NewAstv, plus qu'un médium, un compagnon
New AsTV: Une bonne communication grâce au professionnalisme d'une équipe
New AsTV: Vous y êtes, ne naviguez plus
New AsTV pour mieux communiquer en diplomatie
New AsTV: Savourez votre plaisir à communiquer
New AsTV: Ne vous en laissez pas compter
New AsTV: Vous êtes au cœur de l'événement
New AsTV, et la coopération bilatérale devient facteur de développement des peuples
New AsTV: Notre concept, la communication en partage
New AsTV: Partenaire au développement culturel africain

La France et «les nouveaux visages de l’esclavage»


La France et «les nouveaux visages de l’esclavage»
La prostitution fait partie des activités où les réseaux de traite des êtres humains sont les plus actifs. | PHOTO: Reuters / Eric Gaillard
Si la loi Taubira de 2001 a permis à la France d’assumer enfin son passé esclavagiste, la traite des êtres humains n’a pas pour autant disparu du territoire. Pire, selon le collectif Ensemble contre la traite des êtres humains, l’esclavage serait aujourd’hui devenu un phénomène protéiforme, constitué de multiples réseaux, contre lequel les autorités peinent à lutter. Au cours d’un colloque organisé quelques jours avant la journée de commémoration de l’abolition de l’esclavage, ce collectif a tenu à rappeler l'existence de ces « nouveaux visages de l’esclavage ».
 
10 mai 2001 : au Sénat, la loi reconnaissant la traite et l'esclavage comme crime contre l'humanité, portée par Christiane Taubira, est définitivement adoptée. Cette date symbolique, est devenue depuis la journée de commémoration de l’abolition de l’esclavage en France métropolitaine. Elle a été choisie par François Hollande pour inaugurer ce dimanche en Guadeloupe le Centre caribéen d'expressions et de mémoire de la traite et de l'esclavage (Mémorial ACTe). Le travail de mémoire se poursuit donc, mais pour de nombreuses associations, l’esclavage est loin d’avoir été éradiqué en métropole.
 
« Petites bonnes » exploitées dans des familles sans scrupules, migrants illégaux travaillant de force pour des salaires de misère ou encore prostituées piégées dans des réseaux mafieux, ces « nouveaux visages de l’esclavage » ont fait l’objet d’un colloque à Science Po, ce mercredi 6 mai 2015. C’est également le titre d’un essai qui vient de paraître aux Editions de l’Atelier, rédigé par Louis Guinemard sous la direction de Geneviève Colas. « Ce que l’on veut montrer à travers le livre, ce sont justement les multiples formes que peuvent prendre la traite des êtres humains, ici, chez nous en France, et qui sont peu connues », explique Geneviève Colas, par ailleurs coordinatrice du collectif Ensemble contre la traite des êtres humains.
 
L’exploiteur, c’est bien souvent votre voisin de palier
 
Illustré par de nombreux exemples concrets, l’ouvrage présente notamment les stratégies utilisées par les différents réseaux qui organisent la traite pour contourner la loi. Une stratégie particulièrement visible, par exemple, pour ce qui concerne l’exploitation des travailleurs(-euses) domestiques dans les milieux diplomatiques. Ainsi, si le Quai d’Orsay impose des conditions à l’entrée légale d’une personne travaillant pour un diplomate et exige de rencontrer la personne en question, celle-ci vient généralement au rendez-vous, accompagnée par son employeur ou, par peur, tait ses conditions de travail réelles. Bien souvent, lorsqu’elles sont saisies d’un cas de ce type, les autorités classent d’ailleurs les procédures lorsqu’elles s’aperçoivent du statut diplomatique de la personne mise en cause.
 
La coordinatrice du collectif souhaiterait voir levée l’immunité de ces personnes, mais elle ajoute également que cette forme d’esclavage domestique dépasse aujourd'hui largement les cas de diplomates. « Il y a quelques années, explique Geneviève Colas, lorsque l’on parlait de traite à des fins d’exploitation domestique, on parlait surtout de ce public [de diplomates]. Mais finalement, aujourd’hui, la grande majorité des victimes d’exploitation de ce type, c’est votre voisin de palier qui en est responsable. Des gens qui, pour certains, le font sans vraiment se rendre compte que c’est de la traite. »
 
Difficile pour autant de poursuivre en justice ces Thénardier des temps modernes faute, poursuit Geneviève Colas, d’une compréhension suffisante de ce genre de dossiers par les juristes. « La notion même de traite des êtres humains est très mal connue dans les juridictions, donc il y a un premier aspect qui consiste à former les magistrats et tout le personnel de la justice au fait que la traite existe, et que c’est inadmissible aujourd’hui. » La longueur des procédures est particulièrement pointée du doigt, qui aboutit souvent à un découragement des plaignants.
 
Travail juridique
 
La difficulté à lutter contre ce phénomène en France réside également dans les défaillances de la législation. La loi n’assimile en effet pas toujours ces formes d’esclavage moderne, comme le travail forcé, à une forme de traite. « Les associations qui accompagnent les travailleurs sous-payés, maltraités, humiliés, peinent à faire reconnaître les faits d’esclavage devant les tribunaux », écrit Louis Guinamard dans l’ouvrage.
 
Et pourtant, dans nombre de ces cas, « on sort de l’ "entorse" classique au droit du travail lorsqu’un cadre a été mis en place intentionnellement afin d’exploiter la personne. » L’agriculture et le bâtiment sont autant de secteurs industriels exploitant largement ces travailleurs étrangers. Et même si « tous les migrants ne sont pas des victimes de la traite », souligne Geneviève Colas, près de 360 000 personnes en Europe seraient concernées par ces conditions dénoncées par l’Organisation internationale du travail (OIT). Selon le Comité contre l'esclavage moderne (CCEM), une des 23 associations qui composent le collectif, 74% des personnes concernées l'ont été dès leur arrivée sur le territoire français.
 
Dette et pression psychologique
 
Le marché du sexe est également un des plus importants secteurs où les réseaux de trafic d’êtres humains prospèrent ; 80% des quelque 20 000 prostitué(e)s en France sont en effet d’origine étrangère, rappelle l’auteur de l’ouvrage, et une forte proportion provient des pays de l’Est et d’Afrique subsaharienne. La filière nigériane est d'ailleurs fortement pointée du doigt dans le livre. Recrutées par des « mamas », souvent d’anciennes prostituées installées dans un pays européen, qui paient leurs voyages, elles viennent en Europe et se prostituent pour rembourser… avec les intérêts. « Le système repose sur une dette que les femmes doivent rembourser aux intermédiaires pour avoir organisé leur voyage, et qui peut atteindre jusqu’à 60 000 euros », analyse l'auteur.
 
Cette notion de dette à l’égard de son exploiteur se retrouve d’ailleurs dans de nombreuses formes d’esclavage moderne. Il s’agit également d’une pression psychologique, mais bien réelle, selon la coordinatrice du collectif, et elle est particulièrement visible chez les mineurs étrangers isolés. « Plutôt que de se retrouver à la rue, quand on est hébergé par une personne - et même si celle-ci vous demande de faire les marchés tous les matins de 5h à 13h pour deux euros -, on s’exécute. C’est vraiment de l’exploitation, mais au final, cette personne lui permet de ne pas être complètement à la rue, donc on a l’impression de lui devoir quelque chose. Les personnes ont parfois même du mal à se rendre compte qu’elles sont elles-mêmes victimes. »
 
Plan national de lutte
 
Mendicité, mariages arrangés, ou encore circuits de jeunes sportifs issus de pays en développement sont là encore considérés comme d’autres formes de terrains favorables à la traite des êtres humains, tout comme le terrorisme. La France ne peut néanmoins pas, à elle seule, lutter contre ce phénomène. « Nous l’avons répété au ministère des Affaires étrangères, insiste Geneviève Colas, il ne s’agit pas seulement de travailler avec les pays d’où proviennent les victimes. Des mineurs qui ont fini d’être exploités, ou qui deviennent trop dangereux, parce que suivis par la police en France, par exemple, sont envoyés en Italie, en Espagne, en Angleterre. Donc, ils tournent. Il y a un vrai travail de collaboration à effectuer entre les pays européens, et pas seulement. »
 
Il y a un an, un Plan national de lutte contre la traite des êtres humains a été mis en place avec pour effet positif de sensibiliser les acteurs publics, à commencer par le gouvernement. « Nous avons rencontré la plupart des ministères concernés (Education, Intérieur, Justice, etc.), et chacun a pris conscience d’avoir un travail spécifique à faire dans ce domaine. » Un plan qui présente toutefois des limites, à savoir qu’il a été lancé « sans aucun budget, et finalement il n’y en a pas eu beaucoup plus pour l’année 2015. Pour le moment, il n’y a pas de moyens financiers, et même si l’on sent une conscientisation des gens sur ce sujet, la volonté politique n’est pas encore totale pour faire de ce sujet une priorité. »
 
Les nouveaux visages de l’esclavage, par Louis Guinamard, sous la direction de Geneviève Colas. Paris, éditions de l’Atelier, 2015. 224 pages.
 
La mendicité forcée peut être considérée comme une forme d'esclavage, pour le collectif Ensemble contre la traite des êtres humains
AFP PHOTO PHILIPPE HUGUEN
CHRONOLOGIE ET CHIFFRES CLÉS

 Commentaires

LIRE AUSSI...

Un roi ivoirien vole au secours de la cathédrale Notre-Dame

Un roi ivoirien vole au secours de la cathédrale Notre-Dame
Mer 12 Juin 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

C'est fait!": Amon N'Douffou V, roi du Sanwi, dans le sud-est de la Côte d'Ivoire, a apporté sa contribution à la reconstruction de la cathédrale Notre-Dame de Paris, récemment ravagée par un incendie. Louis Aniaba, un prince de ce royaume,... Lire la suite >

Massacre au Mali : la déflagration guette

Massacre au Mali : la déflagration guette
Mer 12 Juin 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

REVUE DE PRESSE. Après une énième attaque meurtrière dans le centre, la presse africaine exhorte l'État malien à réagir avant qu'une guerre civile ne se déclare.   Le Mali pleure une nouvelle fois ses morts. Six mois après... Lire la suite >

Soudan : Hemetti, ce général criminel qui pourrait tordre le cou à la révolution

Soudan : Hemetti, ce général criminel qui pourrait tordre le cou à la révolution
Ven 07 Juin 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

REPORTAGE. Commandant des Forces de soutien rapide, une ex-milice accusée de massacres au Darfour, Hemetti a assuré soutenir les révolutionnaires. Beaucoup en doutaient. Les derniers événements leur ont donné raison.   Selon un comité ... Lire la suite >

Sénégal : après la diffusion de l'enquête de la BBC sur son frère, le président Macky Sall accuse

Sénégal : après la diffusion de l'enquête de la BBC sur son frère, le président Macky Sall accuse
Ven 07 Juin 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

Pour faire contre-feu aux réactions virulentes après les soupçons de corruption d'Alioune Sall dans le dossier des hydrocarbures, le président sénégalais a pointé du doigt un « reportage manifestement tendancieux ».   Une... Lire la suite >

Soudan: face

Soudan: face
Mer 22 Mai 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

Drapeaux soudanais brandis, "V" de la victoire et cris de ralliement: les manifestants rassemblés devant le QG de l'armée à Khartoum restent déterminés à obtenir un transfert du pouvoir au civil, malgré l'impasse dans les négociations... Lire la suite >

« Le parc de la Pendjari était sa vie » : portrait de Fiacre Gbédji, guide des deux touristes enlevés au Bénin

« Le parc de la Pendjari était sa vie » : portrait de Fiacre Gbédji, guide des deux touristes enlevés au Bénin
Mer 22 Mai 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

En poste au Bénin pour l’Union européenne, Rafal Lapkowski a croisé la route de Fiacre Gbédji, tué par les ravisseurs des otages libérés le 10 mai. Portrait.   Nous sommes venus nous installer au Bénin en 2014. Un pays d’Afrique... Lire la suite >

Français disparus au Bénin : quelle est la situation sécuritaire dans la région ?

Français disparus au Bénin : quelle est la situation sécuritaire dans la région ?
Mer 08 Mai 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

ANALYSE. Jusqu'à présent, en Afrique de l'Ouest, les zones peu sûres se trouvaient près des trois frontières du Burkina Faso, du Niger et du Mali. La situation s'est dégradée depuis quelques mois dans toute la région. Explication.   Les... Lire la suite >

« En Libye comme au Mali, la France joue un double jeu »

« En Libye comme au Mali, la France joue un double jeu »
Mer 08 Mai 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

A Tripoli et Bamako, Paris soutient les autorités légitimes tout en apportant son aide à des forces rivales jugées plus à même de lutter contre le terrorisme, observe notre chroniqueur.   Chronique. Confrontée depuis un mois à une... Lire la suite >

Crise au Cameroun anglophone: HRW dénonce un recours

Crise au Cameroun anglophone: HRW dénonce un recours
Mar 07 Mai 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

L'organisation de défense des droits de l'homme Human Rights Watch (HRW) a dénoncé dans un rapport publié lundi "un recours régulier à la torture et à la détention au secret" des autorités camerounaises contre des séparatistes... Lire la suite >

Au Bénin, la disparition de deux Français fait craindre une contagion de l’insécurité burkinabée

Au Bénin, la disparition de deux Français fait craindre une contagion de l’insécurité burkinabée
Mar 07 Mai 2019 | dans Autres Actus

Le corps du guide des touristes a été retrouvé dans le parc de la Pendjari, à la frontière avec le Burkina Faso, pays en proie à une multiplication des attaques terroristes.   Deux touristes français sont portés disparus depuis ... Lire la suite >

« Au Tchad, le discours sécuritaire réduit au silence toute voix dissidente »

« Au Tchad, le discours sécuritaire réduit au silence toute voix dissidente »
Ven 03 Mai 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

Selon Amnesty International, le droit de manifester fait l’objet d’une interdiction totale et systématique au pays d’Idriss Déby.   Tribune. Les Tchadiens arrêtés jeudi 25 avril lors d’une manifestation interdite contre la vie chère... Lire la suite >

Bénin - législatives : « Le chef de l'État en ressortira forcément affaibli »

Bénin - législatives : « Le chef de l'État en ressortira forcément affaibli »
Dim 28 Avr 2019 | Source : afrique.lepoint.fr ... | dans Autres Actus

DÉCRYPTAGE. Que se passe-t-il donc au Bénin qui justifie l'absence de l'opposition aux élections législatives de ce dimanche 28 avril  ? Éléments de réponse avec Mathias Hounkpe, de l'Open Society Initiative for West Africa.   Le... Lire la suite >

Le cauchemar de l'inflation hante

Le cauchemar de l'inflation hante
Lun 22 Avr 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Economie

Le cauchemar de l'inflation est de retour au Zimbabwe. Malgré la suppression de la parité fixe entre la pseudo-monnaie locale et le dollar américain, les prix n'en finissent plus de grimper, réduisant à néant les promesses de sortie de crise du gouvernement.   Dans... Lire la suite >

L'ex-président de la Cour suprême du Nigeria fait appel de sa condamnation

L'ex-président de la Cour suprême du Nigeria fait appel de sa condamnation
Lun 22 Avr 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

L'ancien président de la Cour suprême du Nigeria a fait appel de sa condamnation à dix ans de suspension de toute fonction publique pour corruption, ont déclaré vendredi ses avocats.   Walter Onnoghen, qui était le plus haut magistrat du pays,... Lire la suite >

Libye: la communauté internationale divisée, des roquettes sur la capitale

Libye: la communauté internationale divisée, des roquettes sur la capitale
Jeu 18 Avr 2019 | Source : slateafrique.com ... | dans Autres Actus

La communauté internationale reste mercredi divisée sur l'offensive lancée par le maréchal Khalifa Haftar sur Tripoli, capitale libyenne et siège du gouvernement d'union (GNA) ciblée mardi soir par des tirs de roquettes qui ont fait six nouveaux morts.   Soumis... Lire la suite >

« Le massacre d’Ogossagou est la conséquence de la perte de contrôle de l’Etat malien sur les milices »

« Le massacre d’Ogossagou est la conséquence de la perte de contrôle de l’Etat malien sur les milices »
Jeu 18 Avr 2019 | Source : lemonde.fr ... | dans Autres Actus

L’universitaire Youssouf T. Sangaré analyse la situation sécuritaire du Mali et la montée en puissance d’un islam politique.   Tribune. Le 23 mars, plus de 160 habitants du village d’Ogossagou, essentiellement des Peuls, furent massacrés.... Lire la suite >

ACTUALITE

Un roi ivoirien vole au secours de la cathédrale Notre-Dame
Mer 12 Juin 2019 | Source: slateafrique.com
Massacre au Mali : la déflagration guette
Mer 12 Juin 2019 | Source: afrique.lepoint.fr
Plus d'Actualité | Cliquez ici

Vidéo à ne pas rater

Intronisation du roi du Moronou du 19 au 24 Mai 2019
Dim 12 Mai 2019 | dans: Culture d'ici et d'ailleurs

Nos Partenaires

NOUS SUIVRE

Qui Sommes-Nous?

New AsTV Le développement par la coopération   Servir de canal numérique au développement de l'Afrique par la coopération. Telle est la vision de New AsTV. De fait, nous nous sommes laissés guider par les relations que l'Afrique...

Lire plus

Contacts

Newsletter

FLASH INFOS