NewAstv, plus qu'un médium, un compagnon
New AsTV: Une bonne communication grâce au professionnalisme d'une équipe
New AsTV: Vous y êtes, ne naviguez plus
New AsTV pour mieux communiquer en diplomatie
New AsTV: Savourez votre plaisir à communiquer
New AsTV: Ne vous en laissez pas compter
New AsTV: Vous êtes au cœur de l'événement
New AsTV, et la coopération bilatérale devient facteur de développement des peuples
New AsTV: Notre concept, la communication en partage
New AsTV: Partenaire au développement culturel africain

La France et «les nouveaux visages de l’esclavage»


La France et «les nouveaux visages de l’esclavage»
La prostitution fait partie des activités où les réseaux de traite des êtres humains sont les plus actifs. | PHOTO: Reuters / Eric Gaillard
Si la loi Taubira de 2001 a permis à la France d’assumer enfin son passé esclavagiste, la traite des êtres humains n’a pas pour autant disparu du territoire. Pire, selon le collectif Ensemble contre la traite des êtres humains, l’esclavage serait aujourd’hui devenu un phénomène protéiforme, constitué de multiples réseaux, contre lequel les autorités peinent à lutter. Au cours d’un colloque organisé quelques jours avant la journée de commémoration de l’abolition de l’esclavage, ce collectif a tenu à rappeler l'existence de ces « nouveaux visages de l’esclavage ».
 
10 mai 2001 : au Sénat, la loi reconnaissant la traite et l'esclavage comme crime contre l'humanité, portée par Christiane Taubira, est définitivement adoptée. Cette date symbolique, est devenue depuis la journée de commémoration de l’abolition de l’esclavage en France métropolitaine. Elle a été choisie par François Hollande pour inaugurer ce dimanche en Guadeloupe le Centre caribéen d'expressions et de mémoire de la traite et de l'esclavage (Mémorial ACTe). Le travail de mémoire se poursuit donc, mais pour de nombreuses associations, l’esclavage est loin d’avoir été éradiqué en métropole.
 
« Petites bonnes » exploitées dans des familles sans scrupules, migrants illégaux travaillant de force pour des salaires de misère ou encore prostituées piégées dans des réseaux mafieux, ces « nouveaux visages de l’esclavage » ont fait l’objet d’un colloque à Science Po, ce mercredi 6 mai 2015. C’est également le titre d’un essai qui vient de paraître aux Editions de l’Atelier, rédigé par Louis Guinemard sous la direction de Geneviève Colas. « Ce que l’on veut montrer à travers le livre, ce sont justement les multiples formes que peuvent prendre la traite des êtres humains, ici, chez nous en France, et qui sont peu connues », explique Geneviève Colas, par ailleurs coordinatrice du collectif Ensemble contre la traite des êtres humains.
 
L’exploiteur, c’est bien souvent votre voisin de palier
 
Illustré par de nombreux exemples concrets, l’ouvrage présente notamment les stratégies utilisées par les différents réseaux qui organisent la traite pour contourner la loi. Une stratégie particulièrement visible, par exemple, pour ce qui concerne l’exploitation des travailleurs(-euses) domestiques dans les milieux diplomatiques. Ainsi, si le Quai d’Orsay impose des conditions à l’entrée légale d’une personne travaillant pour un diplomate et exige de rencontrer la personne en question, celle-ci vient généralement au rendez-vous, accompagnée par son employeur ou, par peur, tait ses conditions de travail réelles. Bien souvent, lorsqu’elles sont saisies d’un cas de ce type, les autorités classent d’ailleurs les procédures lorsqu’elles s’aperçoivent du statut diplomatique de la personne mise en cause.
 
La coordinatrice du collectif souhaiterait voir levée l’immunité de ces personnes, mais elle ajoute également que cette forme d’esclavage domestique dépasse aujourd'hui largement les cas de diplomates. « Il y a quelques années, explique Geneviève Colas, lorsque l’on parlait de traite à des fins d’exploitation domestique, on parlait surtout de ce public [de diplomates]. Mais finalement, aujourd’hui, la grande majorité des victimes d’exploitation de ce type, c’est votre voisin de palier qui en est responsable. Des gens qui, pour certains, le font sans vraiment se rendre compte que c’est de la traite. »
 
Difficile pour autant de poursuivre en justice ces Thénardier des temps modernes faute, poursuit Geneviève Colas, d’une compréhension suffisante de ce genre de dossiers par les juristes. « La notion même de traite des êtres humains est très mal connue dans les juridictions, donc il y a un premier aspect qui consiste à former les magistrats et tout le personnel de la justice au fait que la traite existe, et que c’est inadmissible aujourd’hui. » La longueur des procédures est particulièrement pointée du doigt, qui aboutit souvent à un découragement des plaignants.
 
Travail juridique
 
La difficulté à lutter contre ce phénomène en France réside également dans les défaillances de la législation. La loi n’assimile en effet pas toujours ces formes d’esclavage moderne, comme le travail forcé, à une forme de traite. « Les associations qui accompagnent les travailleurs sous-payés, maltraités, humiliés, peinent à faire reconnaître les faits d’esclavage devant les tribunaux », écrit Louis Guinamard dans l’ouvrage.
 
Et pourtant, dans nombre de ces cas, « on sort de l’ "entorse" classique au droit du travail lorsqu’un cadre a été mis en place intentionnellement afin d’exploiter la personne. » L’agriculture et le bâtiment sont autant de secteurs industriels exploitant largement ces travailleurs étrangers. Et même si « tous les migrants ne sont pas des victimes de la traite », souligne Geneviève Colas, près de 360 000 personnes en Europe seraient concernées par ces conditions dénoncées par l’Organisation internationale du travail (OIT). Selon le Comité contre l'esclavage moderne (CCEM), une des 23 associations qui composent le collectif, 74% des personnes concernées l'ont été dès leur arrivée sur le territoire français.
 
Dette et pression psychologique
 
Le marché du sexe est également un des plus importants secteurs où les réseaux de trafic d’êtres humains prospèrent ; 80% des quelque 20 000 prostitué(e)s en France sont en effet d’origine étrangère, rappelle l’auteur de l’ouvrage, et une forte proportion provient des pays de l’Est et d’Afrique subsaharienne. La filière nigériane est d'ailleurs fortement pointée du doigt dans le livre. Recrutées par des « mamas », souvent d’anciennes prostituées installées dans un pays européen, qui paient leurs voyages, elles viennent en Europe et se prostituent pour rembourser… avec les intérêts. « Le système repose sur une dette que les femmes doivent rembourser aux intermédiaires pour avoir organisé leur voyage, et qui peut atteindre jusqu’à 60 000 euros », analyse l'auteur.
 
Cette notion de dette à l’égard de son exploiteur se retrouve d’ailleurs dans de nombreuses formes d’esclavage moderne. Il s’agit également d’une pression psychologique, mais bien réelle, selon la coordinatrice du collectif, et elle est particulièrement visible chez les mineurs étrangers isolés. « Plutôt que de se retrouver à la rue, quand on est hébergé par une personne - et même si celle-ci vous demande de faire les marchés tous les matins de 5h à 13h pour deux euros -, on s’exécute. C’est vraiment de l’exploitation, mais au final, cette personne lui permet de ne pas être complètement à la rue, donc on a l’impression de lui devoir quelque chose. Les personnes ont parfois même du mal à se rendre compte qu’elles sont elles-mêmes victimes. »
 
Plan national de lutte
 
Mendicité, mariages arrangés, ou encore circuits de jeunes sportifs issus de pays en développement sont là encore considérés comme d’autres formes de terrains favorables à la traite des êtres humains, tout comme le terrorisme. La France ne peut néanmoins pas, à elle seule, lutter contre ce phénomène. « Nous l’avons répété au ministère des Affaires étrangères, insiste Geneviève Colas, il ne s’agit pas seulement de travailler avec les pays d’où proviennent les victimes. Des mineurs qui ont fini d’être exploités, ou qui deviennent trop dangereux, parce que suivis par la police en France, par exemple, sont envoyés en Italie, en Espagne, en Angleterre. Donc, ils tournent. Il y a un vrai travail de collaboration à effectuer entre les pays européens, et pas seulement. »
 
Il y a un an, un Plan national de lutte contre la traite des êtres humains a été mis en place avec pour effet positif de sensibiliser les acteurs publics, à commencer par le gouvernement. « Nous avons rencontré la plupart des ministères concernés (Education, Intérieur, Justice, etc.), et chacun a pris conscience d’avoir un travail spécifique à faire dans ce domaine. » Un plan qui présente toutefois des limites, à savoir qu’il a été lancé « sans aucun budget, et finalement il n’y en a pas eu beaucoup plus pour l’année 2015. Pour le moment, il n’y a pas de moyens financiers, et même si l’on sent une conscientisation des gens sur ce sujet, la volonté politique n’est pas encore totale pour faire de ce sujet une priorité. »
 
Les nouveaux visages de l’esclavage, par Louis Guinamard, sous la direction de Geneviève Colas. Paris, éditions de l’Atelier, 2015. 224 pages.
 
La mendicité forcée peut être considérée comme une forme d'esclavage, pour le collectif Ensemble contre la traite des êtres humains
AFP PHOTO PHILIPPE HUGUEN
CHRONOLOGIE ET CHIFFRES CLÉS

 Commentaires

LIRE AUSSI...

Au Burkina Faso, des milliers d’écoles privées de rentrée à cause du terrorisme

Au Burkina Faso, des milliers d’écoles privées de rentrée à cause du terrorisme
Dim 15 Sep 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Société

L’Afrique fait sa rentrée (4). Depuis 2014, le pays est touché par des attaques de plus en plus nombreuses et meurtrières qui ont mis au chômage forcé plus de 9 000 professeurs.     Un petit cahier rouge est posé à côté... Lire la suite >

Affaire des 15 millions de dollars en RDC: malaise à la présidence

Affaire des 15 millions de dollars en RDC: malaise à la présidence
Dim 15 Sep 2019 | Source : RFI Afrique ... | dans Economie

C’est un pavé dans la mare de la rentrée politique congolaise. Depuis plusieurs semaines, l’affaire dite des « 15 millions » de dollars présumés disparus des comptes du Trésor défraie la chronique en RDC et éclabousse la présidence... Lire la suite >

Burkina : Diendéré et Bassolé, le sabre et le velours de Compaoré

Burkina : Diendéré et Bassolé, le sabre et le velours de Compaoré
Mar 03 Sep 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

L'un a servi dans les armes, l'autre dans la diplomatie : condamnés respectivement lundi à 20 et 10 ans de prison au terme du procès du putsch raté de 2015 au Burkina Faso, Gilbert Diendéré et Djibrill Bassolé, généraux aux personnalités... Lire la suite >

Afrique du Sud: la fièvre xénophobe sème le chaos à Johannesburg

Afrique du Sud: la fièvre xénophobe sème le chaos à Johannesburg
Mar 03 Sep 2019 | Source : RFI Afrique ... | dans Société

En Afrique du Sud, ces dernières heures ont été marquées par la violence contre les ressortissants étrangers (africains). Depuis dimanche 1er septembre, des centaines de magasins ont été vandalisés et on compte trois morts, selon autorités... Lire la suite >

Gabon - Demande d'expertise médicale : un peu d'air pour Ali Bongo

Gabon - Demande d'expertise médicale : un peu d'air pour Ali Bongo
Ven 23 Aoû 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

La juge chargée d'examiner la demande d'expertise médicale formulée par l'opposition gabonaise pour évaluer la capacité du président Ali Bongo à gouverner après son AVC a été suspendue de ses fonctions.   Paulette... Lire la suite >

Au Burkina Faso, l’armée démunie face au péril djihadiste

Au Burkina Faso, l’armée démunie face au péril djihadiste
Ven 23 Aoû 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Selon le dernier bilan, 24 militaires ont péri, lundi, dans une attaque perpétrée contre une caserne dans la province du Soum.   L’armée du Burkina Faso a connu, lundi 19 août, sa journée la plus noire depuis que ce pays d’Afrique ... Lire la suite >

Gouvernement nigérian: on prend les mêmes et on recommence

Gouvernement nigérian: on prend les mêmes et on recommence
Lun 05 Aoû 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

Le président nigérian Muhammadu Buhari, élu à 76 ans pour un second mandat en février, n'a toujours pas de gouvernement, mais les noms qu'il a soumis au Parlement pour approbation la semaine dernière suscitent déjà la polémique.   Ainsi... Lire la suite >

Du franc CFA à l'éco: l'avenir incertain de la future monnaie ouest-africaine

Du franc CFA à l'éco: l'avenir incertain de la future monnaie ouest-africaine
Lun 05 Aoû 2019 | dans Economie

En théorie, la nouvelle monnaie de la Cédéao, baptisée éco, doit entrer en circulation en 2020. Mais c’est sans compter les difficultés inhérentes à sa mise en place, et aussi les réticences de certains pays de l’UEMOA à... Lire la suite >

En Libye, les corps de 62 migrants repêchés après le « pire » naufrage de l’année

En Libye, les corps de 62 migrants repêchés après le « pire » naufrage de l’année
Lun 29 Juil 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Le nombre de migrants présents à bord de l’embarcation ayant coulé dans la nuit de mercredi à jeudi demeure incertain, les chiffres fluctuant selon les sources.   Les corps de 62 migrants ont été repêchés vendredi 25 juillet... Lire la suite >

Ebola en RDC : le ministre de la santé démissionnaire révèle « les tentatives d’introduction illégale d’un vaccin expérimental »

Ebola en RDC : le ministre de la santé démissionnaire révèle « les tentatives d’introduction illégale d’un vaccin expérimental »
Lun 29 Juil 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Dans la lettre de départ qu’il a adressée au chef de l’Etat congolais, Oly Ilunga dénonce les « pressions de toutes parts » qu’il a subies.   Il puise dans le champ lexical militaire pour décrire la délicate lutte en cours... Lire la suite >

Dans un Cameroun en proie aux crises, les prisons s'échauffent

Dans un Cameroun en proie aux crises, les prisons s'échauffent
Jeu 25 Juil 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

Des prisonniers qui dorment à même le sol, des rations alimentaires insuffisantes, des conditions d'hygiène déplorables: dans les prisons camerounaises, l'augmentation du nombre de détenus politiques et de séparatistes anglophones détériore... Lire la suite >

Mali : comment l'insécurité affecte le « grenier à riz » du pays

Mali : comment l'insécurité affecte le « grenier à riz » du pays
Mer 24 Juil 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

L'Office du Niger, très prisé par les agriculteurs, les éleveurs et les pêcheurs, est le plus grand aménagement hydro-agricole d'Afrique de l'Ouest. Il subit de plein fouet les conséquences des dégradations opérées par les ... Lire la suite >

Cameroun : comment la Suisse a poussé le président Paul Biya vers la sortie

Cameroun : comment la Suisse a poussé le président Paul Biya vers la sortie
Mer 10 Juil 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

Las des manifestations et incidents à répétition provoqués par la présence du président camerounais à Genève, la Confédération l'a encouragé à quitter le pays.   Paul Biya et son épouse Chantal... Lire la suite >

La Zlec est-elle vraiment une chance pour l’Afrique?

La Zlec est-elle vraiment une chance pour l’Afrique?
Mer 10 Juil 2019 | Source : RFI Afrique ... | dans Autres Actus

Une cinquantaine de chefs d’État et de gouvernement se réunissent ce 7 juillet à Niamey, au Niger, pour célébrer solennellement l’entrée en vigueur de la zone de libre-échange continental en Afrique (Zlec) qualifiée par le chef de... Lire la suite >

Un roi ivoirien vole au secours de la cathédrale Notre-Dame

Un roi ivoirien vole au secours de la cathédrale Notre-Dame
Mer 12 Juin 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

C'est fait!": Amon N'Douffou V, roi du Sanwi, dans le sud-est de la Côte d'Ivoire, a apporté sa contribution à la reconstruction de la cathédrale Notre-Dame de Paris, récemment ravagée par un incendie. Louis Aniaba, un prince de ce royaume,... Lire la suite >

Massacre au Mali : la déflagration guette

Massacre au Mali : la déflagration guette
Mer 12 Juin 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

REVUE DE PRESSE. Après une énième attaque meurtrière dans le centre, la presse africaine exhorte l'État malien à réagir avant qu'une guerre civile ne se déclare.   Le Mali pleure une nouvelle fois ses morts. Six mois après... Lire la suite >

Vidéo à ne pas rater

ACTE Côte d'Ivoire / Le 10e anniversaire célébré dans la ferveur
Lun 02 Sep 2019 | dans: Objectif Développement

Nos Partenaires

NOUS SUIVRE

Qui Sommes-Nous?

New AsTV Le développement par la coopération   Servir de canal numérique au développement de l'Afrique par la coopération. Telle est la vision de New AsTV. De fait, nous nous sommes laissés guider par les relations que l'Afrique...

Lire plus

Contacts

Newsletter

FLASH INFOS