôt que de l’aider à respirer, le médicament l’a plongé dans le coma pendant trois semaines. Depuis, il est devenu pharmacien et a fondé RxAll, une start-up qui se présente comme le « Google du médicament ». L’entreprise a créé un scanner qui analyse directement la molécule. En vingt secondes, le pharmacien et le client peuvent distinguer le vrai du faux. C’est une belle réussite puisque, en cinq ans, sa compagnie s’est implantée dans treize pays. « Les faux médicaments, au Nigeria comme ailleurs, c’est un fléau. Ce qu’on fait est simple : on veut s’assurer que plus personne ne meurt nulle part sur la planète parce qu’il a pris un faux médicament. Et on va y arriver », estime Adebayao Alonge. Une mission aussi noble que difficile.

 Commentaires

LIRE AUSSI...

Libye: la communauté internationale divisée, des roquettes sur la capitale

Libye: la communauté internationale divisée, des roquettes sur la capitale
Jeu 18 Avr 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

La communauté internationale reste mercredi divisée sur l'offensive lancée par le maréchal Khalifa Haftar sur Tripoli, capitale libyenne et siège du gouvernement d'union (GNA) ciblée mardi soir par des tirs de roquettes qui ont fait six nouveaux morts.   Soumis... Lire la suite >

« Le massacre d’Ogossagou est la conséquence de la perte de contrôle de l’Etat malien sur les milices »

« Le massacre d’Ogossagou est la conséquence de la perte de contrôle de l’Etat malien sur les milices »
Jeu 18 Avr 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

L’universitaire Youssouf T. Sangaré analyse la situation sécuritaire du Mali et la montée en puissance d’un islam politique.   Tribune. Le 23 mars, plus de 160 habitants du village d’Ogossagou, essentiellement des Peuls, furent massacrés.... Lire la suite >

Libye : derrière la bataille de Tripoli, des influences étrangères ?

Libye : derrière la bataille de Tripoli, des influences étrangères ?
Jeu 11 Avr 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

Alors que l'offensive du maréchal Haftar vers Tripoli se poursuit, plusieurs acteurs de la communauté internationale continuent à avancer leurs pions. Par Patrick Forestier   Le maréchal Khalifa Haftar pourra-t-il gagner la bataille de Tripoli ? Ou bien... Lire la suite >

Les Maliens en colère

Les Maliens en colère
Lun 08 Avr 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

REPORTAGE. Après les habitants du cercle de Bandiagara, plus de 10 000 personnes ont manifesté vendredi leur colère contre « l'effondrement de l'État ».   Ils étaient des milliers, femmes, hommes, enfants, vieillards, des Maliens... Lire la suite >

Guinée : l’opposition coalisée contre un troisième mandat du président Alpha Condé

Guinée : l’opposition coalisée contre un troisième mandat du président Alpha Condé
Lun 08 Avr 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Politique

Le chef de l’Etat, dont le deuxième quinquennat s’achève en 2020, a souvent contesté la pertinence de la limitation du nombre de mandats sur le continent.   Les principaux partis d’opposition de Guinée, des associations de la société... Lire la suite >

Des hôpitaux nigérians emprisonnent les femmes incapables de payer leurs frais de maternité

Des hôpitaux nigérians emprisonnent les femmes incapables de payer leurs frais de maternité
Jeu 04 Avr 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Société

On estime que chaque année, plusieurs milliers de personnes sont ainsi détenues au Nigeria.   En décembre 2014, Folake Oduyoye est morte à l'hôpital universitaire de Lagos, la plus grande ville du Nigeria. Hospitalisée en août pour accoucher... Lire la suite >

Le cas de M. Atangana, détenu pendant dix-sept ans au Cameroun, inspire les députés français

Le cas de M. Atangana, détenu pendant dix-sept ans au Cameroun, inspire les députés français
Jeu 04 Avr 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Une réunion s’est tenue à l’Assemblée pour réfléchir aux moyens d’offrir une meilleure protection aux Français emprisonnés à l’étranger.   C’est le début d’une revanche sur l’histoire... Lire la suite >

« Faire la paix au Mali : les limites de l’acharnement contre-terroriste »

« Faire la paix au Mali : les limites de l’acharnement contre-terroriste »
Sam 30 Mar 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

« Le Monde Afrique » a décidé de publier l’un des articles de la revue « Afrique contemporaine » consacrée au Mali qui ne verra pas le jour. La publication du dossier a été suspendue par l’AFD, son organisme de tutelle.   Sur... Lire la suite >

Algérie : les clés pour comprendre l'intervention du patron de l'armée

Algérie : les clés pour comprendre l'intervention du patron de l'armée
Sam 30 Mar 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

DÉCRYPTAGE. Tout ce qu'il faut saisir du sens de l'appel par le général Gaïd Salah de l'application de l'article 102 de la Constitution, qui prévoit « l'empêchement » du chef de l'État pour « cause de maladie ... Lire la suite >

L’opposition togolaise affaiblie par ses querelles internes

L’opposition togolaise affaiblie par ses querelles internes
Mar 26 Mar 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Après le boycottage des législatives de décembre 2018, sept des quatorze partis de la coalition ont claqué la porte, dont plusieurs poids lourds politiques.   « Nous avons marché durant des mois sous un soleil chaud et parfois sous la pluie, espérant... Lire la suite >

Mali : les écoliers, ces autres victimes de la guerre

Mali : les écoliers, ces autres victimes de la guerre
Mar 26 Mar 2019 | Source : FRED DUFOUR / AFP ... | dans Société

À cause de la situation qui prévaut actuellement au Mali, près de mille écoles sont fermées. De quoi impacter gravement l'éducation de nombreux enfants.   L'engrenage de ce qui ressemble désormais à une guerre civile a coûté... Lire la suite >

Renversant Nigeria !

Renversant Nigeria !
Jeu 21 Mar 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

ANALYSE. Beaucoup d'indicateurs laissaient penser que rester à la barre du Nigeria serait mission impossible pour Buhari lors du dernier scrutin présidentiel. Il n'en a rien été.   Étonnant Nigeria. Le moins que l'on puisse dire est que ... Lire la suite >

En Mauritanie, une mission d’Amnesty International refoulée à l’aéroport de Nouackchott

En Mauritanie, une mission d’Amnesty International refoulée à l’aéroport de Nouackchott
Jeu 21 Mar 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

L’ONG venait effectuer une mission de recherche sur les droits humains dans le pays où les « séquelles » de l’esclavage, bien qu’abolit en 1981, perdurent.   La police mauritanienne a refoulé, dimanche, à son arrivée à... Lire la suite >

Au Cameroun, l’inquiétant crépuscule du régime Biya

Au Cameroun, l’inquiétant crépuscule du régime Biya
Dim 17 Mar 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Emprisonnement du principal opposant, conflit armé dans les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest : le pouvoir multiplie les signes de raidissement.   Passer inaperçu tout en se rendant indispensable. Depuis son accession à la tête du Cameroun... Lire la suite >

Algérie : les 4 pièges à éviter pour la « révolution du sourire »

Algérie : les 4 pièges à éviter pour la « révolution du sourire »
Dim 17 Mar 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

ANALYSE. Alors que de nouvelles manifestations sont prévues ce vendredi, quels sont les pièges qui semblent guetter ce « sursaut populaire » ?   La question s'est beaucoup posée cette semaine. L'important mouvement populaire contre le régime... Lire la suite >

« La proposition de Bouteflika ? Une duperie politique, une imposture juridique ! »

« La proposition de Bouteflika ? Une duperie politique, une imposture juridique ! »
Mer 13 Mar 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

ENTRETIEN. Maître de conférences, la politologue Louisa Dris-Aït Hamadouche évalue la nouvelle donne politique algérienne à l'aune du message du président Bouteflika de ce 11 mars.   Sous la poussée de la rue, le président... Lire la suite >

Vidéo à ne pas rater

Côte d'Ivoire: Réjouissances populaires
Mar 29 Mai 2018 | dans: Culture d'ici et d'ailleurs

Nos Partenaires

NOUS SUIVRE

Qui Sommes-Nous?

New AsTV Le développement par la coopération   Servir de canal numérique au développement de l'Afrique par la coopération. Telle est la vision de New AsTV. De fait, nous nous sommes laissés guider par les relations que l'Afrique...

Lire plus

Contacts

Newsletter

FLASH INFOS